Étiquette : entrée des mariés

Mon mariage-d’hiver-presque-à-la-montagne : le dîner et les animations

Mon mariage-d’hiver-presque-à-la-montagne : le dîner et les animations

Nous nous préparons donc à faire notre entrée. Nous avons choisi « Happy » de Pharrell Williams, terriblement commune depuis quelques années mais après tout, c’est exactement ce que nous sommes, happy, et cette musique est tellement pleine d’entrain qu’elle nous convenait parfaitement pour lancer les festivités de soirée. Pour nous accompagner, nous avons fait allumer des cierges scintillants et c’est plutôt magique !

Mon mariage grec avec vue sur la mer : le début de la soirée et le discours émouvant de ma sœur

Mon mariage grec avec vue sur la mer : le début de la soirée et le discours émouvant de ma sœur

Mon père reprend le volant pour nous emmener à l’hôtel. Les photographes nous demandent d’attendre un peu le temps qu’ils redescendent et se préparent pour notre « arrivée ». Sauf que nous, tout d’un coup, on réalise l’heure qu’il est… Et on commence à stresser sur le fait qu’on a beaucoup trop fait attendre nos invités à l’hôtel. On se presse donc un peu et quand ils voient la voiture arriver si vite à l’hôtel, nos photographes nous demandent d’attendre un peu avant de sortir…

Mon mariage civil au bord de l’océan : l’arrivée à la mairie

Mon mariage civil au bord de l’océan : l’arrivée à la mairie

Nous nous mettons en route pour la mairie, sous un magnifique soleil, je croise les doigts pour que ça dure… Le trajet ne dure que cinq petites minutes et je dis à Poupou : “Tu réalises, après pratiquement onze ans, on va se marier…” C’est fou, la vie, quand même ! Arrivés devant la mairie, on se gare et on rejoint nos invités…

Mon mariage grec avec vue sur la mer : mon arrivée à l’église

Mon mariage grec avec vue sur la mer : mon arrivée à l’église

On est en Eubée, en Grèce, il est presque 19h30 et je me dirige vers mon église avec mon père et ma cousine demoiselle d’honneur dans mon petit scarabée !

La montée est un peu chaotique, la petite voiture des années 60 a du mal à monter la côte. Le siège de mon papa n’arrête pas de se “coucher” et ma cousine à l’arrière lui tient le dossier. C’est assez comique ! On manque même d’avoir un accident, un espèce de fou furieux ne nous a pas vus et déboule d’un chemin de terre juste devant nous !

Mais ouf, tout va bien, après un dernier tournant, nous voici enfin sur le petit chemin où se trouve mon église bleu et blanc tout au bout.

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : la cérémonie civile

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : la cérémonie civile

Après avoir fait notre séance photo de couple, il est temps de rejoindre nos invités sur le parvis de la mairie. Nous ne sommes pas énormément car nous avons laissé le choix aux gens de venir à la mairie, qui est très éloignée, ou de ne nous rejoindre qu’au domaine.

Mon beau-frère, au volant de la voiture des mariés, s’arrête rapidement sur le parvis pour que nous puissions sortir, puis file chercher une place.

Mon mariage franco-chinois coloré : l’arrivée à l’église

Mon mariage franco-chinois coloré : l’arrivée à l’église

Mon beau-frère, mon père et moi sommes maintenant dans la voiture – aux vitres teintées – devant l’église. Mon beau-frère, en liaison téléphonique avec la sœur de Chéri, lui demande si tout le monde est bien entré : OUI. Il demande également si le cortège est bien placé, si tout le monde a son partenaire : OUI.

Et maintenant, il me reste deux choix : attendre que le cortège démarre, puis courir de la voiture à l’entrée de l’église ou sortir de la voiture et répéter cent fois à Chéri de ne PAS se retourner.

Qui dit mariage, dit surprises ! Partie 2

Qui dit mariage, dit surprises ! Partie 2

La dernière fois, je te racontais les mauvaises surprises que j’avais eues avant mes mariages… mais ça ne s’est pas arrêté la veille, malheureusement ! 

Ah bah oui, tu crois qu’une fois qu’on est lancés, tout roule ? Bah non, tu peux encore avoir des surprises le jour même. Tu veux savoir les nôtres ?

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Il avait été décidé que ce serait mon frère qui me conduirait jusqu’à l’église, même si en soi, c’est assez superflu puisqu’il n’y a même pas 500m entre l’hôtel et l’église ! Oui, mais mon papa aimant beaucoup les belles voitures, ça lui tenait à cœur que je sois véhiculée dans SA belle Alpine A310, alors je pouvais bien lui faire ce plaisir.

En sortant de l’hôtel, j’ai en plus droit à une jolie surprise : ils l’ont superbement décorée sans me le dire, avec de vieux skis et des branches de sapin. Je monte donc à côté de mon frère, et mon père m’attend sur le parvis de l’église pour m’accueillir plein d’émotions. Je me place à son bras à l’arrière du cortège, non sans enlever mon étole et ma cape : le soleil tape dans mon dos et je n’ai même pas froid malgré mon dos nu.

Mon mariage d’hiver tendre et magique : notre entrée de cérémonie laïque

Mon mariage d’hiver tendre et magique : notre entrée de cérémonie laïque

En arrivant sur le domaine, je sens mon ventre qui se tord d’émotion… ça y est. Tout le monde est sur place, le parking est rempli de voitures. Je ne peux m’empêcher de penser qu’ils nous attendent tous, là-bas dans la petite fermette.

J’aperçois sans plus d’étonnement que ça mon oncle un peu dans la lune qui arrive à notre mariage en retard… et en kilt. Ça a le mérite de nous faire bien rigoler et de me détendre un peu !

Mon mariage classique revisité : le début de la cérémonie religieuse

Mon mariage classique revisité : le début de la cérémonie religieuse

Lorsqu’on arrive sur le parvis de l’église, il y a le prêtre qui attend, mais il y a également ma belle-mère, et ça, ça me met en colère. Surréaction due à l’émotion, sûrement, mais je veux vraiment que personne ne me découvre dehors. Les filles transmettent mon message aux garçons, qui la font rentrer, ainsi que les derniers curieux.

Tout le monde est descendu, moi je patiente dans la voiture en attendant de pouvoir sortir. Ça prend du temps, et enfermée seule dans la voiture, j’ai chaud, je m’impatiente. Au bout d’un moment, je n’en peux plus et décide de sortir de moi-même, même s’ils ne sont pas tout à fait prêts à l’intérieur.