Étiquette : essayages robe de mariée

Princesse d’un jour : mes essayages en France – Partie 1

Princesse d’un jour : mes essayages en France – Partie 1

Quatre boutiques ont répondu positivement à ma demande de rendez-vous, alors en route, je t’embarque avec moi ! Au programme : une semaine pour trouver MA robe de princesse en France !

Mes essayages express – Partie 4

Mes essayages express – Partie 4

J’ai réussi à m’extirper de la boutique sans promesse d’achat, non sans mal, et je suis partie à mon autre rendez-vous. Essayer ma précieuse, celle qu’aucune autre robe n’avait réussi à détrôner. Alors, tu as deviné de quel modèle je parle ?

Princesse d’un jour : les premiers essayages de robes de mariée

Princesse d’un jour : les premiers essayages de robes de mariée

Presque deux ans avant le mariage, me voilà donc partie pour mes tout premiers essayages « pour le fun », à Dublin. Je savais que je ne trouverais pas ma robe en Irlande mais en même temps j’avais tellement envie d’enfiler une robe de mariée pour de vrai !!!

Mes essayages express – Partie 3

Mes essayages express – Partie 3

Dans la quatrième (et dernière) boutique, j’ai rencontré la seule et unique Mirelle de la ville semblerait-il. Mais si, tu sais : cette vendeuse qui a beaucoup d’expérience derrière elle et qui « sait » ce dont tu as besoin, en te proposant évidemment tout sauf ce que tu lui demandes !

Mes essayages express – Partie 2

Mes essayages express – Partie 2

On nous installe confortablement avec ma maman. Comme la gérante s’est déjà occupée de moi au salon (et qu’elle me reconnait), j’ai l’honneur de passer entre ses mains. J’enfile de nouveau la robe qui m’a tapé dans l’œil la première fois (une Cymbeline), et c’est vrai qu’elle me va très bien.

Mes essayages express – Partie 1

Mes essayages express – Partie 1

J’ai réussi à prendre 4 rendez-vous dans 4 boutiques différentes dans un même après-midi. C’était nécessaire si je voulais avoir ma maman avec moi, elle avait trop de travail pour pouvoir prendre 4 demi-journées avec moi. Des essayages express quoi !

De la confection de ma robe pour l’église et la réception

De la confection de ma robe pour l’église et la réception

Cette fois-ci c’est au tour de la robe de l’église et elle a été bien plus longue à concevoir. Je vais donc te raconter dans cet article la phase préparatoire : celle où je suis allée essayer les robes en boutiques jusqu’au croquis dessiné – toujours – par ma mère.

Trouver la robe – Partie 4 : Une robe, un coup de cœur… Et si on m’avait forcé à l’achat ?

Trouver la robe – Partie 4 : Une robe, un coup de cœur… Et si on m’avait forcé à l’achat ?

C’était un samedi matin de septembre. Ce n’est pas le premier modèle qui m’avait tapé dans l’œil sur Internet, et pourtant… À mes yeux, il alliait romantisme et modernité à la perfection. Lorsque je me suis vue dans le miroir, je me suis instantanément imaginée entrer dans l’église au bras de mon papa, rejoindre M. Golf au bout de l’allée. Ça y est, pour la première fois, je m’y voyais, je me projetais, je me sentais « moi » dans cette robe, pour de vrai. J’ai fondu en larmes.

J’ai réessayé ma robe et j’ai… détesté !

J’ai réessayé ma robe et j’ai… détesté !

Mais enfin Mlle Piment ? Qu’est-ce que c’est que ce titre dramatique digne d’un épisode du « Jour où tout a basculé » ?!? (Que celle qui n’a jamais regardé un épisode de ce genre de minifiction – mauvaise je te l’accorde – me jette la pierre !). Laisse-moi deux minutes, je vais tout t’expliquer.

Trouver la robe – Partie 3 : entre romantisme et modernité, mon cœur balance

Trouver la robe – Partie 3 : entre romantisme et modernité, mon cœur balance

Nous pénétrons dans un univers classieux : parquet de bois clair, fauteuil molletonné et vendeuses souriantes. Moi qui suis sensible aux détails, je suis comblée ! Nous restons un court instant à feuilleter les catalogues de la marque, puis notre vendeuse attitrée se présente et nous propose de choisir quelques modèles. Elle nous installe dans une cabine d’essayage, presque aussi grande que mon salon (!), et c’est parti pour la première robe !