Étiquette : evjf

Et dire qu’au départ je ne voulais pas d’EVJF : il était une fin

Et dire qu’au départ je ne voulais pas d’EVJF : il était une fin

Nous débarquons à Marseille, où je me dis que cette fois-ci, je vais reprendre le cours normal de ma vie après cette parenthèse enchantée. Grand Chef Chat doit m’attendre avec les enfants, qu’il me tarde tout de même de retrouver.

Lorsque nous récupérons les bagages, j’aperçois, entre les portes vitrées automatiques, la maman de mes cousines. Elle est venue récupérer Floflo d’amour et je suis très heureuse d’avoir l’occasion de la revoir. En sortant, je me rends compte également qu’il n’y a pas mes garçons et leur papa, mais ma Chole, ma Mumu et ma Poulepette ! Elles m’ont fait la surprise de venir me récupérer car elles n’avaient pas pu participer à l’escapade portugaise.

Le fou weekend de mon EVJF – Partie 2

Le fou weekend de mon EVJF – Partie 2

Dans ma chronique précédente, je te laissais en train d’attendre avec moi dans le hall avant le début de ma première activité.

C’est enfin notre tour ! Mme Héden m’accompagne sur cette activité, et heureusement, parce que je ne fais vraiment pas la maline à ce moment-là. Pourtant, j’adore l’idée ! Je trouve ça absolument génial : Mme Héden a fait un choix formidable et a vraiment eu l’idée du siècle !

Et dire qu’au départ, je ne voulais pas d’EVJF : “Vous êtes arrivée à destination !”

Et dire qu’au départ, je ne voulais pas d’EVJF : “Vous êtes arrivée à destination !”

Je suis donc en voiture, les yeux bandés, accompagnée de ma Niki, de sa sœur et de son neveu, en route vers une destination inconnue.

Je les écoute parler et apparemment, nous en avons pour une heure trente de route. Heureusement, je ne suis pas malade en voiture ! Il paraît que nous allons passer la soirée quelque part et que le lendemain, on revient nous chercher assez tôt. Je pense alors à une sortie en bateau, où on longerait la côte de Marseille jusqu’à Cassis, pour rentrer au petit matin.

Sauf qu’au bout de ce qui me semble une toute petite demi-heure, nous arrivons et devons quitter le véhicule.

Et dire qu’au départ je ne voulais pas d’EVJF : les raisons et les prémices

Et dire qu’au départ je ne voulais pas d’EVJF : les raisons et les prémices

Rituel qui consiste à fêter la fin de sa vie de célibataire, l’enterrement de vie de jeune fille, ou EVJF, était pour moi superflu. Ce n’est pas le principe qui me déplaît, loin de là, car faire des choses super chouettes avec les copines, ça ne se refuse pas, c’est plutôt tout ce que ça sous-entend : l’organisation, le coût, l’entente entre les participantes, les animations… beaucoup de points faisaient que j’étais réfractaire à en avoir un.

Seulement, mes témouines et amies ne comprenaient pas vraiment mes arguments.

Le fou weekend de mon EVJF – Partie 1

Le fou weekend de mon EVJF – Partie 1

À l’occasion d’une visite chez eux, Mme Héden m’a posé plein de questions sur mes attentes pour l’EVJF : qu’est-ce que je ne voulais surtout pas, qu’est-ce qui me plairait, qu’est-ce qui serait drôle/ne le serait pas selon moi, toutes sortes de choses ! Une seule chose était sûre et certaine : M. Chat et moi souhaitions faire nos EVG/JF le même jour et, si possible, nous retrouver en soirée. Nous avions vraiment envie de finir en faisant la fête avec tous nos amis réunis avec nous.

Ça m’a permis de clarifier (et, même si je n’étais pas inquiète avec Mme Héden, d’être en tout cas sûre de ne pas avoir de mauvaises surprises !) et de commencer à me projeter ! J’avais déjà hâte à partir de ce moment-là.

Mon EVJF – Partie 2 : des épreuves et des jeux

Mon EVJF – Partie 2 : des épreuves et des jeux

Dimanche matin, en fin de matinée, même chose que la veille : ma maman nous apporte le petit-déjeuner. Mais en plus, ma copine de Bretagne nous a fait de bonnes crêpes. Nous prenons donc un bon petit-déjeuner copieux, afin de pouvoir sauter le déjeuner.

Le temps que tout le monde se prépare et que les filles installent les jeux, nous débutons les festivités à 14h. On m’explique que je vais devoir passer une série d’épreuves pour voir si je suis bonne à marier, hi hi !!

Mon EVJF – Partie 1 : séance photo et murder party

Mon EVJF – Partie 1 : séance photo et murder party

Après t’avoir laissée avec mes essais coiffure et maquillage qui ont eu lieu le jeudi, le vendredi soir, quasi toutes mes copines débarquaient. Oui, je connaissais la date, car avec mon boulot, je peux être amenée à travailler le weekend, donc il fallait que je sois au courant.

Ça m’a fait vraiment chaud au cœur de voir mes amies habituellement dispatchées un peu partout (Paris, Rennes, Bordeaux, Le Mans) partager avec moi ce weekend de folie.

Notre mariage express : la première année est déjà presque écoulée…

Notre mariage express : la première année est déjà presque écoulée…

Bientôt un an… Toi comme moi savons ce que ça sous-entend… mes chroniques touchent à leur fin.

Je te remercie de m’avoir suivie durant tous ces mois riches en émotions. Et juste pour toi, rien que pour toi, j’ai décidé de finir en beauté et de te laisser avec cette dernière aventure : nos 1-an-de-presque-mariage !

Celle dont on brûlait la culotte

Celle dont on brûlait la culotte

À partir du moment où je leur ai demandé de faire partie de ma Team Bride, leur première question a été : « Et niveau EVJF, tu veux qui ? Tu veux quoi ? » J’avais été très claire : si je suis la preuve vivante que le ridicule ne tue pas, je ne voulais pas aller me promener en rue déguisée pour vendre des pipes. Attention ! Je ne dénigre pas ce genre d’enterrement de vie de jeune fille, je dis juste que ce n’est pas ce que moi j’avais envie de faire. Pour le reste, je leur faisais entièrement confiance pour gérer et me combler !

C’est ainsi que dans le courant du mois de juin, je me suis retrouvée littéralement propulsée dans un nuage de paillettes au détour d’une rue, le tout soufflé par ma sœur et mes témoins.

Mon EVJF princessesque

Mon EVJF princessesque

Je reçois un mail étrange… Je suis conviée à l’élection de Miss Disney en tant que Raiponce, élection qui se trouve être une murder party par la même occasion. Intéressant !

J’ai le descriptif des épreuves : ouch ! J’aurai droit à de la danse, du chant (je ne sais pas chanteeeeer) et des questions philosophiques (du genre : “Que pensez-vous des accusations de nécrophilie pesant sur Prince Charmant, qui aurait embrassé le corps de Blanche-Neige alors qu’il la croyait morte et qu’il ignorait que ça la ferait revenir à la vie ?”).