Étiquette : faire-parts

Quand on convie officiellement nos invités

Quand on convie officiellement nos invités

Nos proches ont reçu un save the date à M – 9 : beaucoup d’entre eux l’avaient (un peu…) pris pour un faire-part et nous avaient déjà (plus ou moins…) répondu quant à leur présence ! Mais, comme il leur manquait des informations cruciales pour leur participation à l’événement de l’année et que nous n’avions pas envie de nous retrouver tout seuls, nous avons décidé de quand même faire un faire-part en bonne et due forme (oui, je suis d’humeur hilarante aujourd’hui !).

Allez, je reprends mon sérieux !

Trois mariages, trois faire-part ? Classique ou tendance ? Français ou arabe ?

Trois mariages, trois faire-part ? Classique ou tendance ? Français ou arabe ?

Allez, je t’avais promis de te parler de notre carterie pour le mariage, c’est parti ! Alors d’abord, commençons par le début. Qui dit trois mariages dit trois faire-part ? Ouh la la, notre budget allait en prendre un coup !

Donc bon, on élimine le faire-part pour Paris, on sera dix, je pense que l’information devrait passer naturellement entre mes parents, nos frères vivant sur Paris et nos deux témoins vivant aussi sur Paris, C. et R. On en fait deux, alors ?

La jolie papeterie de Tadaaz ou comment éviter les prises de têtes à créer son faire-part soi-même !

La jolie papeterie de Tadaaz ou comment éviter les prises de têtes à créer son faire-part soi-même !

À quelques mois de ton mariage, la panique commence à monter. Sur ton tableau Pinterest, tu avais minutieusement épinglé de jolis faire-part dès la demande en mariage passée. Et tu t’es dit “on est laaaarge”, “facile, je les ferai moi-même” et “hop, 6 mois avant le jour J, c’est plié, ils sont postés”… Ahaha. Respire et calme-toi. Chaque problème a toujours une solution. Et figure-toi que j’ai reçu la nouvelle collection mariage de Tadaaz… Et wahooo, crois-moi, tu peux arrêter immédiatement de te prendre la tête !

La réalisation de nos faire-part

La réalisation de nos faire-part

Hiiii, me voilà à moitié Madame : nous nous sommes mariés civilement avec Poupou et c’était un moment magique ! Promis, je t’en parle très très bientôt ! En attendant, j’avais envie de parler faire-part avec toi. Contrairement à certaines collègues Dentelle, l’étape faire-part s’est plutôt bien passée pour nous.

Souviens-toi, nous avions envoyé un save the date à nos invités courant janvier, soit neuf mois avant le mariage. Nous avions donc un peu de temps devant nous pour envoyer nos faire-part, même si à moins de quatre mois du mariage, il a fallu se réveiller un petit peu.

Carnet d’aventure 16 : la petite fabrique geek  – Papeterie et compagnie

Carnet d’aventure 16 : la petite fabrique geek – Papeterie et compagnie

Nous voici aujourd’hui réunis pour la toute dernière chronique fabric’geek… Ici, nous parlerons papier et carterie… Alors on s’accroche à ce que l’on peut et zoup ! En route !

Mon faire-part bilingue et fait maison

Mon faire-part bilingue et fait maison

Dès le début, je savais 2 choses : mes faire-part devront être bilingues – ce qui implique de doubler le texte et donc qu’il faut prévoir l’espace nécessaire ; et je veux un « programme » façon time-line avec des petites icônes, comme j’avais vu sur les faire-part du mariage d’une amie de ma sœur.

Deux faire-part différents pour mon mariage ? (Hélas) ce n’était pas un caprice de future mariée !

Deux faire-part différents pour mon mariage ? (Hélas) ce n’était pas un caprice de future mariée !

À un mois de mon mariage, et après t’avoir parlé de ma robe, aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un sujet un peu différent : mes collègues. « Tes collègues ? » me diras-tu. « Mais ton titre parle de faire-part ! » Oui, mais je ne pouvais pas te parler de mon histoire de faire-part sans te parler de mes collègues d’abord ! Et plus généralement de toutes ces personnes autour de moi, de toi, de nous toutes, futures mariées que nous sommes !

Alors voilà, aujourd’hui ma chronique parle de faire-part, de collègues, de déception, et aussi de soulagement quand toute cette histoire de faire-part a été enfin terminée !

Des invitations comme on les aime (pas)

Des invitations comme on les aime (pas)

Quand je furetais sur les blogs mariage bien avant la demande, je ne comprenais pas l’engouement ni les énervements liés au faire-part. Je me demandais comment il était possible de se prendre autant la tête pour un bout de papier qui allait de toute évidence finir au fond d’un tiroir.

Une fois la demande passée, j’ai dit à Chéri que nous pourrions simplement nous inspirer des faire-part “infographie” qui font fureur sur le web et que ça irait très bien comme ça. Pour moi, le sujet était plié…

Good news everyone !

Good news everyone !

Aujourd’hui, ma Bride, je vais te parler DIY. Peut-être que tu n’es pas familière de ce langage, je t’initie donc : le DIY c’est-à-dire Do It Yourself, ou, pour les non-anglophones, Fais-Le Toi-même, correspond concrètement à ce que l’on appelait avant les “travaux manuels”. Mais en anglais, c’est plus classe.

Un mariage au budget limité rime souvent avec DIY. Pourtant, il faut se méfier de ces trois petites lettres : parfois c’est tout sauf économique ! Oui mais parfois, ça l’est vraiment, et dans notre mariage, s’il y a un poste hyper économique dont nous sommes très fiers, c’est le faire-part.

Récolter les réponses des invités, un vrai parcours du combattant !

Récolter les réponses des invités, un vrai parcours du combattant !

Aujourd’hui, je vais donc te parler de ce qui m’a le plus embêtée durant ces préparatifs : obtenir les réponses des invités ! Ça peut t’être utile si tu ne sais pas trop à quoi t’attendre. Je t’avoue que j’ai eu parfois des envies de meurtre !