Étiquette : fiançailles

De beaux bijoux pour nos fiançailles – Partie 3

De beaux bijoux pour nos fiançailles – Partie 3

Après avoir situé le contexte familial vis-à-vis des diamants et t’avoir offert un bref aperçu des critères derrière les bijoux que nous voulions nous offrir, t’ai raconté la dernière fois le début de notre recherche chacun de son côté et le choix de la montre de fiançailles fait en couple… et je t’ai laissée sur notre décision de trouver ensemble ma bague de fiançailles.

Gâter son fiancé

Gâter son fiancé

M. Golf m’a fait un merveilleux cadeau en choisissant un saphir avec moi. Il me tenait à cœur de lui offrir également un cadeau de fiançailles. Peut-être te dis-tu : « Oooh, encore une tradition, gardons plutôt les économies pour le jour J ! » M. Golf ne connaissait pas cette pratique. Il était ravi, forcément ! Alors, pourquoi vouloir trouver un cadeau pour mon fiancé tout neuf ?

Notre inoubliable voyage en Namibie : la demande… ou pas ? – Partie 2

Notre inoubliable voyage en Namibie : la demande… ou pas ? – Partie 2

Si tu te souviens bien, ce voyage, c’est pour moi un peu l’attente de la demande en mariage par Monsieur Chaton… Lui qui rêvait de demander sa future femme en mariage là-bas selon ses dires de toujours… J’ai beau essayer de ne pas trop me faire de films, je me dis que s’il n’en profite pas pour faire sa demande pendant ce voyage, eh bien, c’est peut-être qu’au final, ce n’est pas moi LA bonne !! (Doute, quand tu nous tiens…)

Une demande en mariage à notre image

Une demande en mariage à notre image

Décembre 2016. Je m’étonne de ne pas recevoir en cadeau de Noël l’album photo 2016. Eh oui : M. Golf prend plaisir chaque année à rassembler nos meilleurs souvenirs de weekends et de fêtes en famille. Pourtant, nous avons bien reçu un colis Pixum dernièrement, qu’il s’est empressé de planquer. Mouais, bizarre… Et puis j’oublie. Je zappe littéralement. Il faut préparer nos valises.

Il était une fois… la bague de Claddagh

Il était une fois… la bague de Claddagh

Si tu te souviens bien, je n’avais pas vraiment parlé de bague dans ma dernière chronique. Alors non, je n’ai pas eu de bague ce jour-là, tout simplement parce que Monsieur Claddagh la faisait faire sur mesure. Tu apprendras au fur et à mesure que mon amoureux est légèrement perfectionniste, et n’avait donc rien trouvé qui correspondait à ce qu’il recherchait chez les bijoutiers.

La dispute de fiançailles

La dispute de fiançailles

Maintenant que tu nous connais un peu mieux, j’aimerais continuer aujourd’hui notre histoire par la demande en mariage, ou dans notre cas, son absence ! Pire, c’est une belle engueulade qui a scellé notre long processus de réflexion et nous a amenés à nous déclarer fiancés. Ce qu’il faut comprendre, c’est que culturellement parlant, mon chéri a été très anticonformiste en ne me faisant pas de demande en bonne et due forme.

Comment en est-on arrivés à organiser un mariage ?

Comment en est-on arrivés à organiser un mariage ?

Commençons par le commencement. Avec M. Lorrain, nous avons commencé à sortir ensemble à 19 ans, au début de notre deuxième année d’école. Autant dire qu’entre le cursus européen de notre école (nos envies d’aller dans des pays différents, nos capacités linguistiques différentes) et nos âges encore bien jeunes, le mariage a mis un bout de temps avant de faire ne serait-ce qu’une apparition dans nos discussions.

La demande en mariage

La demande en mariage

Voici venu le moment tant attendu (ou pas, hein. Mais quand même un peu ? Non ?) : LE récit de LA demande en mariage. Alors file te faire une tasse de thé, installe-toi bien confortablement, et c’est parti pour la chronique toute romantique du jour ! Comme je te l’avais dit lors de ma présentation, Monsieur Claddagh a sorti le grand jeu pour nos deux ans de rencontre.

La demande magnifique

La demande magnifique

En indécrottable romantique que je suis, les beaux mariages me faisaient rêver. Je n’y peux rien, j’ai eu toute ma vie sous les yeux un “très mauvais exemple” : mes parents se sont mariés quelques mois à peine après s’être rencontrés et plus de trente ans plus tard, ils s’aiment toujours comme deux adolescents ! Mais au-delà du symbole, et justement parce que mes parents sont mon modèle, je savais très bien que mon engagement envers celui que j’aurais choisi serait le même, mariage ou pas.

Une demande à l’espagnole

Une demande à l’espagnole

Comme évoqué lors de ma présentation, durant nos neuf ans de couple avec M. Cariño, nous avons beaucoup voyagé. Ces voyages, et surtout ces nouvelles créations de vie à chaque nouvelle destination, nous ont permis d’avoir souvent des projets à deux, et de ne jamais tomber dans la routine du quotidien. Cette non-routine nous a conduits à ne pas trop penser à l’engagement – mariage, bébé, achat…