Étiquette : idée du couple

Organiser un mariage, c’est faire des choix (et savoir affirmer ses convictions et ses envies !)

Organiser un mariage, c’est faire des choix (et savoir affirmer ses convictions et ses envies !)

Ce que je vais te livrer ici est le résultat de quelques heures de réflexion, discussions, hésitations… En effet, si nous sommes, Monsieur l’Expert et moi, souvent d’accord sur ce que nous voulons, ma fâcheuse tendance à vouloir faire plaisir à tout le monde peut parfois nous faire perdre un peu de temps !

Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception

Imaginer notre mariage et fixer des critères pour le lieu de réception

Quand nous avons commencé à réfléchir à l’organisation concrète de notre mariage, nous avons pris comme point de départ ce qui, pour nous, était le plus important : la cérémonie.
En effet, Mon Chéri et moi étions parfaitement d’accord sur ce point : nous voulions absolument une belle cérémonie, émouvante, personnelle. Étant donné notre profil « mariés depuis quelques mois à la mairie et pas du tout religieux », la cérémonie laïque s’est imposée comme une évidence. Heureusement, d’ailleurs, que les blogs mariage existent, pour populariser ce concept et donner envie aux futurs mariés.

Et un jour, j’ai réalisé que ce mariage n’était pas le mien mais le nôtre… en choisissant notre cérémonie !

Et un jour, j’ai réalisé que ce mariage n’était pas le mien mais le nôtre… en choisissant notre cérémonie !

Comme je te l’ai expliqué, Monsieur Monchéri et moi nous marions civilement. Pas de mariage en deux temps pour nous, notre passage à la maison communale sera notre unique cérémonie. Zut zut zut, je n’aurai donc qu’une seule robe ! Han, mais je me suis fait avoir alors ? No way !

Et un jour, on s’est dit qu’on allait avoir besoin de témoins

Et un jour, on s’est dit qu’on allait avoir besoin de témoins

Les témoins étant facultatifs, on peut les considérer comme étant une première cerise sur notre gâteau de mariage. Yup-Yup !
Mais bien sûr, quand j’ai dit « besoin », je ne voulais pas dire besoin légal ! Mais bien « envie irrépressible d’être accompagnés sur la route par des amis fidèles et drôles, capables de gérer nos crises d’hystérie et/ou de flippe total et, accessoirement, de nous organiser des brûlages de slip/EVJF de malade ».

Ma première « fausse » alliance

Ma première « fausse » alliance

Là, tu viens de lire « fausse alliance », et tu es consternée, c’est nul, tu imagines déjà la pauvre fille pathétique qui veut faire croire qu’elle est mariée, tout ça tout ça. Bon, ce n’est pas tout à fait faux, mais laisse-moi t’expliquer…

Le temps des doutes et des remises en question…

Le temps des doutes et des remises en question…

J’ai traversé une période de doutes, période durant laquelle je me suis posée beaucoup de questions, période durant laquelle je pouvais passer du rire aux larmes, de la joie aux déceptions, de l’excitation à une lassitude totale… et tout ça, parfois, dans la même journée ! Au point de remettre en cause l’idée même de me marier…

L’annonce de notre cérémonie laïque : les premières déceptions

L’annonce de notre cérémonie laïque : les premières déceptions

La question de l’église s’est rapidement posée car nous sommes tous les deux baptisés (je suis même allée jusqu’à la confirmation !) mais a été rapidement écartée car nous ne nous reconnaissons pas dans la religion catholique.

Par contre, même si ça a été évident pour nous, il n’en a pas été de même pour notre entourage.

Élucubrations sur la notion de couple et nom de famille…

Élucubrations sur la notion de couple et nom de famille…

Nous voilà donc mariés… Honnêtement, la chose n’a pas rien changé à notre vie… Du moins la sienne…
Moi, je me retrouve régulièrement à jongler avec mon nom de famille et mon nom d’épouse…

Une maison donc un mariage ?

Une maison donc un mariage ?

Se marier, il faut l’avouer, ce n’était pas spécialement dans nos projets, ni même dans nos envies. Sans doute parce que, comme chaque personne qui ne s’est jamais penchée sur le sujet, les seules références que nous avions ne nous faisaient pas rêver…

Le mariage religieux : une préparation franco-québécoise

Le mariage religieux : une préparation franco-québécoise

Le Hamster et moi avons longuement discuté du fait de se marier à l’église. Si pour lui c’était une évidence (il est baptisé, communié, et est longtemps resté au catéchisme), pour moi ça ne l’était pas forcément (juste baptisée et non croyante ni pratiquante…).
Cependant, nous nous revendiquons tous deux de tradition chrétienne, dans nos valeurs, dans notre façon de concevoir le mariage, dans notre éducation, etc. Bref, le sacrement du mariage nous parle beaucoup.