Étiquette : joie

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai du jour J

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai du jour J

Après le stress accumulé des dernières semaines, j’avais peur de ne pas pouvoir lâcher prise le jour J et de prendre chaque petite contrariété comme un obstacle insurmontable. Et en fait non, c’est allé, je me suis laissée porter tout au long de cette journée, tout en restant bien consciente de ce qui se passait autour de moi. J’ai adoré découvrir Chéri entre quatre yeux. C’était mon caprice, et ça a fait pas mal jaser nos invités, mais je ne le regrette pas.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai des préparatifs

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : ce que je retiendrai des préparatifs

Reprenons depuis le début : Chéri venait de me faire sa demande à l’occasion de mon anniversaire, devant toute ma famille. Dès le lendemain, j’effectuais mes premières recherches “mariage” sur Internet, et je suis très vite tombée sur notre blog préféré et les super conseils de ses chroniqueuses. Qui, entre multiples DIY et superbes récits, donnaient aussi le très bon conseil de ne pas trop tarder à s’y mettre, parce oui, ça prend du temps de préparer un mariage.

Et crier la nouvelle au monde entier (ou presque) !

Et crier la nouvelle au monde entier (ou presque) !

Suite à la demande parfaite de mon Amoureux, je n’avais qu’une chose en tête : crier à la terre entière notre bonheur. Bon, j’exagère peut-être légèrement… Mais en tout cas, j’ai dû me retenir environ trente minutes avant d’annoncer la nouvelle à nos proches. Étant donné que les seuls mots qui sortaient de ma bouche étaient des monosyllabes, j’ai préféré envoyer la photo de ma magnifique bague de fiançailles à nos parents… et attendre leur réaction !

Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : notre cérémonie civile

Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : notre cérémonie civile

Au fur et à mesure que nous nous approchons de la mairie, et que nous distinguons des dizaines et des dizaines de visages connus, l’Ours commence à paniquer sérieusement. Pour lui qui n’aime pas trop être le centre de l’attention, cette étape a été un des moments les plus difficiles de la journée (avec sa surprise de la soirée, mais je ne veux pas te spoiler !). Il a même un peu envoyé paître Mlle Babies, qui prenait des tas de photos de lui : trop de pression.

Mes parents se garent, l’Ours respire un grand coup, sort de la voiture, et vient m’ouvrir la portière. On échange un bisou qui veut dire : “Allez, courage !”, et on part affronter la vague d’amis et de famille qui arrive vers nous en masse !

Quand tu veux annoncer ton mariage mais que ça se retourne contre toi

Quand tu veux annoncer ton mariage mais que ça se retourne contre toi

Avant de te parler de ma robe – c’est la prochaine chronique – j’avais envie de revenir sur un sujet qui me turlupine un peu. J’ai écrit cette chronique sur l’annonce de mon mariage presque en premier, et puis je me suis ravisée, je ne l’ai pas envoyée à la publication.

Va savoir pourquoi, aujourd’hui j’ai envie de t’en parler. Il faut, du coup, revenir un peu en arrière, juste après notre demande mutuelle en fiançailles.

Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : la découverte et le départ vers la mairie

Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : la découverte et le départ vers la mairie

L’Ours et moi avions décidé de nous découvrir en tenues de mariés juste tous les deux, avant de partir à la mairie, lors d’une séance photo en extérieur. Nous n’avions pas spécialement déterminé de mise en scène, aussi avons-nous suivi les instructions de notre photographe.

Planquée derrière un mur, je devais attendre que l’Ours soit placé dehors, en bas des escaliers, dos à moi. Puis, je devais sortir, et il se retournerait quand il en aurait envie.

La jolie demande de Mister Suède

La jolie demande de Mister Suède

La plupart des mariées et futures mariées se souviennent du jour de la fameuse demande comme d’un moment de bonheur intense, voire d’hystérie totale, avec petits cris aigus, danse de la joie, voire triple salto arrière. Pour moi, ce jour très spécial restera gravé dans ma mémoire à la fois comme un jour très heureux, mais aussi comme un jour très sombre.

Mister Suède m’a fait sa demande le 15 juillet 2016, le lendemain de nos deux ans. Mais ce matin-là, j’apprends en me réveillant ce qu’il s’est passé la veille, sur la promenade des Anglais à Nice.

Je n’ai pas aimé ma demande en mariage – Partie 1 : le rêve

Je n’ai pas aimé ma demande en mariage – Partie 1 : le rêve

Il fait très froid en cette fin de mois de janvier, nous sommes habitués à plus de douceur dans le sud. Mais peu importe : ce soir, j’assiste à la comédie musicale d’un de mes films préférés, alors je suis heureuse et j’ai le cœur chaud. Mon GCC me dit que nous allons rejoindre une amie, qui vit sur Paris, avant d’aller à l’hôtel.

Nous arrivons au point de rendez-vous, mais personne à l’horizon. Nous sommes sur le pont Neuf, je regarde autour de nous et ne vois aucun visage familier, ma foi…

Si j’organisais mon mariage aujourd’hui…

Si j’organisais mon mariage aujourd’hui…

Quand Gwenaëlle a fait un appel pour demander aux anciennes de revenir pour cette semaine spéciale, j’ai été tentée et puis, je me suis dit : “Je vais passer pour la fille qui ne peut pas fermer la parenthèse Mademoiselle Dentelle.” J’ai partagé la réflexion avec l’amoureux, qui a dit : “Mais en même temps, tu ne l’as jamais fermée !” Et j’ai aussi demandé son avis à Gwenaëlle, qui a dit : “On s’en fiche, on veut les chroniques de Madame Gezillig, nous (oui, je parle pour les lectrices) !”

Il n’en fallait pas plus pour me convaincre. Ben oui, je suis atteinte d’une grave maladie : je suis wedding-addict (mais je ne suis pas la seule).

Mon mariage pétillant : mon bilan et mes projets

Mon mariage pétillant : mon bilan et mes projets

Plus d’un an et demi s’est passé depuis mon mariage. Gloups, que le temps passe vite !

Il est temps pour moi de clôturer le récit de mon mariage, mais pas sans t’avoir remerciée de m’avoir suivie pendant toute la durée de mon histoire, d’avoir supporté mes moments hystériques ou mes coups de gueule (entre futures mariées, on se comprend, non ?). Alors avant de tourner cette page, je te propose de faire un petit bilan…