Étiquette : mariage hors-saison

L’annonce aux proches : « Tu te maries ?? En hiver ?? T’es sérieuse ?? »

L’annonce aux proches : « Tu te maries ?? En hiver ?? T’es sérieuse ?? »

Ma jolie bague de fiançailles vissée à l’annulaire gauche et mes larmes de joie séchées, nous pouvons désormais crier au monde entier que nous allons nous marier !!!! Nous voulons tous les deux faire de jolies annonces à nos proches, donc nous excluons les annonces par téléphone le soir même, mais c’est vraiment très, très, très difficile de résister…

Je ne tiens d’ailleurs pas bien longtemps et, à peine une heure après la demande, je prends mon téléphone pour appeler Mademoiselle Bichette, qui sera une de mes deux témoins (mais elle ne le sait pas encore à ce moment-là), et lui annoncer la nouvelle.

L’épisode où nous trouvons la salle

L’épisode où nous trouvons la salle

Si tu te souviens bien, je t’ai laissée en plein suspense (oui, rien que ça), mais tu as bien compris que nous avons poursuivi notre recherche de salle pour nous accueillir tous.

Le domaine viticole nous plaisait bien. Assez grand et avec un traiteur ouvert au véganisme, il avait toutes nos faveurs. Néanmoins, nous avons continué de visiter, en déplaçant quelque peu notre périmètre de recherche puisque la cérémonie civile était prévue en 2017.

Quand on cherche un traiteur

Quand on cherche un traiteur

Nous savons ce que nous voulons manger à notre mariage : une raclette ! Un buffet est la formule toute désignée pour proposer plusieurs types de fromages, de charcuteries, de salades et d’accompagnements divers.

Nous partons donc à la recherche du traiteur qui va nous aider à sublimer cette raclette pour en faire celle de notre vie (et de celle de nos invités aussi, il faut l’avouer…) !

Le choix de la date : hésitations et révélation

Le choix de la date : hésitations et révélation

Nous nous étions d’abord arrêtés sur le mois de juillet 2018. Deux ans pour préparer le mariage, pas de stress… Bien que ce soit quand même loin… Mais qu’à cela ne tienne, ça ne nous posait pas de problème au départ.

Mais ensuite, les problèmes avec la belle-famille ont commencé : problèmes pour l’organisation, problèmes avec la salle, problèmes avec les invités… problèmes avec nous. Critiques incessantes sur notre mariage (l’âge n’étant pas mis en cause, je précise), sur ma famille, sur nos invités, sur nos amis… enfin, je ne vais pas te faire la liste complète : critiques sur tout, absolument TOUT.

Quand on choisit le repas

Quand on choisit le repas

Dès mes premières réflexions sur le mariage, bien avant la demande de Monsieur Cerf, une chose était sûre : je ne voulais pas de repas type gastronomique en deux, trois, quatre, cinq, douze, mille services.

Attention : ce n’est pas que je n’aime pas manger de superbes plats magnifiquement présentés avec des produits d’exception (je mangerais bien un magret de canard à l’orange, là, tout de suite…). Seulement pour notre mariage… je n’imaginais pas ce type de repas ! Ça ne nous ressemble pas réellement. J’ai tout de suite eu envie d’un repas plus CONVIVIAL, à l’image de l’ambiance qu’on voulait offrir à nos proches. Et je savais déjà, sans même lui en parler, que Monsieur Cerf serait du même avis (et heureusement, je ne me suis pas trompée !!).

Quand on choisit la salle – Partie 3

Quand on choisit la salle – Partie 3

Lorsque je contacte le propriétaire, il m’annonce d’emblée que sa compagne et lui fonctionnent au coup de cœur : si nous avons le coup de cœur pour leur domaine, s’ils ont un coup de cœur pour notre mariage et si le feeling passe bien, alors seulement on parlera tarifs, conditions de location, etc.

Ça m’embête un peu (beaucoup !), car j’ai peur de visiter une salle hors budget et d’être obligée d’y renoncer encore une fois ! Mais comme il s’agit de notre coup de cœur virtuel, nous y allons quand même !

Quand on choisit l’hiver

Quand on choisit l’hiver

Les grandes lignes du mariage, il faut bien commencer par ça avant d’entrer dans les détails des préparatifs. Pour nous, tout se fait au gré des discussions que nous avons : beaucoup de choses ont même déjà été déterminées avant même la demande. Nous savons très vite dans quelle direction nous allons et c’est le plus important ! Je ne peux que te conseiller de t’installer avec ton futur mari, d’y réfléchir posément et de noter toutes vos premières idées ! Avoir une idée globale du type de mariage qu’on souhaite aide à démarrer les premières recherches sans s’éparpiller trop dans tous les sens… ou en tout cas, un peu moins !

Et la première grande question, c’est « quand ? ».

Le mariage de Sophie à leur image et en petit comité

Le mariage de Sophie à leur image et en petit comité

L’histoire de Sophie et Dimitri a commencé au lycée. Elle avait 16 ans et ils ne se sont plus quittés ensuite. En 2014, ils ont eu la joie d’accueillir un petit prince à leurs côtés. Un an plus tard, à l’occasion de leur 10 ans, Dimitri a fait sa demande en mariage avec beaucoup de romantisme et d’amour.
La date n’a pas été compliquée à choisir, bien qu’elle ait surprise leur entourage : ce sera en novembre ! C’est le mois de leur première sortie en amoureux, le mois de la naissance de leur fils, le mois de la demande en mariage… C’était une évidence finalement !

Comment un mariage d’hiver te permet de négocier

Comment un mariage d’hiver te permet de négocier

Tu as déjà dû entendre ici et là que les hommes ne s’investissent pas toujours dans les préparatifs d’un mariage. Je dois être chanceuse, parce que ce n’est pas mon cas : même s’il n’a pas toujours été à fond, Monsieur Osier a toujours participé, choisi, donné son avis. Chaque rendez-vous avec un prestataire a été fait ensemble, chaque petit nœud a été choisi tous les deux.

Dans son métier, il a l’habitude de négocier des contrats, de faire en sorte de tirer la couverture à lui. En plus de ça, il a toujours envie de tenter le coup et ne ressent aucune gêne à faire ça. Ce n’est pas du tout mon cas. Du coup, moi, je lui dis tout ce que je veux, je fais la petite fille capricieuse qui rêve de ci ou de ça, et lui, il essaie que l’on obtienne tout, ou presque !

Quand ta liste d’invités… influence tes choix – Partie 2

Quand ta liste d’invités… influence tes choix – Partie 2

Selon nos premières estimations, nous inviterons environ trois cents personnes au vin d’honneur, cent quatre-vingt au repas et trois cents à la soirée !

Je te l’accorde, il est probable que toutes ne répondent pas positivement à notre invitation. Ceci dit, il était hors de question pour nous de jouer sur cette idée. Certains de nos choix allaient donc devoir tenir compte de ce nombre ou découler de nos premiers choix. (Ne t’inquiète pas si tu n’as pas suivi, je t’explique juste après !)