Étiquette : mariée petite

Trois mariages… trois robes ??! – Partie 1

Trois mariages… trois robes ??! – Partie 1

Avant d’aller plus loin, on va aborder LE sujet. Parce que, OK, c’est bien les dégustations traiteur, la déco, ou encore les fleurs, mais soyons honnête, LE truc vraiment sympa du mariage pour la mariée, c’est quand même la robe !

Perso, même si je ne m’attendais pas à me marier, j’avoue que la rencontre et la relation avec Chouchou m’a bien fait évoluer. Et les nombreux mariages qui nous ont entourés m’ont aussi amenée à consulter, de temps en temps (oui oui, seulement de temps en temps) quelques magazines, sites Internet, etc. de robes de mariée. Et quelque part, à me projeter dans telle ou telle robe. Bah oui, on est des filles, on ne se refait pas.

La recherche de ma robe de mariée contrariée par d’autres projets – 1ère partie

La recherche de ma robe de mariée contrariée par d’autres projets – 1ère partie

Je ne sais pas toi, mais la première chose à laquelle j’ai pensé après la demande en mariage de M. Biologie, ça a été ma robe !!

Choisir sa robe de mariée en fonction de sa morphologie

Choisir sa robe de mariée en fonction de sa morphologie

La plupart des magazines et autres sites dédiés au mariage, sous prétexte de t’aider à dénicher ta Précieuse, te proposeront LA solution miracle : le morpho-style ! A partir de 7 morphologies féminines “types”, tu es censée trouver la robe qui collera pile à ta silhouette. Et qui fera donc de toi la plus belle pour aller danser te marier. Sauf que…

Comment choisir une robe de mariée quand on préfère les jeans et les baskets

Comment choisir une robe de mariée quand on préfère les jeans et les baskets

Plus jeune, j’étais un sacré brin de garçon manqué. De plus, complexes de l’adolescence n’aidant pas, j’ai mis très vite au rebut tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une jupe, robe ou autres accessoires faisant référence à ma féminité.

Enfin, la période « vilaine petite canne » passée et les premières amourettes arrivant, j’ai commencé à prendre un peu plus soin de mon apparence.

Tout ça pour te dire quoi exactement ? Qu’il me reste tout de même quelques séquelles ! Non, je te rassure, je ne t’entrainerai pas dans une pseudo psychanalyse… Je pense que par habitude et un peu de par mon métier, je me suis toujours sentie plus à l’aise en jeans et baskets qu’en jupettes ou autre tailleurs.