Étiquette : papeterie

Récit de quête n° 23 : la décoration

Récit de quête n° 23 : la décoration

Dès le départ, je n’avais pas très envie d’investir beaucoup dans ma déco. D’abord, parce que ce n’est pas un poste prioritaire pour moi (par rapport au photographe/vidéaste par exemple). Et aussi parce que comme notre salle a déjà du caractère (il s’agit d’une ancienne grange) : elle se suffit à elle-même et nous ne souhaitions pas la « masquer », comme nous l’aurions fait avec une salle des fêtes, par exemple.

J’aimais notamment beaucoup ses superbes charpentes de bois et je ne voulais surtout pas les cacher. Chéri, par contre, avait envie d’ajouter de grands voilages sur les poutres du plafond. Enfin, en fait, un seul grand voile sur toute la longueur de la salle (afin de quand même garder la vue sur les charpentes de bois).

Good news everyone !

Good news everyone !

Aujourd’hui, ma Bride, je vais te parler DIY. Peut-être que tu n’es pas familière de ce langage, je t’initie donc : le DIY c’est-à-dire Do It Yourself, ou, pour les non-anglophones, Fais-Le Toi-même, correspond concrètement à ce que l’on appelait avant les « travaux manuels ». Mais en anglais, c’est plus classe.

Un mariage au budget limité rime souvent avec DIY. Pourtant, il faut se méfier de ces trois petites lettres : parfois c’est tout sauf économique ! Oui mais parfois, ça l’est vraiment, et dans notre mariage, s’il y a un poste hyper économique dont nous sommes très fiers, c’est le faire-part.

Récolter les réponses des invités, un vrai parcours du combattant !

Récolter les réponses des invités, un vrai parcours du combattant !

Aujourd’hui, je vais donc te parler de ce qui m’a le plus embêtée durant ces préparatifs : obtenir les réponses des invités ! Ça peut t’être utile si tu ne sais pas trop à quoi t’attendre. Je t’avoue que j’ai eu parfois des envies de meurtre !

La petite histoire de nos save the date

La petite histoire de nos save the date

La question du save the date s’est posée une première fois, mais on n’en voyait pas l’utilité dans un premier temps. On se disait, naïvement, qu’un faire-part se suffirait à lui-même. Mais ça, c’était avant…

Avant les “Tu te maries quand, déjà ?”, “Rappelle-moi, c’est bien en juillet, votre mariage ?”, “Ah oui, en avril, c’est top, mais tu vas pas avoir un peu froid ?”, “Ouais, septembre pour un mariage, c’est bien !”, “En août ? ”,  “Tu m’avais dit en septembre, c’est ça ? Ah non pardon, en juin ?”. STOOOOOP !

Un faire-part simple et décalé, un faire-part à notre image

Un faire-part simple et décalé, un faire-part à notre image

Après avoir fixé la date de notre mariage, j’ai très vite voulu l’annoncer aux invités donc j’ai consacré mes pauses au boulot à la recherche d’un faire-part. Nous voulions un faire-part simple, gris et fushia pour rester dans nos couleurs et pas trop cher.

Je pensais trouver facilement, j’aurais dû me douter en cherchant un modèle simple, que rien n’allait me plaire…

Nos faire-part sur le thème du voyage

Nos faire-part sur le thème du voyage

J’adore faire les DIY et j’en ai réalisé plusieurs pour notre mariage. Je te montrerai ça un peu plus tard, sois patiente.

Mais réaliser moi-même nos faire-part, je ne m’en sentais vraiment pas capable, mes connaissances en graphisme sont trop limitées (Word et Powerpoint ça compte, non ?).
Je sentais le mauvais plan venir : ne pas être satisfaite du résultat, me prendre la tête dessus, le temps, le coût, le rendu…

Le retour du green et du papier : la conception des faire-part – Partie 1

Le retour du green et du papier : la conception des faire-part – Partie 1

Si tu te rappelles, je t’avais montré nos save-the-date, mix réussi entre (comment ça je ne suis pas objective ?) impact environnemental et créativité. En plus il a beaucoup plu à nos invités. Le challenge, du coup, c’était de faire quelque chose de différent, encore mieux comme dirait Monsieur G. mais surtout, dans la même lignée.

Récit de quête n°17 : Élaborer nos faire-part

Récit de quête n°17 : Élaborer nos faire-part

Ma meilleure amie (et super témouine) s’était proposée dès le départ pour la réalisation de nos faire-part. Elle en avait déjà fait pour des proches (mariage, baptême, etc.) et attendait simplement nos lignes directrices.

Au départ ça devait être simple…

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VIII : nos save-the-date un peu particuliers…

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VIII : nos save-the-date un peu particuliers…

Si tu flânes sur Internet et en particulier sur la weddingsphère, tu sais ce qu’est un Save-The-Date ou STD. Pour toutes les innocentes, c’est quelque chose que l’on a piqué à nos amis anglo-saxons et qui permet d’annoncer la date du D-DAY a tous les invités avant le faire part officiel. En gros, c’est un peu comme si tu disais : WARNING JE ME MARIE TEL JOUR TU AS INTÉRÊT À bLOQUERloquer TON WEEKEND (Allez, on ne se ment pas, c’est vraiment pour dire ça) !

Tutoriel de mon faire-part – Partie 2 : le papier !

Tutoriel de mon faire-part – Partie 2 : le papier !

Après t’avoir expliqué comment nous avons réalisé les manchettes, je vais à présent te parler du cœur de nos faire-part. Une fois l’impression effectuée, il faut maintenant découper, plier, tamponner, perforer, etc.
Niveau de difficulté : facile
Durée pour un faire-part : 20 minutes