Étiquette : rêves de petite fille

Comment ne pas étrangler son futur mari en trois leçons

Comment ne pas étrangler son futur mari en trois leçons

Alors voilà, le mariage c’est l’amour, les paillettes, une robe magnifique, etc., mais pour moi ça a aussi été l’occasion de vivre de réelles crises de doute, de remises en question. Tout ça à cause de qui ? Je te le donne en mille : l’Amoureux pardi !!! Cette espèce de créature à qui tu as dit oui quelques semaines plus tôt et qui, dans mon cas, s’est transformé en créature mollassonne dès que j’essaie de l’approcher pour discuter d’une problématique mariage.

Quand mon désir d’enfant parasite les préparatifs du mariage…

Quand mon désir d’enfant parasite les préparatifs du mariage…

J’ai le désir de devenir maman depuis très longtemps, et cette envie a même fortement influencé le choix de notre date de mariage !
Déjà à l’adolescence, je m’émerveillais et me perdais dans mes rêveries chaque fois que je croisais une femme enceinte ou avec un nouveau-né. Cependant, j’ai (un peu) la tête sur les épaules, et j’ai toujours considéré qu’il était indispensable, avant de concevoir un enfant, de réunir un certain nombre de conditions…

Se marier oui ! Mais où ? Et quand ?

Se marier oui ! Mais où ? Et quand ?

Une fois l’essentiel de notre entourage prévenu, il a fallu choisir une date et un lieu. Ou plutôt, j’ai harcelé Monsieur Synthé pour qu’on fixe la date au plus vite que je puisse enfin me lancer à corps perdu dans l’organisation de mon mariage ! (Je ne comprends pas pourquoi mais l’organisation de mon mariage me passionne mille fois plus que mon boulot). Nous avons donc commencé à réfléchir à où et quand.

Mes premiers essayages de princesse – Partie 1

Mes premiers essayages de princesse – Partie 1

La dernière fois, je t’ai parlé du repérage que j’ai fait sur Internet pour trouver ma robe et des goûts de Doudou. Je vais maintenant te raconter mon tout premier essayage dans l’intimité du salon du mariage…

Ma demande en mariage raisonnable et (presque) sous contrôle

Ma demande en mariage raisonnable et (presque) sous contrôle

J’ai glissé à Mon Chéri que je ne voudrais jamais, mais jamais, de demande en mariage surprise, quel que soit le niveau de romantisme du truc (et encore moins en public !). Moi, il me faut du dialogue, de la discussion, de la réflexion à deux. Il faut que cette décision mûrisse au fil des mois et des années… Et je veux avoir mon mot à dire (plus que juste dire « oui » à la fin, quoi). Bref, je veux du RAI-SON-NABLE. Et j’ai été exaucée.

À la recherche de ma robe de princesse

À la recherche de ma robe de princesse

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré regarder les robes de mariée. J’avais déjà une bonne collection de magazines de mariage avant même la demande, « ça me détend quand je m’ennuie » ! Mon œil, personne n’était dupe… N’empêche que, quand la demande est arrivée, rechercher activement ma robe est la première choses que j’ai faite.

Quand la mairie où tu te maries manque de charme

Quand la mairie où tu te maries manque de charme

Aujourd’hui je vais te parler de la maison communale (ou la mairie pour les français) dans laquelle nous allons célébrer notre union civile. Le moins qu’on puisse dire, c’est que notre mairie est moche. Et quand je dis moche, c’est bien moche. Pour préserver mon identité, je ne vais pas te montrer de photos, mais imagine-toi une grande boîte brune… voilà tu sais à quoi ressemble notre mairie.

Un mariage de princesse ? Non merci…

Un mariage de princesse ? Non merci…

On associe souvent l’image du mariage avec celle d’un conte de fées, où la mariée joue le premier rôle dans une robe de rêve et dans son château luxueux (le groom, on s’en fout, quoi !).

Je me suis vite rendu compte que ce n’était pas la vision que j’avais de notre mariage…

La liste des mes idées mises au placard…

La liste des mes idées mises au placard…

Quand j’ai envoyé ma candidature pour devenir chroniqueuse pour Mademoiselle Dentelle (en septembre 2014), j’ai dû décrire mon mariage (prévu en mai 2015). Quand je revois comment j’ai décrit mon mariage à ce moment-là, je rigole bien. Je me rends compte que plusieurs de mes idées, que je trouvais fantastiques à ce moment-là, ont fini au placard.

Notre rencontre et comment nous avons décidé de nous marier

Notre rencontre et comment nous avons décidé de nous marier

M. l’Aristo et moi nous sommes rencontrés au collège, nous n’avons jamais été vraiment amis, nous ne faisions pas partie du même « groupe ».
Dans notre ville, les mois de juillet et août sont un véritable désert, et oui, à Limoges il n’y a ni la mer, ni la montagne, bref c’est loin d’être la destination rêvée pour les vacances d’été et personne n’a vraiment envie d’y rester à cette période. C’est pourtant à ce moment-là que tout a commencé.