Étiquette : robe de mariée d’hiver

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 5 : le quatrième essayage ou le dénouement !

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 5 : le quatrième essayage ou le dénouement !

Début août, n’ayant pas encore été recontactée par la boutique pour programmer l’essayage de la nouvelle collection Bochet promis en avant-première, je me permets de me rappeler à leur bon souvenir. Je ne tombe pas sur ma Mireille la Persévérante, mais sur sa collègue qui n’est pas au courant de notre arrangement. Aïe ! « Je suis confuse parce que la maison Bochet est en congés annuels jusqu’au 4 septembre, alors je ne vois pas trop comment faire… » Ô désespoir !

Elle me promet de se renseigner et de me tenir au courant. Mais je n’ai pas grand espoir et je m’attends à devoir attendre l’arrivée officielle de la nouvelle collection en boutique pour pouvoir enfin trouver ma robe… seulement en septembre, donc (à trois mois du mariage, il y a de quoi commencer à flipper de finir toute nue devant l’autel) !

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la création de ma robe

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la création de ma robe

Je t’avais laissée à l’issue de mes recherches de robe en te disant que j’avais choisi de la faire faire par Lauren Créations, à Lyon.

J’avais donné mon feu vert à Lauren fin juin environ. Nous avons donc programmé une prochaine rencontre courant juillet, pour prendre toutes les mesures exactes et être sûres que nous étions d’accord sur le choix des tissus, qu’elle allait devoir commander, et les grandes lignes de la création.

La « robe » de la situation – Final round

La « robe » de la situation – Final round

En téléphonant pour prendre rendez-vous, j’ai l’agréable surprise de tomber sur la fille de la gérante, qui elle parle couramment anglais et se montre bien plus aimable. Elle précise que c’est elle qui me recevra, et non sa mère, sur qui j’étais tombée la première fois. Elle me demande également quelle taille de vêtements je porte habituellement, ce qui me semble de très bonne augure. Je vais peut-être enfin pouvoir essayer des robes vraiment à ma taille !

Rendez-vous est pris quelques jours plus tard à l’heure du déjeuner, et j’ai cette fois l’intention de demander à une amie-collègue de m’accompagner. Elle accepte avec beaucoup d’enthousiasme, et je sais qu’elle sera parfaite dans ce rôle, car elle a bon goût et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense vraiment.

La naissance de ma combinaison de mariée

La naissance de ma combinaison de mariée

Je sais que tu attends cette chronique depuis fort longtemps. La voici donc, chère lectrice ! Je ne vais pas te faire languir pendant plusieurs billets, je vais te raconter la fabrication de ma tenue de mariée en une seule fois.

Comme je te l’avais écrit : pas de robe pour Madame Afro. J’ai tenu bon malgré toute la pression que j’ai subie et j’en suis fière. Le jour J, quand je me suis vue, et lorsque je regarde encore les photos aujourd’hui, pas le moindre regret : c’était bien moi ! Sache que ça a surpris pas mal de monde. Parfois les invités ne m’ont rien dit, mais d’autres ont affirmé qu’effectivement, ça me correspondait VRAIMENT.

La recherche de la robe : le stress et les paillettes

La recherche de la robe : le stress et les paillettes

Ah, la robe de mariée… Voilà, pour moi, l’autre gros point dans l’organisation de mon mariage !

Cette robe est censée être unique, au sens où elle doit ressembler à la mariée et lui aller comme un gant, mais aussi, et peut-être surtout, au sens où c’est, théoriquement, la seule robe de mariée que l’on va porter dans sa vie. C’est en tout cas clairement dans cet état d’esprit que j’ai cherché la mienne (et que j’aborde globalement ce mariage) !

Les accessoires ou comment j’ai cherché à ne pas finir en glaçon – Partie 2 : mission chaleur !

Les accessoires ou comment j’ai cherché à ne pas finir en glaçon – Partie 2 : mission chaleur !

La dernière fois je te disais tout sur les chaussures de mon mariage. Cette fois, laisse-moi te raconter tout ce qui s’est passé dans ma tête pour trouver de quoi me réchauffer ! Comme pour Madame Origan, même si je trouve que ça donne un certain charme hivernal, j’avais peur de ne pas être très à l’aise avec une cape. J’ai envisagé par ailleurs la même étole qu’elle, que je trouve super aérienne et si douce…

La wishlist Etsy de Mme Plumetis pour un mariage d’hiver tout en douceur !

La wishlist Etsy de Mme Plumetis pour un mariage d’hiver tout en douceur !

Après son mariage hivernal lors de la saison dernière, Mme Plumetis partage avec toi sa petite sélection shopping. Elle a choisi des matières douces pour habiller la mariée et des touches de couleurs flamboyantes pour réchauffer le froid de l’hiver…

Réchauffer la mariée de décembre

Réchauffer la mariée de décembre

Tu trouvais que j’avais l’air de galérer quand je te parlais de mes problèmes capillaires ou de maquillage ? C’est pourtant tellement INFIME par rapport à ma recherche d’accessoires de mariée d’hiver ! Honnêtement, j’ai cru trouver LA solution miracle des tas de fois, sans jamais être pleinement convaincue. À l’heure où j’écris cet article je me marie dans 50 jours exactement, et j’hésite encore un peu entre trois possibilités. Quatre si on compte celle d’y aller juste avec ma robe et prendre le risque de mourir de pneumonie le lendemain.

Mes rêves de robe de mariée

Mes rêves de robe de mariée

Haha, maintenant que je t’ai parlé de l’essentiel de ma recherche de prestataires (il reste l’aspect coiffure et maquillage, mais tout ça n’a été déterminé qu’après ce dont je m’apprête à te parler !), je peux enfin en venir au sujet qui me passionne (oui, à ce point !), me met le sourire et plein de petits papillons dans le ventre : la quête de ma robe de mariée.

Cape ou pas cape ?

Cape ou pas cape ?

Même avec des manches, j’avais peur d’avoir froid, voire même très froid, notamment lorsque nous serons à l’extérieur et pendant la cérémonie religieuse, car l’église où nous nous marions n’est malheureusement pas chauffée ! Comment se marier en décembre sans être frigorifiée ? Je me suis alors mise en quête d’un vêtement à mettre par dessus ma robe, lors des temps passés à l’extérieur et à l’église…