Étiquette : robe de mariée

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 5 : le quatrième essayage ou le dénouement !

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 5 : le quatrième essayage ou le dénouement !

Début août, n’ayant pas encore été recontactée par la boutique pour programmer l’essayage de la nouvelle collection Bochet promis en avant-première, je me permets de me rappeler à leur bon souvenir. Je ne tombe pas sur ma Mireille la Persévérante, mais sur sa collègue qui n’est pas au courant de notre arrangement. Aïe ! « Je suis confuse parce que la maison Bochet est en congés annuels jusqu’au 4 septembre, alors je ne vois pas trop comment faire… » Ô désespoir !

Elle me promet de se renseigner et de me tenir au courant. Mais je n’ai pas grand espoir et je m’attends à devoir attendre l’arrivée officielle de la nouvelle collection en boutique pour pouvoir enfin trouver ma robe… seulement en septembre, donc (à trois mois du mariage, il y a de quoi commencer à flipper de finir toute nue devant l’autel) !

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 4 : le troisième essayage ou l’ascenseur émotionnel

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 4 : le troisième essayage ou l’ascenseur émotionnel

Si on prend quelques instants pour récapituler, tu sais donc que j’ai eu un premier coup de cœur, mais qu’il ne s’est pas confirmé au deuxième essayage (donc un faux coup de cœur), que j’ai eu un deuxième coup de cœur pour une robe « semi-sur mesure » avec les ajustements dont je rêvais, mais que j’avais peur d’être déçue du résultat final et que j’ai donc trouvé une robe avec un dos similaire dans une troisième boutique.

Je t’avais abandonnée au moment où j’avais pris rendez-vous et je t’invite donc à entrer avec moi dans cette troisième et dernière boutique (petit spoil !).

L’après-mariage : les restes physiques de notre mariage

L’après-mariage : les restes physiques de notre mariage

Un mariage, c’est l’union de deux personnes qui s’aiment à un instant T. C’est une journée qu’on souhaite la plus belle possible et quand c’est bien le cas, on repart avec plein de souvenirs.

Je te propose de faire un tour d’horizon des choses que j’ai faites de mon côté pour que ces souvenirs soient visibles au quotidien. Ça te donnera peut-être des idées.

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 3 : le deuxième essayage ou une robe presque « sur mesure » ?

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 3 : le deuxième essayage ou une robe presque « sur mesure » ?

Lors de la prise de rendez-vous, Mireille la Patiente (ce n’était définitivement pas une « vraie » Mireille : absolument adorable et parfaitement à l’écoute !) m’a envoyé un petit questionnaire à remplir en amont afin d’en savoir déjà un peu plus sur mes envies : j’ai trouvé ça très agréable et professionnel, et c’est très consciencieusement que je l’ai complété.

En arrivant au rendez-vous, je lui explique directement que j’ai eu l’occasion d’essayer ma fameuse robe Velasquez le matin même. Elle me propose alors d’essayer des modèles de la maison Bochet, une autre marque que j’avais retenue sur leur site, et de terminer par Velasquez de Lambert Créations, qu’ils ont également en boutique. Parfait ! Let’s go !

Quand la mariée apprivoise sa robe

Quand la mariée apprivoise sa robe

Alors d’abord, laisse-moi te remettre un peu dans le contexte. Comme on est déjà début novembre et que je me marie en mai, il ne faut pas traîner. J’ai la chance de pouvoir être un peu flexible sur mon emploi du temps et n’hésite donc pas à prendre mes premiers rendez-vous en semaine. De toute façon, les samedis sont complets.

Je prends donc rendez-vous pour le 24 novembre pour que Cécile puisse prendre toutes mes mesures et commencer la toile. Autant j’étais stressée pour le choix, autant je suis impatiente de voir ma robe. Mais il me faudra attendre encore un peu…

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 2 : le premier essayage ou le premier coup de cœur ?

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 2 : le premier essayage ou le premier coup de cœur ?

J’attends beaucoup de la toute première boutique puisqu’elle vend mon coup de cœur Internet : la robe Velasquez de Lambert Créations ! Mes témoins et moi piétinons avec impatience avant la boutique. Maman Biche et Ma Milou ne sont pas encore là : chez les Biche, on est rarement à l’heure… sauf moi ! « On arrive dans dix minutes. » Bon allez, on pousse déjà la porte alors, et elles ne vont plus tarder…

J’explique donc à Mireille l’Entêtée (ce n’était pas trop une Mireille… mais elle était quand même plutôt entêtée) que je souhaiterais essayer mon coup de cœur, ainsi que le modèle Monet, de Lambert Créations également. Pour le reste, je n’ai pas trop d’idées puisque je suis subjuguée par ces deux robes : je me laisserai donc guider.

Tout ce qui tourne autour de notre cérémonie civile

Tout ce qui tourne autour de notre cérémonie civile

Je ne sais pas si je te l’ai dit, mais pour moi, la cérémonie civile n’était pas un tracas. Bien sûr, c’est l’engagement qui compte aux yeux de la loi, contrairement à l’engagement religieux, et celui qui permet donc d’être reconnus mariés au niveau administratif (quand on a des enfants, c’est quand même bien malgré le PACS). Je ne me suis pas trop inquiétée en ce qui concernait son organisation, je ne voulais pas décorer la salle, par exemple, mais il fallait tout de même faire quelques préparations.

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 1 : avant la pratique, la théorie

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 1 : avant la pratique, la théorie

Ça y est, je suis Madame depuis quelques jours ! Gniiiiiiiii ! Je peux donc enfin te parler d’un sujet qui, comme toute bride qui se respecte, te passionne sans doute absolument : la recherche de LA ROBE !!!

Mais avant de te perdre sous une montagne de tulle, d’organza, de mousseline, de dentelle, de strass, de paillettes, de rubans et de jolis boutons (avoue que ce serait le pied !!!), mettons un peu d’ordre dans nos idées et laisse-moi te présenter mes critères de recherche de ma précieuse !

Ma robe de mariée – Partie 2 : quand la magie existe

Ma robe de mariée – Partie 2 : quand la magie existe

Dans ma précédente chronique, je te parlais de mon stress par rapport à mes recherches de robe de mariée.

Nous disions donc ?

Oui, voilà. Donc, le samedi 11 mars, nous voilà en route pour le centre de Namur, la troupe presque au complet : Maman Red, Papa Red, Brother Red, Sister Red, Cousine Red, Meilleure Amie n°1, et Monsieur Blue.

Ma robe de mariée – Partie 1 : moi stressée ? Jamais !

Ma robe de mariée – Partie 1 : moi stressée ? Jamais !

Mademoiselle Red ne serait pas Mademoiselle Red sans son stress légendaire. C’est d’ailleurs ma marque de fabriqu, et depuis l’annonce de notre mariage, tout le monde me pose cette question quinze fois par semaine : « Pas trop stressée ? » Je rigole de ça : cette question est normale vu que je stresse vingt-deux heures sur vingt-quatre. Et je réponds : « Bah écoute, étonnamment, non ! »

Menteuse…