Étiquette : voiture des mariés

Mon mariage printanier-chic tout en émotions : notre arrivée à la mairie

Mon mariage printanier-chic tout en émotions : notre arrivée à la mairie

Notre cortège part vers la mairie pour accueillir les invités sur le parvis, et également leur remettre les nœuds de voitures et les bulles qui égayeront notre sortie ! Et nous, nous devons attendre afin de ne pas être trop en avance… Eh oui, des mariés qui arrivent avant tous les invités, ce n’est pas l’idéal non ? Nous profitons donc de ce moment de flottement pour prendre quelques photos et les envoyer à ceux qui n’ont malheureusement pas pu être présents aujourd’hui, mais je dois bien l’avouer, l’impatience est à son comble (oui oui, mon nom de scène est définitivement bien choisi !).

Mon (presque) mariage de princesse tout en légèreté et convivialité : en route pour le château

Mon (presque) mariage de princesse tout en légèreté et convivialité : en route pour le château

La dernière fois, je t’ai laissée sur le parvis de la mairie. Je profitais de cet instant de calme au bras de mon mari tout neuf pendant que les invités se dirigeaient vers le château, à 5 minutes de voiture à peine. Heureusement, mon oncle traîne à partir et je remarque sa voiture garée juste devant nous. Je t’avais dit que nous n’avions pas trop réfléchi à chercher une jolie voiture pour aller de la mairie au château. C’est donc la vieille golf de M. Bichon qui devait nous transporter.

Mon mariage civil estival en Ile-de-france : une cérémonie toute en simplicité

Mon mariage civil estival en Ile-de-france : une cérémonie toute en simplicité

Je pose le pied à terre et les aperçois de loin – nos parents, mes frères, ma témoin et son ami. Qu’ils sont beaux !! Ils nous font signe et j’entrevois déjà les regards bienveillants qu’ils posent sur nous. En avançant vers eux, je me sens submergée par l’émotion, je ne peux retenir quelques larmes (spoiler : les seules et uniques de la journée ! Comme quoi, même une grande sensible est capable de maîtrise le jour J).

Mon mariage printanier-chic tout en émotions : notre dernière soirée de célibataire

Mon mariage printanier-chic tout en émotions : notre dernière soirée de célibataire

Après une journée d’installation, nous sommes clairement très fatigués. Mais pas le temps de se poser, car ce soir nous accueillons 40 personnes chez mes parents (heureusement, leur maison est très grande !). Le temps défile à une vitesse folle, mais nous restons zen, si nous ne sommes pas prêts, tout le monde mettra la main à la pâte !

Ma merveilleuse parenthèse bretonne : la cérémonie civile

Ma merveilleuse parenthèse bretonne : la cérémonie civile

Souviens-toi, je suis dans la chambre où j’ai enfilé ma Précieuse, et j’entends un bruit familier mais inattendu… Ma mère ouvre la porte, avec un grand sourire : « La voiture est prête ! » Un petit sourire en coin, je réponds : « J’ai cru entendre… » Nous sortons, et effectivement, mes oreilles ne m’ont pas trompée : UNE CALÈÈÈÈÈÈCHE (oui, la surprise devrait être passée, mais je suis toujours aussi heureuse en y repensant !) !!!!!

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Il avait été décidé que ce serait mon frère qui me conduirait jusqu’à l’église, même si en soi, c’est assez superflu puisqu’il n’y a même pas 500m entre l’hôtel et l’église ! Oui, mais mon papa aimant beaucoup les belles voitures, ça lui tenait à cœur que je sois véhiculée dans SA belle Alpine A310, alors je pouvais bien lui faire ce plaisir.

En sortant de l’hôtel, j’ai en plus droit à une jolie surprise : ils l’ont superbement décorée sans me le dire, avec de vieux skis et des branches de sapin. Je monte donc à côté de mon frère, et mon père m’attend sur le parvis de l’église pour m’accueillir plein d’émotions. Je me place à son bras à l’arrière du cortège, non sans enlever mon étole et ma cape : le soleil tape dans mon dos et je n’ai même pas froid malgré mon dos nu.

Zoom sur mon « scarabée », mon carrosse bleu et blanc pour mon mariage grec !

Zoom sur mon « scarabée », mon carrosse bleu et blanc pour mon mariage grec !

En Grèce, on fait parfois les choses dans le désordre. Genre tu es invitée à dîner le soir. Tu arrives vers 19h, tu penses que c’est l’heure de l’apéro, mais on va d’abord te servir un petit gâteau sucré et un café alors que juste après, il y aura le repas ! Ou bien, il est 23h, tu sors te promener sur la place du coin et alors que pour toi, il est plutôt l’heure d’un petit cocktail ou d’un soft, tu remarques que beaucoup des Grecs autour de toi boivent un grand café frappé ou freddo (un grand café froid du genre bien chargé en caféine).

Alors oui, on ne fait pas toujours les choses dans « l’ ordre ». De la même façon, en tant que chroniqueuse franco-grecque, aujourd’hui, j’ai envie de te parler de ma voiture et de mon arrivée à l’église le jour J.

Mon mariage de fin d’été : sur la route des festivités

Mon mariage de fin d’été : sur la route des festivités

La cour de l’église qui fourmillait de monde il y a quelques minutes encore est désormais presque vide. Je ne le sais pas encore, mais le moment de calme qui va suivre sera bel et bien le tout dernier de la journée avant une bonne douzaine d’heures… Aouch. En fait, heureusement que je ne l’ai pas réalisé sur le coup parce que j’aurais sûrement pris peur !

Mon mariage aux notes de turquoise : les derniers jours en tant que Mademoiselle

Mon mariage aux notes de turquoise : les derniers jours en tant que Mademoiselle

J’ai pris une semaine de congé avant le mariage et je peux te dire que je ne le regrette vraiment pas. Il fallait au moins ça pour finaliser tous les DIY et tous les autres détails de dernière minute.

Mon mariage entre rêve et réalité : la recherche des prestataires – Partie 3

Mon mariage entre rêve et réalité : la recherche des prestataires – Partie 3

Dernier prestataire que nous avons eu à choisir, la voiture d’honneur. Cette fois, ça a été encore plus facile, car nous n’avons même pas eu à faire de recherches, pour la simple et bonne raison que nous n’en voulions pas. Enfin…