Tic tac… On compte les jours qui nous séparent du mariage, de J – 30 à J – 1

Nous sommes à un mois du mariage, enfin à trente jours. Psychologiquement, le cap du dernier mois renforce l’état de pression dans lequel je suis. Car, comment dire… depuis l’article qui faisait le bilan à J – 3 mois, eh bien… presque rien n’a avancé !

Un mois avant le mariage

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Je ne sais pas comment l’expliquer, à part par un ras-le-bol généralisé et un épuisement profond. Nous avons fait des concessions pour notre mariage car nous n’avions pas de budget illimité, mais nous nous sommes accordé quand même beaucoup de petits plus. Et il me tenait à cœur de pouvoir payer chaque chose pour ne pas culpabiliser et me dire que c’était de la folie d’ajouter ci et ça par-ci par-là.

J’ai donc beaucoup travaillé, et j’ai fait en moyenne des semaines de quatre-vingt heures, pendant sept mois. Sans weekend. Forcément, avec deux enfants en bas âge et un mariage à préparer, mes jours de repos, lorsque j’en avais, n’en étaient pas vraiment. J’ai même mis entre parenthèses mes copines chroniqueuses et le récit des préparatifs via Mademoiselle Dentelle (d’ailleurs, pardonne-moi !).

Quand un jour, tu craques…

Et ce si beau mois de mai a signé un tournant. Grand Chef Chat avait son EVG prévu du vendredi 5 au lundi 8 mai. Je te le raconterai car ça vaut le coup de savoir tout ce qu’a fait sa groom team ! Mais de m’être retrouvée seule pendant quatre jours, à travailler, garder les enfants, penser à tout ce qui nous restait à faire pour le mariage et voir les jours défiler… j’ai craqué.

En pleurs, au téléphone avec mon futur mari, à lui dire que je voulais tout annuler. Que c’était trop, que je n’y arrivais plus. Je ne sais pas si c’était une grande fatigue, le stress du mariage ou un tout, mais je me suis même mise à douter de mon engagement. J’avais peur de me marier. Je remettais tout en cause. Est-ce que ce n’était pas trop ? Et puis, je pensais à mon père qui ne serait pas là, à ma mère qui n’a pas su s’investir dans les préparatifs comme je l’aurais souhaité, à ma sœur que je ne voulais pas inviter… à tant de choses, en fait.

Heureusement, l’amour de ma vie a, comme d’habitude, su trouver les mots de réconfort dont j’avais besoin. Il n’a eu de cesse de me répéter qu’il préférait que l’on annule tout mais que je passe ma vie à ses côtés plutôt que l’on se marie mais que je me sente prisonnière de cet engagement et que je veuille partir. Et évidemment, qu’il prononce ces mots a été comme un électrochoc. Hors de question que je n’épouse pas l’homme que j’aime au point de pouvoir lui donner ma vie. Il fallait que je lève le pied, voilà tout.

Et quand tu réalises que la vie, c’est profiter de bonheurs simples…

Heureusement, ce mois de mai était également un mois rempli de surprises.

D’une part, il y avait nos enterrements de vie de célibataire, mais aussi des fêtes familiales : communion de ma filleule, anniversaire de ma maman, fête des mères… De quoi se ressourcer en rires et moments de joie et de partage. Ça m’a fait un bien fou. D’être auprès des miens, que j’avais tant délaissés ces derniers mois.

Ça m’a aidée à réaliser que le mariage ne serait certainement pas parfait, mais qu’il serait l’aboutissement de nos dix années passées ensemble. Comme m’a dit mon parrain, on ne célébrera pas uniquement notre union, mais également tout le chemin que nous avons parcouru cette dernière décennie, à construire ce que nous sommes aujourd’hui.

Nous sommes la famille Chat, deux chatons sont nés de notre amour, alors si la décoratrice ne nous a toujours pas envoyé le book déco, ce n’est pas grave, si je doute du choix de ma robe, je plairai quand même à GCC, si les enfants n’ont pas leurs tenues, j’ai encore le temps de les trouver, si la vidéo pour l’entrée des mariés n’est pas commencée, il me reste un mois pour la faire, si le dossier de la mairie n’est pas déposé, la dame sait bien que le mariage n’est pas annulé et que c’est juste qu’on est à la bourre…

Bref, comme tu l’auras compris, des choses à faire, il m’en reste autant qu’il y a deux mois, mais je relativise enfin. Je prends le temps de penser à moi, à mes proches, et je sais que le jour J passera si vite que tous ces détails sont au final des futilités ou des petits plus. Nous avons le principal : l’amour !

Revenons à nos moutons (et aux paillettes et licornes ! Si on y parvient…)

Il nous reste donc quasiment les mêmes choses à préparer qu’à J – 3 mois, sauf que forcément, tu as beau être à quatre-vingt-dix/soixante/trente jours du mariage, ou même moins, tes idées et envies ne cessent pas pour autant d’évoluer. Passons…

Bon, j’exagère un peu quand je dis que je n’ai rien avancé, j’ai tout de même fait mes essais coiffure et maquillage début mai, commencé la réalisation du cadeau pour mon GCC et surtout, j’ai récupéré ma robe pour la cérémonie d’engagement, hiiiiiiiiiiii !

Le reste a été fait durant ce dernier mois…

J – 30

On a le book déco qui est exactement comme nous le voulions, je suis rassurée.

J – 29

Derniers détails réglés avec le traiteur, il me tarde de déguster tout ce qui nous attend ! Nous avons réservé nos quatre baby-sitters. GCC a envoyé ses vœux à Anne-So (notre amie et officiante de cérémonie).

J – 26

On dépose enfin le dossier ! Hourra ! (C’est plus laïque, les visiteurs sont en moi !)

J – 25

Une très très mauvaise nouvelle vient me mettre dans tous mes états. Le mariage sera impacté d’une certaine manière car des personnes ne seront finalement pas présentes. Pas de décès, mais tout de même une situation difficile à gérer.

J – 22

Encore et toujours des pu***** de contrariétés à encaisser. Heureusement, je reçois plusieurs choses commandées pour le mariage, comme les accessoires pour mes garçons et les scintillants pour faire une allée d’honneur.

Seulement, je teste l’un d’eux – heureusement – et il s’éteint à un quart. Je me vois obligée de le rallumer, et même ainsi, il ne dure que quelques secondes. Je me dis que c’est bien trop court et que la coordination des invités ne sera jamais assez rapide pour avoir un beau rendu. Je dois donc en recommander.

J – 21

Je reçois les nœuds papillon et les bretelles pour mes garçons : ils seront assortis à la groom team, je suis trop contente !

J – 17

Les pellicules pour le polaroid qui servira lors du photobooth sont dans la boîte aux lettres, youhou !

Et aujourd’hui, c’est mardi : le premier mardi du mois, on fait les courses pour cumuler des points sur notre cagnotte fidélité. Ce mardi-là, on cumule beaucoup car on achète des boissons pour le lendemain du mariage, ainsi que tous les produits nécessaires pour réaliser le buffet des enfants et la sweet table. Je réalise que le mariage arrive.

GCC a un coup de téléphone de Valérie, la proprio de la bastide, ils voient ensemble les derniers petits points à régler pour la remise des clés. Cette femme est vraiment géniale. Une boule de bienveillance et d’ondes positives. Ça fait un bien fou.

J – 16

La boîte aux lettres contient les nouveaux scintillants pour l’entrée des mariés, les bougies flottantes pour la piscine, les cierges magiques pour le gâteau, et nous apprenons l’annulation de la venue d’une tante. Au départ, je rouspétais d’apprendre ça à cette date, surtout que les raisons évoquées sont abusées (j’en reparlerai), mais finalement, je me dis que c’est un mal pour un bien !

J – 14

Je récupère ma robe pour le civil, hiiiiiiii !!

Mais le soir, je m’épile les aisselles (chose que je ne fais jamais, je me rase habituellement) et je fais une méga réaction. J’ai les aisselles brûlées, je ne peux plus trop bouger les bras. Heureusement que j’ai encore deux semaines pour que ma peau soit réparée… !

J – 13

On mange chez mes beaux-parents et comme Belle-Maman ne m’a jamais vue dans ma robe et que celle-ci est chez eux, je propose de l’essayer et de lui montrer. GROSSE ERREUR !! Ou pas, en fait, peut-être qu’au moins, je vais faire attention, mais bref… je ne ferme plus la fermeture jusqu’en haut !! Cette robe est maudite ou quoi ?! Bon OK, on sort de table et j’ai ingurgité apéro, salade composée, deux parts de lasagne, du gâteau et pas mal de liquide de couleur rouge… mais mince, quoi ! Je vais surveiller mon alimentation…

J’envoie à notre wedding team leurs petites fiches personnelles sur le déroulé de la journée et les rôles de chacun, une bonne chose de faite !

J – 11

Nous apprenons trois annulations le même jour. Bon, bon, bon… Je refais vite un petit tour des invités venant de loin et avec qui nous ne sommes pas forcément souvent au téléphone pour qu’ils me confirment une dernière fois leur venue.

Un pote venant d’Ukraine me dit qu’il viendra accompagné (euh, non, ça ne va pas être possible à cette date-là d’ajouter quelqu’un – quoi qu’après toutes ces annulations, ça aurait pu le faire, en fait) et qu’il faut qu’il réserve son billet car il pensait que le mariage était le 28 juillet. Le 28 juillet, c’est un vendredi… OK, on peut se marier n’importe quel jour de la semaine, mais dans le déroulé du WEEKEND, on parlait du samedi/dimanche. J’ai donc beaucoup de mal à comprendre.

Plus tard dans la journée, il me dit que le prix des hôtels est vraiment abusé. Effectivement, à cette période de l’année, la saison a déjà bien démarré, pourquoi attendre la semaine précédente pour réserver ?! Bref, je sens que cet ami-là va nous planter le jour J, affaire à suivre…

J – 10

Je reçois le cadeau pour mon amour, celui que je vais lui faire passer le samedi matin lorsque chacun se préparera de son côté. Je suis un peu déçue, mais je pense que je ne pouvais pas faire mieux. Il aimera, c’est certain, puisque c’est de moi, de toute façon.

Je reçois également toutes les petites choses commandées sur Amazon. On va pouvoir commencer à préparer les décorations autres que celles dont va se charger la décoratrice.

J – 8

C’est les vacances ! Bon, en fait, je suis exténuée, mais il ne faut rien lâcher : nous avons tant de choses encore à gérer ! J’essaie de ne pas craquer, mais je suis à fleur de peau. Il faut que je dorme pour rattraper mon sommeil en retard.

J – 7

J’essaie de ne pas avoir de marques de bronzage au niveau du décolleté, mais il fait tellement beau que même les trajets en voiture ou à pied me font bronzer, et à moins d’être en col roulé, j’ai du mal à me protéger (j’aurais dû mettre de l’écran total, tout simplement !). Dès que je peux, je me mets en culotte sur notre terrasse pour uniformiser tout ça.

J – 5

Je passe la journée aux thermes Sextius d’Aix-en-Provence. C’est un cadeau de mes 30 ans. Mes amis m’ont offert le forfait “elle va se marier”, qui se compose de plusieurs soins. J’y passe la journée et ça me fait un bien fou. Je m’endors même lors d’un massage ! Le soir, je rejoins GCC au supermarché car nous devons acheter encore quelques petites choses pour le mariage.

Nous mangeons également chez Yann, notre DJ. Enfin, non, nous mangeons chez un pote, plutôt ! Nous parlons du mariage tard dans la soirée car c’est la principale raison de notre entrevue. Sauf que nous sympathisons réellement avec lui et sa famille. Nous avons beaucoup de centres d’intérêt communs et nous apprécions réellement de partager ce moment avec eux. Sa fille porte le prénom féminin que j’aime depuis toujours (un de mes petits mecs aurait pu être appelé ainsi s’il avait été une pépette !) et comme il est peu courant, je me dis qu’il n’y a pas de hasard : il fallait qu’on les rencontre, c’est sûr !

Bref, nous parlons du déroulé de la soirée du mariage, j’ai juste hâte d’y être ! Nous avons une totale confiance en Yann, ça ne peut que bien se passer.

J – 4 – 3 – 2

Je me réveille tous les jours à 6h sans réveil… Stress ? Habitude ? Je ne sais pas, mais impossible de me reposer plus…

Chose que je ne t’ai pas forcément dite mais que je fais depuis le début, je regarde scrupuleusement la météo. Et je pense que tout va bien se passer, ouf ! Un souci de moins, car nous n’avons pas prévu de plan B s’il fait mauvais temps.

Le mercredi matin, je mène ma mère trouver une tenue dans une ville voisine. Nous ne trouvons rien qui lui convienne, ça m’angoisse. Nous allons ensuite dans une parfumerie lui acheter du maquillage. Elle trouve un joli blush et un rouge à lèvres. J’en profite pour prendre des petits cadeaux à mes témouines et demoiselles d’honneur.

Je fais imprimer les éventails que nous commençons à préparer dès le mercredi soir avec la wedding team.

Le jeudi matin, je n’ai toujours pas la tenue de mes deux garçons. Enfin, si, j’en ai une. Mais celle que j’ai commandée ne me plaît pas vraiment. Nous allons donc avec ma mère dans un magasin sur Marseille qui s’appelle Jean-Pierre. Nous y étions déjà allées pour le baptême de Titi. Nous avons trouvé notre bonheur, vraiment. Ma mère tient à leur offrir leurs tenues. Je suis gênée, mais elle ne me laisse pas le choix, elle s’arrange avec la vendeuse et je ne vois pas le paiement se faire…

Nos amis viennent nous aider à préparer les contenants servant de marque-place et de cadeaux d’invités. On remplit les welcome bags, on plaisante, on s’imagine déjà le jour J. L’ambiance est vraiment conviviale.

J’arrive à redescendre en pression en me disant que ce qui n’est pas prêt n’est pas grave. Car tout ceci n’est que du plus. Le principal est fait, personne ne se rendra compte de rien s’il manque les calissons, par exemple. Car, oui, j’ai merdé en préparant les calissons. Il faut les faire sécher quarante-huit heures, et je les ai préparés le vendredi matin. C’est trop juste.

Mais j’ai également un message d’Amazon qui me dit que les sachets commandés qui devaient servir à empaqueter ces gourmandises et qui devaient être reçus le vendredi ne me parviendront que le lundi. Ce n’est donc pas grave pour les calissons, puisque je n’aurai de toute façon pas de quoi les emballer.

Un mois avant le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

La confection des cadeaux d’invités et des welcome bags peut commencer !

Un mois avant le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

J – 1

Encore à la maison, ma cousine me rejoint. Ma témouine prépare les nœuds pour les voitures (je lui ai donné tout le matériel seulement la veille, c’est une super héroïne). Je prépare les pizzas pour le buffet des enfants du samedi soir. Les garçons récupèrent les affaires et chargent les voitures.

Nous avons rendez-vous avec Valérie à 17h pour l’état des lieux et la remise des clés. Nous partons de la maison à 18h et nous avons une heure de route… TOUT VA BIEN ! *sourire crispé*

Ah oui, et petit détail, j’attends mes règles… voilà, voilà !

Et toi ? Comment s’est passé ton dernier mois avant le mariage ? Tu avais beaucoup procrastiné ? Tu as craqué ? Comment as-tu finalement fait face ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “Tic tac… On compte les jours qui nous séparent du mariage, de J – 30 à J – 1”

  • Olala tu m’étonnes que tu ais craqué avec tout cette pression et ces semaines trop intensives. Je ne sais pas comment tu as réussi à tenir aussi longtemps. Tout le long du récit, j’avais envie de te faire un gros calin pour te réconforter! Je suis sûre que votre mariage était TOP!

    • Merci Mme Néfertiti ! Je pense que lorsqu’on a la tête dans le guidon on ne voit plus rien… jusqu’à ce qu’on craque!
      Heureusement il n’était pas trop tard ouf!

  • Heureusement tu es parvenue à te recentrer sur l’essentiel, c’est le plus important en effet !
    Et chapeau à ton GCC d’avoir su gérer de main de maître 😉

    • Tout fait Mme Ophrys! Et d’avoir eu plusieurs occasions où nous étions entre amis ou en famille a été plus que bénéfique.
      GCC va être content de te lire 😀

  • Comme je te comprends, je suis passée par une petite période où je craquais quasi tout les soirs : trop de tout, trop de boulot, trop de changement, trop de sollicitations (j’ai été témoin 2 fois cet été à 3 semaines d’intervalle…), trop de choses à voir pour le mariage… bref trop ! Et comme toi, mon homme a parfaitement su me rassurer, me calmer et me soutenir dans ces moments compliqués où on ne gère plus rien !! Se recentrer sur “juste” nous c’est l’essentiel, parce que c’est bien pour nous qu’on se marie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *