Les protagonistes : celui qui se mariera et les alliances qui scelleront leur union

La future mariée habillée, maquillée, coiffée et accessoirisée, tu peux désormais l’imaginer. Il est l’heure maintenant de te dévoiler ce qu’a pensé le futur marié pour lui-même. Pas de surprise pour moi sur ses idées, nous en avons discuté à plusieurs reprises lors de nos balades préparatoires. (Nous profitons souvent d’un trajet en voiture ou d’une balade à pied pour confronter nos idées et prendre les décisions sur notre mariage. Ce sont de chouettes moments, et j’espère qu’ils continueront sur d’autres projets une fois celui-ci concrétisé. Hiiiiiiiii !)

Le marié, sans bleu mais avec des détails…

De son côté, Monsieur Plumechon a aussi opté pour du classique revisité avec une touche de rétro. Le costume sur mesure sera anthracite. Exit donc le bleu, apparemment la tendance du moment. Pas de gilet mais… un nœud papillon coloré et des bretelles unies. (J’adore ! Même si ça se voit de plus en plus sur les blogs, Monsieur Plumechon est le premier dans notre entourage à oser ce combo.) Une chemise ivoire, pour ne pas jurer avec ma robe, avec boutons de manchette. Des chaussures noires et des chaussettes grises des plus classiques. Une pochette assortie au nœud papillon. Et bien sûr une boutonnière, également de chez Une Mistinguett en goguette, et donc assortie à mon bouquet. Niveau mise en beauté, il ira chez un barbier et chez sa coiffeuse habituelle. (J’ai tellement hâte de le voir ! Enfin, j’avais à ce moment. Depuis, je l’ai vu, et je te laisse déjà deviner le résultat.)

La tenue du marié

Crédit photo : JT Photography

Le sérieux de Monsieur Plumechon en fin de préparatifs.
Tu vois donc ses bretelles, son nœud pap’ et même un bouton de manchette.

Pour la petite histoire, après moult et moult recherches afin de trouver un tissu aux motifs sympas, plutôt géométriques et aux couleurs du mariage (j’y reviens dans une prochaine chronique), nous nous sommes tournés vers le liberty. Comme nous habitons non loin d’un magasin de tissus qui est une référence dans le domaine, nous nous sommes rendus sur place histoire de faire notre choix. Nous avons opté pour le Eve. Outre le nœud papillon, il servira donc également à faire les boutons de manchettes et la pochette pour costume… ainsi que des fleurs pour mon bouquet et pour la boutonnière de Monsieur Plumechon ! Surprise dans la surprise (si tu as bien suivi). En effet, j’ai contacté Misstinguet pour lui soumettre l’idée et elle a accepté. Je lui ai envoyé un échantillon de notre tissu et le tour était joué.

(C’était à la période à laquelle je cherchais la broche dont je t’ai parlé précédemment (celle pour attacher mon étole). Du coup, je l’ai choisie toute simple avec un cabochon dans ce liberty. Je trouvais le petit rappel sympa, même si je serai probablement la seule à le remarquer. J’adore assortir un minimum nos tenues quand nous nous rendons à des mariages, alors forcément j’ai eu envie de faire pareil pour le nôtre.)

Si j’ai eu la chance d’éviter les communément appelées « Mireille » lors de ma recherche de robe, Monsieur Plumechon a quant à lui été confronté à leurs pendants masculins. Il a dû passer outre les conseils basés sur certaines idées reçues du genre « un marié doit porter un costume 3 pièces avec un gilet », « mais vous êtes sûr de ne pas vouloir de bleu/satiné ? … parce qu’en bleu/satiné… » et autre « avec un nœud papillon et des bretelles, il vous tout harmoniser en noir ». Comme quoi, même chez nos hommes, les « traditions » ont la vie dure !

Les alliances, tout un symbole

Oui, je l’admets, nos alliances ne sont pas des protagonistes à proprement parler. Ceci dit, ce sera l’élément matériel et tangible de notre union. Elles méritent bien leur section à part entière, non ?

Pas de longues recherches pour trouver nos alliances. (Bon… je le confesse : j’ai malgré tout adoré flâner sur le net de bagues de fiançailles en alliances. Juste pour le plaisir des yeux ! J’ai d’ailleurs gardé depuis une passion pour les jolies bagues. On fait des choses tellement délicates et travaillées. Dommage qu’on manque de doigts…) Dès que j’ai découvert Paulette à bicyclette et ses alliances éco-responsables, j’ai su que c’est là que nous irions. Je n’ai pas eu de mal à convaincre Monsieur Plumechon. Le symbole de notre engagement, celui que nous porterions tous les jours, respectant nos valeurs : que demander de plus ? Quitte à craquer le budget sur un poste, c’est celui-ci.

Mi-juillet, il est prévu que nous allions rendre visite à Madame Poulette (et de lui demander si elle accepte d’être ma témoin). J’en profite pour prendre rendez-vous chez Paulette. Sur la route, nous faisons donc un arrêt à Paris. Nous sommes agréablement accueillis et guidés. La boutique ne fonctionnant que sur rendez-vous, nous ne sommes que deux clients en même temps. (Pour l’anecdote, j’apprendrai ensuite que, sans le savoir, j’ai croisé ce jour-là une copine chroniqueuse… de la promo hiver 2015-2016… toutes deux fraîchement averties que nos candidatures avaient été retenues ! Plutôt folle la coïncidence.) Nous avons le temps de regarder et comparer les modèles. Nous pouvons essayer des modèles témoins pour définir notre taille et voir le rendu des différentes largeurs d’anneau. Les différentes couleurs d’or disponibles nous sont également présentées et nous pouvons donc voir le rendu sur notre peau.

Un seul problème une fois sortis, et pas le moindre : choisir ! Et quelques questions existentielles de tout couple de futurs mariés : même modèle ou non ? même or ou non ? pierres ou non sur ma version ? Finalement, nous optons pour une alliance Carma de 4mm en or gris palladié pour Monsieur Plumechon et une alliance Isandre de 3mm en or rouge pour moi. Différentes tout en étant proches dans leurs textures végétales.

Les alliances de notre mariage

Crédit photo : Dphotography

Magnifiques, éthiques, originales… que demander de plus ?

La commande se passe en ligne mais nous nous accordons un petit bonus : nous décidons de les récupérer en boutique. Ainsi, nous nous octroierons un petit weekend en amoureux à quelques mois du mariage pour aller les récupérer.

Et toi ? Monsieur a-t-il connu des difficultés pour imposer son idée ? A-t-il joué l’originalité ou au contraire est-il resté dans les classiques ? Comment avez-vous trouvé vos alliances ? Ont-elles été une évidence ou avez-vous eu des difficultés à les trouver ou à vous accorder ?



4 commentaires sur “Les protagonistes : celui qui se mariera et les alliances qui scelleront leur union”

  • Très jolies vos alliances !

    C’est pas de chance pour Monsieur Plumetis, il va falloir trouver un nom à ce pendant masculin des Mireille 😉 Il a bien fait de choisir de la couleur, le noeud papillon est super joli !

  • J’aime beaucoup les bretelles et nœud papillon chez les mariés ! Très bon choix !! hâte de voir la tenue en entier. très jolies aussi vos alliances, j’aime bien l’effet brossé. Et j’adore aussi ton bouquet !! 🙂

    • Nos alliances, c’est l’immense coup de coeur de notre mariage. Je ne me lasse pas de la voir tous les jours. 🙂 Et oui, c’est un très chouette combo les bretelles et le noeuds pap. Autant, depuis, on a vu des mariés à noeud pap, autant on en a pas encore vu à bretelles. 😉

Commente ici !