Les protagonistes : celle qui se mariera

« Dis Mademoiselle Plumetis, il ne manquerait pas quelque chose dans ton récit ? Tu m’as déjà parlé de pas mal de choses… mais toi et Monsieur Plumechon ? Vous serez quand même les principaux acteurs de cette journée et on ne sait toujours rien de vos tenues et vos accessoires, ni de vos alliances ! » Je te sens impatiente… et tu as bien raison. Tu me suis, je te montre.

La mariée, de l’ivoire mais pas que…

Très vite après la demande, je suis allée fouiner sur le net à la recherche d’inspiration pour trouver la robe qui serait mienne. (Comme toi non ?) Très vite aussi, un coup de cœur pour le plumetis. Ces petits pois ton sur ton si aériens. On y est ! Voilà l’explication de mon pseudo. Miss LittleSister te dirait que c’était plus qu’un coup de cœur : c’était une obsession.

Malheureusement, en 2015, du plumetis, on en voyait pas beaucoup dans les collections. (Spoiler alert de deux paragraphes : je n’en avais pas le moindre petit centimètre carré dans ma tenue du jour J ! Voilà. Hum.) Toujours très vite, je me suis rendue compte que j’aimais des styles parfois totalement différents, même si ma morphologie n’aimerait peut-être pas tous les styles. Bref, je ne m’aidais pas.

Au fur et à mesure de mes recherches, des critères en lien avec nos valeurs se sont ajoutés à l’équation : des matières nobles, travaillées relativement localement, dans le respect des artisans et de l’environnement. Il me fallait donc aller voir du côté des créatrices. Mais en restant dans le budget plaisir mais raisonnable que je m’étais fixé. Au hasard de mes clics successifs, je découvre Elsa Gary, ses univers et ses robes sur mesures, fabriquées en France, en matières naturelles et même équitables si possible. Second coup de cœur ! Certains modèles sont juste à tomber. Sur papier, je craque sur la Victoria et la Fleur du Soleil. Joie et bonheur, une boutique a ouvert à Bruxelles il y a un peu plus d’un an… et organise une inauguration ouverte à tous fin avril. Hop, c’est décidé, j’entraîne Miss LittleSister y faire un tour ! Après être restée en pâmoison dans la boutique, je me décide enfin à aller voir la gérante. Et je fais bien : la Fleur du Soleil ne sera pas reconduite dans la collection 2016 donc si je veux l’essayer, il faut que je prenne rendez-vous avant juin !

Mi-mai, nous voici de retour avec Miss LittleSister. Anne, la gérante, est adorable. Je me laisse guider vu que c’est la grande inconnue : j’aime les bustiers (mais aussi parce que je sais que ça me va assez bien), les hauts travaillés, les jupes plutôt fluides mais quand même avec un peu de volume… Je commence par la Fleur du Soleil. Elle est encore plus belle en vrai ! Elle briiiiiiiiille un peu (mode hystérique des paillettes légères activé) au niveau de la ceinture. Et quel confort… comme toutes les suivantes ! (Si mon portefeuille le permettait, je pourrais porter de la mousseline de soie tous les jours ! C’est si doux, et si léger, et si flatteur.)

Le modèle est en fait constitué d’une jupe et d’un bustier qui se poursuit par une sur-jupe en tulle. J’essaie deux jupes différentes et trouve que la moins volumineuse me convient le mieux.

Ma robe et mes accessoires de mon mariage d'hiver

[Crédit photo : Dphotography]

Ma Fleur du Soleil, le jour J (et encore un spoil, mais je n’ai pas de photos des essayages).

Ensuite j’essaie d’autres combinaisons de bustier et jupe, une robe toute colorée (signature initiale d’Elsa Gary) juste pour le plaisir et finalement le modèle Kiss Me, repris de la collection 2014, une robe bustier toute simple mais tout en dentelle.

Conclusion ? La Fleur du Soleil et la Kiss Me sont juste trop wahou (il n’y a pas de mot plus adapté) ! Mais nous sommes toutes les trois unanimes : la Fleur de Soleil est celle qui me correspond le plus. Un peu de couleur, un bustier structuré et travaillé, un « volume fluide » grâce à la sur-jupe, de la dentelle et des détails qui cassent le côté classique de la robe. (Comme tu l’as bien compris : j’étais charmée sur papier… je suis amoureuse en repartant.)

Par contre, si je veux celle-là, il faut que je me décide avant mi-juin, parce qu’après c’est la nouvelle collection qui rentre et ce ne sera plus possible. Après un second essayage mi-juin, c’est officiel : j’ai ma robe (gniiiiiiiiiiiiiiiiiii) ! Ce sera la dernière de ce modèle produite. Ma Fleur du Soleil aura un bustier en cœur, et l’asymétrie donnée par les fleurs posées sur le bustier sera accentuée au maximum du tissu encore disponible (quand je te dis que ce sera la dernière…).

Ma robe et mes accessoires de mon mariage d'hiver

Crédits photo : Photo personnelle

Les retouches, avec la merveilleuse Anne.

Oui, un coup de cœur sur papier peut être un coup de cœur porté ! Oui, une gérante de boutique de robes de mariées peut-être bienveillante, entière, drôle et professionnelle ! Oui, on peut être sûre de soi en ayant viser une seule marque et en ayant essayé peu de modèles. Oui, oui, et encore oui.

La mariée toujours, accessoirisée, coiffée et maquillée

Prends une future mariée, passe lui sa robe (ou ce que tu veux selon ce qu’elle aime), ajoute ses accessoires, son maquillage et sa coiffure… et tu obtiendras LA future mariée. Pour compléter ma tenue, j’ai choisi, après parfois souvent de longues hésitations :

  • un headband et une manchette, également Elsa Gary (petit craquage, je l’avoue) ;
  • des salomés Rachel Simpson, modèle Gardenia couleur pêche, pour les talons et des derbies Pier One, beige argenté, pour le plat ;
Ma robe et mes accessoires de mon mariage d'hiver

Crédits photo : Photo personnelle

Ces salomés… un vrai coup de cœur ! (Et la technique de l’essuie pour ne pas abîmer la semelle lors de l’essayage, au cas où…)

Ma robe et mes accessoires de mon mariage d'hiver

Crédits photo : Photo personnelle

Du doré et des perles.
(Tu m’excuseras pour la qualité de la photo… qui dit mariage d’hiver, dit luminosité rapidement basse.)

  • une étole en mohair et soie couleur « ice nut » (tu visualises parfaitement, n’est-ce pas ?), tricotée par ma maman et une broche pour la maintenir, trouvée sur A Little Market ;
  • un maquillage simple et lumineux, par la marraine d’une amie proche (dont c’est en partie le métier, mais qui n’est pas nécessairement estampillée mariage) ;
  • une coiffure avec un chignon bas un peu décalé, et des tresses, par la géniale Aude de On s’emmêle ;
Ma robe et mes accessoires de mon mariage d'hiver

Crédits photo : Photo personnelle

Essai coiffure validé, et aperçu de mon headband.

  • un bouquet surprise de chez Une Mistinguett en goguette (aujourd’hui Une Mistinguett se marie), commandé et composé par Monsieur Plumechon (sur base de tableaux d’inspiration que je lui avais faits). (Merci encore Madame Sakura. Tes accessoires m’ont énormément inspirée.)
Ma robe et mes accessoires de mon mariage d'hiver

Crédit photo : JT Photography

Ce bouquet… je n’aurais pas choisi mieux.

Un ensemble classique, agrémenté de touches rétros et twisté par quelques notes d’originalité. Une tenue qui me ressemble.

Et toi ? Quel a été ton parcours pour trouver TA robe ? A-t-elle été une évidence ou as-tu douté ? Qu’as-tu choisis pour l’accessoiriser ? Et pour ta mise en beauté et ta coiffure, comment as-tu trouvé ta ou tes perles rares ?

Salut les Dentelle-addicts, Mademoiselle Plumetis et Monsieur Plumechon, c'est... nous ! Monsieur Plumechon m'a fait sa demande un beau dimanche de septembre 2014 et, pas à pas, nous avons créé nos deux journées de mariage. Cellui-ci a donc eu lieu en deux temps en février 2016 : - une cérémonie civile début du mois, en "petit" comité, suivie d'une soirée en mode fait maison et participatif ; - une cérémonie religieuse fin du mois, suivie d'une journée plutôt traditionnelle mais à notre image donc conviviale et colorée, le tout pour un nombre conséquent d'invités. Joli challenge que je me réjouis d'avoir partagé avec vous au travers de mes chroniques ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me contacter en m'envoyant un mail à j.plumetis@gmail.com.

Commentaires

  • Avatar
    Madame Parenthèses
    Répondre
    5 mai 2020

    Ouah, j’adore ton headband !! La robe te va très bien, elle est rayonnante 🙂 Et ce bouquet…
    Je n’arrive toujours pas à savoir si je n’aurais pas préféré avoir un bouquet en origami aussi, pour pouvoir le conserver plus tard, et c’est souvent en regardant ces photos que je doute 😉

  • Avatar
    Madame Sakura
    Répondre
    13 mai 2020

    J’adoooooooooore tes accessoires(forcement ^^)! Tes chaussures sont magnifiques! Et je ne parle même pas de ta coiffure!
    Tu étais superbe!

Poster une réponse à cancel reply