Ma tenue pour le mariage civil : prises de tête et happy end

La dernière fois, je t’ai raconté comment j’ai choisi une robe rouge, vintage, pour notre mariage civil.

Quelle tenue choisir pour mon mariage civil ?

Crédits photo : bellesechappees.com

Encore une photo de ma robe, parce que vraiment elle est trop belle !

Laisse-moi te raconter les (nombreuses) péripéties qui ont suivi.

En ouvrant le colis qui contenait ma robe, donc, j’ai été à la fois enchantée et un peu dég’ : ha ça oui, cette robe était très belle. MAIS elle était beaucoup trop grande au niveau de la poitrine. Autant ma taille rentrait pile-poil dans les 66 cm de tissu, presque sans rentrer le ventre (héhé – vive les abdos intensifs), autant mon modeste 80A était franchement noyé dans le tissu du buste taillé pour… mmh, à vue de nez, au moins un 90D. Bref, il faut retoucher (petit aparté : les femmes des années 50 devaient être des vraies bombasses, parce que la plupart des robes de l’époque ne peuvent aller qu’à celles qui font 90-60-90 !) (ou alors, elles trichaient à mort avec serre-taille et soutien-gorge rembourré. Possible. Rassurant, même).

Heureusement il y a Findus la couturière du quartier qui me connaît bien pour avoir retouché quantité de mes pantalons (toujours trop grands à la taille, mais ça tu t’en fous). Elle m’assure que la retouche est possible ; mais avant de la laisser prendre mes mesures, je veux d’abord trouver un soutien-gorge push-up-de-la-mort-qui-tue pour ne pas avoir l’air trop plate le jour J.

Ma tenue pour le mariage civil : prises de tête et happy end

Crédits photo (creative commons) : Jordan Brett

On se comprend…

Je retourne donc la voir quelques jours plus tard, à l’heure du déjeuner pour ne pas être dérangée. Je suis en treillis-rangers (ben oui, c’est ma tenue de travail), ce qui la fait rigoler, mais j’ai bien mon soutif-de-la-triche en-dessous. Elle s’extasie sur la qualité du travail de la couturière des années 50 qui a fait cette robe à la main, et m’explique que la qualité du tissu et du travail de plissé lui donnent une grande valeur (ha ? ben tant mieux, hein).

La recherche de mes accessoires

En attendant de la récupérer, place à la chasse aux accessoires. Facile, me dis-je : souliers rouge, petite veste rouge ou blanche ou dorée. Enthousiasmée par ma belle robe rouge, je m’imaginais trouver tout ça vite fait bien fait.

Bon, ça n’a pas été aussi simple. Les chaussures, achetées 10 € sur Internet, ont dû être renvoyées car trop grandes (la deuxième commande était à ma taille, ouf). Quant à la petite veste, impossible d’en trouver une qui me plaise. C’était pourtant les soldes de janvier et je pensais trouver quelque chose de festif, à paillettes, ou blanc, qui puisse aller. Que nenni. J’ai fini par me rabattre sur un petit gilet rouge très simple de La Redoute, suffisamment court à la taille pour respecter la ligne de la robe. Ce n’était pas ce que je cherchais et il grattait un peu, mais tant pis, au moins c’était fait. Ces histoires commençaient à me saouler un peu, en fait.

Et, devine quoi, deux jours avant d’aller récupérer ma robe chez la couturière, impossible de remettre la main sur mon soutien-gorge push-up. Incroyable mais vrai : j’ai réussi à paumer un soutien-gorge ! Mais, mais, c’est pas possible ! J’enrage, j’enrage, je passe la soirée à retourner tout l’appart : en vain. Mon Chéri s’en souvient encore !

Ma tenue pour le mariage civil : prises de tête et happy end

Crédits photo (creative commons) : Mbz1

Je n’ai d’autre choix que de retourner chez Etam en racheter un (et allez, encore 30 € jetés par la fenêtre ! grrrrrrr !). Et pour ne rien arranger, lors du deuxième essayage chez la couturière, c’est la douche froide : la robe est encore beaucoup trop grande ! Je ne sais pas comment elle s’y est prise mais, encore une fois, je nage dedans ! « Ha, mais vous avez maigri », me dit-elle. Non non, je vous assure, j’ai toujours eu des seins petits comme ça, ils n’ont pas rapetissé, j’en suis certaine. Je suis énervée, déçue, je me trouve moche avec ma poitrine riquiqui dans le tissu qui plisse, et surtout je suis inquiète : je vais chez mes parents quelques jours plus tard et je voudrais vraiment pouvoir apporter ma robe chez eux pour être tranquille par la suite.

À ce moment-là, cette histoire de tenue pour le mariage civil me saoule franchement beaucoup. J’en ai MARRE.

Ma tenue pour le mariage civil : prises de tête et happy end

Crédits photo (creative commons) : Mbz1

Ben oui, encore !

En plus, on est en janvier, il fait froid et sombre, et je vais bientôt partir pour un stage de 5 mois qui m’obligera à passer toutes mes semaines loin de mon Chéri. Et comment ai-je pu perdre un soutien-gorge ? Nan mais allô quoi ??!!! (oui, je fais toujours une fixette sur cette histoire). Je grogne, je ronchonne, je stresse : toujours en vain évidemment. Et mon Chéri s’en souvient aussi.

Mais tout est bien qui finit bien :

  • ma robe est finalement prête à temps et je peux la stocker chez mes parents comme prévu ;
  • avec le soutien-gorge push-up n°2, ma poitrine n’est pas si ridicule, je dirais même que la robe me va bien ;
  • à l’occasion de ma transhumance bi-hebdomadaire entre les Ardennes et Angers, c’est-à-dire dans le magasin Mango de la gare de l’Est, je trouve une petite veste blanche super sympa. Vendu !
Une petite veste blanche Mango pour accompagner ma robe !

Crédits photo : Mango

Hourra ! Hourra ! Hourra !

Petit épilogue : j’ai fini par retrouver le soutien-gorge push-up n°1 entre deux piles de pull, lors de notre déménagement en juin dernier. Je ne sais toujours pas comment il a atterri là, mais ça m’a quand même rassurée : je ne suis pas totalement folle.

Et toi ? Tu t’es arraché les cheveux pour des histoires d’accessoires trop grands / qui grattent / qui disparaissent ? Tu as fait subir à ton Chéri ton humeur massacrante ? Rassure-moi : raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Ma tenue pour le mariage civil : prises de tête et happy end”

  • Ah ah, tu m’as bien fait rire !!!
    Moi, je voulais absolument tel modèle de jupon (qui maintienne un peu la jupe sans en faire une meringue)… mais je voyais bien qu’il était un peu grand. Je me disais “c’est pas grave, comme ça je serai à l’aise”. Sauf que j’ai perdu un tout petit peu avant le mariage et… que je perdais le jupon !!! J’ai fini par l’enlever en fin d’après-midi. En tout cas : ta robe est magnifique et… tu étais magnifique dedans !

  • Quelle histoire! Mais aussi quelle belle robe!!! Moi aussi j’adore ce style de robes type années 50, resserrées à la taille, avec la jupe plissée. D’ailleurs, j’hésite encore entre deux robes pour ma cérémonie civile, mais les deux ont un peu cette même coupe (une robe blanche un peu plus courte style BB, et une beige à pois blancs style rockabilly). En tous cas tu étais très belle avec cette robe et ses accessoires!

  • Tout comme toi, j’ai toujours des soucis au niveau de la poitrine et bizarrement quand je maigris, c’est toujours là en premier.
    Contente que tout se finisse bien !

    • Oui, c’est bizarre, mes fesses ne fondent jamais, elles !! Mais ce type de robe est relativement facile à retoucher (par une couturière, bien sûr !), heureusement !

  • Wonderbra est mon meilleur ami !!!
    Je me dit que j’aurais du faire comme Mme Dentelle et allaiter lors du mariage ! Comme ça j’aurais encore ce superbe 90C au lieu de ce maigrichon 85B …
    Courage !!!! Je te comprends !!!!

  • quel plaisir de te lire! J’adore le ton de tes articles! J’adore aussi tes choix de robes, la rouge comme la blanche, enfin ce que tu en laisses apercevoir pour le moment! Tu as de la délicatesse et de l’élégance …en plus de l’humour. Et je comprends quand tu dis qu’à la fin ça commençait à te saouler cette histoire de tenue….

  • Quelle belle robe!! Et je comprends tellement l’énervement quand quelque chose disparait chez soi (“mais je ne suis pas folle, je l’avais posé là, pile là!!”)… Heureusement tout est bien qui finit bien!

  • Ha ! Ha ! Ha ! Désopilant à deux titres, ton article ! d’abord parce que tu as du style, au niveau écriture, et secundo, parce que j’ai reçu ma robe de mariée style années 50 par la poste aussi. Fallait retoucher car j’avais beaucoup maigri, et côté poitrine, ça baillait légèrement. Quand à l’arrière, il remontait légèrement et me boudinait, à cause du jupon. Mais tout est bien qui s’est bien fini, même si j’ai repris du poids sous le stress des préparatifs. Ta robe rouge est une vraie splendeur ! Je te souhaite le meilleur, car c’est pour bientôt, je crois ?

  • Je comprends ton énervement, car il m’arrive aussi de perdre des vêtements, ou plutôt de les “perdre de vue” comme dirait mon père (lui & ses clés, une grande histoire d’amour !!), et on a l’impression de devenir folles !
    La veste blanche est super jolie !! J’ai déjà vu le rendu final sans même chercher à le voir, et j’adoore !
    Mais j’ai hate de lire la suite de l’histoire !

  • Haha, le coup de la perte du soutient gorge ! J’ai égaré comme ça un short début d’été, que je cherche toujours… ^^
    Sinon, ta robe est vraiment très très sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *