Épisode 13 : la tenue du mariage civil

La dernière fois, je t’ai laissé après avoir décidé de trouver une deuxième tenue pour le mariage civil.

Après la déception de la combinaison tant attendue, j’ai tout de même continué mes recherches en espérant tomber sur la perle rare. Malheureusement, soit les modèles étaient trop chers, soit ils n’étaient pas adaptés à ma morphologie. Ou les deux !

J’allais devoir laisser de côté l’idée de la combinaison et trouver une petite robe pour la mairie. Le choix était plutôt large, j’ai écumé tous les sites Internet de prêt-à-porter à la recherche d’une robe courte, avec des manches, resserrée à la taille et un peu évasée pour ne pas mouler le ventre. Oui, je sais, encore des critères !

Je suis littéralement tombée amoureuse de cette robe Lorafolk réalisée pour Monoprix, mais je l’ai découverte beaucoup trop tard, ils ne l’avaient plus depuis longtemps dans ma région !

Robe Lorafolk x Monoprix

Crédits photo : Monoprix

Quelques modèles m’ont quand-même tapé dans l’œil avant de jeter mon dévolu sur cette robe ultra simple de chez Vero Moda.

Robe Vero Moda

Crédits photo : Vero Moda

Vu le prix (49 euros), je n’ai pas réfléchi à deux fois, je me suis dit qu’au pire, ça me ferait une robe pour le brunch si en fin de compte je la trouvais beaucoup trop simple. Je décide de passer commande et j’attends (je veux dire par-là que j’actualise toutes les cinq minutes la page de suivi de Colissimo…) jusqu’à ce que celle-ci m’indique que le colis a été livré. Le soir venu, je cours à la boite aux lettres chercher ma précieuse, ou au moins un avis de passage, mais rien. Pas de robe à l’horizon, ni d’avis de passage.

L’univers tout entier se liguait contre moi, tout simplement. Comment expliquer que j’ai reçu sans encombre des pellicules pour le polaroid qui venaient de Corée et des rouleaux de toile de jute expédiés de Chine et que je ne reçoive pas ma précieuse ?

Le lendemain j’appelle La Poste pour en savoir plus sur mon colis et la réponse a été comment dire, plus que surprenante : « votre colis a bien été livré chez vous, il a été récupéré par un certain M. R, pour le compte de Mlle Frisette mercredi dernier ».

Oui, bon, sauf que nous n’étions pas là, que nous travaillons tous les deux au même endroit, et que personne d’autre n’habite avec nous. Pas même un compagnon à quatre pattes qui se serait fait passer pour M. R.

En résumé, une personne a récupéré le colis en utilisant le nom de mon conjoint, rien que ça. Et bien sûr, ce n’est pas arrivé pour les pailles qu’on avait commandées quelques jours avant, il a fallu que ça tombe sur ma robe !

Après plusieurs coups de fil, et e-mails échangés, j’ai finalement été remboursée et j’étais libre de repasser commande. Sauf que je n’avais plus confiance, et que cette robe m’a paru soudainement manquer de charme. Surtout, lorsqu’au détour d’un article sur un énième blog de mariage, j’ai découvert ce modèle de chez Kiabi.

Robe Kiabi

Crédits photo : Kiabi

Oui je t’entends déjà dire que la robe est longue et que j’avais dit que je voulais une robe courte pour la mairie. Et aussi que je voulais des manches pour cacher mes bras. Mais quand-même, cette dentelle délicate, cette fluidité, ce joli dos, et ce prix !

Qu’est-ce qui m’a fait hésiter alors ?

Et bien je t’avouerais que je n’avais pas une très bonne opinion de la marque. Je ne voulais pas que ça fasse cheap, j’avais peur qu’elle soit trop blanche, que le tissu ait vraiment l’air d’être de mauvaise qualité, que le tombé ne soit pas joli. Tu me diras, c’est valable pour toutes les robes qu’on achète sur Internet, sans pouvoir les toucher ou les essayer.

Pourquoi j’ai sauté le pas ?

Pour le prix pardi ! Elle coûtait 60€ et j’ai trouvé un code promo qui m’offrait 10 euros de réduction ainsi que les frais de port ! Sans vraiment réfléchir, je me suis dit « Au pire je la ferai raccourcir », comme si c’était si simple que ça…

Quelques jours plus tard, je suis allée chercher ma robe dans un point relais, celle-ci était livrée sur cintre et dans une housse, ce qui était très appréciable, pour une robe à ce prix-là. Le tissu est doux, ne fait pas « cheap » et surtout elle me va ! J’essaye de l’imaginer courte et me rends compte qu’elle serait peut-être même encore mieux.

J’ai d’abord pensé à la confier à une couturière mais je me suis vite ravisée, ayant un peu peur que la prestation soit plus chère que la robe en elle-même.

Hasard du calendrier, belle-maman venait de se voir offrir pour la fête des mères, une nouvelle machine à coudre de compétition, une surjeteuse.

Une quoi, ai-je demandé ?

Une machine qui permet de couper le tissu, le piquer et le surfiler et tout ça en un seul passage s’il-vous-plaît. En gros, ça fait des ourlets très pros et ça tombait plus que bien. Après quelques cours pour maîtriser sa nouvelle machine, belle-maman a coupé (non sans trembler un peu) au moins 50 cm de la robe et a réalisé l’ourlet, ultra discret.

Ma tenue pour le mariage civil // Photo : Paulyne Photographie

Crédits photo : Paulyne Photographie

Et voilà le résultat du jour J ! 

Et puisqu’elle n’a pas pu s’arrêter en si bon chemin, elle a proposé de me coudre une veste (rien que ça) pour aller avec. On se met d’accord pour un gilet fin en dentelle et c’était reparti pour un atelier couture, suivi d’un atelier bricolage pour personnaliser le cintre qui allait avoir l’honneur d’accueillir ma précieuse ! Et voilà, j’avais ma tenue pour le mariage civil, il ne me restait plus qu’à l’accessoiriser !

Et toi, as-tu décidé de trouver une deuxième tenue pour le mariage civil ? Est-ce que comme moi ça a été plus difficile à trouver que LA robe ? Raconte !

Ici Madame Frisette, 29 ans et heureuse mariée de septembre 2016. En quelques mots, une cérémonie laïque dans un ancien corps de ferme, une déco rustique en pêche, blanc, et toile de jute, un thème de mariage sur les séries tv, et du DIY, beaucoup de DIY !!

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Chihuahua
    Répondre
    9 novembre 2016

    Ta robe est super jolie ! Moi je n’ai pas trouvé de robe pour le mariage civil, mais je ne sais PAS DU TOUT ce que je veux… j’attends qu’une idée lumineuse me vienne !

  • Avatar
    MlleCroisé
    Répondre
    9 novembre 2016

    Elle est très jolie effectivement, et c’est vrai qu’à ce prix là, pourquoi se priver?

  • Avatar
    OphrysTheOne
    Répondre
    9 novembre 2016

    Comme quoi on peut vraiment trouver de jolies robes simples et pas chères sans que ça fasse cheap ! Bonne découverte !

  • Avatar
    Madame Peach
    Répondre
    9 novembre 2016

    Moi aussi j’avais flashé sur la robe courte de Lorafolk x Monoprix et je suis arrivé trop tard ! Elle était vraiment super belle.
    Mais j’adore l’idée d’avoir raccourci celle de Kiabi, vivement qu’on te découvre dedans 😉

  • Avatar
    Madame Myrtille
    Répondre
    9 novembre 2016

    Ces robes c’est typiquement le genre de robes que j’aurai pu porter si je n’avais pas eu de couturière… Elles sont trop belles ! Et chapeau pour avoir eu le courage de la faire couper (et à ta belle maman pour l’avoir fait). Hâte de la voir en vrai maintenant !

  • Avatar
    Caro
    Répondre
    9 novembre 2016

    Jolieeeee!! J’ai acheté la même pour mon mariage civil en mai dernier! ! Mais j’ai gardé la longueur!!

  • Avatar
    Mademoiselle Presque Relax
    Répondre
    14 novembre 2016

    woaw elle est magnifique et bravo à belle maman et sa machine géniale

Poster une réponse