Les protagonistes : ceux qui cherchèrent une seconde tenue

Notre mariage civil se fera en toute convivialité, à la bonne franquette. Si nous demanderons à nos invités de venir comme ils sont, mais avec leur bonne humeur, nous avons envie de marquer le coup au niveau de ce que nous porterons !

Pas de surprises au programme. Nous en discutons au fur et à mesure. Une certitude, nous voulons être un minimum assortis. (Si tu as suivi mes chroniques jusqu’ici, je suis sûre que tu t’en doutais. On ne se refait pas.

Du côté de la mariée 

Tout un monde de possibilités s’ouvre à moi. Trop peut-être… J’ai longuement parcouru le net à la recherche d’inspirations. J’ai pensé à du long, puis non du court, mais coloré, ou alors blanc vu que je n’en porte que rarement, mais avec une touche de couleur, ou plutôt du long finalement, du plumetis (ouiiiiiiiiiii, encore, obsédée je te dis) ou du tulle façon tutu, dans un ton pastel, ou clair et neutre mais pas vraiment blanc, quoi que du court, avec des paillettes, ou avec une touche de couleurs du mariage… Sans parler du choix cornélien : robe ou jupe et haut ?

Après nombre d’hésitations et avec le conseil des copines chroniqueuses en poche, je finis par commander une robe pour un essayage : 

Crédits photo : Photo personnelle

Du court, des sequins, du clair.
(Et des chaussettes parfaitement adaptées à la situation…) 

J’adore ! Le côté paillettes donne du peps à une forme classique. La couleur claire me va bien. Le verdict de Monsieur Plumechon est légèrement différent : « C’est joli, mais… ça ne fait pas vraiment mariage. » (si, si, il l’a dit) ! Avant de préciser qu’elle faisait trop « soirée disco ». Je t’ai déjà dit qu’il avait des goûts assez classiques ? Bon, ce ne sera pas elle. Au revoir petite beauté (merci les retours gratuits !), rebonjour mes recherches. 

Un jour, ne me demande pas comment, je découvre cette boutique Etsy ! Je craque sur la forme des jupes et sur leurs poches (LE détail qui change tout). Le modèle en chevrons jaunes et blancs est juste parfait ! À la fois blanc et coloré, original mais pas trop, chic sans en faire des tonnes. Cette fois, Monsieur Plumechon approuve. C’est décidé, je porterai cette jupe longue. Il ne me reste plus qu’à prendre mes mesures et à la commander. (Si jamais tu comptes aussi tenter l’achat sur Internet de l’autre côté du monde, je te conseille de viser un poil trop grand plutôt qu’un poil trop juste au niveau de la taille. Tu peux facilement faire ajuster ta tenue une fois réceptionnée, plus difficilement l’agrandir.

Crédits photo : Photo personnelle

Ma jupe… lumineuse et pleine de peps. 

Pour le haut, j’imagine un pull blanc cassé ou ivoire, tout doux et avec un joli détail dans le dos. Je finis, après de longues recherches, par trouver mon bonheur dans une grande marque de prêt-à-porter. Un pull partiellement en mohair, réversible face/dos et avec les emmanchures et le col légèrement dorés. Je le porterai avec le col en V dans le dos.

L’avantage du long, c’est que je peux plus facilement porter du plat sans que ça ne choque, surtout que je suis grande. Là aussi, après plusieurs hésitations, je finis par dénicher la paire de derbies beige légèrement argenté dont je t’ai déjà parlé.

Niveau accessoires, je craque pour une voilette en plumetis (quand même, il m’en fallait bien un peu !) de chez Sibo Designs, une boutique fantastique, basée aux Pays-Bas, toujours dénichée sur Etsy. Ce sera l’autre touche originale de ma tenue.

Finalement, en toute dernière minute (vraiment, genre la veille !), je craque (encore) pour une paire de boucles d’oreille dorées, asymétriques, avec de petites perles blanches. J’ai cherché pendant tellement longtemps LA paire qui me ferait de l’œil que je n’y croyais plus. Et voilà que Lou l’ajoute à son tiroir in extremis. (Et merci la Poste belge pour tes délais de livraisons professionnelles super rapide.)

Je me ferai également coiffer et maquiller. Rien de tel que de se faire chouchouter avant de sauter le pas. 

Crédits photo : Photo personnelle

Un essai coiffure validé… 

Crédit photo :  JT Photography

… et la coiffure, le maquillage, la voilette et les fameuses boucles d’oreille en situation. 

Du côté du marié 

Une fois ma jupe validée (gniiiiiii), Monsieur Plumechon se penche également sur sa tenue. Il souhaite un costume, mais peut-être pas complet.

Au cours d’une de nos balades-discussions préparatoires, nous évoquons l’idée de la combinaison pantalon et gilet, mais sans la veste. Sans cravate ni nœud papillon dès lors. J’adore ! Il semble avoir trouvé son idée.

Avec le jaune de ma jupe, le bleu si tendance s’impose comme une évidence. Pour ne pas faire de faux-pas dans le choix de la couleur de la chemise, il emmène un échantillon du tissu de ma jupe (récupéré après mes retouches) lors de ses essayages. Du coup, la boutique lui propose également d’utiliser la partie jaune de l’échantillon pour habiller les boutons de son gilet. Un rappel simple et original qui me plait beaucoup.

Niveau chaussures, toujours du classique mais version bottillons bruns avec un rappel de bleu dans la semelle. Monsieur Plumechon passera également par la case coiffeur et barbier dans la semaine qui précède, histoire d’être lui aussi chouchouté. 

Crédit photo :  JT Photography

Aperçu de la tenue de Monsieur Plumechon le soir S. 

Le bouquet, dans le respect de la tradition 

Comme pour le mariage religieux, Monsieur Plumechon m’offrira un bouquet duquel je ne saurai rien avant de le recevoir. Plus de papier ou tissu, il sera en fleurs fraîches coupées. Je peux te dire qu’il était parfait. Il avait retenu que j’aimais beaucoup les renoncules et s’était aidé de mon tableau d’inspiration pour le bouquet du religieux (qui contenait aussi des bouquets classiques) pour viser au plus juste. Pari réussi. 

Crédits photo : Photo personnelle

Un bouquet coloré, l’élément parfait pour terminer ma tenue.

(Tu m’excuseras de la qualité des photos du bouquet. Figure-toi que j’avais complétement oublié que je devais en recevoir un et que j’avais dit au photographe de partir pour être à la maison communale quand on y arriverait. C’est donc Miss LittleSister qui a fait les photos avec mon petit appareil pas du tout adapté à la luminosité d’une fin d’après-midi de début février.

Monsieur Plumechon m’a quand même avoué qu’il était déçu en le voyant chez la fleuriste : trop « serré » à son goût, trop « boule ». Après coup, il m’a précisé qu’il était quand même bien et que l’essentiel était que moi je l’apprécie. (Je l’ai cuisiné plus tard, et à part avoir demandé des renoncules, du jaunes, dautres fleurs « comme celles qui sont là », il ne sait plus trop ce qu’il a demandé… la fleuriste n’a pas nécessairement été aidée.

En exclusivité, et rien que pour le plaisir, je te présente les mariés dans leurs plus beaux atours : 

Crédit photo :  JT Photography

Quelques minutes avant la cérémonie, une arrivée détendue.

Et toi ? As-tu une tenue particulière pour ton mariage civil, qu’il se déroule le même jour ou non que ton autre cérémonie ? Pour quel style as-tu opté ? Et Monsieur ? Avez-vous gardé la surprise ou avez-vous choisi en commun ? 



6 commentaires sur “Les protagonistes : ceux qui cherchèrent une seconde tenue”

  • Han mais cette jupe est canon! 🥰
    J’ai jamais franchi le cap du jaune mais tu le ferais presque changer d’avis! 😘

    • J’aime bien le jaune. L’avantage de la jupe, c’est que c’est plus loin du visage donc plus facile d’oser. Et avec le blanc, ça se marie bien. 😉

  • Vous êtes radieux sur la dernière photo meme si ce n’est qu’un aperçu ! Ta jupe jaune rend ta tenue tres joyeuse et le détail des boutons du gilet est vraiment top !

Commente ici !