The final countdown – Partie 2

Dans ma chronique précédente, je t’ai parlé du déroulement des quelques jours ayant précédés le mariage, et notamment des tâches restantes et d’un gros coup de stress imprévu à J-3 !

Couacs et imprévus des derniers jours de mon mariage

Crédits photo (creative commons) : free-photos

J-2, et encore une tuile !

Comme un malheur n’arrive jamais seul, un autre souci s’est profilé à l’horizon.

J’avais confié la réalisation de mon bouquet de mariée à une super copine passionnée de fleurs, qui était rentrée passer l’été dans son pays d’origine, la Bulgarie, mais devait revenir à Stockholm pour assister au mariage, et pour réaliser mon bouquet au préalable, donc.

Tu me vois venir, n’est-ce pas ? Eh oui, à J-2, elle m’a annoncé qu’en raison d’une urgence médicale concernant son fils, elle ne pourrait pas prendre l’avion pour rentrer !

J’ai donc déboulé en catastrophe chez le fleuriste du coin pour lui commander un bouquet, ce qui, Dieu merci, n’a pas posé de problème. Ouf, sauvée !

J-1, dans le calme… ou presque !

Mes invités français ont commencé à arriver tranquillement à Stockholm, et sans trop solliciter mon aide pour la plupart, ce qui, je ne te le cache pas, a été un gros soulagement car après les déboires que j’évoquais, il n’en fallait pas beaucoup pour m’angoisser. Ma meilleure amie (Témouine numéro 1) et son amoureux, que j’hébergeais, m’ont aidée à décompresser et à finaliser les playlists de la soirée du mariage.

J’ai ENFIN réalisé mes essais maquillage (il était temps !!) avec ma maquilleuse improvisée, que dis-je, ma sauveuse, la femme du cousin de Mister Suède. Je t’en avais parlé dans une chronique dédiée. Concernant la coiffure, j’ai tout simplement baissé les bras, en me disant que mes cheveux lâchés au naturel ornés d’un accessoire feraient l’affaire.

Dans l’après-midi, ma mère, ma soeur (Témouine numéro 2) et une amie d’enfance (Témouine numéro 3) sont venues me faire un coucou, et nous avons ensuite dîné ensemble, mes témouines, Mister Suède, ma mère et moi-même.

Et le moment de la journée que je redoutais est arrivé : celui de me séparer de Mister Suède, puisque nous avions décidé de respecter la vieille tradition qui consiste à ne pas dormir ensemble la veille du jour J. Il est donc allé dormir chez sa sœur, en me laissant avec ma meilleure amie et son amoureux.

Peu de temps avant que j’aille me coucher, un coup de fil de Témouine numéro 3 est venu me donner une dernière montée d’adrénaline. Elle venait d’arriver à son hôtel et de bloquer sa carte bleue en tapant 3 fois le mauvais code PIN au moment du règlement de sa chambre ! Il était 23 heures passées, la réception de l’hôtel fermait à minuit, et sans paiement, pas de chambre.

Pour couronner le tout, elle ne parle pas un mot d’anglais et la communication avec le réceptionniste était donc pour le moins compliquée. Je me suis donc rhabillée en quatrième vitesse pour aller la rejoindre et la dépanner avant la fermeture de la réception de l’hôtel.

À ce stade, mes nerfs n’étaient pas loin de lâcher. Moi qui comptais me coucher tôt (mon seul remède contre le stress avant une échéance importante), c’était loupé ! Heureusement, l’amoureux de Témouine numéro 1, que j’hébergeais, donc, me voyant toute chamboulée, s’est proposé d’aller régler le souci à ma place, ce que j’ai fini par accepter avec un soulagement immense. Il n’est revenu qu’à une heure du matin passée, et je lui suis éternellement reconnaissante de m’avoir épargné cette ultime épreuve la veille de mon mariage ! Grâce à lui, j’ai pu aller me coucher à une heure décente, même si, comme je m’en doutais, je me suis tournée et retournée dans mon lit un bon moment avant de finalement trouver le sommeil.

Et toi, comment prévois-tu de passer tes derniers instants de bride-to-be ? As-tu prévu des stratégies pour empêcher le stress de te submerger ?



3 commentaires sur “The final countdown – Partie 2”

  • D’où l’intérêt d’avoir 2 cartes bancaires…
    De notre côté, no stress. On a déplacé tout ce qui devait aller à la salle le vendredi. Et bien que ce soit désagréable de prendre 1h45 de trajet au lieu d’1h car c’est la sortie des bureaux, on a fini la journée par une répét de la danse, un bon film et un coucher à 23h. J’ai ultra bien dormi alors que je suis du type à me réveiller 3 fois dans la nuit en aillant rêvé comment rater mon avions de 3 façons différentes^^ Je pense que c’est parce que j’avais fait tous les rêves catastrophiques dans les semaines précédentes….

    En tout cas j’espère que le lendemain s’est mieux déroulé pour toi !

  • Oh la la je ressens ton stress rien qu’à te lire! j’espère que la suite des événements, le mariage en lui même en fait, c’est déroulé sans anicroche!!

  • Ma pauvre Mme Viking.. ces derniers instants avant le grand jour n’ont vraiment pas été de tout repos.
    J’espère ne pas me laisser submerger par le stress.
    Par chance, nous pourrons commencer à installer le jeudi, et je serai très entourée. Espérons que ça suffise.
    Et surtout : me reposer !! Comme toi, quand je manque de sommeil, je me sens submergée. Et gare à la crise de larmes dans ces moments-là.

Commente ici !