Timeline et goûter d’honneur

La fois passée, je te racontais comme j’en ai eu marre de l’organisation de ce mariage. Entre temps, ça ne t’aura probablement pas échappé, Mademoiselle Dentelle a annoncé tirer sa révérence. Il était hors de question, pour moi, de te quitter sur cette chronique amère, alors pour ma dernière chronique ici, j’ai envie de te parler de l’organisation de notre journée.

Dès nos fiançailles, nous l’avions décidé : nous voulions une journée qui nous ressemble, pas trop conventionnelle et conviviale. Nous avons un bar adoré à Paris, celui qui a vu défilé nos pots de départs, anniversaires et verres du samedi soir, celui dont on connait la carte par cœur et dont les patrons sont devenus des amis, tu imagines bien que notre première idée a été de fêter notre mariage là-bas.

Nous sommes donc partis de la soirée et nous avons remonté le fil de notre journée de rêve : si nous fêtions notre mariage là-bas, autant en faire profiter tous nos copains du coin, donc il fallait pouvoir privatiser le bar. Nous avons donc décidé de nous marier en semaine et pour que les neveu et nièces puissent être présents, en semaine mais pendant les vacances scolaires. Voilà comment nous avons choisi notre 27 février ! Une fois la date choisie et le bar réservé, il a fallu dérouler le reste de la journée…

Crédits photo (creative commons) : Brittaneu

Restaurant, vin d’honneur, bar, mariage et baptême républicain

Comment articuler cette fameuse journée sans avoir l’impression de la passer à manger et à boire (gardons ce plaisir pour la cérémonie laïque !) ?

Nous avons pensé à nous marier le matin puis filer au restaurant comme Madame Biche mais que faire de l’après-midi, en plein mois de février, quand les convives ne sont pas du coin ? Nous avions peur que le temps soit long avant la soirée. Nous avons envisagé de zapper le restaurant de filer au bar directement après le mariage, mais nous savions que certains ne seraient pas là le soir et il était hors de question, pour nous, de ne pas trinquer avec tout le monde.

Nous avons songé à séparer le baptême républicain et le mariage et nous nous sommes finalement décidés pour un mariage tardif suivi du baptême républicain, un vin d’honneur dans une salle qui nous était prêtée pour l’occasion et la soirée au bar. Pas de restaurant pour éviter que la journée ne soit trop longue, une occasion de trinquer avec tous et une jolie soirée.

Cependant, comme tu as pu le lire quand je te parlais du ras-le-bol de l’organisation du mariage, cette option a dû être mise de côté pour cause de travaux dans la salle, et nous sommes revenus au point de départ.

Quid d’un goûter d’honneur ?

Je crois qu’on peut appeler ça une illumination, mais un beau jour, en discutant, nous avons réalisé que troquer le vin d’honneur contre un goûter d’honneur réglait tous nos soucis : nous pouvions nous marier, Mini Cactus pouvait être baptisée puis nous trinquions tous ensemble avant de filer vers le bar avec les plus vaillants.

Le choix du lieu a été vite fait : il y a un restaurant thaïlandais que nous aimons beaucoup, à quelques minutes de la mairie, et dans lequel nous avions initialement envisagé le déjeuner. Nous les avons contactés et ils ont tout de suite accepté notre demande un peu insolite : à nous les nems à la banane, au chocolat, les desserts à la châtaigne d’eau et autres verrines originales et délicieuses !

Crédits photo (creative commons) : ToNic-Pics

Le planning était donc (enfin !) élaboré : mariage, baptême républicain, goûter d’honneur et party party jusqu’au bout de la nuit. C’était parfait et ça me laissait même le temps de me faire chouchouter dans la matinée.

Pendant le vin d’honneur, nous pouvions trinquer tous ensemble pour célébrer ces chouettes événements. Nous avons d’ailleurs demandé aux parrain et marraine de Mini Cactus s’ils voulaient intervenir pendant le vin d’honneur, pour la célébrer puisque c’était aussi son grand jour. Ils ont accepté avec le sourire (et la pression), mais nous ne doutions pas que le reste de la Wedding-Team préparait également quelque chose…

J’ai encore deux ou trois petites choses à te raconter avant de passer à ma jolie journée… parce que oui, je compte bien aller au bout de mes chroniques malgré la triste annonce de la fermeture de Mademoiselle Dentelle. J’ai donc le plaisir de t’annoncer que je serai, avec d’autres chroniqueuses, sur Paillettes & Chaussettes très prochainement pour partager avec toi cette belle journée et l’organisation de la suivante.

À très bientôt, je l’espère et merci d’avoir suivi mes chroniques, nos chroniques, sur ce blog qu’on aime tant. <3



Commente ici !