Quand la to-do list commence à ressembler à un parchemin de 1027 cm

Petit point de mi-parcours… ou presque…

Rétroplanning à 100 jours du mariage

Crédits photo (creative commons) : StockSnap

Si tu as bien suivi mes petites histoires, je suis aujourd’hui (oui aujourd’hui-même, mais comme tu ne sauras pas quand j’ai vraiment écrit ma chronique, ma date te sera encore inconnue pendant quelques temps !) à pile 100 jours du mariage. Pas tout à fait 100 en fait, parce que si les choses se déroulent bien, nous devrions être à table depuis 43 minutes.

Mais bref ! À 100 jours du jour J, je voulais faire un petit point sur ce qui a avancé, n’a pas avancé, sur ce que j’ai failli oublier, et je compte sur toi pour me rappeler ce que j’ai VRAIMENT oublié !

Le choix de la date

Je ne t’en dis pas plus parce que ça fera l’objet d’une prochaine chronique.

Les témoins

Pour être tout à fait franche, les témoins, ça a été un véritable casse-tête.

M. Tao ne voulait qu’un témoin, et moi, j’en avais 3 en vue ! Impossible de choisir, impossible de réduire à 1, et ça me faisait bizarre d’imaginer un nombre de témoins différents pour mon cher et tendre et pour moi à la mairie. Quoi qu’il en soit il a bien fallu trancher.

Après réflexion, j’ai décidé que je ne pouvais clairement pas me passer de mon frère. Il signera donc à la mairie. En même temps, je ne pouvais absolument pas me passer de mes deux précieuses, Mademoiselle « Lesprincessesontdesmuscles » (je raccourcirai son pseudo par la suite parce qu’entre le mien et le sien on ne va pas s’en sortir :D) et Madame RDC (R pour Rare, D pour Donner, C pour Confiance, les trois mots qui caractérisent le fait que je l’aime tant, ou tout simplement pour République Démocratique du Congo !), non plus ! J’ai donc décidé qu’elles seraient mes témoins lors de ma cérémonie laïque. Je ne voulais pas les blesser, je leur ai donc expliqué grâce à un « petit » mot quelle était pour moi la signification de cette demande (énorme la signification, énooorme). Je t’en reparlerai surement !

La salle de réception

C’est le prestataire que nous avons trouvé en premier. Pour être franche, c’est le prestataire que j’avais repéré avant même que la demande n’arrive (oui bon heu… ça va. Je n’ai aucune excuse).

Si mes souvenirs sont bons (M. Tao me souffle que j’ai encore à peu près toute ma tête), nous n’avons visité que ce lieu. Il s’agit d’un manoir, typiquement breton, à 20 minutes de la mairie et de chez mes parents, un véritable coup de cœur pour ce lieu merveilleux : étang, forêt, chevaux, bâtiments anciens, une orangerie sublime, un espace pour les enfants, un autre pour que les soulards personnes fatiguées de leur journée puissent dormir, une merveille ! Nous avons très vite confirmé notre choix et réservé la date. La propriétaire nous a très rapidement donné plein d’informations utiles, notamment sur les prestataires avec lesquels elle a l’habitude de travailler.

Aujourd’hui encore, nous échangeons régulièrement, je n’hésite pas à lui poser des questions pratiques sur le lieu, à lui demander son avis sur l’organisation des choses. Ce qu’il reste à faire : lui envoyer notre attestation d’assurance et un chèque de caution.

La robe

Comme tu le sais, elle est (doublement) choisie.

Ce qu’il reste donc à faire : payer et récupérer la première robe afin de la revendre le plus vite possible. Faire un nouvel essai de ma seconde (et vraie) robe afin de prendre les mesures (elle est un chouilla grande). Celle-ci est déjà payée grâce à ma chère Mamie.

Les accessoires

Alors là, nous commençons à sombrer du côté obscure de la force.

J’ai les chaussures, et c’est déjà pas mal ! Je voudrais une couronne de fleurs, pour moi et pour ma fille. Mademoiselle princessemusclée (on raccourcit déjà un peu !) était fleuriste, dans l’une de ses nombreuses anciennes vies, et donc j’espère qu’elle pourra m’en réaliser. Sinon, je n’ai que, vaguement, quelques idées.

À faire donc : me mettre les idées au clair sur ce que je souhaite (déjà je sais que je ne veux pas de collier, ce n’est déjà pas mal non ?)

Rétroplanning à 100 jours du mariage : les accessoires de la mariée

Crédits photo : Photo personnelle

Le photographe

Il s’agissait DU prestataire le plus important pour moi. Je fais moi-même de la photo, à mes heures perdues (on me souffle à l’oreille qu’elles sont très très perdues depuis longtemps) et donc je souhaitais un très bon photographe, avec qui j’aurais un bon feeling, qui ferait le type de photos qui me parle vraiment, bref, non négociable, et sur ce coup-là, j’ai beaucoup influencé M. Tao. Même si j’ai tout de même fait de très gros efforts : un bon ami à moi est photographe professionnel à Rodez, j’adore ce qu’il fait, et je le voulais !

Mais voilà, ça représentait un sacré budget de le faire venir, et c’était compliqué de le présenter à M. Tao avant le mariage. Donc s’il n’y avait pas eu de feeling, avec M. Tao pas très à l’aise pour faire des photos… compliqué.

Nous avons donc trouvé une véritable perle en Bretagne, où nous nous sommes déplacés pour le rencontrer, et que nous avons beaucoup apprécié, autant M. Tao que moi. Ce qui reste à faire : nous laisser porter !

Le traiteur

Là encore, je te laisse sur ta faim, mais je t’en parlerai très vite dans une prochaine chronique.

Les faire-part

Je t’ai montré mes faire-part et je t’ai fait part de mes précieux conseils, mais je ne t’ai pas parlé de notre liste d’invités ni des retours que l’on avait eu.

Pour la liste d’invités, de mon côté c’était assez clair, toute ma famille bien évidemment, même si la venue de l’une de mes tantes me donne du fil à retordre, et je n’avais aucun doute sur la venue de presque tout le monde. Je n’ai pas énormément d’amis, donc ça été assez facile, d’autant que j’ai pu en éliminer une qui m’a carrément dit qu’elle ne souhaitait pas que je l’invite. Ça, c’est fait !

Du côté de M. Tao ça a été bien plus compliqué, car il ne voit jamais le reste de sa famille mis à part ses parents, sa sœur et une tante, mais il a tout de même décidé d’inviter la majorité d’entre eux. Pour les amis, pareil, il a très peu d’amis, il a invité tout le monde.

Au final, renversement de situation, tout le monde vient, ou presque, de son côté, et du mien c’est le silence absolu !! Ou presque, c’est tellement une évidence pour eux qu’ils viennent qu’ils ne me le disent pas… En tout cas, les faire-part ont fait l’unanimité !

Le notaire

Nous avions dans l’idée de nous marier sous le régime de la participation aux acquêts. Après en avoir discuté avec notre notaire, nous avons choisi la séparation des biens. Nous voilà donc préparés, et délestés de quelques centaines d’euros. Hourra !

Le DJ

Nous n’étions pas très attachés à ce poste, mais il faut bien avouer que quelqu’un qui se charge intégralement de la musique, de la cérémonie laïque jusqu’au bout de la nuit, ça a un côté pratique.

Nous avons trouvé une personne qui en fait son passe-temps, un ami de mon cousin, et qui ne nous prend pas une somme folle. Ouf ! Nous avons calé nos goûts avec lui, plus qu’à lui indiquer les chansons pour la cérémonie laïque

La décoration

Je te l’ai dit que le DIY c’était mon truc, je te réserve donc une chronique spéciale à ce sujet !

Ce que je peux déjà te dire c’est que le « thème » est un peu style « brocante », ou « chez mamy » ou encore cabinet de curiosités. Chaque table aura son objet symbolique, j’ai récupéré les napperons de ma chère petite mamy ainsi que sa machine à coudre, et plein d’objets anciens !

J’ai hâte de te montrer tout ça !

La cérémonie laïque

C’est un très gros travail ! Je reviendrai sûrement dessus, sinon cette chronique ne va jamais finir ! Nous avons encore tant de choses à faire, à préparer, à méditer !

Le logement

Je te l’ai peut-être dit, nous nous marions loin de chez nous, et je souhaitais avoir un joli espace rien que pour moi pour être zen la veille, me préparer tranquillement le matin du jour j, et ronfler à ma guise la nuit du mariage (ne nous leurrons pas, je SAIS que la nuit de noces est un mythe).

J’ai donc trouvé un joli B&B pas très loin du manoir, rien que pour nous ! Pour le logement de nos invités, nous leur avons fourni la liste de tous les gîtes, B&B, hôtels des environs, ils se DÉBROUILLENT !! 😉

Les fleurs

Nous n’avons pas vraiment un budget hyper extensible. Nous avons tranché, nous nous passerons de fleuriste.

Je me repose complètement sur Mademoiselle Princessemusclée pour mon bouquet, nos couronnes de fleurs, et pour le reste, le jardin de ma Maman nous livrera les hortensias qui me sont si chers (s’il y en a encore, sinon tant pis !!).

La mairie

Nous nous marions dans une toute petite mairie bretonne, mais ils auraient pu piquer l’expression des martiniquais « Pani pwoblem ! »

La mairie nous demande de leur envoyer le dossier 3 mois avant le mariage. Ils ont (je l’espère) réservé notre date, advienne que pourra ! 😀

Le plan de table

Étant donné que ma famille et mes amis ne répondent pas encore, c’est difficile !! Mais, voilà à quoi ça ressemble aujourd’hui ! Tout est encore à faire.

Rétroplanning à 100 jours du mariage : le plan de table

Crédits photo : Photo personnelle

« le mur des lamentations »

Coiffure et maquillage

C’est un point qui m’angoisse quelque peu. Je ne me maquille jamais, et j’ai un peu peur des coiffeurs. Je fais mon rose moi-même et, pour la coupe, j’ai mes habitudes chez mon petit coiffeur de quartier. Mais qui va s’occuper de moi ???

Je cherche des prestataires qui se déplaceraient, à voir donc.

Le costume de M. Tao

M. Tao voulait perdre du poids avant de faire ses essayages. Je crois qu’il doit y aller bientôt, et je crois qu’il souhaite que j’aille avec lui. À suivre !

La tenue des enfants

Ça n’a pas avancé, nous avons toujours la robe de ma louloutte, mais pas les tenues des garçons, ni d’accessoires. Nous verrons cela pendant les soldes !

La baby-sitter

Vu le nombre d’enfants, et vu que nous, et nos proches, avons des enfants, nous avons estimé que la baby-sitter était obligatoire. Nous avons un nom, conseillé par la propriétaire du manoir. Je dois la contacter rapidement.

Les cadeaux aux invités

Je t’en ferais une petite chronique, il va s’agir d’une expérience, il ne faut pas que ça loupe !

Les alliances

Elles ont été choisies lors du salon de l’alliance, et nous sommes allés les chercher dans une boutique parisienne. Elles attendent confortablement le jour J !

Les plans B

Si nous avons pensé à la pluie, il reste à voir comment nous organiser.

Et toi, as-tu des idées de plan B ? As-tu listé toutes les choses qu’il te reste à faire ?



8 commentaires sur “Quand la to-do list commence à ressembler à un parchemin de 1027 cm”

  • Quand je vois ta liste, j’ai l’impression de voir la mienne lol enfin plus ou moins, il y a des points sur lesquels j’ai déjà statué, mais alors d’autres… notamment l’aspect déco, ou c’est pire que le côté obscur, c’est le néant absolue !
    Je trouve que de mettre les choses à plat de cette manière fait d’un coup peur vu l’ampleur du travail à abattre, mais ça doit sûrement être parce qu’en ce moment je suis sous l’eau moi-même -_-
    Courage !!

    • C’est rassurant si nos listes se ressemblent, c’est qu’on est -normalement- sur la bonne voie! Alors moi ça me rassure plutôt, ça me montre que mine de rien, on avance! Courage à toi aussi!!! <3

  • Merci pour cet article encore une fois plein de pep’s et avec cette pointe d’humour qui te caractérise ! Tu m’as bien fait rire 😂
    Pour le surnom de ton témoin Mme RDC, sur le moment j’ai plutôt pensé à Rez De Chaussée ou Retour De Couches pour la signification… Ahem !!! 😊
    Et avant que j’oublie : j’adooooore tes chaussures 💕

    Sinon ta liste de choses à faire ressemble presque à la mienne ☺ Allez on se motive, ça va bien se passer ! ^^

    • HAAAA HA HA HA HA HA HA Retour de Couches, j’en pleure de rire HA HA HA HA HA HA HA!!!!!!! Merci Nala, cette liste me rassure, je trouve que j’avance bien! Courage à nous!

Partager un commentaire...