Tout ça pour une journée ?

Aujourd’hui, j’ai envie de commencer mon article par un mea culpa.

Avant de me lancer dans cette grande aventure de préparation de jolies noces… Avant de connaitre Mademoiselle Dentelle… Avant de vraiment m’interroger sur le sens de tout ça… Avant donc, j’ai dû dire plusieurs fois : “Mais comment peut-on dépenser autant pour une journée !”

Ou si j’avais eu vent d’une pauvre future mariée qui se prenait la tête sur ce qui était pour moi des détails triviaux, j’aurais dit “mais franchement, elle ne peut pas penser qu’il y a bien plus grave que la couleur de nœuds de voiture ?”

C’était avant…

Ce que je croyais avant…

Bon, oui, bien sûr, nous avons essayé de faire des choix pour ne pas laisser toutes nos économies dans ce mariage. Il y avait une certaine limite dans ce qui nous paraissait acceptable…

Ce qui ne m’a pas empêchée de mettre 850 euros dans ma robe. (Je sais que ce n’est pas une somme folle pour une robe de mariée, mais pour moi qui achète 80% de mes vêtements de seconde main, ça me parait énorme…)

Ce qui ne nous a pas empêchés de faire exploser le budget prévisionnel en décidant finalement de prendre un photographe professionnel. Et un vidéaste professionnel.

un vidéaste de mariage

Crédits photo : Mamzelle Joe

Et oui, bien sûr, je m’étais fixé un garde-fou : il s’agissait de toujours me rappeler qu’on ne voulait pas un mariage parfait. Pour éviter de me mettre une pression dingue sur du matériel, sur des détails, sur ce qui ne représentait qu’une journée, qu’un début. Mais ça ne m’a pas empêchée de m’arracher les cheveux pour savoir si vraiment j’avais fait le bon choix pour ma robe. Ou de faire une crise à ma maman quelques jours avant le mariage parce qu’elle avait mis des rubans avec le nom des marques dessus pour la sortie de l’église. Même si ça ne me plaisait pas, j’aurais aussi bien pu le dire avec un peu moins de drame et éviter d’être au bord des larmes…

Oui, mais je n’étais pas tout à fait dans mon état normal.

Ce que je réalise aujourd’hui…

Aujourd’hui, je sais que (même si l’important doit rester de se marier pour être marié) la manière dont on se marie, la manière dont on prépare cette journée (ou ces journées dans certains cas), ce que l’on y fait, tout cela, ce n’est pas anodin.
Il me semble que le mariage est un acte fondateur. Et donc comme tout acte fondateur, il s’apparente à un rite de passage.

sortie d'église avec des arches et des parapluies

Crédits photo : Mamzelle Joe

Bien sûr, tu as la possibilité de donner à cet acte fondateur différentes valeurs : de le voir comme la construction d’une famille, la promesse de l’amour éternel ou simplement un contrat de vie commun qui engage jusqu’à ce que l’on décide de le suspendre…

Mais le mariage garde dans tous les cas une valeur symbolique forte. C’est l’affirmation devant un public de la volonté de vivre et construire ensemble. Une affirmation devant témoins, devant tes proches, devant tes moins proches peut-être, devant Dieu si tu es croyante… Une affirmation devant la société en général puisque c’est un statut légal, reconnu. Il y a donc bien un changement important (même si ça ne se ressent pas forcément dans la vie quotidienne du couple).

En tant qu’acte fondateur, en tant qu’affirmation reconnue par la société, les noces sont associées à beaucoup de traditions. Pour les actes fondateurs, on se transmet des pratiques, un héritage de génération en génération. Traditions qui peuvent tenir à cœur à nos proches (ou moins proches), qui ont le sentiment que l’on doit se situer dans cet héritage en se mariant.

C’est pourquoi ce qui pouvait n’être que des détails à tes yeux peuvent devenir des symboles importants.

Je vais te raconter une anecdote très personnelle par rapport à mon mariage (et j’espère que mon papa ne m’en voudra pas d’en parler…)

Tu me connais un peu maintenant, j’ai un peu tendance à n’en faire qu’à ma tête… Et puis, j’ai toujours eu un petit côté rebelle. Enfin, je m’interroge beaucoup sur le sens des choses.

C’est comme ça que j’avais remis en cause l’idée d’entrer dans l’église au bras de mon papa. Je n’avais pas particulièrement envie de me situer dans un héritage du père qui donne sa fille au futur époux (en plus, je parle anglais au quotidien, et c’est littéralement le verbe donner qu’on utilise dans la langue de Shakespeare).

Je voulais bien être accompagnée pour cette belle entrée mais du coup, je m’étais dit : “Pourquoi pas avec mes deux parents, c’est bien entourée d’eux deux que j’ai grandi…” J’étais assez contente de mon idée, je dois dire. Je n’appliquais pas les traditions à la lettre, je réfléchissais aux choses, je m’élevais comme une femme libre de ses décisions.

Et puis, j’ai eu la réaction de mon papa qui ne l’a pas vu comme ça.

Non, pour lui, j’allais le priver de son moment privilégié. Je n’en avais pas conscience mais c’était important pour lui d’avoir notre moment à deux. Mon mariage était un acte fondateur pour lui aussi et il avait besoin d’avoir un moment rien qu’à lui avec sa petite fille. Et pourtant, je suis partie de la maison familiale à 19 ans. Et j’ai vite été indépendante (même si mes parents ont toujours été là quand j’en avais besoin… Comme je crois, ils le seront encore, chaque jour de leur vie).

Mais, en entendant le merveilleux discours de mon papa le jour du mariage, j’ai compris pleinement, parce qu’il l’a évoqué, l’importance de la symbolique du mariage pour lui : c’est le jour de mon mariage seulement, que je prenais vraiment le large à ses yeux. Alors oui, ce n’est pas forcément facile de “marier sa fille” (comme on dit… On peut ne pas aimer cette expression mais elle est révélatrice de l’importance de cet acte pour les parents en général) et oui, ça explique l’attachement accordé à certaines traditions…

entrée de la mariée au bras de son papa

Crédits photo : Mamzelle Joe

Voilà, c’est un peu comme ça aussi qu’on prend conscience que la manière dont on se marie a de l’importance par rapport à la valeur qui est donnée au mariage par chacun.

Et c’est un peu ça aussi qui t’arrive quand tu te mets à faire une crise parce que tes pompons sont mal pliés et que les serviettes ne sont pas de la bonne couleur et que personne ne veut chanter à ton mariage et que tu as l’impression que ce sera raté, d’abord, tu te demandes si tu ne vas pas partir à Las Vegas…

C’est parce que tu sais plus ou moins inconsciemment pendant tes préparatifs que cette journée va te marquer pour toujours. Que c’est un passage et que tu veux le réussir.

Entre nous, tu as bien conscience que ce n’est pas l’alignement de tes fanions qui va faire la différence.

fanions colorés

Crédits photo : Mamzelle Joe


Cela dit, nos fanions étaient parfaitement cousus et alignés grâce aux doigts de fée de ma maman…

Non, ce qui va vraiment compté, c’est l’émotion de chacun. Mais ça, tu ne peux pas le contrôler… Alors bon, tu essaies de ne pas y penser et tu te focalises sur ce que tu peux changer et qui fera une mini différence…

Préparer les détails du jour J, c’est une façon de se préparer, de préparer son cœur à la fête, de penser ce passage. Cet acte fondateur commence à t’habiter… Et maintenant que je suis de l’autre côté, je peux aussi te dire que ce passage, il va être gravé en toi – que ça se passe bien ou pas d’ailleurs, je crois.

Alors, oui, c’est bien plus qu’une journée. Oui, je peux comprendre qu’on y dépense énormément de temps, d’argent et quelques crises pour avoir une fête conforme à l’attente que l’on a d’un moment si important.

De l’importance de se poser des questions !

Mais je crois aussi qu’il est important de démêler pourquoi on le fait. Est-ce que l’on fait ce choix pour que ça nous ressemble ? Pour faire plaisir à nos parents ? (Et même si j’ai tendance à n’en faire qu’à ma tête, je trouve que c’est une très jolie raison si ça ne va pas à l’encontre de la vision du couple. Nos parents sont importants dans notre histoire, ce qui est important pour eux mérite d’être étudié.) Ou le fait-on pour épater le monde ? Parce qu’on a besoin de prouver quelque chose aux autres ?

Il ne faut pas perdre de vue que cette fête est avant tout un acte fondateur pour nous en tant que couple. Et ne pas oublier que l’on se doit de se l’approprier sans trop de pression pour le vivre vraiment.

photo de couple mariage devant les cabanes de plage

Crédits photo : Mamzelle Joe

C’est quand même triste d’avoir l’impression de passer à côté de ses noces.

C’est pourquoi je te souhaite de vivre à fond ce jour-là. Et je te promets, ce qui fait la journée belle, c’est avant tout l’émotion qui vous prend, qui vous entoure.

De l’importance de savourer l’avant et l’après

Tu sais, en néerlandais, y a deux très jolis mots. Un mot pour dire la joie de l’anticipation (voorpret). Cette joie que tu as de savoir qu’une grande fête vient. Et un autre (nagenieten) pour dire que l’on savoure de se souvenir des événements heureux passés.

Et je crois que c’est tout cela que je te souhaite. Pleurer, avoir un peu le trac, se prendre la tête un peu avant, et se poser des questions. Mais toujours se rappeler que tout ça, c’est pour tout ce que ça représente pour vous en tant que couple, et non pour les choses en elles-mêmes.

Regretter des petits détails, être un peu triste que ce soit fini après, mais surtout pouvoir se rappeler que c’était une journée merveilleuse, pour la belle union contractée.

alliances en argent trois anneaux

Crédits photo : Mamzelle Joe


J’en profite pour te caser une photo de nos alliances. Je n’ai pas eu l’occasion de t’en parler mais elles nous ont très peu coûté (moins de cent euros pour les deux) car elles sont en argent ; et pourtant, elles nous sont très chères, nous ne les quittons pas, aimons profondément la symbolique des trois anneaux et les regardons toujours avec un doux sourire. Pour preuve, s’il le fallait encore, que ce n’est pas l’argent que tu dépenses qui rend quelque chose beau et précieux…

Le temps de te dire au revoir…

Voilà, je pense que je ne peux pas terminer mieux mon aventure sur Mademoiselle Dentelle qu’en te souhaitant du bonheur. Du bonheur dans tes préparatifs, le jour J et tous les jours d’après… Surtout, surtout le bonheur d’être mariée !

Je dois t’avouer qu’après une soixantaine d’articles, et tes mille et un commentaires adorables, je me sens un peu chez moi ici. C’était une aventure merveilleuse que de partager mon mariage avec toi… J’ai limite les larmes aux yeux de te quitter. Mais il me faut laisser la place aux suivantes. Je suis tellement contente de suivre tous ces beaux mariages… De toutes façons, je reste dans le coin pour partager joies, peines et astuces en commentaires.

Et puis, je reviendrai peut-être te parler de notre voyage de noces en Combi VW en Californie (toujours pas planifié mais qu’on finira par faire, tant pis si c’est plutôt un voyage d’anniversaire de noces). Ou faire un article bilan pour nos anniversaires de mariage (comme l’a fait Madame Givrée)… On verra…

Et si tu aimerais bien continuer à me lire, sache que je sévis aussi sur les autres blogs de l’empire Dentelle, alors tu peux me retrouver sur Sous Notre Toit et (un peu plus rarement pour l’instant mais ça peut changer à l’avenir) sur Dans Ma Tribu.

Dans tous les cas, je t’embrasse (oui, oui, je me permets, on se connait bien depuis le temps !) et te souhaite encore une fois, tout le bonheur du monde…

(J’étais obligée de mettre cette chanson… Nos proches nous l’ont chantée pendant le repas et ça me met les larmes aux yeux de la ré-écouter !)

 Et toi, qu’est-ce que tu en penses de ma réflexion sur la symbolique ? Est-ce que tu te reconnais sur la prise de tête à propos des petits détails avant ? Tu ressens le mariage comme un rite de passage ?

Enregistrer

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



90 commentaires sur “Tout ça pour une journée ?”

  • Dur de lire la dernière chronique d’une jolie mariée avec des posts toujours justes, fins …

    Ton mariage a vraiment l’air d’avoir été magnifique ! Avec ton époux, ça transpirait (oh que c’est glamour) l’Amour !

    Merci d’avoir partagé tout ça avec autant de plaisir !

    Et beaucoup de bonheur à tous les deux !

  • Et voilà arrivée ta dernière chronique alors 🙁
    Un peu triste aussi, j’adorais te lire. Merci beaucoup pour tout ce que tu as partagé avec nous ici, je pense que ça m’a beaucoup aidé à réfléchir, à prendre du recul sur certaines choses et à trouver de nouvelles idées (ton bar à sirops est devenu une idée fixe pour moi).
    Bref, merci pour ça et j’irai à l’occasion faire un tour sur les deux autres blogs que je ne connais pas encore :).
    Beaucoup de bonheur à ton mari et à toi 🙂

    • Désolée pour l’obsession 😉
      Sinon, je suis très très heureuse et fière de t’avoir permis de prendre du recul, de réfléchir… C’est un honneur 🙂

    • ah oui et file sur sous-notre-toit et dans-ma-tribu, tu vas voir, c’est top 😉 (et en plus, par un hasard de calendrier, c’est mon article qui est publié aujourd’hui sur sous-notre-toit !)

  • Merci beaucoup d’avoir partagé tes avis, tes envies, tes idées et ta bonne humeur sur ce blog.
    Tes articles vont me manquer mais je saurai faire face :p

    • non, mais je réfléchis si c’est envisageable de se re-marier rien que pour venir vous raconter (et aussi un peu pour refaire la fête) *joke* 😉

  • Mince. Moi aussi j’ai limite eu les larmes aux yeux quand j’ai lu la phrase qui sonnait le glas (momentané?) de tes chroniques. Merci pour ce partage sans concession que tu nous as offert durant cette soixantaine de chroniques. Et encore, pour nous dire au revoir, tu inities chez nous (enfin chez moi!) une belle réflexion… C’est en effet sûrement l’importance cruciale de cet acte, ce rite de passage, dans la construction de la personne que nous sommes et serons, qui explique l’attention que nous portons à des détails qui ne nous auraient autrement pas touché(e)s. Merci, Mme Gezillig, et je te souhaite de nombreuses autres merveilleuses aventures!

    • (tu le sens que je fais mes adieux déchirants et que je vais repointer mon nez par ici pour écrire quelque chose dès que l’occasion se présentera ? 😉 )

      Je suis heureuse de planter une graine de réflexion en partant en tout cas… Parce que savoir pourquoi on fait les choses, ça aide toujours à les vivre plus sereinement 🙂

      Et sinon, pour les autres merveilleuses aventures, on y travaille et je compte bien squatter sous-notre-toit pour raconter dès que ça m’a l’air un poil intéressant à partager 😉

  • Ce n est qu un au revoir Madame Gezillig!
    Merci pour tant de générosité, de transparence et d honnêteté
    Ce mariage, je l’ai vécu avec vous et tous les détails m ont touchés.
    Bon vent et tot ziens

  • Are you serious, la dernière chronique de Mme Gezillig, vraiment ? Je ne pensais pas que tu l’écrirais ! :p :p

    Ce texte m’a énormément touché, sans doute parce que nous sommes dans la dernière ligne droite (J – 30, gniiiiii !) et que je m’inquiète sur ce que sera ce jour, maintenant que tout se concrétise : avons-nous fait les bons choix ? Une telle somme était-elle nécessaire ? Saurons-nous en faire une journée qui nous ressemble ? Tu as su mettre des mots sur mon état du moment, et cela fait du bien… Je pense qu’on le relira ensemble avec My Groom ce soir (oui, là je suis au bureau, lieu peu propice à l’introspection…).

    Mais d’ici là je nage avec bonheur dans le « voorpret », c’est tellement génial ! Je suppose que ce blog t’as permis de prolonger cette atmosphère, et que c’est pour cela que tu as pris ton temps ? Tu as bien fait ! Très franchement, je pense que tu fais partie des grandes chroniqueuses de ce blog : celles qui font réfléchir, qui inspirent, qui rassurent…
    Alors merci et belle continuation à toi !

    • Merci Lily Bride, je suis heureuse de pouvoir inspirer des réflexions un peu… 🙂

      Et sinon, j’ai pas l’impression d’avoir pris mon temps en fait, juste, j’ai voulu raconter beaucoup et comme les publi sont au rythme d’une par semaine, ça a pris un peu de temps…
      Mais bon, oui, j’avoue, c’est cool de faire durer le plaisir… 😉

      Je te souhaite un très joli mariage. Respire, ça va le faire, vous avez fait les bons choix, parce que ce sont les choix qui vous parlez au même où vous les avez faits… Peut-être aurez-vous des regrets, ou vous vous rendrez compte que ça aurait été mieux de faire telle ou telle chose différemment mais ce n’est pas grave (même si comme je l’explique dans cet article, je comprends l’importance que les détails peuvent prendre à nos yeux).
      Ce qui est important, c’est l’amour qui vous traverse et l’engagement que vous prenez de tout votre cœur… Alors, ça va aller 🙂

  • J’ai adoré suivre ton mariage avec ton Hollandais, adoré lire ces petites anecdotes culturelles qui me font penser à mon Hollandais à moi, et regarder les chouettes photos de ton mariage !
    Et pour cette dernière chronique, wahou, c’est exactement ce que je pense, ça m’a émue ! 🙂 Tes deux mots hollandais dont tu parles sont choisis à merveille pour illustrer la joie du mariage. Comme toi, il y a quelques années je me serais trouvé ridicule à préparer autant mon mariage. Mais au final, nous sommes tellement contents d’avoir été à fond dans les préparatifs ! On a vraiment pris soin de notre couple, et deux ans et demi après, mon mari et moi en reparlons encore régulièrement avec tout plein d’étoiles dans les yeux ! 🙂
    A bientôt alors pour d’autres chroniques sur Dans ma tribu et Sous notre toit !

  • Merci pour toutes tes belles chroniques (et à nouveau merci pour ta playlist), c’était vraiment un plaisir de te lire au fil des mois.

    Comme toi, je ressens peu à peu notre mariage comme un rituel passage, un point d’ancrage, une nouvelle ligne de départ. Je me souviens d’ailleurs avoir pensé, pendant que je faisais mes premiers DIY à grande échelle, que je commençais à comprendre l’expression “bonne à marier” ce qui a un peu froissé intérieurement la féministe que je suis…
    Comme toi, je n’ai pas pour ambition (ni envie d’ailleurs) d’avoir un mariage parfait. En revanche je veux pouvoir m’y reconnaître, reconnaître nos valeurs et notre histoire.
    Comme toi, nous avons fait certains choix un peu par rapport à nos proches, comme celui de laisser ma maman m’offrir ma robe hors de prix alors que 1/ nous voulions tout financer à 100% et 2/je ne concevais pas mettre une somme folle dans la robe d’un jour (ce qu’elle ne sera pas, je pourrai la reporter ensuite, mais quand même). Mais cela a réellement fait plaisir à ma maman.
    Ensuite, n’étant pas de familles très traditionnelles, nous avons assez peu de pression, pouvons faire comme nous le voulons avec beaucoup de liberté.
    Encore une fois, merci pour toutes tes belles chroniques, je te souhaite beaucoup de bonheur, bonne route et un beau voyage de noce/anniversaire avec ton Mr.

  • Merci merci !!! Cet article est une magnifique témoignage et une très belle dernière chronique (ou pas … ).
    J’ai été ravie de te lire, de te rencontrer également car tu es vraiment une personne merveilleuse et adorable. Comme Lily bride, le grand jour se rapprochant ton article résonne en moi d’une manière différente. J’ai vraiment une grande hâte de voir notre joli jour arriver et je suis convaincue qu’il sera merveilleux ! Reviens vite nous raconter tes aventures ici et ailleurs, je te dirais toujours avec beaucoup de plaisir ! Je t’embrasse aussi et te souhaite le meilleur.

    • Merci mlle Fleur 🙂 (tant de compliments, ça me rend toute chamallow)
      Et je te souhaite un très très beau mariage… Dis, tu viendras nous raconter ça en “mariage de lectrice” ??? 🙂

  • Merci pour tous tes beaux articles ! Je pense que je peux maintenant arrêter de suivre mademoiselle dentelle (un jour faut décrocher non?? Je vais fêter mes 1 an de mariage dans quelques jours alors il serait temps !!) Je lirai avec plaisir tes articles sur les autres blogs alors à très bientôt !!!

  • Et voilà, depuis la fin du recit de ton mariage j’ai peur de voir cette chronique arrivé …
    Minute relou : Reviens VITE VITE Dans Ma Tribu pour nous raconter tes futurs bébés (oui oui je suis la relou aux mariages qui demande pour quand est le bébé … )

    • ahah, un petit Gezillig n’est pas encore au programme mais j’ai des idées d’articles pour Dans ma tribu autour d’activités pour enfants… parce qu’en attendant d’avoir les miens, j’apprends le français à ceux des autres et on fait plein de trucs sympa pour ça donc oui, à bientôt sur Dans Ma Tribu 😛

  • C’était un vrai plaisir de te lire! Je vous souhaite, à toi et ton mari tout neuf, de magnifiques aventures et de vous construire encore beaucoup de souvenirs heureux.

    • Merci !
      On vise un petit bonheur pour chaque jour et on a déjà mille projets, idées et rêves pour les aventures suivantes 🙂

  • Bon sang!…Tes chroniques vont me manquer: je regarderai sur les autres sites alors. Merci pour tout ce que tu as partagé avec nous (idem pour toutes les chroniqueuses hein, mais on se retrouve parfois avec des chroniqueuses qui “nous parlent” plus suivant justement les sens différents, ambiances, etc… qu’elles donnent à ces journées).Alors j’ai beaucoup aimé suivre les aventures des Gezillig et je vous souhaite encore plein de bonheur. Tu nous donneras des nouvelles hein? Des bises

  • Olala, ça fait quelque chose de lire cet article. J’étais toujours contente de voir que tu avais publié une nouvelle chronique et je m’empressais de la lire (tout comme celle des autres chroniqueuses d’ailleurs).
    Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais j’ai beaucoup apprécié ton écriture, le recul que tu y ajoutes et l’analyse que tu fais. Ce dernier article l’illustre bien et tu expliques très bien ce que ce rituel de passage a d’important alors qu’on ne l’aurait pas soupçonné. tu sais très bien mettre les bons mots où il faut et c’est très appréciable. Tu termines tes chroniques en beauté et c’est émouvant.
    Je te souhaite tout le bonheur du monde et plein de nouveaux beaux projets ! 😉

    • oh merci Suzanne <3
      J'ai toujours aimé réfléchir et essayer de mettre des mots sur les choses et savoir que ça parle à d'autres, c'est un joli cadeau 🙂

  • Salut La Gezillig! Ça fait un moment que je suis mariée maintenant, mais ne pouvais cesser de me promener chez les Dentelle tant que tu y étais. Ce site a été un bonheur sans nom pendant plus d’un an, mais j’ai besoin de passer à autre chose maintenant sans jamais toutefois vous oublier ni que vous quittiez mon coeur. Mon mariage a été merveilleux. Du bonheur à l’état pur. Des souvenirs en technicolor. Et le futur à vivre. Je vous embrasse et vous souhaite à toutes et à toi ma grande, un avenir de pur bonheur

    • oh merci Myriam… Bon vent à toi aussi et beaucoup beaucoup de bonheur !
      (Mais sinon, tu peux passer à autre chose en allant partager sur Sous Notre Toit 😉 )

  • Bouhouhou la dernière chronique de Mme Gezillig ! Je ne revenais plus ici que pour te lire (je me suis mariée en 2013 donc je ne me sens plus très concernée sinon). J’ai adoré tes articles et votre mariage. Même si je dois le dire, il a réveillé pas mal de frustrations chez moi. Parce que moi, je trouve quand même que le bilinguisme et le bi-culturalisme a un peu compliqué ma fête, que ce n’est pas toujours si facile que ça… Je prévois d’en faire un article sur mon blog un jour, même si personne ne le lit, juste pour moi, pour “digérer” que tout ne se soit pas passé comme je l’aurais rêvé. Mais en tout cas je vous souhaite beaucoup de bonheur !! Et j’ai hâte de lire tes idées d’activités pour les enfants !

    • Je lirai avec plaisir cet article ! D’ailleurs, tu peux le proposer comme témoignage “nous avons eu du mal à gérer le biculturalisme / le bilinguisme à notre mariage” à mademoiselle dentelle en l’envoyant par email, je pense que ça peut intéresser la rédaction !

      Je dois dire que cette question me faisait peur aussi… Et je crois vraiment que le mariage participatif et les préparatifs à plusieurs ont vraiment permis que ce soit atténué.
      Après, pour te rassurer, y avait quand des difficultés de communication (et notamment les animations qui n’ont pas été comprises) et il y a sans doute eu quelques frustrations de notre côté aussi 😉

  • Merci merci beaucoup Madame Gezillig pour toutes tes chroniques, toutes justes, belles, drôles, émouvantes et réfléchies….
    De toutes les chroniqueuses tu es ma préférée et j’attendais avec impatience tes articles
    Celui-ci est le dernier et fait de moi une lectrice bien triste…
    Tu es une belle et rare personne, je te souhaite également tout le bonheur du monde, et merci encore pour toute la jolie lecture que tu nous as apporté.

    • oh mamzelle poupie, ça me touche beaucoup ce que tu dis <3
      (Mais je suis sûre que les jolies chroniques de mes copines chroniqueuses te redonneront le sourire bien vite ! Et on peut toujours se retrouver sur sous notre toit 😉 )

  • C’est avec une de tes chroniques que j’ai découvert Mlle Dentelle. Et aujourd’hui me voilà comme toi chroniqueuse, attendant avec un peu d’impatience et de nostalgie le jour ou je publierai ma dernière chronique. Ce fut très plaisant, rafraichissant, et amusant de lire tes folles aventures de “bulot sous cannabis”. Tu nous a beaucoup inspiré M. Hamster et moi.

    Quand à cette dernière chronique, il est vrai et important pour chacune d’attribuer à ce grand jour une importance qui est propre à chacune. Pour nous c’était une façon de fêter notre amour mais aussi de s’inscrire dans une tradition familiale chrétienne, de dire tout notre amour à nos proches malgré l’éloignement et de rassembler nos deux familles très différentes. Le mariage est également pour moi un rite de passage vers l’âge adulte, puisque étant encore étudiante, je ne sais pas encore très bien où je me situe (pourtant je suis démographe, les cases je connais très bien). Et en nous mariant, nous participons activement (c’est notre avis) à la stabilité sociale que nos sociétés de consommation massive manquent cruellement…
    Voilà toutes les valeurs que nous accordons à notre mariage.

    Au plaisir de te croiser un jour! Au pire on se croisera sur SMT et DMT.

    Bon vent!!!

    • quelle honneur d’avoir été ta première chronique lue 😉
      (Et sinon, juste pour préciser, c’est pas parce que je dis que c’est la dernière chronique régulière que ça veut dire que je vais disparaitre hein, je vais continuer à lire les autres et commenter ;))

  • J’ai beaucoup aimé lire ta prose, mais j’avoue être un peu surprise de cet article, ou du moins de quelques idées exprimées. Je ne comprend pas vraiment le terme que tu emploies pour qualifier le mariage d'”acte fondateur”. Certes, c’est un acte dans la vie d’un couple, et de leur famille au sens plus large, mais fondateur, il ne me semble pas. Un couple non marié serait il moins fondé qu’un couple marié ?
    En tout cas merci pour ton récit, et heureuse vie à deux.

    • Bonne question Margaux !
      Alors d’abord, ici, j’exprime mon avis et on a le droit de ne pas être d’accord (et de le dire – donc dis-le haut et fort si tu penses différemment) donc tout ce que je dis et à lire avec “pour moi” devant 😉

      Donc pour moi, le mariage fonde quelque chose. Mais pas le couple, non, un couple peut exister sans et vivre très bien sans, il n’en est pas moins fondé ou légitime. (Je voulais me marier mais je peux très bien comprendre qu’on ne le veuille pas ou qu’on pense que ça ne sert à rien – je respecte ces choix)

      Par contre, le mariage fonde, à mes yeux, un statut légal et social important.
      Légal, c’est facile à expliquer, (comme je le disais sur un article au tout début) des droits comme la pension de reversion n’existent que pour les couples qui ont été mariés. En général, le mariage permet d’être reconnu par la loi comme une certaine entité. (Ce qui permet par exemple de demander un visa conjoint si tu es muté à l’autre bout du monde… un autre exemple au hasard)
      Social ensuite car comme je le disais, il y a encore aujourd’hui, beaucoup de gens pour qui le mariage est un acte important, qui un passage à une vie adulte / à une nouvelle famille en création.
      Je ne dis pas qu’il faut se marier pour être vraiment adulte ou fonder une famille (loin de moi cette idée), je dis qu’on ne me considère plus pareil et on ne considère plus mon couple de la même manière depuis que l’amoureux est mon mari. Voilà en quoi c’est un acte qui fonde quelque chose, qui change quelque chose…
      Est-ce que mon idée est plus claire ?

  • Merci pour tes chroniques, passionnantes, honnêtes et si bien écrites (certaines m’ont même arraché une larmes. Elles vont me manquer.
    Mais la vie est faite de changement, et des pages il faut parfois tourner !
    Alors bon vent à toi, Madame Gezillig ! Je vous souhaite à tous les deux un chemin rempli d’amour, de petits bonheur et de mini-Gezillig 😉

  • J’ai du vague à l’âme en te lisant en te lisant jolie Mme Gezillig. Sans doute savoir que c’est ta dernière chronique et que moi même je suis à pile poil – 1 mois. Le temps passe et galope même. J ai adoré te lire et partager tes émotions un bout de chemin partagé avec toi et d’autres Miss Dentelle qui m’ont permis de me laisser aller à réaliser des rêves et a me sentir moins seule dans c’te f…..ng d’organisation.
    Merci a toi pour ta générosité. Bon vent, belle mer a vous deux. Du bonheur, de la joie, des engueulades et des retrouvailles la vie quoi et surtout heureuse et longue;-)

  • J avais ecrit un beau et long commentaire mais internet a décidé qu il serait perdu pour la postérité.
    En tout cas merci de ta générosité et te suivre ainsi que d autres miss dentelle est un soutien dans l organisation de ce binzz
    Heureuse et longue vie a vous deux
    Pell j-30

  • “Non, ce qui va vraiment compté, c’est l’émotion de chacun. Mais ça, tu ne peux pas le contrôler… Alors bon, tu essaies de ne pas y penser et tu te focalises sur ce que tu peux changer et qui fera une mini différence…” Amen, je pense que tu viens tout juste de mettre les mots exacts sur mes sensations du moment !!!

  • Ha ben pareil, lire ton dernier mail, j’en suis toute émotionnée, et c’est la larmichette à l’oeil que je te souhaite aussi à toi et ton nouveau mari tout le bonheur du monde! Continue à être aussi radieuse et rigolote! Et peut être qu’un jour je commenterai un article de Ma tribu car oui je suis aussi accro de la suite Dentelle lol! et merci pour tes mots réconfortants que tu as eu pour moi quand je te parlais de ma tristesse post mariage! gros schmoutz comme on dit par chez nous! ( en Alsace)

    • Et sous notre toit, tu viens avec nous par là ? 🙂

      merci en tout cas
      (et de rien aussi pour le peu de réconfort que j’ai pu t’apporter, j’espère que ça va mieux…)

  • Merci pour cet article et tous les autres Mme Gezilig! A moins 15j du mariage, je suis en pleurs sur mon lit… Et ton article me fait du bien comme toujours. Il y a plus important que la décoration de la voiture ( discussion de ce soir) mais le mariage reste un jour important en soi même s’il n’est pas parfait.

    • A j-15 et les tensions pour les détails, je connais…. Respire, inspire, n’oublie pas de te reposer et lâche prise le jour J pour profiter…
      ça va le faire 🙂

      (et désolée de t’avoir fait pleurer)

  • Roh et dire que tu fais partie des premières chroniqueuses que j ai découvertes en atterissant sur ce blog! La fin d’une époque! Merci à toi pour tous tes articles sincères et si plaisants à lire!

  • Chère Madame Gezillig, je lis avec émotion ton dernier billet mariage… merci de nous avoir fait partager en long en large et en travers ton mariage, je n’ai jamais été lassée, et toujours contente de découvrir chaque nouvel aspect ! Moi aussi ça va faire 9 mois que je me suis mariée, et que j’ai encore le clic automatique vers mlle dentelle, mais faut que je décroche, même si ça me fait plaisir et sourire de voir de nouvelles futures mariées à la recherche de salles, robe ou prestataires… D’ailleurs ça m’a fait rire la non-anecdote des fanions pas bien cousus et pas bien alignés ! Moi je les avais découpés un peu à l’arrache, il faut bien le dire, et carrément agrafés à la corde… si si ! c’est possible, et c’était donc pas très bien aligné, tu imagines ! mais ça n’a attiré l’attention de personne, et ce n’est pas ça qui m’a empêché de dormir…! lol et en fait c’était trop joli quand même !)
    Bref, mais même si je m’éloigne, je ne pouvais pas quitter mlle dentelle sans un dernier commentaire à ton article bilan. J’espère avoir encore de temps en temps le clic compulsif et découvrir votre futur beau voyage de noces en WW ! Je vous souhaite tout plein de bonheur et de bien belles aventures tous les deux ! bisous !

    • Si ma maman ne s’était pas proposée pour les faire, j’aurais coupé aux ciseaux cranteur et agrafé aussi et ça m’aurait très bien allé 😉

      Le voyage de noces n’est pas encore programmé, la vie est un peu chaotique…
      Et merci de m’avoir suivi et d’avoir commenté tout du long, c’était bien d’avoir le retour de quelqu’un qui avait un peu les mêmes perspectives, on se sent mieux dans notre folie en cas de doute 😉

  • Oh une dernière chronique ! C’est la fin d’une histoire pour nous … et le toute début pour vous 🙂 Alors je vous souhaite beaucoup de bonheur !
    Pour l’anecdote, j’ai le même avis que toi sur “l’entrée au bras du papa”, je trouve cela archaïque … et je trouve toujours bizarre le couple maman de la mariée-papa du marié qui se retrouvent ensemble comme deux pièces de puzzle qu’on se force à assembler alors que ce ne sont pas les bonnes. Quand j’ai annoncé à mon père que je souhaitais entrer au bras de mon futur mari il a été … rassuré (il n’aime pas être au centre de l’attention, il m’a avoué que c’est le premier truc auquel il a pensé quand nous avons annoncé notre mariage, et avec appréhensions.
    Nous, nous préférions laisser nos parents entrer en couple devant nous, car c’est la solidité de leur couple qui a fait de nous les adultes (et les amoureux) que nous sommes. Nous avons donc choisis une autre symbolique finalement qui nous correspondait plus ( et qui choquera sans doute certains le jour J).

    • Je suis heureuse que tu aies trouvé une solution qui te parle et convient à tous pour l’entrée 🙂

      Et merci pour les vœux 😉

  • So long, Madame Gezillig !
    Tu parlais de “transpiration”… quelques commentaires plus haut. Je persiste à dire que ça sent plutôt bon dans tes articles : amitié, amour, bonheur tranquille et surtout un solide bon sens. Rien que du bonheur, que tu sais distribuer autour de toi. Je vous souhaite une longue vie très joyeuse, simple et heureuse (à votre image) et je ris encore au souvenir de certains de tes commentaires, où je retrouve pas mal de nos “aventures” pré-mariage trilingue-et-participatif, M. Viking et moi. Promis, je vais suivre ton conseil et tenter de trouver le lien qui permet d’envoyer notre récit de mariage des lectrices à ce blog si bien fréquenté ! Bises (je me permets…)

  • Comme tant d’autres l’ont dit, tu es entièrement responsable de mon addiction à Mlle dentelle (oui je me soigne merci). Même si nos mariages étaient très différents tu m’as beaucoup inspiré par ta bienveillance, la valeur et le respect que tu donnes à tes proches… J’aime bien croire qu’on se ressemble (pas physiquement car je fais à peine 1m60) car on partage pas mal de valeurs. Longue vie au mariage raconté avec plein de talents!
    Je m’en vais te spammer sur “sous notre toit”

    • ahah, je suis pas désolée 😛
      Non mais sinon, viens, viens spammer sur sous notre toit, c’est tellement intéressant ces discussions en commentaires 🙂

  • Merci à toi ! Pour tous tes précieux conseils, astuces…. !!
    Et je ne suis pas encore mariée mais je me reconnais déjà tellement dans tout ce que tu racontes dans ce dernier post !
    Toutes mes félicitations et bonne continuation…
    Je t’embrasse 😉

  • Oh non, déjà la dernière chronique! J’ai tellement aimé te lire! J’ai adoré ton mariage sans y être! lol

    Je vous souhaite, à ton mari et à toi, tout le bonheur possible!

    Et je trouve que tu as bien raison dans ce que tu écris aujourd’hui.

    Bisous

  • J’apprécie la réponse que tu as faite suite au commentaire de Margaux. Comme tant d’autres, j’ai beaucoup aimé te lire. Concernant les traditions, j’étais bien contente que mon père ne veuille pas que j’entre à la mairie à son bras (je déteste-et lui aussi-cette symbolique de “le père donne sa fille”) mais je me suis surprise à être heureuse de le “mise en scène” imaginée par mon chéri pour les photos de couple faites le matin. Il connaissait ma robe, et pourtant il a joué le jeu de “la découverte de la mariée”… et contre toute attente j’ai été heureuse de cela ! Comme quoi, on est parfois traditionnel quand même !!!
    Bon vent à vous !

    • c’est à chacun de trouver ce qui lui parle et ce qui convient à la situation… Je suis contente finalement d’avoir fait plaisir à mon papa 🙂

  • J’ai lu ton article hier, mais il me faudra du temps pour le commenter. Mais en 2 mots, pour moi c’est ta plus belle chronique qui résume bien ce que l’on “devrait” retenir de son mariage. En tout cas, pour moi, il est complètement d’actualité, et je suis tout à fait d’accord avec toi lorsque tu dis : “Et je te promets, ce qui fait la journée belle, c’est avant tout l’émotion qui vous prend, qui vous entoure.”
    => effectivement oui, c’est bien cela, car le jour J, je n’ai absolument pas pensé au fait que mes centres de table sur lesquels j’ai bossé pendant des mois, n’ont pas été assez photographiés, ni au fait que je n’ai pas de photo “officielle” de mon candy bar intact avant la razzia…. Tout ce que tu dis est tellement vrai et permettra (j’ose espérer) à de futures mariées de “dédramatiser”. J’ai adoré ta “happy-attitude” tout au long de tes chroniques, tu es vraiment quelqu’un d’exceptionnel, Madame Gezilig. Au plaisir de te revoir un jour, ou qui sait, quand je reviendrai près d’Amsterdam ^_^ Bisouuuus !

  • Très émouvant cet article Madame Gezillig. Tellement heureux d’avoir pu apporter ma pierre à l’édifice de ce splendide mariage où la convivialité se mêlait à toutes les émotions, passant du rire aux larmes en permanence devant tous les messages d’amour que vos invités vous ont transmis tout au long de cette journée <3 Je vous souhaite à tous les 2 une longue vie d'amour et j'espère vous revoir un jour <3

    • oh Benjamin merci <3
      Et grâce à toi, on peut revivre un peu de tout ça en images vivantes... à bientôt (oui, oui, je suis sûre qu'on se recroisera 😉 )

  • Bravo Madame Gezillig!
    Tu as réussi ton coup: j’ai pleuré !
    Ah la la tes chroniques pétillantes vont nous manquer.
    Merci à toi pour tout ces articles plein de réflexions profondes (et moins profondes) sur ton histoire.
    Bonne continuation à toi et à bientôt sur d’autres blogs :).

  • Madame Gezillig.. Tu as été une des premières dont j’ai lu la chronique en arrivant ”par hasard” sur ce site… Tu as été celle qui m’a fait le plus réfléchir sur notre mariage et le sens qu’on voulait lui donner… Tu as été celle qui m’a le plus émue et qui m’a fait verser le plus souvent une larme (voire quelques unes de plus). Tu es celle dont la cérémonie religieuse m’a le plus inspirée. Tu es celle qui ne s’est pas cachée, ni pendant les préparatifs, ni le jour J, ni après, et qui m’a permis de voir beaucoup de choses sous un autre angle (les préparatifs dans la chambre d’ado, la cérémonie, les réflexions autour du mariage). Tu es celle qui m’a pas mal inspirée (et que mon chéri doit détester avec toutes les nouvelles idées que je lui ai apportées après avoir lu tes articles…), ton bar à sirops est trop génial par exemple !!
    Alors forcément, lire que cet article est le dernier de ton récit de mariage, ça fait bizarre, et une fois de plus la larmichette arrive (surtout que tu nous quitte sur un sujet digne du bac de philo). À J-21 du mariage, il me reste tellement de choses à faire… Tellement de choses pour lesquelles je ne suis même plus stressée… Merci de m’aider à relativiser !!

    • ton commentaire Miss Châtaigne m’a profondément émue… <3
      Je suis heureuse d'avoir apporté modestement ma petite pierre aux cheminements vers le mariage de certaines lectrices...
      (Et sinon, excuse-moi auprès de ton chéri hein ;))
      Je te souhaite un très joli mariage 🙂

  • Oh quelle déception, tes chroniques sont finies…!
    Tu ne te rends pas compte, mais nous n’avons pas de date de mariage, Monsieur n’a même pas spécialement envie de se marier, mais depuis que tu écris ici, je cherche déjà très sérieusement des idées pour mon futur hypothétique mariage !!!
    Merci de nous avoir fait partager ces moments, merci de ces conseils et merci d’avoir réussi à mettre des mots sur ma propre conception du mariage qui est si proche de la mienne !
    À bientôt ailleurs !

  • Oh quelle déception, tes chroniques sont finies…!
    Tu ne te rends pas compte, mais nous n’avons pas de date de mariage, Monsieur n’a même pas spécialement envie de se marier, mais depuis que tu écris ici, je cherche déjà très sérieusement des idées pour mon futur hypothétique mariage !!!
    Merci de nous avoir fait partager ces moments, merci de ces conseils et merci d’avoir réussi à mettre des mots sur ma propre conception du mariage qui est si proche de la tienne !
    À bientôt ailleurs !

  • Gezillig reviens Gezillig revieeeeens, Gezillig reviens parmi les tiens…
    A très bientôt alors sur d’autres blogs! Merci pour les sourires communiqués sur celui-ci!!

  • Ayé je viens de finir de lire toutes les chroniques de ton mariage et je n’ai qu’une chose à dire : à quand la fête des 5 ans/8 ans/10 ans pour qu’on puisse en lire encooooooore ?!!!
    Merci d’avoir si généreusement partagé tous les détails de ton mariage, mais non seulement ! J’ai adoré tes nombreux articles de “réflexion” autour du mariage qui m’ont beaucoup aidé à réfléchir sur certaines choses.
    Au plaisir de te lire sur les autres blogs dentellesques. 🙂

    • C’est rigolo ton commentaire que je découvre aujourd’hui… puisqu’à partir d’aujourd’hui, on va pouvoir lire de nouvelles réflexions que j’ai (co-)écrites ! Non, je n’ai pas de fête d’anniversaire de mariage mais j’ai participé à un joli projet avec Mademoiselle Dentelle… à découvrir à 13h 😉

      • Whaoooow! Tu as coécrit l’Essentiel de l’Essentiel avec Madame Dentelle en personne! Chapeau bas et je ne doute pas une seule seconde que ca sera un livre très intéressant et enrichissant à lire, au vue des chroniques auxquelles tu nous a habituées 😉

  • Oh ben je l’avais pas vu passer, cet article d’au revoir…. (pourtant il date, je sais, je sais….)
    Tu le sais, même si je ne commente jamais, je te l’ai dit de vive voix : lire le récit de ton mariage m’a beaucoup touchée, car je me retrouve dans énormément des valeurs que vous y avez mis. Entre le côté participatif, le côté multi-culturel, et l’amour de l’imperfection, je ne pouvais qu’être émue par tes billets et votre belle aventure à deux.
    Je continue à te lire avec bonheur sur SNT et DMT, mais j’avoue que j’ai un petit pincement au cœur de savoir que je ne vais pas continuer à lire ces petites bulles de bonheur made in Gezellig !
    Bonne continuation et à très bientôt !

    • <3 ça me touche beaucoup...
      Je vais essayer de faire des articles pleins de bonheur et d'humour aussi du côté de SNT parce que la vie quotidienne aussi est belle ;)

  • Merci pour ce bel article que je viens de découvrir, il me permet de poser des mots sur ce que je ressens. Je le ferai lire à mon futur mari pour qu’il comprenne pourquoi, pour moi, chaque détail est important !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *