Et parce que toutes les bonnes choses ont une fin…

… il est à présent temps pour moi de te dire au revoir.

Chère lectrice,

Je t’écris ces dernières lignes, non sans émotion, alors que nous avons célébré notre mariage il y a presque un an. Depuis quelque temps, je sens que tout ça est derrière nous et qu’il est maintenant l’heure de refermer pour de bon ce chapitre car j’ai envie de me concentrer sur les jolies choses qui sont à venir. Ce qui nous reste aujourd’hui, c’est de l’amour et des souvenirs en pagaille, bien assez (je l’espère) pour affronter toutes les étapes de notre vie, main dans la main, et construire un mariage long et heureux.

Une année !! Mais que le temps défile vite ! Une fois les derniers remerciements envoyés, la « vraie vie » a pu recommencer. Et il s’en est passé, des choses, depuis septembre dernier. J’ai d’ailleurs commencé par essuyer un mini wedding blues, moi qui étais convaincue que ça ne m’arriverait pas.

Pourquoi ? Parce que sur la fin, j’en avais ma claque de ces préparatifs de mariage et que je ne voulais qu’une seule chose : pouvoir passer à autre chose. Le problème, quand on a consacré la quasi totalité de son temps libre à l’organisation de son mariage pendant presque un an (même si je te disais que non, en regardant en arrière, je pense que j’y ai consacré énormément de temps), c’est qu’après on se retrouve un peu comme une idiote, à ne plus savoir quoi faire. Il n’y avait plus qu’un grand vide et pas vraiment “d’autre chose”.

Et surtout, il faut dire que mon travail ne me plaisait pas vraiment, et que le retour à la routine m’a renvoyé au visage ce quotidien monotone et ennuyeux dans lequel je ne m’épanouissais pas le moins du monde. J’ai alors réalisé que les préparatifs de notre mariage m’avaient apporté une belle échappatoire pendant un an. Et lorsqu’il n’y a plus eu de raison de passer des heures sur Pinterest à baver sur des décos/coiffures/robes ou autres (pas de mention inutile), plus de raison d’élaborer des DIY, je me suis mise à sérieusement broyer du noir.

Mais une Myrtille ne se laisse jamais dépérir (je pense que tu l’as compris maintenant), et donc j’ai progressivement remplacé les heures sur Pinterest par des heures sur des sites de recherche d’emploi et j’ai fini par dégoter un nouveau travail (dans lequel je m’épanouis bien plus aujourd’hui), qui a toutefois nécessité un tout petit déménagement du grand Nord au Sud du Sud. Et voilà que la team “Mygnon” (ha ha ! Vise un peu la contraction de Myrtille et Grognon !) est à nouveau sur les rails pour de jolies aventures.

Nous avons maintenant de nombreux projets et parmi eux, celui de notre voyage de noces (il ne t’a sûrement pas échappé que je ne t’en ai pas parlé). C’est vrai qu’avec le chamboulement lié à notre déménagement et à nos nouveaux emplois, nous n’avons pas eu l’occasion de partir en lune de miel et honnêtement, je ne pense pas que nous partirons dans un avenir très proche, parce que nous avons également un projet immobilier dans le viseur et que le voyage de nos rêves (un road trip de trois semaines minimum au Costa Rica) entamerait sévèrement la somme durement économisée qui constitue aujourd’hui notre apport.

Je sais que nous le ferons un jour, ce voyage de rêve, mais pas tout de suite. Peut-être une fois que nos Mygnons seront grands ? (Mais eux-mêmes n’étant pas non plus vraiment à l’ordre du jour pour l’instant…)

D’un point de vue émotionnel et psychologique, organiser ce mariage et me marier m’ont énormément apporté. C’est bête, mais j’ai l’impression que toute cette aventure m’a permis de m’émanciper pour de bon, d’assumer mes idées et mes envies face à des “adultes” (comprendre la génération de nos parents) pour la première fois. Je me sens aujourd’hui bien plus adulte qu’il y a deux ans et prête à affronter les défis que la vie mettra sur notre route.

En fait, je crois que psychologiquement, préparer notre mariage m’a permis de passer de l’état de jeune fille à celui de Femme. Attention, pas la femme de… ! Non, Femme avec un grand F, adulte, mature, libre de ses choix et qui assume enfin ses convictions. Cette aventure m’a permis d’avoir un déclic, je l’ai vécue un peu comme un rite initiatique et je ne saurais t’expliquer pourquoi. Peut-être l’aurais-je aussi eu, ce déclic, sans être passée par la case mariage ? Mais ça, on ne le saura jamais.

Ce qui est amusant, c’est que lorsque je parle avec des ami(e)s qui hésitent à sauter le pas, je leur dis : “Vas-y, fonce, tu verras c’est génial !”, mais je n’arrive jamais à argumenter de manière cohérente. Et d’ailleurs, aux arguments classiques des mariageo-sceptiques, à savoir le coût, la charge de préparatifs et les soucis organisationnels, je n’arrive pas à répondre autre chose que : “Tu as raison, mais je t’assure que ça en vaut la peine !”

Enfin, j’ai vraiment adoré partager mes préparatifs, puis un à un les instants-clés de cette inoubliable journée. Grâce à toi, j’ai pu revivre les instants forts de notre mariage, j’ai pu mettre des mots sur toutes ces belles émotions, et aussi sur les moins belles.

Alors, avant de ranger ma plume, je voulais te remercier, chère lectrice, de m’avoir suivie depuis que j’ai rejoint l’équipe Dentelle le 10 mai 2016. Mille mercis pour avoir de temps en temps pris quelques minutes pour glisser un gentil commentaire, toujours plein de bienveillance, sous mes billets. J’ose espérer qu’avec l’un ou l’autre de mes articles, j’ai pu t’aider un peu, voire t’inspirer ou te faire rêver ?

Que tu te maries la semaine prochaine, dans un an ou dans dix, je te souhaite de vivre de magnifiques préparatifs et une journée aussi fantastique que possible.

On se retrouvera sûrement un jour sous une autre ligne éditoriale car je ne saurais laisser ma plume dans son écrin indéfiniment…

Alors à très vite !

Bien à toi,

Mme Myrtille.

Qu'est-ce que m'a apporté le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi ? Comment as-tu vécu l’après-mariage ? Qu’est-ce que le mariage t’a apporté ? Dis-moi tout…

✈ Pour des hôtels très chics et des voyages extraordinaires, je te propose de faire un tour du côté de VeryChic : chaque jour, le site te propose des ventes privées pour des hôtels 5* partout dans le monde !



Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



12 commentaires sur “Et parce que toutes les bonnes choses ont une fin…”

  • Merci pour ces belles chroniques, ce partage et ces jolies idées Mme Myrtille !
    Je vous beaucoup de bonheur pour les années à venir, que tous vos voeux se réalisent 🙂

  • Merci Madame Myrtille pour toutes les chroniques que tu as partagé avec nous ! J’ai toujours pris énormément de plaisir à les lire et beaucoup m’ont aidé 😉
    Plein de joie, de réussite et d’amour à vous deux ! 🙂

  • Noooon ! J’ai un retard conséquent dans mes lectures sur le blog et je n’ai même pas eu le temps de commenter tes chroniques précédentes que c’est déjà la fin :'(

    J’ai pris un vrai plaisir à te lire, à partager tes émotions à travers ton récit et à découvrir vos différents cheminements tout au long de vos préparatifs. Je vous souhaite tout le bonheur possible pour vivre votre mariage intensément et toujours avec cette bonne humeur qui vous caractérise. Plein de belles choses pour la suite ! <3<3<3

  • Plein de belles choses à vous !
    Eh… j’espère que vous avez trouvé un orchestre d’harmonie qui vous convient dans “le sud du sud” !

  • Aaaaah … Je redoutais ce moment :-/ J’ai suivi toutes tes chroniques avec assiduité et beaucoup de plaisir. Merci pour toutes tes belles chroniques et pour nous avoir partagé tous les préparatifs et le jour J avec plein d’émotions. Je vous souhaite une belle suite dans le sud, remplie d’amour et de paillettes <3

  • Merci à toute ! Avoir la chance de raconter mon mariage sur ce site fut vraiment une expérience humaine exceptionnelle qui m’a permis de m’affirmer à l’écrit et de faire de superbes rencontres. Maintenant place aux nouvelles ! Je vous souhaite à toutes plein de belles choses dans le future. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *