Les traditions du mariage à Madagascar

Tu le sais, depuis ma présentation, Chéri-Chéri et moi avons organisé un mariage traditionnel à Madagascar. Je t’ai déjà parlé du déroulement d’un mariage traditionnel malgache mais ce dont je ne t’ai pas encore parlé ce sont les us et coutumes malgaches lors d’un mariage.

Le timing de la journée

À Madagascar, dans la majorité des cas, le repas de mariage est un déjeuner. D’ailleurs, la plupart des salles de réception se louent la journée jusqu’à 20 heures.

La cérémonie se tient généralement en fin de matinée et la réception de mariage se déroule sur le reste de la journée. Le déjeuner commence vers 13 ou 14 heures (parfois précédé d’un cocktail) et le dessert est servi vers 18 ou 19 heures. À Madagascar, les mariages, comme toutes les fêtes en général, sont très festifs ! On y danse beaucoup, bien souvent dès le début du repas et jusqu’à la fin de la journée (en faisant des petites pauses pour manger tout de même !).

Les festivités et ses particularités

Une fois que les invités sont installés dans la salle, un représentant de la famille fait un discours de bienvenue accompagné d’une prière. Ce passage est très important pour les malgaches qui sont très croyants et très pratiquants. Cette prière a pour but de remercier le Seigneur pour cette journée de fête et pour le repas qui sera servi.

Après la prière, les invités peuvent commencer à manger si l’entrée est servie. Il arrive parfois que l’entrée ne soit servie qu’après l’ouverture de bal.

L’ouverture de bal se fait (de manière générale) en plusieurs étapes : la première est la danse des mariés comme en France, ensuite tous les invités sont invités à danser avec les mariées sur la même musique et, enfin, il y a le afindrafindrao.

Le afindrafindrao est une danse traditionnelle malgache qui ouvre les festivités lors d’une réception. Elle est donc une étape importante de l’ouverture de bal lors d’un mariage. Elle se danse à deux (en couple en général) : les couples se mettent les uns derrière les autres et forment une genre de chenille, le couple de mariés en tête. Pas besoin d’avoir fait « Danse avec les stars » pour t’en sortir, les pas sont hyper simples ! Et je te rassure c’est quand même beaucoup plus classe que la chenille telle qu’on la connaît en France !

Pour que tu visualises mieux, la voici en vidéo (commence à regarder à la minute 1:00, avant il ne se passe pas grand chose…) :

Après cette danse, la fête commence ! La musique bat son plein toute la journée !

Sauf à un moment de la journée. Parce qu’il y a toujours un moment dédié à la chanson. En effet, les malgaches aiment beaucoup chanter et chantent très souvent lors de réunions de famille ou de fêtes entre amis.

Lors d’un mariage, les proches des mariés chantent souvent une chanson en l’honneur des mariés. Puis les invités peuvent passer derrière le micro, pour « offrir » une chanson aux mariés, seul ou en petit groupe. Ce moment de chanson a souvent lieu au moment où le plat principal est servi car il y a alors moins de monde sur la piste de danse et ça permet aux danseurs de faire une petite pause pour se restaurer.

Concernant le repas, il y a une chose dont je ne t’ai pas encore parlé mais qui m’a beaucoup étonnée au début de nos préparatifs. À Madagascar, le repas servi en buffet est beaucoup plus cher que le repas servi à table. En effet, à l’inverse de la France, un repas buffet est beaucoup plus prestigieux, il sous-entend que les mariés ont les moyens car la nourriture est illimitée ! Le buffet est mieux vu par la société que le repas à l’assiette, qui est plutôt destiné aux mariages à petit budget.

27-12-2014

Crédits photo : Photo personnelle

Le buffet de notre vodiondry.

La table des mariés

Lors d’un mariage malgache, les mariés ont une table à part des autres invités. La table des mariés se trouve toujours bien en évidence, soit au centre de la salle, ou isolée face aux invités. Elle est très souvent installée sur une estrade et est beaucoup plus décorée que les autres tables.

L’urne se trouve généralement à proximité, voir directement sur la table des mariés car les invités viennent souvent donner leur enveloppe en mains propres aux mariés. En effet, à Madagascar, il est de coutume que les invités offrent une enveloppe aux mariés, afin de les aider à construire leur foyer. Les listes de mariage n’existent pas, et il est assez rare d’offrir un « vrai » cadeau aux mariés. Ce qui est étonnant c’est que la somme d’argent n’est quasiment jamais accompagnée par un petit mot, de félicitations ou de vœux de bonheur. De la même manière, avoir un livre d’or n’est pas dans leurs habitudes, en tout cas je n’en ai jamais entendu parler…

http://www.les-colonnades.com/espace/table-des-maries/table-maries-rouge-blanc

Crédits photo : Les Colonnades

Le gâteau

La cérémonie du gâteau, comme elle est fréquemment appelée, signale la fin des festivités.

Comme dans de nombreux pays, les mariés coupent le gâteau ensemble. Mais, avant de le couper, un représentant de la famille fait un petit discours où il est toujours dit à peu près la même chose : que le gâteau de mariage a été fait avec des ingrédients de grande qualité, qu’il est très bon, sucré mais également très beau et il souhaite que ce foyer soit à l’image de ce gâteau.

Lorsque les mariés coupent le gâteau, ils doivent prononcer ensemble la même phrase qui signifie « À partir d’aujourd’hui, nous prendrons ensemble toutes les décisions qui concernent notre foyer ».

Les traditions du mariage à Madagascar

Crédits photo (creative commons) : Caitlin Childs

Ensuite, le gâteau est découpé et distribué aux invités. Ces derniers emballent leur part dans des serviettes en papier ou des mouchoirs afin de le ramener chez eux. Soit pour le manger plus tard, soit pour l’offrir aux membres de la famille ou aux voisins qui n’ont pas été conviés à la fête.

J’ai découvert cette tradition lors du premier mariage malgache auquel j’ai assisté et, au début, ça m’a vraiment choquée. Je trouvais ça vraiment dommage d’écrabouiller une part de la pièce montée, souvent très jolie, dans des serviettes, et même un peu dégoûtant. J’ai encore du mal à comprendre cette coutume et, lorsque je suis invitée à un mariage malgache, je m’obstine à manger ma part de gâteau vite fait avant de partir ou, si je ne peux pas, je n’en prends pas du tout ! Il faut savoir s’adapter !

Et pour notre mariage ?

Lors de notre mariage malgache, nous avons suivi tous ces us et coutumes malgaches, sauf un : la table des mariés séparée.

J’avais envie de profiter de notre famille proche et de nos amis durant cette journée, je n’avais pas envie d’être isolée. Heureusement Chéri-Chéri était parfaitement d’accord avec moi ! Nous avons alors trouvé un compromis : nous avons fait une grande table d’honneur rectangulaire et nous n’avons mis personne en face de nous, de manière à ce que tout le monde nous voit bien.

Et toi ? Est-ce que tu inclus les traditions d’un autre pays dans ton mariage ? Les tiennes ? Celles de ton fiancé ? Que penses-tu des traditions malgaches ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Les traditions du mariage à Madagascar”

  • J’aime beaucoup certaines des coutumes que tu nous présentes ici, car elles ont une vraie signification, un vrai sens ! Mais tout comme toi, le coup du gâteau qu’on ne mange pas sur place et qu’on emballe dans un mouchoir en papier me déroute un peu .. Je préférerai la manger, tout comme le reste du repas, en compagnie des mariés et des autres convives, c’est dommage pour un si beau gâteau !!
    Et je préfère aussi ne pas être seule avec Chéri-Chéri à une table isolée … Pour moi le mariage est un moment de partage, alors je veux être avec mes invités !!

  • Tes chroniques sur ton mariage malgache sont vraiment très enrichissantes en découvertes. J’adore ces coutumes ! Je te comprends pour la table séparée, c’est quelque chose qui m’aurait également un peu dérangé !
    Vivement que l’on voit les photos de ton mariage !!!

  • Youhou! Encore un voyage en pays malgache par Mlle Vanille! Mais dis-moi, si Chéri-Chéri et toi êtes déjà mariés selon ces coutumes… Quand nous montreras-tu les photos de VOTRE mariage? 😀

  • Hihi c’est vrai que je fais un peu durer le suspens mais promis, c’est pour la bonne cause ! Encore 2 ou 3 chroniques sur l’organisation et je vous raconte en détails cette belle journée 🙂

  • C’est sympa de voir que certaines coutumes malgaches et réunionnaises se ressemblent. Notamment isoler la table des mariés. Comme vous, au début j’étais surprise par cette coutume, que je ne comprenais pas, et finalement nous avons choisis de la respecter pour notre mariage et c’était parfait!
    Il faut vraiment que je vous raconte tout ça 🙂

  • ça donne envie d’en voir plus sur ton mariage! J’ai hâte de voir des photos!!!!
    j’aime bien apprendre des traditions que je ne connais pas sur le mariage…
    Par contre, je ne crois pas que j’aimerais une table isolée pour les mariés!
    (oh oui Madame Roudoudou il faut nous raconter!!)

  • Félicitations pour votre mariage mais surtout pour ta chronique ! Je suis malgache (mariée à un non-malgache), et je suis scotchée de voir à quel point tu as su parler des traditions avec clarté et doigté !! Aucun mot écorné ou mal compris, tu prends bien la peine d’expliquer que les traditions malgaches peuvent différer d’une région à l’autre de Madagascar (voire d’un village ou d’une famille à l’autre selon moi…!!!) même si il existe bien sûr des « bases » communes. C’est un plaisir de suivre tes chroniques, et de ressentir à quel point tu t’es imprégnée et enrichie des coutumes de ton « Chéri-Chéri » ! Tous mes voeux de bonheur et… vite, la suite !!

    • Merci beaucoup Bilou ! Ton commentaire me touche beaucoup 🙂
      M’intégrer dans la famille de mon chéri et bien comprendre les traditions de son pays c’est hyper important pour moi ! Prochaine étape : apprendre le malgache…

  • C’est vraiment comme cela que ça se déroule !
    Pour notre mariage, nous avions opté pour le service à table (on préférait de loin, et pour nous cela faisait plus classe!). Et oui comme tu le dis si bien : après l’entrée des mariés, nous avons enchaîné sur l’ouverture de bal, la prière et les discours. Ensuite le bal était lancé avec tous les invités, et tout le monde danse en même temps que le déroulement du repas !
    Personnellement, même si cela met une excellente ambiance, c’est difficile à coordonner, surtout en service à table. Mais également comme tu le dis : il y a le temps des chansons ! Haha, effectivement, on est un peuple qui chante beaucoup ! Même une soirée en famille, il y a toujours quelqu’un pour prendre une guitare et faire chanter tout le monde, sinon tu as peut-être pu l’expérimenter, les karaokés font fureur à Tana !!
    Pour la table des mariés : tout comme vous, je ne voulais pas qu’on soit tout seuls à l’écart, et mon mari était d’accord. On a donc rassemblé nos frères/soeur et témoins et amis venus de France avec nous!
    Et pour le gâteau : et oui c’est comme les dragées, les gens le ramènent chez eux (d’ailleurs ils le font aussi pour le baptême!).
    Pour les heures du repas : aujourd’hui les mariages se font beaucoup en journée à Mada, notamment pour des causes de sécurité, comme cela les gens rentrent avant la nuit tombée ou pas trop tard. Et puis là-bas tu as dû le remarquer les gens se lèvent (très) tôt, la journée (les activités) commence bien vers 7h souvent !!

    C’est vraiment sympa de lire tout ça sur le blog de Mlle Dentelle, ça fait chaud au cœur. Merci pour tes chroniques, c »est vraiment super bien décrit et très juste!

  • Merci Madame Vanille pour tes descriptions des coutumes malgaches. Je suis malgache et je prépare « mes » cérémonies en ce moment. Pour la table d’honneur, comme on le dit souvent, je ne veux pas que nous soyons isolés. Je souhaite que nos parents et témoins partagent notre table. Et pour le gâteau, je crois que nous commençons à quitter la tradition du mouchoir en papier (j’avoue, c’est pas joli, joli) : aux derniers mariages auxquels j’ai assisté, les parts étaient distribuées dans des boites à gâteau individuelles, ce que j’adopterai pour mon mariage.
    En tout cas, merci pour ces partages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *