Quand trinquer rime avec convivialité

Pour trancher avec ma dernière chronique un tantinet sérieuse, aujourd’hui je te propose d’aborder d’un sujet un peu plus pétillant : les boissons de notre vin d’honneur, parce qu’il a bien fallu récompenser notre horde d’invités assoiffés pour avoir sagement attendu sur les bancs de l’église. C’est vrai que sur la weddingsphere on trouve beaucoup d’article concernant les traiteurs, mais trop peu concernant la boisson, alors que celle-ci contribue pour beaucoup à l’ambiance de la fête.

Une bière DIY pour notre mariage // Photo : Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Voilà maintenant 6 mois que je te rabâche que notre mariage serait avant tout convivial, donc pour notre vin d’honneur apéro de fête, nous avons bien sûr proposé les grands classiques régionaux, des vins blancs et du Crémant d’Alsace, une cuvée spéciale faite par un ami vigneron (d’ailleurs si tu es de passage dans la région, n’hésite pas à aller visiter sa cave, pour une petite séance de dégustation) ainsi que deux cocktails (avec et sans alcool) et les traditionnels « softs ». Normalement avec ces “incontournables” et un bon traiteur, la courbe de convivialité est déjà en hausse.

Cependant, nous avons eu la chance de pouvoir nous démarquer et faire dans l’originalité, car pour nous en fait, convivial rimait aussi très franchement avec bière artisanale…

Dans la wedding-team je demande le brasseur

Je te disais dans ma dernière chronique que nous avons eu une wedding-team de volontaires fantastiques qui nous a comblé. Dans les rangs de cette équipe se trouvent les merveilleux Tatami et Tonton Brasseur. Ils sont tous deux passionnés de bière, à tel point qu’un beau jour Tonton Brasseur a commencé à s’amuser à faire de la bière dans sa cuisine. Il s’est trouvé qu’il était plutôt doué, alors il a agrandi son installation et étayé ses connaissances, à tel point qu’aujourd’hui il a une pièce entièrement équipée dédiée au brassage, et surtout que ses bières sont toutes plus délicieuses les unes que les autres (pour te dire le niveau de perfectionnisme, il va jusqu’à cultiver son propre houblon).

Une bière DIY pour notre mariage !

Crédits photo : Photo personnelle

Le beau houblon qui pousse dans le jardin de Tonton Brasseur

Alors certes, ce n’est pas aussi raffiné que du Champagne, mais comme tu l’as compris maintenant, notre idée n’était pas vraiment de briller par le raffinement de notre fête, mais plutôt par son originalité et surtout par la qualité des produits servis. Et l’idée des bières artisanales rentraient carrément bien dans nos critères.

Activité brassage pour les futurs époux

Durant les préparatifs, certains font des après-midis pliage de serviettes, d’autres des ateliers faire-part… Et bien nous, nous avons fait des après-midis de brassage. Une bonne excuse pour passer de superbes moments avec nos proches.

Ce qui est génial avec Tonton Brasseur, c’est qu’il suffit de lui dire quel genre de bière tu veux, pour qu’il te la fasse. Donc quand, avec Tatami, ils nous ont proposé de nous offrir deux bières « faites-maison » nous n’avons pas hésité une seule petite seconde. Nous avons eu la « sélection du marié », le souhait du Grognon ayant été une bière brune savoureuse et plutôt puissante et la « sélection de la mariée », une blonde légère pas trop houblonnée, mais tout de même fruitée et/ou florale (une bière de fille, quoi).

Le temps d’élaborer nos recettes et nous nous retrouvions dans la micro-brasserie…

**La minute culture** (oui, tu ne rêves pas, je compte bien t’expliquer comment on fait de la bière car on aime innover chez Mlle Dentelle !)

Pour faire de la bière, il faut tout d’abord chauffer une grande marmite d’eau et y incorporer des céréales choisies avec soin, rigoureusement pesées puis concassés. On peut utiliser des malts d’orge, d’avoine, de seigle ou encore de blé. Le but premier est d’extraire les sucres des céréales (plus il y aura de sucre plus le degré d’alcool du produit fini sera élevé), mais en plus de ça le mélange de céréales utilisé va déterminer la couleur, la base du goût ou encore la tenue de la mousse. Pour la brune de mon Grognon, par exemple, nous avons utilisé une partie d’orge torréfiée, ce qui lui a valu d’avoir une belle couleur café.

Une bière DIY pour notre mariage !

Crédits photo : Photos personnelles

Ça pèse, ça concasse et ça brasse

(Dis Tonton Brasseur on peut goûter ? Nop ce n’est pas encore l’heure !)

Suite à au brassage des céréales, le moût (c’est-à-dire l’eau imprégnée des sucres) est transféré dans une seconde marmite géante. Ça permet de filtrer les céréales (parce qu’on ne veut pas forcément manger en buvant sa bibine, le traiteur est là pour ça !) pour ensuite travailler sur les arômes les plus fins de la bière. Le moût est donc encore une fois porté à ébullition pour passer à l’étape du houblonnage. Les différents arômes (notamment l’amertume) sont apportés par l’infusion de fleurs de houblons séchées (sache qu’il existe une multitude de houblons aux propriétés différentes), mais rien n’empêche d’ajouter des épices où d’autres ingrédients. Dans le cas de la bière de la mariée par exemple, nous avons ajouté un sirop de groseille du jardin, ce qui a apporté une jolie note florale au breuvage.

Je dois quand même avouer que cette étape relève pour moi de la magie (Tonton Brasseur te dirait plutôt que c’est de la chimie) car les ingrédients sont très précisément pesés et les temps d’infusion très précisément chronométrés. Certains houblons ne doivent pas être infusés ensemble, d’autres doivent être infusés que pendant une courte durée, d’autres encore ne doivent être ajoutés qu’à la fin de l’ébullition… C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il y a une infinité de bières différentes.

Une bière DIY pour notre mariage !

Crédits photo : Photos personnelles

On pèse les houblons, on les met dans des « chaussettes » et on infuse

(Dis Tonton Brasseur on peut goûter ? Nop ce n’est toujours pas l’heure !)

Enfin le moût est refroidi le plus rapidement possible, puis il est ensemencé avec des levures pour la longue étape de fermentation. Eh oui, le breuvage doit être oublié de longues semaines durant, le temps que les levures fassent leur travail (transformer les sucres des céréales en alcool et en bubulles).

**Fin de la minute culture** (Voilà maintenant tu sais tout !)

Et puis comme Tatami cuisine trop bien nous nous sommes aussi “dévoués” pour aider Tonton Brasseur à coller les étiquettes (également faites-maison). Comme tu peux le voir nous les avons aussi baptisées : la September Stout et la Belgian Blond Ale.

Une bière DIY pour notre mariage !

Crédits photo : Photos personnelles

Après-midi « collage » au soleil, mon Grognon est hyper concentré (c’est qu’on ne plaisante pas avec la bière !)

(Dis Tonton Brasseur on peut goûter ? À la tienne Mam’zelle Myrtille !)

En bref, ces bières étaient une belle aventure, une belle réussite et sûrement les meilleurs moments de nos préparatifs. La cerise sur le gâteau c’est qu’elles ont eu un succès fou. En une heure tout le stock de Belgian Blond Ale fut écoulé (je n’ai même pas eu le temps d’en boire une car il m’a fallu bien plus d’une heure pour atteindre le bar) et il ne nous restait que quelques cannettes de la September Stout (bon c’est vrai qu’il faisait très chaud). C’était vraiment cool de voir nos invités complètement décontractés, passer du bon temps avec une cannette à la main.

(Pas si) Simple, mais efficace… et convivial à souhait !

Bien sur, les bières de Tonton Brasseur sont déjà bien connues et célèbre dans notre entourage et en y réfléchissant bien, je me demande si les invités n’étaient pas plus présents pour les bières que pour célébrer notre amour. On va dire que non, hein… Soyons optimiste !

Blague à part, je ne vais bien sûr pas te conseiller de transformer ta cuisine en brasserie pour ton mariage (quoi que ?), mais si tu cherches à créer une ambiance décontractée et sans chichis, je ne peux que te recommander d’aller passer commande dans la micro-brasserie qui se trouve prêt de chez toi.

Et toi ? Qu’as-tu prévu comme boisson lors de ton vin d’honneur ? Plutôt chic ou décontracté ? Dis-moi tout !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



25 commentaires sur “Quand trinquer rime avec convivialité”

  • Oh oui des bières artisanales, quelle bonne idée ! C’est tendance, donc ça peut aussi dire qu’on a tous une micro-brasserie pas trop loin de chez soi. Et en plus, en général, c’est bon (enfin pour ceux qui aiment la bière, comme mon chéri et nos amis, mais pas moi).
    De notre côté, on fera ça pour la soirée, pour occuper ceux qui ne veulent pas venir danser, rafraîchir ceux qui se déhanchent et persuader de nous rejoindre ceux qui préféraient rester-assis-mais-après-trois-bières-pourquoi-pas 🙂
    Mais tu me fais peur en disant que tout ou presque avait disparu en une heure ? Vous aviez fait quelle quantité pour combien de personnes ?
    Félicitations aussi sur vos étiquettes, elles sont très bien trouvées/imaginées, ça fait festif et convivial à souhait !

    • Tu as tout à fait raison, les bières artisanales sont plutôt “tendances” en ce moment… (Et c’est tant mieux.)
      Pour les quantités, si mes souvenirs sont bons (et je t’avoue que je ne suis plus sure à 100%), nous avions 80L de Stout et un peu moins de blonde (plus crément et cocktails et softs) pour 200 invités adultes. C’est vrai qu’on ne s’attendait pas à un tel succès, mais c’est tant mieu 🙂 après, les invités ne sont pas morts de soif une fois la blonde écoulée, loin de là. Mais c’est vrai qu’il faisait encore plus de 30 degrès à l’ombre lors de l’apéro du coup la blonde fraîche “pour la soif” passait très bien je pense.
      Pour la partie soirée nous avions prévu une tireuse (même si nous pensions qu’il resterait des bières en canettes) car le Grognon s’était imaginé qu’à ce stade de la soirée les invités ne pourraient plus vraiment apprécier des bières artisanales à leur juste valeur (nous avions une excellente carte de vins), mais qu’une pression bien fraiche accompagnée de notre picon régional passerait bien.
      Encore une fois nous avons été bluffé par la déscente des invités puisqu’entre 2h et 7h (heure à laquelle nous nous sommes couchés) les 2 fûts prévus (de 50L) sont quaiment passés (il ne restaient même pas 10L, pour 90 adultes au repas, nous avons fini avec encore 25 personnes vers 7h je dirais).
      Bon après, du fait que notre salle était dans le village du Grognon, il n’y avait que très peu de gens qui ont du prendre leur voiture pour rentrer, donc ayant été le seul mariage de l’année pour certain, je crois qu’ils se sont lâchées…

  • Nous aurons de la bière artisanale locale, d’Aix-les-Bains, mais pas d’une micro-brasserie. Leur volume n’est pas énorme mais elles sont quand même bien connues par ici.
    Peu de volume pour nous, ça sera surtout pour proposer une alternative au vin chaud/crémant d’Alsace pour le VH, ainsi que pour proposer quelque chose à boire en fin de soirée. En janvier nous n’aurons pas la problématique “il fait chaud, Oh oui! Une bière!”.

    • C’est sur que la météo joue beaucoup sur la consommation des différentes boissons. La bière ne sera peut-être pas victime de son succès (quoi que ? une brune ou une Stout en hiver, ça passe plutôt bien), par contre le vin chaud…

  • Superbe chronique, même pour moi qui n’aime pas la bière ! L’univers fantastique d’une brasserie …. Une super bonne idée !!!!

    • Merci Mme Salade de Fruits !
      J’avais envie de partager cette expérience, aussi pour permettre à celles (et ceux), comme toi, qui n’en sont pas fan, de mettre un pied dans une brasserie.
      Pari gagné alors 😉

  • C’est une chouette aventure c’est sûr, ce sont des choses comme ça qui rendent les préparatifs inoubliables !
    De mon côté, à ma grande honte, je me suis totalement désintéressée de la partie boissons pour laisser papa Peach s’en charger, lui qui adore passer mille ans à choisir ses vins… J’ai juste voulu, en plus des softs et du champagne du vin d’honneur, un cocktail rafraîchissant que le traiteur nous a proposé… Et bien sûr, par 38 degrés, c’est ce qui est parti le plus vite !! Pour le reste, mon papa est resté local car il connaît des cavistes et/ou producteurs, donc du Bordeaux pour le vin rouge et du Bergerac pour le rosé, lequel a aussi eu un succès fou en fin de soirée avec ces chaleurs ! On avait réservé la bière (pas du tout artisanale…) pour la soirée dansante 🙂

    • Après avec tout ce que tu as fait… C’est bien aussi de déléguer parfois.
      De notre côté, comme on aime au moins autant boire que manger (on va finir par passer pour des poivrots…) on avait bien mis notre nez dans le choix des boissons. En fait tous les vins venaient d’une cave dont au connait le viticulteur, et nous avions choisi les vins avant le menu (le traiteur a du s’accommoder aux vins en fait). Et nous avions d’ailleurs un très bon “Pomerol” pour le fromage (dont il nous reste quelques bouteilles 😀 )

  • Je trouve l’idée de proposer des bières dont vous avez choisi les goûts et personnalisé les étiquettes super ! Pour notre mariage civil nous allons aussi en profiter pour faire découvrir des bières artisanales locales aux invités ne connaissant pas la région !

    • Merci Melle Cosmopolite.
      C’est vrai que le fait d’avoir tout fait nous-même nous a vraiment fait nous sentir “comme à la maison” avec notre canette.
      Je ne peux qu’approuver votre initiative de faire profiter vos invités des “bijoux” de votre région. D’ailleurs, à mon avis, la découverte d’une région ne passe pas uniquement par les yeux 😉

  • Nous sommes un couple bretonne-bourguignon, mariés en Bourgogne… et ça s’est senti dans notre mariage, célébré le matin.
    En apéritif nous avions un délicieux kir breton fait avec un cidre artisanal (très apprécié avec la chaleur), parmi les gâteaux se trouvait un gâteau pomme-caramel beurre salé et surtout nous avions choisi d’agrémenter le repas du soir avec de délicieuses bières bretonnes brassées dans la commune où vivent nos parents.
    Le mélange de Bretagne et Bourgogne a été très apprécié dans ce Beaujolais où le vin domine.

    • Tu me mets l’eau à la bouche avec tout ça…
      Le kir breton, le gâteau au caramel au beurre salé, les bières…
      Toutefois des bières pour un repas c’est original, ça a du bien changer les bourguignons en effet !

  • Merci pour ce chouette article! 🙂
    Chez nous, Monsieur étant d’origine ch’ti, c’est tout naturellement que nous avons prévu un “bar à bières” lors de notre VH. Nous prévoyons d’avoir des fûts de bière du Nord et de Belgique. Nos invités sudistes ne s’attendent sûrement pas à une telle surprise et nos invités nordistes seront ravis du clin d’œil… 😉

    • Quelle bonne idee ce bar à bières, tes invités serons enchantés j’en suis certaine 🙂 Combien de bières différentes comptez-vous proposer ? Je pense en plus que cela donnera une étincelle de départ aux relations entre les personnes qui ne se connaissent pas et qui auront un premier sujet facile pour discuter.

      • Merci Madame Myrtille pour ton gentil commentaire 🙂 pour le moment nous n’avons pas encore défini précisément quelles bières seront proposées. C’est la mission de Monsieur… Mais il y aura forcément différents types: ambrées, blondes et au moins une bière de fille! 😀 (comprendre = fruits rouges…)
        Hâte de lire la suite de tes chroniques 🙂

  • Quelle superbe idée ! Je suis d’accord avec toi quand tu dis qu’il y a que tres peu d’articles sur les boissons a servir.

    C’est un peu ma galère du moment : quoi servir au vin d’honneur ? Vin, champagne, mousseux??

    Ton article me plaît bien!! Je vais en parler a Monsieur!!!
    Merci!!

  • Hooooooooo c’est vraiment génial, j’adore l’idée.
    Mais ce n’est pas une bonne idée de me faire lire ce genre d’idée à 5 mois de mon mariage.
    Et merci d’avoir pris le temps d’expliquer la fabrication, c’est chouette d’en savoir +.

  • Je suis très fan de l’idée! Vos réalisations sont très réussies (et délicieuses!) Merci beaucoup pour le petit cours hypra intéressant (du coup ça me donne vraiment envie de proposer de la bière à mes invités!!)

    • Je ne peux que t’y encourager, car c’est vraiment une boisson qui n’est pas présente dans les mariages (pas assez raffinée) je pense. En plus les bières artisanales ont le vent en poupe grâce à la mode du “DIY” et les petites brasseries fleurissent (j’ai même des copains qui se sont lancés dans la vente en ligne de kits pour faire sa bière soit-même…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *