Mes trois mariages : étape 3 et dernière – Mon mariage à la libanaise (Partie 1)

Ça y est ? Tu t’es bien reposée depuis Nantes ? En route maintenant pour le Liban !! Lilililililili – oui, je te mets dans le bain tout de suite tant qu’à faire (les lililililili, c’est comme les youyouyouyou du Nord de l’Afrique, OK ?). Décollage imminent pour une seconde partie de bonheur et de paillettes plein les yeux. Je spoile à nouveau : ça a été encore une fois une merveilleuse journée remplie d’amour.

Donc je te remets un peu les idées en place : une semaine après le civil, on enchaîne sur le « mariage » à Nantes (en réalité une célébration sans sacrement), puis quinze jours après, sur celui du Liban.

Si le mariage à Paris a été plutôt sur le ton de la rigolade et celui de Nantes sur celui de l’émotion, je dois avouer que si je ne devais retenir qu’un qualificatif pour celui du Liban, ce serait festif ! Ça a envoyé du lourd !! Certes, pas autant que sur les photos et vidéos que je t’avais montrées dans un précédent article parce qu’elles concernaient des mariages de trois ou quatre cents personnes, mais à notre petite échelle, ça a quand même sacrément envoyé du lourd.

via GIPHY

OK, j’arrête de teaser et on y va !

Le réveil dans les bras de Chouchou

Je dois être une des rares mariées au Liban à avoir dormi dans les bras de son futur la veille du mariage. Et je dois avouer que j’en ai mesuré pleinement l’importance et que j’ai savouré ce moment.

Il faut rappeler que depuis notre mariage civil, nous n’avons pas été une minute en tête à tête (OK, la nuit dans nos lits et dans l’avion…). Le marathon du mariage commence à nous fatiguer un poil, j’ai besoin de me ressourcer dans les bras de Monsieur avant de sauter dans un bain un peu glissant pour moi (la journée du mariage au Liban).

Il est 8h, le fleuriste est là, je dois me résoudre à me lever et à le quitter. « À ce soir, mon amour, rendez-vous à 18h devant l’église ! »

Le branle-bas de combat de la mise en beauté

Une fois levée à 8h (donc !), j’en profite pour peaufiner quelques derniers éléments de décoration, finir de mettre les biscuits et autres bonbons sur la table de réception. Tranquillement, sans bruit, en solo. Je savoure aussi cet instant où je n’ai pas à parler, où personne ne me parle, ne me conseille, ne me dit ce que je dois faire, et surtout où je n’ai pas à faire d’efforts de concentration pour comprendre la langue (oui, je sais, il faut que j’apprenne l’arabe – honte à moi).

Bref, il est 9h45, direction l’hôtel. Je vais chercher Maman. À nouveau, j’ai calé tous nos rendez-vous make-up et coiffure ensemble. Je ne te cache pas que je suis un peu tendue, j’ai vraiment peur de sa réaction quand elle va voir son maquillage libanais. D’ailleurs, moi non plus je ne suis pas très sereine : la veille, j’ai tourné et retourné dans ma tête mon maquillage, et j’aimerais bien en changer… Bref, on verra.

10h : arrivée chez la maquilleuse, la cousine de Chouchou. Elle termine le maquillage de deux copines. Elles sont beeeelles. Elles ont le smile, elles sont heureuses de se préparer pour cette longue journée, ça me rebooste.

10h10 : c’est mon tour. Et là, la maquilleuse me dit : « Mlle Gypsophile, j’ai vu tes photos de mariage à Nantes, et ce que je t’ai fait lors de l’essai ne va pas du tout. Fais-moi confiance, je vais faire autre chose. » Ok, let’s go. De toute façon, là maintenant tout de suite, je n’ai pas trop le choix, si ?

J’exagère car très sincèrement, d’un côté, ça m’a soulagée (qu’elle change), et de l’autre, je savais qu’elle allait assurer. Bingo, maquillage de fou, c’est la première fois que je m’aime tout de suite dès le premier regard dans son miroir (parce que d’habitude, j’ai un – petit – mouvement de recul quand même).

10h45 : c’est au tour de Maman. Je la sens crispée, j’ai peur de m’être trompée. Son maquillage est fini. Elle est sublime. Elle a l’air détendue. Elle se regarde dans le miroir, elle adoooooore (ouiiiiii, pluie de paillettes et de confettis, ma mère adore, ma mère valide le make-up, ouf !).

Mes préparatifs du matin au Liban // Photos : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Maquillage : Nancy’s artist touch

12h : rendez-vous chez le coiffeur. Sur place, je retrouve mes témouines et la copine de mon frère. Elles sont belles, les coiffures collent à 200% aux modèles montrés. Elles sont plus que ravies. Je suis à nouveau rassurée, tout le monde a l’air bien dans ses baskets, heureux. C’est tout ce qui m’importe.

C’est à mon tour : dans ce salon, c’est un qui peigne, un qui boucle les cheveux, un qui crêpe, un qui met les pinces, un qui coiffe. Et celui qui coiffe, c’est LE boss. Bref, je lui montre ce que je veux (pour rappel – et j’ai bien fait).

En deux/trois minutes, c’est plié, extensions incluses. Ma barrette de chez L’Atelier de Sylvie est posée. Le voile est piqué dessus. C’est magnifique. Je me reconnais à moitié. Le coiffeur me dit : « Ça c’est Mlle Gypsophile ! », et une des tantes de Chouchou ajoute : « Mlle Gypsophile au Liban… » dans un éclat de rire. Oui, c’est plutôt ça.

Je me regarde dans le miroir discrètement, et j’ai une pointe d’émotion. La même que quand j’ai vu mon père me découvrir en robe à Nantes, la même que quand j’ai découvert ma salle en France. Je sens que les larmes pourraient monter. Non, pas maintenant, pas encore, je ne pourrais jamais m’arrêter. Une petite claque sur la joue, et hop, je reprends mes esprits.

Maman termine de se faire coiffer. C’est à nouveau plié en dix minutes. Il est 14h30, on est large sur le planning. On rentre.

Mes préparatifs du matin au Liban // Photos : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Coiffure Elie Khoury – Bijoux Lõu Yetu – Bijou de cheveux L’Atelier de Sylvie – Robe Les Mariées d’Elodie

L’habillage

Alors, pour s’habiller, sachant qu’il y avait Maman, mes trois témouines, Belle-Maman + les garçons + moi, ça me semblait compliqué de le faire dans la chambre chez les parents de Chouchou. Du coup, une des tantes de Chouchou, couturière, nous a gentiment accueillies dans son atelier pour que la robe soit prise en photo, re-prise en photo, avec les chaussures, sans les chaussures, avec les alliances, sans les alliances. Les alliances uniquement avec les chaussures, les alliances seules, etc. et qu’on ait de la place pour toutes s’habiller.

Bref, pendant une demi-heure, le photographe et le vidéaste d’Elias Visuals s’en donnent à cœur joie. Ça me permet de papoter avec ma maman, d’aller récupérer deux/trois dernières bricoles dans la maison des parents de Chouchou (ah oui, l’atelier et la maison sont collés – pratique), de me griller une cigarette (ouiiii !), de croiser Chouchou qui sort de la salle de bain, tout rasé, tout beau. Et de voir son sourire.

Et là, tout le monde me crie : « Quoi, mais qu’est-ce que tu fais là ? File, le marié ne doit pas voir la mariée ! » Je m’en fiche, moi, je préférerais mille fois m’habiller avec lui, rigoler avec lui, je m’en fiche de la surprise, moi. Mais c’est lui qui tient à me découvrir avec la robe à l’église. En tout cas, à son sourire, le début lui plaît !

Bref, revenons à notre habillage.

15h : l’heure d’enfiler ladite robe. Qu’elle est belle. Un autre style qu’en France, mais magnifique quand même. Je l’avais presque oubliée, puisqu’elle était au Liban depuis trois mois.

Avec la tante de Chouchou, ma mère et une de mes témouines, j’enfile la robe, le cerceau, les chaussures. C’est bon. C’est beaaaau. Aïe, je ne vais pas tenir dans mes chaussures toute la journée, il faut que je prévoie une autre paire « au cas où ». Re-photos.

Je suis prête. Il est 15h45. Je dois aller chez les parents de Chouchou pour accueillir les invités. Chouchou monte quant à lui juste au-dessus, chez ses tantes.

Mes préparatifs du matin au Liban // Photos : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Bijoux Lõu Yetu, Saliba – Alliances Edenly et Rue de la Paix – Robe Les Mariées d’Elodie

Et toi, comment se sont déroulés tes préparatifs ? Et as-tu aimé ta séance photo ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Mes trois mariages : étape 3 et dernière – Mon mariage à la libanaise (Partie 1)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *