Mes trois mariages : étape 3 et dernière – Mon mariage à la libanaise (Partie 2)

La dernière fois, je t’avais laissée juste après mon habillage, il est maintenant temps d’entrer en scène !

La réception chez les parents de Chouchou

Il est 16h, les premiers invités arrivent chez Beau-Papa et Belle-Maman. S’ensuit une montagne de bisous, de photos.

J’invite tout le monde à profiter de notre buffet sucré composé de spécialités nantaises, bretonnes et libanaises, le tout mis en beauté par Elige Chocolaterie, et des limonades faites maison. Ma témouine J. s’occupe de la musique, c’est la fête. Même chose chez les tantes de Chouchou, juste au-dessus.

Ça dure deux heures, pendant lesquelles mes réflexes manquent de me conduire dix fois dans les bras de Chouchou. Il commence à me manquer grave, surtout que je ne comprends pas la moitié des gens qui me parlent !

Il est 17h45 : branle-bas de combat, il faut partir pour l’église. Chouchou descend et monte dans sa voiture avec ses témoins. C’est mon tour : je sors accompagnée de mes témouines, et je suis littéralement arrosée de pétales de rose sous les lilililili de la famille. C’est la tradition au Liban, et ça porte bonheur aux nouveaux mariés. Le trajet jusqu’à l’église se fera également sous les jets de pétales de rose de tous les voisins et passants.

Mon mariage traditionnel libanais // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Baklavas : Al-Hallab – Madeleines maison – Berlingots et rigolettes : Les Rigolettes Nantaises – Chocolats et décoration : Elige Chocolaterie

L’église

18h : arrivée à la chapelle. C’est l’effervescence. Je vois tout le monde s’installer, papoter, s’embrasser. Je découvre la déco du jardin. Oui, rappelle-toi, la cérémonie n’aura pas lieu dans la chapelle puisqu’elle ne peut contenir que dix personnes, mais dans son jardin juste à côté, sur la pelouse, près d’un olivier (j’adooore cet arbre). C’est beau.

Je suis rattrapée en deux minutes par mes témouines, qui collent leurs pochettes contre la vitre : « Non, le marié ne doit pas te voir !!! » À l’extérieur, c’est pareil, tout le monde court dans tous les sens pour que Chouchou ne me voie pas avant ma sortie de la voiture.

Eh oui, je ne rentrerai pas au bras de Papa, mais de Chouchou : c’est une tradition orientale. Du coup, c’est Papa qui vient me chercher à la voiture, m’aide à descendre, tout ça. Tous les invités sont enfin installés, nos parents (sauf mon père qui les rejoindra), nos témoins et témouines sont dans le cortège. Ils sont beaux.

Je monte les trois marches qui me séparent de l’entrée du jardin, et enfin je vois Chouchou, et il me voit. Il est ému, très ému. Je crois ne l’avoir jamais vu comme ça. La robe lui plaît, c’est sûr (oooouf). J’ai les larmes qui montent. « Si tu pleures, je pleure, » me dit-il. « OK, je ne pleure pas alors, » je lui réponds dans un sourire un poil crispé.

Papa me laisse dans ses bras. Je n’ose pas m’y glisser de peur de salir son costume avec mon maquillage, et pourtant, j’en ai tellement envie. J’ai tellement envie d’être cinq minutes dans une bulle avec lui et qu’il m’apaise. Je prends son bras, on rejoint le cortège. Son petit frère R. lance l’entrée sur une version acoustique d’une chanson de Gun’s & Roses. C’est parti pour la cérémonie.

On s’avance dans l’allée et on rejoint le premier rang, nous au centre et les témoins de chaque côté. Le prêtre fait son discours en français (je reviendrai dans un autre article sur la préparation et les cérémonies religieuses – tant de choses à te raconter sur ce sujet précis !). La cousine de Chouchou chante les psaumes, rejointe par la femme de son cousin.

On s’échange les alliances. Elles sont bénies par le prêtre. Il nous appose les couronnes, et nous bénit à nouveau. C’est la fin de la cérémonie, il est 18h30.

Mon mariage traditionnel libanais // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Chapelle d’Amchit

Le welcome drink et le dîner

À la fin de la cérémonie, tout le monde nous félicite. C’est l’heure pour les invités de rejoindre le lieu de réception pour un welcome drink au coucher du soleil, et pour dîner ensuite. Nous restons quelques minutes pour prendre des photos et partons sur le port de Byblos (juste à côté du lieu de réception) pour prendre à nouveau quelques photos de couple.

19h30 : nous rejoignons tout le monde en train de se désaltérer. Ouf, je peux enfin enlever mon voile qui me tire la tête en arrière, et je me désaltère avec une limonade.

Je m’assois, je ne sens plus mes pieds. Le photographe (aux petits soins du début à la fin) me propose d’aller me chercher des tongs : « Maintenant, les photos sont finies, donc si tu veux, tu peux enlever tes talons comme les mariées libanaises ! » « No way, je les garde, je vais faire ma Française jusqu’au bout, même si je dois me couper les pieds à la fin ! » (Moi, excessive ?!? Noooon…) Il a dû me prendre pour une folle.

Mon mariage traditionnel libanais // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Lieu : Dar el Azrak, Byblos-sur-Mer, Jbeil

20h15 : c’est l’heure de notre entrée sur la zaffeh traditionnelle libanaise. Les percussions démarrent du port et font un maximum de bruit, puis le cortège nous rejoint et nous entrons tous ensemble dans la salle de restaurant. On me tend un instrument pour que je tape dessus : « Mais je ne sais pas quoi faire ?!? »

Chouchou est aux anges, le sourire jusqu’aux oreilles. Il est dans son élément. Je ne regrette pas une minute notre mariage au Liban. Il est tellement beau quand il est chez lui, dans sa musique, dans ses traditions qui sont tellement importantes pour lui. On danse et le repas est lancé.

Au menu, quatorze entrées froides et chaudes à base de calamars, sèche à l’encre, crevettes, poulpe, et bien sûr houmous, moutabbal, tabouleh, fattouche, rakakat, etc. Ensuite, un loup de mer à tomber. Des fruits en dessert.

Et la musique se coupe. Elle est relancée : c’est l’entrée du wedding cake. Et quelle entrée ! Le gâteau est énoooorme !! On se regarde avec Chouchou : « C’est bien le nôtre ?!? » Bon bah OK, allons le couper. Le glacier traditionnel libanais fait également son entrée… « Hummmm… »

Pas le temps de goûter, c’est l’heure de la première danse. OK, let’s go. Après moult tergiversations (tu te rappelles, j’avais parlé d’une cover de « La vie en rose » de Daniela Andrade… après on était plutôt partis sur Lalaland… pour encore changer en last minute), nous ouvrons le bal sur notre chanson « Nantes » du groupe Beirut (ça aurait été bête de ne pas le faire). Et tout le monde nous rejoint ensuite pour ne plus quitter la piste de danse jusqu’à minuit.

Mon mariage traditionnel libanais // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Lieu : Dar el Azrak, Byblos-sur-Mer, Jbeil – Wedding cake : Cake Shop

After-wedding : et si on allait prolonger la fête ailleurs ?

Après trois heures de dîner, le wedding cake, le glacier traditionnel libanais, etc., la famille de Chouchou commence à partir. C’est normal, c’est comme ça que ça se passe au Liban. Une fois le repas terminé, tout le monde s’éclipse telle une envolée de moineaux. Ne restent finalement que les « jeunes » (français et libanais) et nos parents.

Je dégouline sous ma robe. Mes témouines m’épongent. Il fait tellement chaud que Chouchou prend le micro : « Que pensez-vous d’aller poursuivre la soirée en se baignant dans la Méditerranée ? » Hourra général. C’est parti. « Allez hop, tous en maillot de bain, rendez-vous dans quinze minutes ! » La soirée se poursuit donc par un bain de minuit (en maillot quand même) avec tous nos potes, nos frères, etc. C’est magique.

À nouveau, comment oublier une journée comme celle-là ? Comment oublier le regard ému de Chouchou ? Comment oublier que nos potes ont fait le déplacement exprès pour nous ? Comment oublier leurs sourires et leur engouement ? Comment oublier le sourire et le bonheur de Chouchou ? Jamais, jamais je n’oublierai.

Mon mariage traditionnel libanais // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Et toi ? Tu as vécu un mariage avec des coutumes différentes ? Lesquelles ? Et comment s’est passée ta soirée ? Aurais-tu osé le bain de minuit ? Raconte-moi !



8 commentaires sur “Mes trois mariages : étape 3 et dernière – Mon mariage à la libanaise (Partie 2)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *