Trois mariages… trois robes ??! – Partie 3 : les derniers essayages et tadaaaam !

Me voici revenue à Paris en quête de ma robe. Après les premiers essayages à Nantes, et le temps m’aidant (ou pas) à réfléchir, je finis par arriver à la conclusion qu’il me faut deux robes : une pour Nantes et une pour le Liban. Pourquoi ? (Je t’avais prévenue, avec mes « pourquoi » !)

  1. Parce qu’après tout, deux événements, deux tenues différentes. Je n’arrive déjà pas à remettre deux fois la même robe pour le mariage des autres, alors pour le mien, pourquoi faire une exception ?!? Tu me diras, ce n’est pas le même prix, pour le coup. Ouais, pas faux.
  2. Parce que Chouchou m’imagine dans une robe de princesse, et que ce n’est pas (trop) ce dont j’ai envie (?!).
  3. Plus sérieusement, parce que c’est vrai que les codes et les modes en France et au Liban ne sont pas les mêmes. Je reviendrai plus en détail sur ces aspects quand je te parlerai des préparatifs, mais il faut quelque chose de particulier au Liban. Je suis la mariée, je dois avoir l’air d’une mariée au sens où ils l’entendent. En sachant que déjà, je serai un peu différente. Donc autant ne pas l’être trop, et jouer (un peu) le jeu !

Du coup, deux robes. « Allô la banque, comment ça se passe ? » Personnellement, hors de question pour moi d’exploser le budget. Alors certes, c’est Maman qui paye, et je sais qu’elle économise depuis que je suis née pour m’offrir cette robe. Mais bon, faut pas déconner.

Je me mets donc en quête de bons plans : ventes dégriffées d’anciennes collections de grandes marques, nouvelles créatrices en plein lancement, couturières, etc. Dans cette quête, j’apprends qu’il y a un petit salon du mariage fin janvier. J’arrive à motiver Chouchou, et on est partis !

Je rencontre d’abord une couturière, qui comprend exactement ce que je veux, les matières, les coupes, etc. Et elle a des idées pour la seconde robe. Au top ! Par contre, on est hors budget. Je poursuis mon chemin. Je retrouve les grandes enseignes classiques, et là, au détour d’un stand, j’aperçois LA robe.

Toute simple, toute légère, toute fluide, toute mimi sur le mannequin. C’est elle que je veux. Je m’avance, perdant Chouchou au passage (question de priorité !). C’est LA révélation ! En plus, les prix sont affichés sur le stand, et c’est largement dans mon budget. Le stand étant pris d’assaut, je note le nom et le numéro et je me promets d’aller les voir dans les semaines qui viennent. Bah oui, j’ai largement le temps.

Et c’est donc ce que je fais. Embarquant avec moi une de mes témoins (C.), je pars en repérage dans cette fameuse petite boutique.

Bon, je ne te cache pas qu’une heure avant le rendez-vous, je n’étais plus aussi sereine qu’au salon. En effet, juste avant d’y aller, je me suis baladée sur leur site Internet, et personnellement, ça m’a un peu déstabilisée. Je n’ai pas retrouvé l’univers découvert au salon, ni les modèles, ni rien du tout. Je me suis même demandé si je n’étais pas dans un état second lors du salon. Bref, il faudra quand même que je leur dise. Elles ont tellement de talent, et sont tellement adorables… Mais trêve de bavardage. Entrons, c’est l’heure du rendez-vous !

Et là, je suis tout de suite rassurée. Petite boutique cosy. Deux merveilleuses personnes à l’écoute, gentilles, discrètes et en même temps, pleines de bons conseils. On sent tout de suite qu’elles sont passionnées par ce qu’elles font. On sent aussi tout de suite qu’elles maîtrisent la couture, les tissus, les tombés, les formes, tout. Et ça, j’apprécie énormément.

On me laisse entre les mains de l’une d’entre elles. On s’assoit. Je lui explique ma démarche : « Il me faudrait une robe pour une cérémonie à Nantes. Je souhaiterais quelque chose de simple, droit, léger, vaporeux, pas décolleté, avec de la dentelle fine, etc. Et aussi, idéalement, il me faudrait une seconde robe. Pour le Liban, donc avec plus de volume, plus de tout. Mais si on peut créer un lien entre ces deux robes, ce serait pas mal. Je ne sais pas quoi, je vous laisse me dire ce que vous en pensez. »

Et là, au top, elle me propose trois robes pour Nantes, dans un style bohème/romantique. On lance les essayages, et c’est exactement ce que je voulais. Sorry, encore une fois, je n’avais pas le droit de prendre des photos (et celles que Maman a prises ne sont pas à mon avantage !).

La deuxième (celle du salon – Frida – qu’on voit sur les deuxième et troisième photos) remporte mon suffrage. Elle suit le corps au niveau du buste et tombe délicatement sur le bas. Avec sa légère mousseline, elle est aérienne. La dentelle souligne délicatement le buste, et couvre légèrement mes épaules. Oui, finalement, elle est décolletée, mais ça ne me gêne pas, ça ne me gêne plus. La couturière ajoute un ruban en ceinture. Je me sens belle dedans. Je me sens moi. C’est celle-là.

Ma témoin préfère néanmoins la première (Bianca). OK, on réfléchit et on en reparle.

Recherche robe de mariée bohème

Crédits photo : C moi la princesse - Modèles Bianca et Frida

« OK, » me dit la créatrice. « Maintenant pour le Liban, j’ai exactement ce qu’il vous faut. » Elle me sort une robe bustier toute en satin un peu épais. Effet cloche. Je lui fais confiance. Je la passe.

Elle est simple, toute nue comme ça, sans dentelle, juste en satin. Mais elle est belle. Elle me met en valeur (c’est en tout cas mon impression – cf. la photo… OK, je fais la tronche !). Elle marque très bien la taille. Elle a juste le volume qu’il faut.

Et là, telle une petite souris dans Cendrillon, la couturière tourne autour de moi, déroulant la dentelle, piquant, etc. Elle me fait ma robe. À moi, rien qu’à moi. Avec la même dentelle que la première. Elle crée. Cet instant est génial. On échange toutes les trois, on essaie, on défait.

Le résultat est top ! Je suis emballée. Mais finalement, elle était peut-être encore plus jolie « toute nue ».

Crédits photo : Photo personnelle

On quitte la boutique, des étoiles dans les yeux. On est fans : de la boutique, des créatrices, des robes, de tout.

Et on file au second rendez-vous. Ah oui, je ne t’avais pas dit ? Une de mes collègues m’a rencardée sur une boutique dans Paris, un distributeur de robes au budget maîtrisé. En allant sur leur site, je suis tombée in love d’un modèle. Du coup, j’ai pris un rendez-vous juste après le premier.

Bref, je te rappelle qu’on a des papillons plein le ventre, des étoiles dans les yeux. Et… comment te dire, c’est la douche froide en arrivant dans cette seconde boutique. Non pas que la vendeuse soit méchante, mais je crois qu’on peut dire qu’elle est un peu abrupte, manquant de tact… Mais bon, essayons de ne pas se montrer trop déstabilisées. J’ai targetté une robe. J’essaie. Si ça ne marche pas, j’en ai déjà deux autres dans l’autre boutique.

J’en sélectionne trois : LA robe + deux autres, histoire de me marrer avec ma témoin. Les deux autres en question me vont, mais ce n’est pas moi. J’essaie LA robe.

Et je n’ai rien à dire. Ma témoin dit que mon sourire et mes yeux parlent pour moi. C’est elle ! La robe pour le Liban, ce sera celle-là. Oubliée celle de l’autre magasin. J’adore le col, j’adore le dos un peu ouvert, j’adore la ceinture, j’adore qu’elle marque le début des hanches, j’adore le tissu, j’adore les poches, c’est ELLE, c’est ELLE, c’est ELLE.

Ma témoin acquiesce. C’est celle-là. Et le prix ? Pile dans le budget. OK, on réfléchit et on en reparle.

Recherche robe de mariée pour mariage à l'étranger

Crédits photo : À gauche : Les Mariées d'Elodie, modèle Carla - À droite : photo personnelle

On en reparle. Il me faut l’avis de mes autres témoins et de Maman. On programme un autre rendez-vous dans ces deux boutiques, dans le même ordre, en présence de C., de L. (mon autre témoin) et de Maman (les deux autres témoins ont donné leur avis sur photo).

Et là, rebelote. Je reste sur mon premier avis pour la robe pour Nantes. Ma mère acquiesce. C. et L. préfèrent la première, mais mon choix est arrêté. Je commande, et on file au second rendez-vous.

Même accueil déroutant. Elle me sort LA robe. Ce n’est pas MA robe ! Elle est en satin blanc. Elle n’a plus le modèle en mikado en magasin. Je suis déçue. Terriblement déçue. Maman, qui s’est déplacée exprès, ne la verra pas en vrai. Maman, C. et L. sont outrées, à deux doigts de quitter le magasin. Je garde mon calme, je la passe quand même. Avis unanime. C’est ELLE, même si ce n’est pas le bon tissu. C’est MOI, cette robe. Je la commande, même si je suis déçue. Et on part.

Reste maintenant à programmer mon régime avant la prise de mesures et à trouver les accessoires pour les prochains rendez-vous en janvier 2017 !

Alors, que penses-tu des robes que j’ai choisies ? Et finalement, je fais quoi pour le civil ? Tu en penses quoi, toi ? Donne-moi ton avis !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Trois mariages… trois robes ??! – Partie 3 : les derniers essayages et tadaaaam !”

  • Du coup si j’ai bien compris, tu as pris le modèle Frida ?? Parce que vraiment, je la trouve SUBLIME !
    La robe du Liban est vraiment top elle aussi 🙂 !

    • Ouiii j’ai choisi Frida !! je l’adore. Et depuis j’y suis retournée pour la prise de mesures (après régime) donc elle est encore mieux !! mais il faudra attendre pour la voir sur moi 😉

  • Bon je suis totalement tombée amoureuse de la robe Bianca donc complètement d’accord avec ta témoin. Le devant est sublime, cette dentelle, avec la petite couronne je la trouve très romantique, moderne, elle te va superbement bien ! Qu’importe le choix tu es sublime dans les deux de toute façon ! Hâte de connaître ton choix 🙂

    • Merciii ! Moi ce qui me dérangeait c’était l’effet que ça rendait sur les épaules et la poitrine. On ne peut pas dire qu’elle soit petite, du coup ça m’était trop l’accent dessus et je suis pas fan !

  • Tes deux robes sont bellllllllllllllllllllles !!!!! Tu portes la deuxième magnifiquement bien (qu’est-ce que c’est joli la taille marquée !). Et du coup hâte de te voir dans celle que tu as choisi pour la France !
    Par contre, si j’ai tout suivi, tout nous a montré que 2 robes ? Ma curiosité reste éveillée :).

  • Bonjour, j’avais mis un commentaire, mais il a disparu ! Je reviens donc : je suis sidérée en lisant que tu comptes faire un régime !!! On est comme on est, et de nos jours on a la chance qu’il y ait des tas de modèles de robes, et donc qu’il y ait des modèles pour toutes les morphologies. Pour moi, si un modèle ne convient pas “vraiment” c’est tout simplement qu’il n’est pas adapté à notre morphologie ; mais il y en a d’autres qui seront superbes. Personnellement j’ai du ventre (je ne peux porter que des hauts amples, jamais de tee-shirt) et j’ai pourtant trouvé une robe magnifique qui me mettait en valeur et cachait ce ventre. Alors, à moins de vouloir être “déguisée” pour son mariage, je ne comprends pas cette manie de vouloir mincir à tout prix, devenir une autre, alors que notre amoureux/amoureuse nous aime ainsi !

    • Bonsoir Véronique. Je dois avouer que je suis surprise de votre commentaire. Je ne pensais pas faire l’apologie de la minceur et du régime. Il s’agit d’un choix personnel. En l’occurrence je trouvais déjà avant que j’avais un peu trop de poids et du coup j’ai voulu les perdre avant mon mariage. Les choses s’arrêtent là et n’engage rien de plus.

      • Oui bien sûr, si c’est quelque chose que de toute façon tu comptais faire parce que tu ne te sentais pas bien ainsi et pas “pour être mince à tout prix” ok ! Mais quand je lis qu’une personne programme un régime, sans autre explication, ça me fait réagir… Il est vrai que selon les circonstances cela peut se comprendre, mais il faut expliquer un minimum… Bonne suite de préparatifs à toi.

  • Je suis d’accord avec Madame Peach ! Les 2 formes te vont : fluide et “A-line”.

    Cette chance que tu as de pouvoir porter les 2 styles pour tes 2 mariages 😀

    En tout cas, je valide complètement ton choix <3

    • J’avoue j’ai de la chance ! et en plus de les avoir très rapidement et dans mon budget !! j’y retourne mardi pour l’essayage à ma mesure (normalement!!) 😉

  • Les deux robes te vont à merveille! Je me suis mariée il y a 3 mois avec la robe Carla, achetée également dans la boutique Les Mariées d’Elodie. J’étais très à l’aise dedans toute la journée et elle a fait sensation!!!

    • Merci Madame Running !!! et merci de ton retour sur cette robe !!! je l’adooore aussi et je me demandais si ca allait faire tout au long de la journée. Par contre, juste pour savoir je veux surtout pas polémiquer ici, mais tu as pensé quoi de la vendeuse ?

      • Je suis très partagée sur la vendeuse, elle est très directive et ne prend pas le temps (j ai eu deux essayages après avoir commandé la robe et c était vraiment au pas de course, et j avais emmené des accessoires pour tester avec la robe et j ai a peine eu une minute pour essayer ); et pas hyper aimable avec mes temouines…mais la robe a été parfaitement faite a mes mesures, la longueur de la traine était parfaite, le timing a été respecté donc rien a redire la dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *