Récit de quête n°11 : Trouver un duo de photographe/vidéaste – Partie 1

Après avoir bouclé la salle et le traiteur, je me suis penchée sur nos prochains prestataires à choisir avec grand soin : le vidéaste et le photographe. Oui, je veux les deux, car je suis persuadée que certains moments seront mieux « capturés » en photo et d’autres seront plus « vivants » en vidéo.

Crédits photo (creative commons) : sbtlneet

Comme je ne suis pas difficile (!!!), je recherche absolument un duo de vidéaste/photographe, habitués à travailler ensemble, afin de partager leurs idées et s’entraider pour leur réalisation. Ne sachant pas trop par où commencer, je retourne sur mariages.be (portail qui m’avait déjà bien servi pour ma recherche de salle) et je commence à écumer les sites des prestataires proposés. J’en retiens 4, que nous rencontrons avec Chéri.

Nos souhaits et contraintes

Il faut savoir que notre souci principal, c’est la durée de la prestation. Rappelle-toi, nous nous marions à 1h30 de notre lieu de départ et de notre salle de réception, ce qui nous fait perdre 3h rien que dans ce trajet. Ils arriveraient à 8h30 chez ma maman pour capter la fin de mes préparatifs et repartiraient vers 22h30 (après l’ouverture de bal), ce qui nous ferait environ 14h de prestation sans les retards (sachant que la plupart des forfaits photographes se limitent à 12h).

Pour la vidéo de notre mariage, nous ne voulons pas un simple « reportage » des séquences mises bout à bout. Ce serait trop long et surtout ennuyeux à regarder. Nous voulons un montage dynamique qui dure entre 30min et 1h, selon s’il y a beaucoup de contenu intéressant ou non. De plus, nous aimerions intégrer à cela des interviews de nos proches, avec quelques questions typiques « Quelle impression vous a fait Melle Ophrys quand vous l’avez rencontrée ? », « Avez-vous quelques mots pour les mariés ? », « Comment décririez-vous leur couple ? », etc. C’est, je trouve plutôt chouette, entre émotions et rires et ça cela vient régulièrement ponctuer la vidéo, lui donnant du rythme.

Crédits photo (creative commons) : jarmoluk

1ère rencontre, un côté familial

Il s’agit d’un vidéaste habitué à travailler avec le système d’interview (c’est d’ailleurs sa spécialité). Il nous reçoit chez lui, avec sa femme et leur bébé (ambiance familiale et chaleureuse, parfait). Lors de nos échanges, il nous avait conseillé une photographe avec laquelle il a l’habitude de travailler, qui est présente également. Dès le début ils s’intéressent à notre mariage, ils me félicitent pour avoir déjà préparé un planning assez précis (Merci merci), ils nous posent plein de questions auxquelles on n’avait pas encore pensé et qui nous ont permis de nous projeter. Ça m’a fait du bien et surtout ça a permis à Chéri de visualiser un peu le déroulement de notre mariage, car tout ça pour lui c’était loiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin.

Nous apprécions beaucoup son travail, montage très dynamique, 30 min max au final mais il nous fournit tous les rushs si jamais on veut visualiser une séquence particulière en entier, voire faire nous-même un montage plus long si l’envie nous prend. Le souci c’est son prix : le montant affiché sur son site est hors taxes. Et forcément 21% en plus, ça change tout… De plus, pour certains moments clés (découverte des mariés, cérémonie civile), nous avions envie d’un champ/contrechamp afin de capter le moment dans son entièreté, ce qui impliquait un 2ème vidéaste et donc un coût supplémentaire.

Du côté de la photographe, elle est très discrète (c’est selon moi une qualité pour un photographe) et de fait elle capture beaucoup « sur le vif » : Dans son album de démo, il y a très peu de photos où les gens regardent l’objectif, et ça nous plait. Bonne surprise également de la part de Chéri : Il se rend compte que les photos ne font pas forcément « doublon » avec la vidéo. Lui était parti du principe que nous n’aurions besoin d’un photographe que pour les photos de couple, le reste de la journée étant couvert par le vidéaste. Et là, en voyant son travail, il a changé d’avis et la veut pour toute la journée. Merci Emilie d’avoir provoqué ça chez lui !

Bref, nous repartons de là et attendons leur devis personnalisé. Celui du vidéaste nous parvient 2 semaines plus tard et effectivement, c’est cher. Nous nous y attendions, mais son travail est de qualité, donc nous nous préparons psychologiquement à mettre la main au portefeuille. Et le devis de la photographe ? À l’heure actuelle, nous l’attendons toujours…

2ème rencontre, une différence de langue

Style totalement différent. Il s’agit d’un Américain (qui parle assez bien français, mais avec un fort accent) qui travaille avec un Anglais en tant que photographe. Je n’ai aucun souci avec la différence de langue, mais je me dis que pour notre projet d’interview, si les invités et le vidéaste ont du mal à se comprendre ça risque de ne pas bien aller (le but étant de mettre les invités à l’aise et d’aller chercher les confidences…).

De plus, lui fait clairement du reportage. Nous avons visionné en diagonale une de ses vidéos, ça durait 2h et il n’y a quasiment aucune coupure. Personnellement, je n’ai pas envie que tous les petits couacs de la journée se retrouvent sur ce film, juste le best of. Dans cet exemple, nous avons vu les moments de flottement lors de l’entrée du cortège à l’Eglise, ou chacun se demandait un peu ce qu’il fallait faire, quand et comment est-ce qu’il fallait se mettre en route… Ou encore le marié, qui était en train de se faire enfiler sa veste par un proche, et qui décide tout à coup de sortir du champ (on l’avait probablement appelé), abandonnant l’autre personne qui fait « pffff » et lève les bras en l’air…

Ça n’a rien à faire dans un film de mariage (enfin, selon moi). Ça peut paraître un peu « trop lisse » pour certain(e)s d’entre vous, mais nous souhaitons que les 30-60 min du film final ne contiennent que les moments positifs de la journée. Après, pour le côté « back stage et couacs en tout genre », on peut songer à avoir ça sur un 2ème DVD, ou alors en bonus type bloopers à la fin du film, pourquoi pas, mais pas au milieu…

Nous disons merci au monsieur et nous partons en se disant que non, ce n’est pas lui « le bon ». Pourtant, son tarif était moitié prix du premier vidéaste que nous avions rencontré, mais il ne correspondait clairement pas à notre style.

Et toi, tu souhaites aussi un photographe ET un vidéaste pour ton mariage ? En as-tu rencontré plusieurs ? Dis-moi tout ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “Récit de quête n°11 : Trouver un duo de photographe/vidéaste – Partie 1”

  • Je me sens tellement concernée par ton article….J’ai pris ma décision hier pour le photographe et vidéaste de mon mariage.
    Au delà du tarif j’ai privilégier le “coup de coeur” pour travailler avec des prestataires qui me mettent à l’aise et dont j’aime le travail.

    C’est hyper important de se sentir en confiance avec ses photographes/vidéaste pour être détendue le jour J.

    • En effet, on dit toujours qu’il faut privilégier le feeling au prix avec les prestataires, mais c’est encore plus vrai pour le photographe/vidéaste qui va te suivre toute la journée et dans tes moments les plus intimes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *