Comment j'ai fini par trouver ma robe de mariée d'hiver (Ouf !)

Le premier épisode t’a laissée en plein suspense : vais-je ou ne vais-je pas entrer dans cette boutique où je n’ai même pas rendez-vous, où les premières robes sont à presque 1000€ (mon budget max), et avec laquelle je n’ai pour l’instant eu aucun contact ?

Nous sommes au feu rouge, j’attends de pouvoir redémarrer, et j’explique à ma copine que, non, je ne veux pas y aller, que je lui ai promis une promenade à la mer, pas quelques heures de plus dans une boutique.

Elle entame alors une tirade : « mais-je-suis-venue-pour-te-voir-essayer-des-robes-d’abord-alors-on-peut-y-aller-ça-ne-me-gêne-absolument-pas-au-contraire-j’étais-contente-ce-matin-allez-s’il-te-plaît-si-ça-se-trouve-la-robe-de-tes-rêves-t’attend-dans-ce-magasin-en-plus-j’ai-mon-super-appareil-photo-avec-moi-je-pourrais-te-mitrailler-allez-s’il-te-plaît ! »

(Je dois avouer qu’elle sait être persuasive).

Âme faible, je cède (qui est la plus heureuse, je ne sais pas !). Nous garons la voiture, et allons voir à la boutique. Je suis surexcitée, je n’arrive pas à croire que je vais encore essayer des robes et jouer à la princesse. J’ai un peu honte aussi parce que je porte mes bottes extra-pas-chères, moches, un peu poussiéreuses et plutôt boueuses, qui ne sentent pas forcément très bon… Des bottes pour aller gambader à la mer en octobre, quoi!

Au passage, au comble de l’excitation, on prend des photos un peu folles, mais surtout floues :

Tenue pour essayer robes de mariée

La grande classe, hein, pour aller essayer des robes de mariées?

Bref, on descend la rue, entre dans la boutique, et mon in-croy-able timidité reprend le dessus. Je bafouille un truc à propos de leur site internet, mais dès que les mots sortent de ma bouche, je me souviens qu’ils n’ont pas de site internet. C’est pour ça que je n’avais pas envie d’y aller. Je rougis jusqu’à la racine de mes cheveux, me souviens que je voulais dire que je passais devant, et réussis à bafouiller un truc qui voulait vaguement dire « est-ce que vous avez des disponibilités, là maintenant, pour essayer des robes ? »

Coup de chance, la boutique est vide ! Double coup de chance, la vendeuse semble spécialisée en bafouillage ès timidité : elle a compris ce que je voulais dire.

J’ai donc la chance de pouvoir essayer des robes. Elle me demande ce que j’aime. A nouveau, je baragouine quelque chose qui voulait dire que je ne savais pas trop, peut-être quelque chose de simple, peut-être quelque chose avec du volume. Sûrement du blanc, mais je veux bien essayer l’ivoire. Peut-être une robe bustier mais je n’aime pas mes épaules. A nouveau, à mon grand étonnement, elle comprend. Elle doit avoir au moins un doctorat en marmonnements !

Me voilà donc à nouveau en cabine, avec chaussures, guêpière, jupon, prête à attaquer.

La première robe est une robe blanche. La vendeuse veut me prouver que ça ne me va pas du tout au teint. Je dois avouer que la démonstration est plutôt… réussie. On passe très vite à la suivante.

Essayages de robe de mariée d'hiver

(Là, j’étais en train de dire que je me faisais penser à un Simpson déguisé en mariée).

La seconde est un style qui ne me va pas du tout. D’ailleurs, je ne te montre même pas de photo tellement j’ai honte de l’avoir ne serait-ce qu’enfilée. (Tiens, c’est drôle d’ailleurs, le style que j’ai essayé c’est : fluide, taille empire, des tissus légers et un jupon tout simple. Ca ne te rappelle rien ?)

La troisième robe… ne faisait pas DU TOUT partie de ma « liste de robes que je pourrais porter ». Je l’ai essayée, pour ne pas froisser la vendeuse.

Et pourtant…

Dieu qu’elle était belle, cette robe. Juste ce qu’il fallait, elle me faisait une taille de guêpe, des bras ma foi très corrects, une poitrine juste ce qu’il faut. La longueur était parfaite, la couleur était parfaite, et le petit détail sur le côté était parfait. Le coup de foudre instantané.

Oui mais…

On était en octobre. Un an et quelques mois avant le mariage. Je n’avais ni décidé de commander, ni le budget pour commander. La réduction proposée par la vendeuse pour cause de fin de série n’y a rien fait, je suis partie ce jour-là sans commander.

S’en est suivi des mois de réflexion. Je commande ? Je ne commande pas ? Je commande ? Je ne commande pas ? Et si j’en trouvais une plus belle ?

J’ai fait d’innombrables autres essayages, dans d’innombrables boutiques, pour arriver à la conclusion, en février dernier, que cette robe croisée à l’improviste était bien ZE robe.

Oui, mais…

Entre temps, les collections avaient changé. Ma robe n’était plus commercialisée.

La boutique a commencé par me dire qu’il n’y avait pas de solution, pour continuer par me dire  qu’il y en avait une, qu’on pouvait faire une exception, pour finir par me dire que finalement la seule façon d’avoir cette robe, c’était de trouver une boutique qui avait ma taille en modèle d’essayage (ça tombe bien, ma taille, c’est exactement la taille dispo en magasin).

Quelques jour après, bonheur ! La boutique m’appelle pour me dire que, c’est bon, ma robe m’attend au magasin.

Quelques coups de fil plus tard, rendez-vous est pris pour un joli jour du mois d’avril pour revoir ma précieuse…

Cependant, je ne t’en dirai pas plus! Il te faudra attendre le mois de décembre pour découvrir la robe qui fait battre mon coeur.

Allez, juste parce que c’est toi, un preview quand même…

Essayages de robe de mariée d'hiver

Et toi, tu as fini par choisir une robe qui ne faisait absolument pas partie de tes critères de départ ? Tu as mis longtemps avant de te décider ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “Comment j'ai fini par trouver ma robe de mariée d'hiver (Ouf !)”

  • « Et toi, tu as fini par choisir une robe qui ne faisait absolument pas partie de tes critères de départ ? »

    oui, complétement ! je ne l’ai essayé que pour faire plaisir à ma soeur !!!!

    « Tu as mis longtemps avant de te décider ? »

    un gros quart d’heure !

    vivement décembre de voir ta merveille !

  • Tu m’as bien faire rire avec ton allusion à Marge Simpson !!

    Vivement de découvrir la jolie robe, les broderies me plaisent déjà !

  • Aaaarrghhhh ! Mais quel suspense !!!! j’ai bien cru que tu n’aurai pas ta robe ! Et en plus tu ne nous la montre même pas en entier ! Vilaine ! 🙂
    Finalement ton amie a bien fait d’insister alors. Tu ne nous parle pas du budget ? Tu as l’as explosé ou tu es resté dans les clous ?
    Moi ma robe c’est celle que j’aimais le moins dans la sélection que la vendeuse et moi avions faite. Et une fois sur moi, c’était évident que c’était celle là ! Moralité, les bonnes vendeuses ont le coup d’œil pour repérer ce qui nous va !

    • Ah oui, c’est vrai, j’ai oublié de parler du budget… Je suis restée dans les clous! J’avais un budget de 1000€ grand maximum, j’en ai pour 980€ pour la robe, le jupon, et un accessoire!

  • Haha! J’ai mis 6 mois !!!!!! et j’ai pris quelque chose que je ne voulais ABSOLUMENT PAS non plus je raconterai ça dans un article! Ca me fait rire j’ai l’impression qu’on est toutes pareilles on vient avec de gros « ça je veux ça je veux pas » et en fait ben … ça sert à rien!
    Hâte de la voir!

  • Pour ma part, je suis rentrée dans la boutique en disant: je veux pas de dentelle, de brillant, de froufrou… en résumé: je veux du simple.

    Avec un petit sourire en coin, la vendeuse me fait essayer une simple
    Ben je ressemblait pas à une jolie mariée.
    Et la vendeuse: « bon maitenant laissez moi faire ».
    J’ai essayé toutes les robes qu’elle me proposait tel un jeux et bim, LA robe est là.
    Elle a du brillant, des plis partout, des frousfrous mais je la kiffe…

  • je revais d’une robe de princesse… longue traine, bustier et dentelles!!

    sauf que… le bustier avec un 110E c’est pas terrible donc : bretelles…

    la longue traine ne faisais « que » 1m50 ou 2m…

    j’avais craquée sur 2! une un peu rose à dentelles à 1400€… et une rouge et blanche!

    le budget pour la 1ere, et la couleur pour la 2nd, m’ont fait choisir une 3eme.. qui m’allait plutot bien! mais qui n’étais pas un coup de foudre!

  • Moi, déjà la boutique c’etait un choix par defaut… Car j’étais sure sure et archi sure de choisir ma robe dans une boutique dont je revais devant la vitrine depuis des années….. Sur insistance de ma soeur, j ai pris un rdv ds une autre boutique, sur insistance de la vendeuse j ai essayé ce modele, et sans insistance de personne (témouines/maman/soeurette étaient d accord) j ai flashé sur celle la… comme quoi!

  • On est toutes pareilles, en somme !

    PS : un aperçu de la robe ? Mais c’est cruel ça, maintenant va falloir attendre quatre mois pour en savoir plus !

  • Ah heureusement que ta super copine t a convaincu
    C est Tjs quand on s y attend pas qu on trouve notre précieuse

    Hâte de la voir

    Et bien je voulais une robe de cocktail et j ai finalement achete une robe de marie
    Pas déçue j ai adoré ma robe
    La elle est chez Couturiere pour devenir une robe de cocktail

  • Finalement sympa cette copine de t’avoir poussé à aller faire des essayages…
    C’était TA robe, celle qu’il te faut 😉
    Hâte de voir le résultat le jour J

  • Et oui, moi aussi ma robe a des critères que je ne voulais pas et moi aussi c’est la vendeuse qui me l’a déniché :p

    Sinon, moi je trouve que la robe dans laquelle on te voit et belle et te va bien. Mais je comprends parfaitement si elle n’est pas à ton gout. Toujours est-il que tu es déjà ravissante dans cette robe. Faut pas demander comment tu vas être encore plus belle dans TA robe 🙂

  • Non non non rooooo j’aurai tellement aimer voir ta robe
    Dans tous les cas je trouve que même si la Première robe sur la photo était pas top, bref je trouve que tu feras une très très jolie mariée
    Je suis impatiente de lire la suite de ton aventure ^^
    Ps pour te répondre on est allée dans une boutique avec ma maman qui tenait absoluuument à me faire essayer une robe blanche alors que je voulais absoluuument de l’ivoire #grommelement et en fait c’était celle dans laquelle je me sentais le mieux et qui me plaisait le plus … Donc je l’ai prise j’avoue qu’après quatre mois sans l’essayer et toutes ses nouvelles collections … J’hesite et je regrette d’avoir céder si vite au discours de la vendeuse #cestunprototype ilyenaquune bref du coup impatiente de ressayer bon courage et félicitations

  • Ah fin du suspense !
    J’ai hâte d’en voir plus !

    Pour moi aussi, ma robe avait quelques éléments dont je ne voulais pas (des « brillants »), mais une fois sur moi… ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *