Trouver un traiteur de qualité sans y laisser un rein

Aaaah le choix du traiteur, encore une vraie épopée !

Maintenant que nous avons deux lieux de réceptions nous devons penser organisation. Nous réfléchissons donc à toutes les possibilités qui s’offrent à nous. Nous établissons le planning de la journée à rebours, c’est-à-dire en partant du gâteau à minuit et en remontant le fil de la journée jusqu’à la cérémonie. Ainsi, nous savons combien de temps nous allons pouvoir consacrer au vin d’honneur, au cocktail et au dîner.

Oui tu as bien compris, nous voulons faire un vin d’honneur et un cocktail. Le vin d’honneur aura lieu à la salle paroissiale à 50 mètres de l’église et le cocktail dans le parc du château afin de profiter du beau jardin à la française et de la fontaine.

Comme tu le pressens, ça fait beaucoup de choses à manger et à boire tout ça. Nous décidons donc de supprimer l’entrée et de demander un simple amuse-bouche à la place.

Melle Médicis - Macarons

Crédits photo : Nicolas Grout Photographie

Nos critères

Nous prenons appuis sur les offres des salles avec traiteur imposé pour établir des critères, là aussi, afin d’être le plus efficaces possible.

Il faut que le traiteur nous propose :

  • un vin d’honneur d’1h30 pour 200 personnes. Ce vin d’honneur doit être en miroir, c’est-à-dire qu’il doit comporter des pièces sucrées et salées et que ces dernières doivent visuellement ressembler à des pièces sucrées. Nous voulons, par exemple : des madeleines, des cannelés, des mini-éclairs, etc. Nous n’indiquons pas un nombre de pièces mais nous précisons que nous ne voulons pas “gaver” nos invités qui restent toute la soirée. Nous demandons donc une offre qui intègre le fait qu’il y aura un vin d’honneur suivi d’un cocktail et d’un repas.
  • un cocktail pour 100 adultes et 15/20 enfants. Idéalement nous aimerions des verrines, un panier de légumes et ses sauces, 2 animations (foie gras poêlée et jambon cru à la coupe) et une soupe de champagne.
  • un dîner pour 100 adultes et 15/20 enfants avec un menu décliné comme il suit : une mise en bouche, un plat, un trou normand, un plateau de fromages affinés, un croquembouche (3 choux) servi avec du champagne, du café à discrétion et un panier de fruits pour le reste de la soirée. Nous demandons également s’il est possible de faire venir un dessert d’ailleurs. En effet, nous, enfin surtout moi, rêvons d’avoir un entremet d’un  célèbre salon de thé des Champs-Elysée en dessert, ça serait un beau clin d’œil à notre premier repas ensemble.
  • un devis qui comprend les softs en bouteille en verre (dont une marque d’eau à laquelle je tiens particulièrement), l’accord mets-vins (et donc champagne), le service déclaré et chargé, la verrerie, la vaisselle, la platerie et le nappage.
  • enfin le devis ne doit pas excéder 15 000€/12 000€ pour la nourriture et 3 000€ pour l’alcool. Nous ne mentionnons bien évidemment pas cet élément, c’est le meilleur moyen d’obtenir un devis surévalué, mais nous le gardons à l’esprit pour faire notre choix. Je te précise qu’il s’agit de la somme que j’avais évaluée moi-même, ça n’avait pas été validé par les “sponsors”, à savoir nos parents ce qui a posé problème par la suite.

Nous avons volontairement fait quelque chose de précis, il nous semblait plus facile et efficient que ça le soit. Nous n’émettons aucune exigence quant au contenu des assiettes, à part la qualité bien sûr. Libre aux traiteurs de nous séduire avec leurs propositions.

Melle Médicis - Brochette de foie gras

Crédits photo : Nicolas Grout Photographie

Les devis

Monsieur Médicis et moi-même nous contactons une dizaine de traiteurs. Et là c’est le choc ! Ma sœur travaille dans la restauration et a eu l’occasion de servir pour de grandes maisons. De plus, elle m’a permis de travailler avec elle dans un hôtel 4 étoiles, je sais donc ce qui fait la qualité d’une prestation.

Petit florilège :

  • 1ère offre : alors que nous avions dit “pas de gavage”, on nous propose, 10 pièces et 2 animations pour le vin d’honneur et 12 pièces et 2 animations pour le cocktail suivi d’un dîner avec une entrée. Notre idée de vin d’honneur miroir ne les a pas inspiré, nous n’avons le droit qu’à la liste de leurs mets habituels. Pour le dessert, comme pour compenser le gavage post dîner, nous n’aurons le droit qu’à 2 choux, il faut compter 2,00€ le choux supplémentaire. Enfin, la proposition dépasse de 2500€ le budget et l’alcool n’est pas compris. Allez, ciao, bye bye. Au suivant !
  • 2ème offre : il ne s’agit pas d’un devis, seulement de l’ensemble de leur offre. Nous faisons le calcul nous même en épluchant leurs documents. Le matériel n’est pas compris dans leur forfait, il faut ajouter pour chaque convive supplémentaire au vin d’honneur 3,00€. Je comprends que l’on paie cette mise à disposition mais franchement, pourquoi ça n’est pas directement dans le prix du forfait par invité ?! Enfin le personnel n’est pas compris et nous n’avons pas d’information quant aux prix des alcools. Selon nos calculs, en passant par ce traiteur nous dépasserions notre budget.
  • 3ème offre : pas de vrai devis là non plus et le personnel est facturé en “net hors taxes et hors charges”, donc au noir. D’après nos calculs, niveau budget ça passait.
  • 4ème et 5ème offres : nous n’avons un devis que pour le cocktail et le dîner et aucune boisson n’est comprise. Ça commence à m’agacer ! Selon nos calculs toujours, les deux prestations rentreraient dans le budget.
  • 6ème offre : ça s’améliore ! Le nombre de pièces entre le vin d’honneur et le cocktail est tout à fait correct par contre pas de pièces salées ressemblant à des pièces sucrées et une entrée est prévue. Le budget est sauf ici.
  • 7ème offre : toujours pas d’effort de personnalisation et le must, du must, c’est à nous de déclarer le personnel ! Oui, donc s’il y a un souci c’est nous les employeurs et pour bien faire il faut les télé-déclarer un à un dix jours avant la prestation. Comme si je n’avais que ça à faire 10 jours avant ?! Pour “rigoler” nous faisons le calcul, si on passe par ce traiteur nous allons devoir payer 2000€ de salaires, et hop, deux mois après, re-2000€ de charges patronales ! AU SUIVANT !!!
  • 8ème “offre” : et pour finir une bonne blague. Une offre qui n’en est même pas une puisque ne figure que les prix globaux pour les propositions de menus. Il n’y a rien sur ce qui est inclus (le nappage, la vaisselle, etc.). On sait juste que le service ne l’est pas. Pour finir de me faire un avis sur ce traiteur, ma sœur a travaillé avec une fois et elle me précise qu’il prévoit délibérément moins de personnels, afin de présenter une facture moins élevée que la concurrence, et que bien souvent ce ne sont pas des professionnels. Ainsi, la fois où elle a travaillé avec lui, la mariée est venue la voir en pleurs tellement c’était du grand n’importe quoi.

Ahem… Que dire ? Et c’est sans parler des offres que j’ai demandées et jamais reçues.

Melle Médicis - Eclairs

Crédits photo : Nicolas Grout Photographie

Après l’épluchage réglementaire de toutes ces offres je suis exsangue et lasse. Ma mère qui n’imaginait pas de tel prix est autant déprimée qu’horrifiée. Pour elle un vin d’honneur ne pouvait pas coûter plus de 1000€. Bien entendu ce n’est pas impossible mais pas avec du champagne, de la vraie vaisselle, du personnel et des pièces pour 1h30 de vin d’honneur, le tout, pour 200 personnes, c’est plus compliqué. Ma sœur qui est là lui fait comprendre qu’il faut mettre en accord nos attentes et le budget, et vice-versa. Nous effectuons un classement des offres mais nous décidons de ne rappeler aucun traiteur pour le moment. Nous voulons poursuivre nos recherches.

C’est ainsi que je contacte, sans le savoir, un traiteur parisien très réputé. Leur service commercial m’appelle dès réception de mon e-mail. La réactivité me plaît et les questions sont plutôt pertinentes : est-ce qu’il y a une cuisine équipée ? Est-ce que nous avons une idée précise du plat que nous voulons ? Pareil pour les fromages, etc. Le vin d’honneur miroir ? Pas un problème ! Elle me plait bien cette dame dit-donc mais je déchante très vite. En effet, elle me précise qu’il sera impossible de faire venir un dessert d’ailleurs, aussi réputé soit le pâtissier qui l’a préparé, la maison ne veut pas risquer de voir son nom associé à une hypothétique contamination alimentaire. Mouais.

Une fois toutes ses questions passées en revue, elle me donne un prix par personne : 160€. Outch ! “Ah mais le dîner aura lieu dans le 77 ! Donc il faut compter 200€ par personne, sans l’accord mets-vins et si vous voulez qu’on fasse aussi le vin d’honneur, qui n’aura pas lieu au même endroit il faudra voir ça en plus, dans les 75€ sûrement”. Gloups ! Franchement, même si ça avait été dans notre budget ça aurait été niet ! C’est quoi ces façons de faire augmenter le prix de 40€ par personne parce que ce n’est pas dans Paris intramuros ?! Tous les autres traiteurs établissaient un chiffrage des frais de déplacement, alors bien évidemment ça impactait le devis global, et c’est tout à fait normal, mais ça n’impactait pas le prix du menu par personne de manière aussi direct ! Ça fait tout de même 4000€ de frais de déplacement alors que l’offre la plus chère que nous avons reçue sur ce point dépassait à peine les 400€ ! Voilà, voilà, voilà.

Quand j’ai dit le nom de ce traiteur à ma sœur, elle m’a dit que les tarifs ne l’étonnait pas mais que la pratique d’imputer les frais de déplacement au menu individuel et non sur la facture globale était très rare.

Melle Médicis - Roulé de jambon-fromage

Crédits photo : Nicolas Grout Photographie

Aller pour finir, une dernière anecdote. Alors que je suis en pleine révisions pour mes examens de fin d’année, je profite d’une pause pour envoyer une nouvelle salve de demandes de devis. Je précise que je ne veux pas être déranger à deux dates précises. Et forcément une gentille commerciale m’appelle un de ces jours-là ! Je n’ai pas beaucoup dormi ces derniers jours, alors je décroche sans réfléchir. La personne se présente, bon je me dis que ça ne va pas durer longtemps car mon e-mail était très complet. Oui, bah non. Elle me fait répéter quasiment tout ce que j’ai écrit dans mon mail du nombre de convives aux lieux de réception en passant par le type de prestation que nous voulons. Je suis excédée et je veux en finir au plus vite, je dois réviser moi !!! Je me fais donc avoir quand elle me demande mon budget, ce qu’aucun prestataire ne m’a demandé jusqu’alors, et lui répond. Et là, tiens-toi bien, je l’entends dire à voix basse : “ah bah va falloir que j’augmente ça, et puis ça”… Je suis folle de rage ! Elle a de la chance que je préfère passer mon temps sur mes révisions qu’a lui dire ce que je pense celle-là.

Et voilà comment à M-9, avec un budget qui nous semblait confortable, nous n’avons toujours pas de traiteur ! Je vais pleurer et je reviens.

Toi aussi tu as eu dû mal à t’y retrouver dans la jungle des traiteurs ? Tu as été sidérée par la variété des pratiques ? Tu es passé par une salle où tout était inclus ? Tu es également tombée sur des gens clairement malhonnêtes ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Trouver un traiteur de qualité sans y laisser un rein”

  • Oh là là l’angoisse ! Je me doute que vous avez fini par trouver une solution, mais sur le moment ça devait être un peu le stress en effet … Est-ce à cause de la région parisienne que les prix sont si élevés ? Ça me semble monstrueux … (on s’en est tirés pour moins de 70 euros par personne mais on était en province, ça explique peut-être la différence ?)

    • Effectivement Mme Suzette dès que c’est en région parisienne c’est 20 à 30% plus cher.
      De plus, ce surcoût n’est pas du tout synonyme de qualité.
      Nous avons effectivement trouvé une solution. Je viendrai l’exposer très prochainement.

  • ohlalalala comme je te comprends, nous sommes à m-10 et nous allons tout juste bloquer notre traiteur!! nous avions demandé pas mal de devis dont le devis du traiteur du domaine qui était juste indécent il nous facturait pour près de 1500e de vaisselle et les tables pour poser les plats du VH ainsi que des frais de déplacements alors qu’ils bossent avec le domaine et sont à cotés.
    Aucun des autres traiteurs ne nous en facturait on a trouvé ça dingue.

    Mais je crois que le pire, c’était l’option “soft et eau minérale” pour le lendemain matin à 5,50euros par personnes.

    On devrait recevoir nous le devis modifié de notre traiteur demain et signé dans la foulée je pense

    • Le cas de figure que tu cites relatif à la vaiselle et les tables est pas mal non plus. Je ne comprends pas comment ces pratiques peuvent perdurer. Je ne connais pas un seul couple qui n’a pas comparé les prix, budget confortable ou non. Je serais curieuse de savoir avec qui ça fonctionne !

      Pour le budget softs ce n’est pas la première fois que je lis de tels prix malheureusement. Mais ça se négocie tout ça il me semble.

      Vous avez reçu le devis ? Ca vous convient ? Pas de mauvaises surprises ?

    • Merci Mme D, moi aussi je suis contente d’être de retour.

      Ce qui me rassure, c’est que visiblement je ne suis pas la seule que les traiteurs ont failli faire tourner en bourrique.

  • Oh la la ! Impressionnant tout ça !
    Je pense que les traiteurs en région parisienne se font bien plaisir au niveau tarif et conditions. Même si pour nous il était difficile de choisir, je n’ai pas ressenti l’impression d’être prise pour un “pigeon”.
    (Et les devis à calculer soit-même… J’ai aussi donné)

    • Je crois que c’est comme partout, il y a des traiteurs consciencieux et d’autres moins regardant. Il y a de l’argent en jeu, souvent de grosses sommes alors l’éthique n’est pas toujours au rdv même chez les traiteurs réputés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *