Opération boutonnières pour le marié et ces messieurs

Maintenant que le Grognon est habillé, chaussé et accessoirisé, il ne lui manque que la petite touche finale qui fera de lui THE GROOM parfait : sa boutonnière.

Valentine Poulain http://valentinepoulain.com/

Crédits photo : Valentine Poulain

Revenons au mois d’août 2016… À seulement quelques semaines du grand jour, nous étions quasi prêts (tenues, déco, organisation…). En vérité, je pense que nous aurions pu nous marier le 10 août, sauf qu’avec le petit mois qu’il me restait à disposition, j’ai pu encore peaufiner quelques détails de déco, mais sans pression, et surtout sans but d’entreprendre quoi que ce soit de foufou qui aurait risqué de me mettre en retard, car j’étais à ce moment fatiguée et un peu lassée de tous ces DIY.

Ainsi, bien que j’avais initialement prévu de faire les boutonnières de ces messieurs moi-même, je me suis mise à prospecter chez des fleuristes, et je me suis rendu compte que pour la modique somme de 5€, je pouvais avoir une boutonnière simple, champêtre et tout à fait convenable. 35€ (il m’en fallait sept) serait donc le prix de ma tranquillité. En effet, je me suis dit que vu la manière dont nous avions explosé notre budget, ce n’étaient pas 35€ qui feraient la différence. Problème réglé.

Et puis un soir, alors que je me tournais les pouces devant la télé, je me suis dit que, comme j’avais tout ce qu’il fallait juste sous la main (reste de toile de jute, chutes de rubans, ainsi qu’un bouquet de blé séché que j’avais cueilli la veille), ça ne coûterait rien de faire un essai de boutonnière juste pour voir. J’avais assez largement écumé Pinterest pour savoir exactement ce qui me plaisait, et en un tour de main, j’avais réalisé trois boutonnières. Encore une fois, prise à mon propre jeu…

Dès le lendemain, je les ai montrées à Maman Myrtille ainsi qu’à mon Grognon d’Amour, et le verdict a été sans appel : ils adoraient tous les deux. Il ne me restait donc plus qu’à en faire quatre de plus… (Il y en avait pour nos papas, nos frères et le témoin de mon Grognon.)

Comme j’ai trouvé que c’était finalement sympa et pas compliqué à faire, je t’ai préparé un petit tuto pour t’expliquer et (j’espère) te donner envie de te lancer toi aussi.

Voici la liste du matériel nécessaire :

  • des ciseaux
  • un marqueur
  • un pistolet à colle
  • de la colle liquide qui colle tout (type UHU Kraft)
  • des chutes de tissu
  • des chutes de ruban et/ou de dentelle
  • un reste de ficelle de chanvre
  • des fleurs séchées ou des graminées ou des plumes ou des fleurs en papier, etc.
  • des ornements de type boutons, fleurs en papier, cocardes, etc.

Étape 1 : Pinterest

Depuis le début de nos préparatifs, je flâne beaucoup sur ce fameux site et j’ai vu passer bon nombre de boutonnières. Bien sûr, en pin-addict, j’ai épinglé toutes celles qui me plaisaient. Du coup, j’étais bien imprégnée du style qui me plaisait et j’ai pu aller droit au but sans vraiment faire de ratés.

idées boutonnière

Crédits photo : Capture d'écran de Pinterest personnel

Étape 2 : les feuilles

Coupe les feuilles dans le tissu ou le support de ton choix après avoir grossièrement dessiné leur forme au stylo feutre. Pour moi, c’était dans de la toile de jute, mais je suppose qu’avec du papier souple ou un autre tissu un peu rigide, ça fonctionnerait également.

Pour la forme et le nombre, laisse-toi guider par ta créativité.

photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

Il est très important que la tige de la feuille, dans laquelle tu vas enrouler tes fleurs (ou plumes ou autres), soit assez large pour justement pouvoir recouvrir le tout. Je l’ai faite d’environ 1cm de large.

Étape 3 : la tige

J’ai utilisé des graminées et des épis de blé séchés.

Ici, il s’agit simplement de les sélectionner, de les déposer comme tu le souhaites et de les fixer avec une pointe de colle chaude du pistolet à colle. Tu refermes la toile de jute sur les tiges et si nécessaire, tu peux couper le surplus de tissu (par expérience, il vaut mieux couper le surplus qu’avoir trop peu de tissu pour enrouler les tiges de tes fleurs).

Si les fleurs que tu utilises ont des tiges très souples, je te conseille de rajouter un bout de fil de fer pour consolider le tout. Ensuite, tu peux recouvrir la tige avec de la ficelle et couper les bouts qui dépassent.

Astuce : pour assurer la prise de la ficelle, tu peux aussi coller la ficelle avec les tiges, à l’intérieur du tissu.

Et enfin, pour bien sceller te tout, ajoute un gros point de colle chaude au bout (attention à ne pas te brûler les doigts ! Oui, c’est du vécu…) et si tu as peur que ton épi de blé se mette à pendouiller, tu peux également le  coller à la feuille en toile de jute avec un tout petit point de pistolet à colle.

tuto boutonnière

Crédits photo : Photos personnelles

Étape 4 : les ornements

Si tu cherches de la simplicité, ta boutonnière est déjà prête. Si au contraire, tu souhaites rajouter des touches de couleur, de douceur, de musique… Tu peux coller (toujours à la colle chaude) des fleurs en papier, des cocardes, de jolis boutons, des rubans (la liste n’a pour limite que ta créativité)… Tu peux les faire toutes identiques ou différentes.

Étape 5 : la finition

Enfin, couds (ou colle) une épingle à nourrice au dos pour pouvoir l’accrocher au costume de ces messieurs.

photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

Tu reconnais peut-être le bouton en bois que j’ai utilisé pour nos faire-part !

Les roses en papier

Pour compléter ce petit tutoriel, je te propose de rapidement t’expliquer comment faire ces mini-roses en papier, car dans la fabrication des boutonnières, ce sont finalement les roses et la cocarde qui m’ont pris le plus de temps. J’ai trouvé l’idée sur Pinterest (encore une fois), car je cherchais une alternative aux roses de Madame Piano qui, bien que magnifiques, étaient trop longues et trop difficiles à faire pour moi (oui, les fleurs de Madame Piano sont ma limite en matière de DIY : j’ai eu du mal à l’accepter, mais j’ai fini par capituler).

  • Donc, tu prends le papier de ton choix : partition, journal, bouquin… et tu dessines une spirale à main levée. Plus ta spirale est grande, plus ta fleur sera grande.
  • Tu coupes le long de la spirale.
  • Tu enroules le papier de manière très serrée en partant de l’extérieur.
  • Puis tu lâches le tout et la fleur s’arrange plus ou moins toute seule. J’ai juste eu besoin de les détendre un peu.
  • Tu colles le tout avec de la colle forte tout support du type UHU kraft, et le tour est joué.

La première fleur sera peut-être un désastre, mais tu verras, tu prendras très vite le pli.

photo personnelle

Crédits photo : Photos personnelles

En conclusion

Si je t’ai raconté tout ça, c’est pour te dire que finalement, ces boutonnières, ce n’était pas le bout du monde. Il faut un tout petit peu de créativité, quelques restes et chutes de tissus et de rubans, et trente minutes environ par boutonnière.

En plus, celles-ci, ne possédant pas de fleurs fraîches, étaient réalisables longtemps à l’avance (pas besoin de se rajouter cette charge de travail la veille),  et surtout conservables après le grand jour (si elles survivaient à l’épreuve du dance floor… d’ailleurs, si tu y tiens, je te conseille de l’enlever du costume de ton mari tout neuf qui s’apprête à aller se déhancher).

Le seul point négatif que je vois à cette expérience, c’est le bordel que cet atelier a généré : eh oui, sache que quand tu découpes de la toile de jute, il en résulte énormément de poussière et de petits bouts qui ont grand plaisir à se désagréger, à s’éparpiller partout dans ton salon et à se coller sur ton canapé.

**Mode ménagère ON**

Je te conseillerais donc de couper la toile de jute à l’extérieur si tu le peux, ou au moins de ne pas faire ton ménage juste avant de te lancer.

**Mode ménagère OFF**

photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

Et sur ce coup, je pense que l’opération a été rentable. Il m’a fallu moins de quatre heures pour avoir mes sept boutonnières, qui en plus ne m’ont rien coûté puisque j’ai utilisé uniquement de la récup’. Sur Etsy, j’ai trouvé des produits similaires avec des prix variant entre 8 et 12€, donc en chiffres, ça représente une économie d’environ 70€ pour une demi-journée de travail. En plus, comme je n’ai utilisé aucun matériau périssable, j’ai pu les préparer plus de trois semaines avant notre mariage et rayer une ligne de plus sur ma to-do list.

Cerise sur le gâteau, ces messieurs ont été très contents d’avoir pu choisir leur boutonnière personnelle et l’ont arborée fièrement tout au long de la journée.

Et voilà, encore une bonne chose de faite !

Et toi ? Es-tu tentée par l’expérience ? Plutôt fleurs fraîches ou fleurs séchées pour tes boutonnières ? Fleuriste ou DIY ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Opération boutonnières pour le marié et ces messieurs”

  • Je n’aurais pas osé me lancer dans ce genre de DIY de peur de faire un truc vraiment moche, mais tu savais où tu allais et le résultat est vraiment très chouette ! Bravo et merci de partager tes astuces avec nous ^^

    • Merci 🙂
      Je t’avoue que s’il y avait eu de l’argent en jeu je n’orai pas osé parce que je n’étais absolument pas sur du résultat, mais comme j’avais tout le matériel, au pire si je ratais j’avais perdu un peu de temps…

  • J’adore !!! C’est superbe ! Et tes explications sont très claires !
    J’ai prévu de les faire aussi DIY les boutonnières, tu me donnes plein d’idées !!

  • Superbes boutonnières!! J’avais fait mes boutonnières en fleurs en tissus dommage que je ne puisse pas poster de photos^^ et pour les filles une fleur de tissus en bracelet ! Les tiennes sont vraiment jolies avec un épis de blé c’est magnifique !!! Merci pour ce DIY^^

    • Merci Mme Wendy !
      J’avoue que je n’avais absolument pas pensé à faire un bracelet assorti pour les filles et c’est une très bonne idée !
      Et maintenant que tu les as évoqués ma curiosité s’est s’éveillée… Si tu en as envi tu pourrais peut-être venir nous les montrer dans un article sur ton mariage ?

      • Ce serait avec plaisir ! Mais je ne fais pas partie des personnes qui ecrivent je suis tous vos récits et vos tutoriels avec grand plaisir 😉

        • Je viens de voir qu’on pouvait écrire un mot sur son mariage avec des photos même sans être croniqueuse je tente dès que possible en esperant que mon récit sera à botre hauteur 😉

        • Ah super Mme Wendy !
          Je ne crois pas me tromper en te disant que tous les « mariages de lectrices » sont acceptés 😀
          J’ai hâte de lire le récit de ta jolie fête !! Merci de le partager avec nous !

  • Bravo pour le travail ; le résultat est super ! J’avais pensé faire une boutonnière avec des fleurs en tissu identiques à celles de ma robe pour monsieur, mais nous avions choisi une tenue (pas de surprise pour nous) particulière pour lui, et ça n’aurait pas bien rendu. Les frères, pères et le témoin ont dû être ravis de la surprise que tu leur a faites !

    • Monsieur t’as aidé à choisir ta robe ? Pour moi qui aime tant les surprises je ne voulais pas du tout savoir et pas non plus qu’il voit.
      Et en effet les garçons étaient très contents, ils se sont concertés assez longtemps pour déterminer qui aurait laquelle en fonction des couleurs des costumes, ce qui m’a bien fait sourir (et plaisir)

      • Moi aussi j’adore les surprises (en avoir et en faire ! ) mais pour le mariage, j’avais trop peur : « et si je choisis une tenue qui ne lui plait pas ?! » Du coup, je lui ai montré des photos. Quand je lui ai montré des « robes classiques » (je veux dire blanche, ou avec des froufrous, ou du volume) il me disait « mais ce n’est pas toi, ça ! » La robe Elsa Gary, colorée et avec une coupe particulière, lui a tout de suite plu. Je préférais qu’il n’ait pas la surprise mais que je ne stresse pas en craignant sa réaction. Du coup, on est allé choisir les différents éléments de sa tenue ensemble, et c’est un super souvenir que ce moment chez un tailleur pour homme.

        • C’est vrai que ça peut être stressant… dans notre cas c’était « facile » le costume et la robe étant faits par la même personne il n’y avait pas de faute de goût, quant à savoir si ma robe lui plairait… je me faisais confiance.

  • Wahou, ça rend super bien et ça n’a pas l’air trop compliqué… a voir si j’aurai l’envie et le temps de me lancer la dedans quand Chéri aura trouvé son costume.

    • Merci 🙂
      Ce n’est vraiment pas compliqué je te le promets 😉 Par contre faut vraiment avoir envie de se lancer, mais tu as encore laaaargement le temps de voir venir

  • Hoooo elles sont magnifiques.
    Et ton diy arrive au bon moment, je viens bientôt me lancer dans la construction des miennes. Merciiiiii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *