Un mariage, deux mariages ?

Je t’ai laissée la dernière fois, après m’être présentée, en te promettant de revenir rapidement sur l’état des lieux de l’organisation des cérémonies et notre to-do…

Mais si tu permets, je vais d’abord revenir sur l’organisation de ce mariage en deux temps et le pourquoi du comment.

D’abord, le PACS

Nous sommes pacsés depuis début 2018 et le soir même de ce PACS, le mariage est venu sur le tapis, pour la première fois ou presque.

Presque ? Oui, figure-toi qu’avant même que nous soyons en couple tous les deux, il m’avait annoncé fièrement « On se mariera en 2020, un mariage sur le thème de Star Wars ». Si tu savais comme j’avais ri ! Je n’avais clairement pas prévu d’être en couple, encore moins de me marier en 2020 avec lui ou un autre. Merci de ne pas te moquer de mon incroyable clairvoyance… Bon allez, tu peux ! Moi qui n’étais globalement pas convaincue par le mariage, j’avais trouvé le bon et oui, même si nous étions pacsés, j’étais ravie à l’idée de l’épouser un jour.

Un mariage à Paris, un autre en Bretagne

Crédits photo : Photo personnelle

Je t’avais dit que j’aimais les chaussures à paillettes !

Puis un mariage

Très rapidement, je lui ai dit ce qu’il savait déjà : Papa Cactus est élu et, si je devais me marier dans les années à venir, je ne voulais pas risquer de passer à côté d’un rêve (inavoué) de petite fille, être mariée par mon papa.

Le calcul a été rapide, il fallait se marier avant les prochaines élections municipales, en mars 2020. Et c’est comme ça, que bien avant la demande officielle, notre mariage a commencé à se profiler.

Nous n’imaginions pas nous marier à l’église, malgré nos baptêmes, communions et professions de foi, nous ne nous y serions pas sentis à notre place. En revanche, nous avions, tous les deux, assisté à des cérémonies laïques très touchantes et cette idée s’est rapidement imposée à nous.

Un mariage à Paris, un autre en Bretagne

Crédits photo : Photo personnelle

Ma précieuse !

Pour la mairie, la question du lieu ne se posait pas : un élu ne peut célébrer de mariage que dans la commune dans laquelle il a été élu. Ce sera donc en région parisienne !

Pour la cérémonie laïque, l’idée de faire ça en région parisienne ne nous réjouissait pas spécialement : même si nous nous y sommes rencontrés et si c’est là que notre histoire a commencé, nous ne sommes pas spécialement attachés à Paris et sa région, nous l’avons vite quittée pour nous exiler en Bretagne d’où Monsieur Jedi est originaire… C’était une évidence, nous voulions célébrer cette cérémonie laïque en Bretagne, dans cette belle région qu’est la sienne et qui m’a adoptée.

Il faut que tu saches que parmi nos familles proches (parents, frères et sœurs) et nos meilleurs amis, personne ou presque n’habite dans notre coin. Ils sont dispersés un peu partout en France et même à l’autre bout du monde pour certains. Et si on ajoute à nos très proches le reste de nos familles et de nos amis, c’est pire encore, tous les continents et un bel échantillon des pays européens sont représentés. Une question importante s’est donc vite posée : si nous faisions revenir tout ce beau monde en France, comment gérer la distance entre les deux cérémonies ? Impossible de faire venir tout le monde deux samedi de suite, encore pire de tout faire le même weekend…

Et un second !

« Et si on faisait ça en deux fois ?! », en voilà une idée qu’elle est bonne. Un mariage civil en petit comité en région parisienne et plus tard, en Bretagne, une cérémonie laïque, une grosse fiesta avec toute la famille et les amis.

Je ne te cache pas que nous avons longuement tergiversé sur la limite du « petit comité ». Nous aurions adoré partager notre mariage civil avec nos oncles, tantes, cousins et cousines, nous les voyons dès que possible d’un côté comme de l’autre et les aimons beaucoup. Mais nous avons des familles assez nombreuses et tout ce beau monde représentait déjà plus d’une cinquantaine de personnes. Nous avons donc restreint notre petit comité pour arriver à la liste suivante : grands-mères, parents, frères sœurs et valeurs ajoutées, nièces, neveu et témoins. Nous serons donc 30 dont 4 enfants et un tout petit.

Et pour ce qui est de la cérémonie laïque, la liste d’invités s’élève actuellement à 160 personnes dont 25 enfants (oui, une classe !), mais j’y reviendrai dans quelques mois, quand tout se précisera.

Et… un parrainage ?!

Oups ! J’ai oublié de te faire part d’un léger détail dans nos vies.

Eh oui, je ressemble actuellement à un baleineau en devenir ! Notre famille-to-be va s’agrandir d’ici quelques mois d’un petit bout de chou qui a décidé qu’il/elle ne pouvait décidément pas manquer le mariage de ses parents.

Un mariage à Paris, un autre en Bretagne

Crédits photo : Flocus Shoot

Player 3 is entering the game

Comme je le disais plus haut, nous ne sommes pas croyants, pas de baptême religieux pour Mini Cactus, mais il nous semble important qu’il/elle ait un parrain et une marraine. Lorsque la question d’avoir un enfant s’est posée, nous avions rapidement décidé qu’il serait parrainé civilement.

Quand nous avons appris la présence de Mini Cactus, nous avons rapidement fait le calcul : nous faisons déjà bouger nos familles et amis en 2020 et 2021, impossible d’imaginer les faire revenir une fois de plus pour un parrainage civil. Quitte à réunir nos familles et amis proches à la mairie en 2020, autant faire d’une pierre deux coups. Et dès l’annonce de ma grossesse à mes parents, Papa Cactus a demandé si nous voulions qu’il célèbre ce parrainage. Nous étions ravis !

Voilà donc comment nous en sommes arrivés à séparer les festivités de notre mariage et ajouter un parrainage civil. De quoi en profiter deux fois plus, non ?!

Et toi ? Mariage en deux temps ? Condensé d’émotions sur un weekend ?



5 commentaires sur “Un mariage, deux mariages ?”

  • Félicitations !! 🙂 Je me reconnais VRAIMENT dans ton histoire jusque là, c’en est même flippant héhé… C’est juste inversé chez moi : famille bretonne de mon côté, parents en région parisienne pour lui… et le reste de sa famille éparpillé aux quatre coins de la France/du monde ! Et puis bon, tes chaussures à paillettes quoi… *-*

    • C’est marrant tous ces points communs ! Presque effrayant, j’avoue 😀
      J’ai tellement hâte de pouvoir montrer mes chaussures à paillettes par ici, chaque fois que j’ouvre la boite (la fille est folle dingue…) je frise la crise d’hystérie tellement je les trouve belles ! *__*

  • Oh ! toutes mes félicitations pour votre Mini Cactus à venir !!! 🙂

    Je me retrouve beaucoup dans ton cheminement : mairie en tout petit comité (13 personnes de notre côté, nous avons vraiment restreint au maximum ^^), la présence de notre Petit Chat qui avait 4 mois tout pile (il est du 23/01/19 et nous nous sommes unis civilement le 23/05 dernier !), une cérémonie d’engagement un an plus tard dans une région différente de notre lieu d’habitation (300km tout de même…). Bon là aussi en revanche, nous prévoyons beaucoup moins d’invités – compte 100 personnes de moins par rapport à ta liste 😉

    • Merci ! 🙂

      C’est vraiment chouette de voir qu’on est pas les seuls à faire ça en deux fois, quand on a commencé à en parler, j’ai eu peur que ça semble étrange à nos invités, mais j’ai l’impression que ça se fait de plus en plus !

      • De notre côté, nos proches ont trouvé ça cool. Pour ceux qui participent aux 2 cérémonies: 2 mariages = 2 occasions de faire la fête !!! 😀
        Ici notre petite originalité était davantage le jour de la cérémonie civile, puisque nous nous sommes dits « oui » un jeudi 😉 Nous étions touchés de voir que chacun avait fait le nécessaire pour être présent même en semaine ^^

Partager un commentaire...