Une semaine pour trouver tous nos prestataires ! – Partie 2

Lors de ma dernière chronique, je te tenais en haleine en ce qui concerne les traiteurs… alors reprenons !

Le traiteur

Je te l’ai déjà annoncé, M. Salé et moi allons réaliser notre vin d’honneur nous-mêmes, avec l’aide d’amies et des parents de M. Salé.

Mes parents vont, de leur côté, s’occuper du repas du lendemain : un brunch avec notamment des pâtés en croûte (ou pâtés lorrains pour les lorrains, ou pâté-croûte pour les marnais…) dont nous raffolons !

Il nous fallait donc trouver un traiteur pour notre repas. Nous avons d’office éliminé l’idée d’un buffet froid, considérant, qu’en hiver, les invités auraient sans doute besoin de se réchauffer avec un bon repas !

Nous avons ensuite hésité entre un repas assis « traditionnel » et un grand plat unique, rustique et convivial. Et puis… et puis notre gourmandise a pris le dessus ! Nous avons donc pris rendez-vous avec deux traiteurs de la région, spécialisés dans les événements tels que les mariages.

Une semaine pour tout trouver - Partie 2

Crédits photo (creative commons) :

L’un avait réalisé le repas du mariage de mon frère – absolument délicieux, décliné à leur demande sur des saveurs du monde.

L’autre avait réalisé les repas de mariage de deux amis, que nous avions beaucoup apprécié (les repas, pas les amis… les amis nous les apprécions toujours !).

Notre choix fut vite fait : les premiers furent désagréables, peu enclins à modifier leurs menus et assez chers. Les seconds furent accueillants, souriants, prêts à mixer différentes choses dans leurs menus et d’accord pour nous laisser prendre le dessert ailleurs ! Choix validé !

Voici donc notre menu :

  • Assiette périgourdine (comprenant notamment du foie gras)
  • Gourmandine de saumon au sauté d’écrevisses et lard grillé
  • Trou normand (hommage à notre lieu d’habitation)
  • Carré de veau au beurre de cidre et flan de patates douces
  • Assiette de fromages
  • Dessert
  • Café pour les amateurs

Ça te met l’eau à la bouche ? Moi oui !

Et je t’assure que, pour avoir goûté, c’est aussi bon que ça semble l’être !

Pour information, ce menu nous coûte 26 € par personne et il n’y a pas de droit de bouchon. Les trois serveuses nous coûtent, en supplément, 13 € de l’heure. Il nous faut, bien sûr, ajouter le prix du vin mais, par rapport à ce qui peut être pratiqué ailleurs, nous trouvons que c’est plutôt bon marché ! Le traiteur nous loue aussi la vaisselle que nous pouvons venir chercher la veille pour pouvoir installer tranquillement notre salle !

Le pâtissier

Peut-être vais-je te décevoir mais, non, il n’y aura pas de pièce montée (ou croquembouche de son vrai nom) à notre mariage. Tout simplement parce que M. Salé n’aime pas la nougatine !

Nous avons donc opté pour deux gâteaux absolument DÉLICIEUX que je te conseille si jamais tu passes par la pâtisserie Brodier à Chaumont en Haute-Marne :

  • Le gâteau traditionnel chaumontais : l’Idéal (gâteau composé d’une meringue aux amandes et d’une crème praliné qu’il faut laisser « vieillir » pour en découvrir toutes les saveurs).
  • Un gâteau au chocolat : la Feuillantine (mon préféré de tous les gâteaux au chocolat du Monde !)
Une semaine pour tout trouver - Partie 2

Crédits photo (creative commons) : Regan76

Nous aurons, en plus, une grande coupe de fruits car nous avons, autour de nous, des allergiques qui ne pourront goûter à ces délices, hélas pour eux (mais super pour nous, hi hi hi).

Les pâtissiers nous livreront le soir même et nous prêteront tout le nécessaire pour présenter nos gâteaux. Le prix ? 4 € par personne.

Le fleuriste

Il m’est rapidement apparu qu’à un mariage, en général, il y a des fleurs. Bon. Mais les fleurs de décembre, moi, ne me plaisent pas trop…

Très vite, j’ai décidé qu’il n’y aurait que peu de fleurs fraîches lors du mariage. Mon bouquet est réalisé par la talentueuse Stéphanie d’ « Une mistinguett en goguette« , dans les couleurs de ma robe et avec des attributs d’un mariage gourmand.

Nos centres de table seront de fausses mini-charlottes faites maison, conçues autour d’un verre Nutella, avec des gâteaux boudoirs, du gypsophile et une rose unique. Un peu comme tu peux le voir sur ce DIY.

Les décorations, au bout des bancs d’église, sont des petites pommes et des petites poires en papier mâché, accompagnées de branches de sapin coupées dans les forêts locales.

Les fleurs devant l’autel et la chaire seront, quant à elles, réalisées par une fidèle de la paroisse qui s’occupe de les acheter elle-même puis de composer les bouquets.

Par conséquent, comme tu le vois, il y aura peu de fleurs fraîches. Du coup, pas de fleuriste si ce n’est pour commander le gypsophile et les roses orange !

Le photographe

Alors là… attention, je m’attends à toutes sortes de commentaires de ta part car, oui, je dois te le dire, nous n’aurons pas de photographe professionnel lors du mariage. Ni de vidéaste. Je sais, je sais que « les photos et les vidéos sont tout ce qui reste d’un mariage, etc., etc. ». Mais pas pour nous.

Pour nous, ce qui reste d’un mariage c’est l’engagement. Ce sont nos alliances. Ce sont nos vœux échangés. Ce sont les amis et la famille présents autour de nous et pas seulement les photos souvenirs.

Oui, nous pourrions être magnifiés, mis en scène, mis en lumière mais nous ne le souhaitons pas particulièrement. Nous avons dons demandé à mon frère M. et à un cousin de M. Salé, D., qui tous deux sont passionnés de photographies, de réaliser nos photos.

Nous espérons des photos prises sur le vif, quelques photos de groupe, des instantanés, mais pas de photos posées. Nous avons confiance en M. et D. et savons que, quoiqu’il arrive, nous aurons de beaux souvenirs de cette journée.

Et voilà ! En une semaine, salles, traiteur et pâtissier trouvés et élimination de deux postes (photographe et fleuriste) ! Efficaces, non, les Sucrée-Salé ?

Dans ma prochaine chronique, je te parlerai d’un élément qu’il nous tenait beaucoup à cœur de personnaliser : notre faire-part !

Et toi, as-tu été aussi rapide pour trouver tous les prestataires de ton mariage ? Ou, au contraire, ça t’a pris beaucoup de temps ? As-tu fais le choix aussi de te passer de certains prestataires ? Dis-moi !

Jeune mariée de décembre 2014, je suis champardennaise d'origine, normande d'adoption, grande gourmande devant l'éternel, et très amoureuse de Monsieur Salé ! Nous avons organisé un mariage familial, dans notre région d'origine, festif, plein de "fait-main" et de "fait-maison", sur le thème de la gourmandise!

Commentaires

  • Avatar
    Aurélie
    Répondre
    29 juillet 2014

    Hé bien, le moins qu’on puisse dire c’est que vous êtes efficaces!
    Nous avons nous aussi prévu de réaliser notre vin d’honneur nous-mêmes. J’espère donc que tu feras un article la-dessus aussi!
    Bonne continuation de préparatifs!

  • Avatar
    Caroline Lebas
    Répondre
    29 juillet 2014

    Vous êtes très efficace concernant la recherche de prestataires 🙂
    Mention spéciale pour les charlottes DIY c’est vraiment trop mignon !

  • Avatar
    Maelisa
    Répondre
    29 juillet 2014

    J’adore l’idée des charlottes florales !! 😀

  • Avatar
    Mademoiselle Mo
    Répondre
    29 juillet 2014

    Vous êtes super efficaces ! Je me sens grave à la bourre en te lisant !

  • Avatar
    Mademoiselle Ebichu
    Répondre
    29 juillet 2014

    Tellement efficace! On aimerait être pareil… Nous non plus pas de photographe professionnel le jour du mariage, mais nous avons prévu de faire un shooting en couple lors de notre retour au Canada, histoire de remettre nos habits 🙂

  • Avatar
    Miss itinérante
    Répondre
    1 août 2014

    Félicitations pour ton futur mariage et tes préparatifs. Mais argh j’ai failli m’étrangler en lisant le prix de ton menu. Je suis en plein devis traiteur et ils demandent tous le double pour juste amuse bouche plat fromage dessert, et je suis en Bretagne…je comprends que vous vous soyez vite décidés ça a l’air trop bon!

Poster une réponse