La veille du mariage : stress, dispute, fatigue et euphorie !

Tout est dit dans le titre ! Cette journée fut éprouvante car chargée de stress et surtout de fatigue. Un gros programme en perspective…

5 heures

Tout commence à 5 heures du matin quand Monsieur Viking se lève pour récupérer notre fils à la gare. Il a très peu dormi et commence à accumuler la fatigue. Je me lève autour de 7 heures et prépare la montagne de sacs. Il faut penser à tout : notre valise, celle des petits, ne pas oublier leur lait, les biberons, le lit parapluie… sans parler des derniers éléments de décoration (le gros étant chez Madame Yam). J’ai l’impression de préparer un départ en vacances ! Pendant ce temps, mon Chéri rentre avec Petit-Viking que je n’ai pas vu depuis 5 jours. Grande frustration : on a tant de choses à se raconter mais si peu de temps à lui consacrer !

Pendant que je m’affaire de mon côté, Monsieur Viking commence le nettoyage de sa planche de surf couverte de wax (la wax est une résine qu’on applique sur les surfs pour les rendre moins glissants. Sans celle-ci, il est impossible de tenir dessus.). C’est une opération assez longue et laborieuse qui consiste à faire chauffer la résine avec un sèche-cheveux pour ensuite la gratter. Bref, le truc absolument pas chronophage et pénible la veille d’un mariage… Après plus d’une heure de nettoyage, le surf brille. Il est prêt pour notre séance photo du lendemain !

20150220_101126

Crédits photo : Photo personnelle

Un drame survient alors : Mini-Viking (10 mois) attrape mon bouquet à lancer (fabriqué par mes petites mimines) et le saccage ! Bon en réalité, ce n’était qu’une fleur et c’était entièrement de ma faute : le bouquet n’avait rien à faire par terre ! Il ne manquait plus que ça pour que je vire bridezilla ! J’en pleure de déception et jette mon bouquet de rage : « Il est trop moche de toute façon, je vais le laisser à la maison ! » (mon bouquet, pas mon fils, hein !). Résultat, je fais aussi pleurer mes garçons… Oui, je suis une mère indigne !

Cette scène se déroule pendant le moment crucial du chargement de la voiture. Bien entendu, c’est mon homme qui est de corvée. Le stress ambiant fait que nous nous en****** comme des poissons pourris à chacun de ses allers-retours… la faute à la pression d’un timing serré : la voiture doit être déposée au nettoyage à 17 heures, soit juste le temps pour mon Viking de me déposer, de décharger puis de repartir !

Midi

Je fais manger mes fils et les couche. Mes parents doivent venir à la maison à 14 heures : ma mère gardera les petits tandis que mon père nous suivra jusqu’à la salle.

Je les appelle pour savoir où ils en sont. Ils sont en retard, ils ont inondé la cuisine à cause d’un évier bouché (enfin je crois…). Il est 13h30 mais, à part ça, tout va bien ! De toute façon, nous sommes graaaave à la bourre de notre côté aussi !

14 h 30

Mes parents arrivent enfin.

Nous chargeons les derniers sacs dans la voiture de mon père. Elle est propre comme jamais elle ne l’a été. Il parait que le prix du nettoyage était €€€€ aussi ! Nous nous mettons en route sous des trombes d’eau. Au bout d’une demi-heure, nous arrivons au chemin menant à la salle. Comme je t’en ai déjà parlé, la route est très mauvaise et la pluie a rempli de gros trous de boue. La voiture de mon père s’y engage avant nous, je la vois s’enfoncer dans les ornières et tout éclabousser sur son passage. Je crois bien qu’il nous a maudit sur le moment !

Sur place, nous retrouvons Madame Yam qui a déjà commencé à mettre en place les tables. Nous apprenons que le nappage devait être fait le samedi. Tant pis, nous le ferons nous-mêmes : il y a trop de décoration à mettre en place. Mon Viking décharge le vin avec mon père et repart très vite pour nettoyer la voiture ! C’est d’ailleurs son plus grand regret : celui de ne pas avoir participé à la mise en place de la salle.

La mise en place de la décoration

Il y a tant de choses à faire. Je laisse Madame Yam de l’agence Rainbow Life s’occuper de la mise en place des différents éléments.

Après le thème, les essayages et les différentes réunions de préparation, notre wedding-planner remplit encore son office de bonne fée. Il faut d’ailleurs que je te le dise : même si je me suis occupée de la fabrication, c’est elle qui m’a drivée sur les idées ainsi que les quantités à produire. Mais surtout c’est Madame Yam qui a mis en scène mes origamis. Oui, quand ton tas de papillons ressemble à un troupeau d’insectes avec toi, il devient un magnifique lâcher de lépidoptères (oui, j’ai cherché le mot sur Internet) entre ses mains…

20150220_171151

Crédits photo : Photo personnelle

Et c’est la même chose pour le candy-bar (rempli ET dévalisé par mon père), et tous les autres petits détails. J’ai une bouffée d’euphorie quand je vois tous mes origamis « prendre vie » sous la baguette de chef de ma wedding-planner… mais je ne te dévoilerai pas tout : je te ferai un article entièrement consacré à ce sujet !

J’ai pu aussi compter sur ma témouine L. et son mari J qui ont envoyé du pâté : découpage, pliage, accrochage. Ils ont assuré ! J’ai une pensée particulière pour J. qui, derrière ses apparences d’ours, s’est montré patient et a tout exécuté sans rien dire… un amour ! Encore un grand merci à vous deux !

20150220_162326

Crédits photo : Photo personnelle

Comme tu peux le voir sur la photo, nous sommes en manteau… Oui, nous avons FROID ! Le chauffage n’a pas été mis en route et c’est la goutte au nez (glamour un jour, glamour toujours !) que nous avançons sur la mise en place de la salle.

Nous finissons par le plan de table. Nous avons eu un énorme coup de chance puisqu’un pied de vigne est resté d’un précédent mariage ! Madame Yam le réquisitionne pour y suspendre les ronds-étiquettes des invités.

20150220_191711

Crédits photo : Photo personnelle

C’est assez pénible et laborieux. En plus les ronds tournent, ce qui donne un effet pas terrible ! Heureusement, Madame Yam a LA solution : elle scotche entre elles les étiquettes… et ça fonctionne !

20150220_201252

Crédits photo : Photo personnelle

21 h 30

Nous avons fini le plan de table. Il est temps pour mon père et moi de repartir. Nous laissons Madame Yam toute seule dans cette vieille bâtisse… Elle m’enverra un message à 23h30 pour me dire qu’elle est bien rentrée chez elle.

Quand nous arrivons chez mes parents, je commence à m’inquiéter à propos du rangement que ma mère n’a pas eu le temps de faire puisqu’elle gardait les enfants. J’essaie aussi d’enlever tout de suite le tapis du salon qui ne me plait pas du tout ! Non, je n’en veux pas sur mes photos ! C’était mon moment bridezilla du soir (espoir !). Mais n’étant pas chez moi, je m’agite pour rien… Je laisse donc tomber et me couche à 22h30. Je m’endors rapidement, sans stress, comme un vrai bébé !

Et toi ? Crains-tu les tensions et les retards à la veille de ton mariage ? Seras-tu aidée pour les derniers préparatifs et la mise en place de la salle ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “La veille du mariage : stress, dispute, fatigue et euphorie !”

  • Hello! Que d’aventures!!! cela donne le tournis dis donc!!!

    Pour notre part, nous nous marions samedi qui vient ( oui dans 2 jours) et curieusement ça va bien! pour l’instant.. nous sommes KO mais la déco est réalisée à 100% il n’y a plus qu’à poser, ou accrocher etc etc…c’est surtout la quantité de cartons qui est hallucinante….mais bon… de plus, les beaux parents nous aident le matin, mes parents l’aprem donc on ne sera pas de trop à se marcher sur les pieds ( ce qui avait le don de me stresser)…
    On verra bien, comme on dit!
    Hâte de lire ton prochain article!

    • Je confirme pour les cartons! C’était de la folie aussi pour nous! Bon courage pour tes derniers préparatifs! Je te souhaite de passer une merveilleuse journée!

  • Bah dis donc ! Que de stress.
    J’ai un peu peur de mes réactions à quelques heures du grand jour. Je me connais il y a des chances que je sois ultra stressée. J’espère juste que tout sera prêt avant pour m’éviter de stresser.

    • :-/ En effet, il vaut mieux caler un max de choses avant même la veille du mariage car plus ça se rapproche et moins on a l esprit clair! ^^

  • Comme nous nous sommes mariés dans notre ferme, il fallait tout préparer, nettoyer, tondre, monter le chapiteau de cirque, monter la nouvelle serre du jardin (6mx24) pour le vin d’honneur sans parler de la déco, la tonte, le coup de rotofil ,les installations électriques, le plancher de danse, aller chercher les chaises, les tables, la vaisselle louée, préparer tout le repas et vin d’honneur, faire les courses (pas de traiteur)
    Quand j’y repense on a été fou.
    Mais sacrée organisation : on a fait des équipes et avec mon mari, chacun avait ses missions. Mon mari tout l’aspect technique (matériel, chapiteau, électricité, plancher de danse…) et moi la nourriture pour 150 pers et la déco. Une équipe espaces verts, une équipe déco avec ma témoin, une équipe cuisine, une équipe candy bar, une équipe table et chaises…
    Et surtout faire confiance à ses équipes.

  • Il va falloir que je fasse lire ça à mon fiancé pour le convaincre que si si c’est très utile de prendre une wedding-planner ! Hâte de lire la suite en tout cas 😉

    • Je confirme pour la wedding planner, c’était juste indispensable! Comme j’en ai déjà parlé, la nôtre est une amie qui se lance dans le métier mais qui s est comportée comme une vrai pro en nous sauvant le jour J à plusieurs reprises! On a donc pu mieux profiter de notre mariage grâce à elle!

    • Merci!!! Une bonne dose de patafix et de scotch double face! Mais ça relève du miracle car les murs en pierre étaient assez poussiéreux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *