Veux-tu m’épouser ? Oui… mais où ?

La dernière fois, je t’ai raconté notre rencontre sous le signe du destin.

Moins d’un an après ce coup de foudre, c’était une évidence pour nous : nous allions nous marier. La question était alors de savoir quand ! Un peu conservatrice sur les bords (c’est de famille comme tu le découvriras lors de nos préparatifs), c’était clair pour moi : Monsieur devait tout faire lui-même. Il avait juste une consigne : du très intime, qu’entre nous.

Une demande en mariage qui nous ressemble

Les mois passant, rien de venait. Rien à Noël, rien lors du super weekend que je lui ai offert dans un château (ce n’était plus une perche là, c’était un tronc d’arbre bicentenaire que je lui tendais).

Week-end en amoureux dans le Lot et Garonne

Crédits photo : Photo personnelle

Elle est belle la piscine non ?
Bon OK, on y était au mois de mars, dans le Lot-et-Garonne… Brrrrr !

J’ai senti anguille sous roche mi-juin à l’approche de mon anniversaire qui tombait un dimanche. Le pire c’est que, plus la date approchait, plus j’oubliais mes soupçons (bizarre mes neurones parfois…).

À minuit une le jour de mon anniversaire, alors qu’on regardait une émission à la télé, Monsieur Xylo est allé chercher mon cadeau. Le temps que je grogne parce que mon oreiller avait disparu (trop confortable les jambes de Monsieur), j’ai relevé le regard pour le trouver à genoux devant moi. Il avait, dans les mains, un écrin avec mon aigue-marine tant voulue dedans…

Après la question fatidique, mes neurones étant out (oui oui, toujours les mêmes), j’ai osé répondre « Ben devine ! », avant de me reprendre avec le traditionnel oui. Vraiment à l’ouest mes neurones à cette période (et ça ne s’est pas amélioré depuis – je vais me marier… Gniiiiiiiiiiii).

Ma bague de fiançailles !

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai beau en reparler en rigolant (le fond sonore de la télé était assez… glauque), cette demande était pile poil ce que je voulais : lui, moi, l’émotion, notre avenir scintillant dans ses yeux. Et puis ça me donne une excuse pour demander à Monsieur Xylo un repas romantique tous les deux jours !

Mais où ?

Une de nos premières questions a été le lieu.

En résumé :

  • Mes parents habitent vers Grenoble, son père est dans la région de Dijon.
  • Ma famille est éparpillée dans toute la France, la sienne dans le Nord et les Ardennes.

Bon, ce n’est déjà pas simple.

Mais, à ça, il faut ajouter trois éléments :

  • Pour nous, le mariage c’est une fête de famille, tout le monde devait pouvoir venir.
  • Je viens d’une famille conservatrice : le mariage ça s’organise dans la famille de Mlle Piccolo.
  • Mon boulot nous a amené à déménager en début d’année à Bordeaux.

Tu le vois là le triangle isocèle 600-600-300 kilomètres ? Et cela sans même prendre en compte les familles.

Ça a conduit à quelques jours de torture de neurone :

« – On fait ça à Bordeaux, sinon bon courage pour l’organisation !
– Si on fait ça, on n’aura personne !
– Bon ben Grenoble, chez mes parents.
– Euh ouais mais c’est toujours un peu loin du Nord nan ? »

Et, soudain, ce fut l’illumination.

Tous les ans depuis que je suis née, je me rends au moins à Pâques et en été dans la maison secondaire de ma grand-mère en Saône-et-Loire.

Nous avons aussi passé six mois dans un appartement de la grande ville voisine avant de partir pour le Sud et nous sommes allés plusieurs fois ensemble dans ce village.

J’adore cet endroit, je l’ai toujours aimé : la campagne (et les chevaux !), les collines et leurs forêts, les maisons en belles pierres. D’ailleurs j’ai toujours rêvé d’y habiter avant que le boss ne m’expatrie à l’autre bout de la France. C’est à une heure au Sud de Dijon, on se rapproche du Nord, tout en restant dans ma famille. Parfaiiit !

C’est décidé, nous nous marierons dans ce joli village bourguignon pleins de souvenirs de vacances en famille, en amoureux et de vieilles pierres…

Un mariage en Saône-et-Loire ? Pourquoi pas !

Crédits photo : Photo personnelle

Il ne reste plus qu’à trouver la salle, la date, voir avec le maire, l’église, le traiteur, le photographe, le…. Aaaargh help !

Je reviens vite pour te parler de ces légers détails.

Et toi, tu voudrais une demande en mariage en publique, dans un sublime restaurant ou encore dans votre nid d’amour ? Organises-tu ton mariage dans ta famille ou chez vous ? Le choix du lieu était-il évident ? Raconte-moi !

Moi c'est Mademoiselle Piccolo, lui c'est Monsieur Xylo. On s'est rencontré grâce à un ami commun et à deux harmonies il y a 2 ans maintenant. Nous avons décidé de nous marier en avril 2016 en Saône-et-Loire près de nos familles : un passage à la mairie suivi d'une cérémonie religieuse et d'une belle soirée. Un vrai défi puisque nous habitons à 600km de là... Notre journée sera à notre image... c'est-à-dire pleine de musique !

Commentaires

  • Avatar
    Laure Papiers et pm
    Répondre
    27 novembre 2015

    OH lala c’est vrai que ce n’est pas facile de trouver un lieu quand les les invités sont vraiment éparpillés dans le territoire…. Se pose après la question de l’hébergement, et d’un coût financier supplémentaire ! Quels sont tes plans du coup?

  • Avatar
    Madame Gezillig
    Répondre
    27 novembre 2015

    Hiiiii moi aussi j’ai une aigue-marine sur ma bague de fiançailles 🙂

  • Avatar
    Mme Tandm
    Répondre
    27 novembre 2015

    Chic, une autre mariée du 71!
    On a eu un peu le même dilemme : on vit en Region Parisienne, je suis bretonne et mon mari bourguignon (71 sud limite 69). Mais mon mari a beaucoup d’amis et toute sa famille en Bourgogne. On a choisi de se marier au milieu des vignes, un beau buffet champêtre.
    On a fait le choix du local pour le vin, les gâteaux, le buffet et les fleurs (nos prestataires étaient dans la même commune!) avec une touche de Bretagne avec le kir breton de l’apéritif. On n’a pas regretté notre choix du tout et le temps était magnifique !

  • Avatar
    MllePoésie
    Répondre
    27 novembre 2015

    J’adore la saône et loire, j’ai failli vivre au Creusot mais ça ne s’est pas fait, dommage car le calme et la beauté de ce petit coin fait rêver… 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Pétillante
    Répondre
    28 novembre 2015

    On a beaucoup d’invités qui viennent de loin et j’ai eu beaucoup de mal à trouver un lieu où on puisse les héberger. On a donc opté pour la privatisation d’un village vacances ! 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Saxo
    Répondre
    30 novembre 2015

    C’est clair que c’est stressant d’essayer de réunir tout tes prestataires coup de coeur a la même date, surtout quand tu n’es pas sur place . Mais ça fait du bien une fois que c’est réglé.

  • Avatar
    Paillard
    Répondre
    9 décembre 2015

    Bonjour, je suis intéressée de savoir comment vous avez l’obtenu l’accord du maire pour vous marier dans le village de votre choix. ? On m’a toujours dit que c’était dans la mairie du lieu de notre habitation. Moi même je rêve de me marier à Beaune lieu de naissance de monsieur et de notre petit bout de chou 🙂 ! Malheureusement ce n’est pas notre lieu d’habitation. …

  • Avatar
    Monsieur Pizza
    Répondre
    15 février 2016

    Bonjour Mesdames,
    1h au sud de Dijon ça amène près de Chalon sur Saône?
    On aimerait aussi se marier entre 71 et 58 mais au mois de novembre et on a peur de la météo…
    On devrait prévoir notre cérémonie laïque à l intérieur pour assurer le coup…
    Si vous avez des conseils sur la région , les mrestataires et la période on est preneur!
    Merci

Poster une réponse