Virus Ebola : mon mariage est reporté !

À moins d’être enfermée dans une grotte au fin fond du Pôle Nord, tu sais que le virus Ebola sévit actuellement en Afrique de l’Ouest. Tu n’as peut-être pas fait le lien avec moi (comment ça je n’occupe pas toutes tes pensées ?!) mais je suis très concernée.

Au tout début, le virus était cantonné à une partie de la Guinée et je me disais qu’entre le paludisme, le choléra et autres ça ne serait pas pire. Je me suis trompée. L’épidémie qui a pris naissance dans mon pays est la plus virulente jamais enregistrée. À tel point que nous avons envisagé avec le Nounours plusieurs options concernant notre mariage.

Virus Ebola : mon mariage est reporté !

Crédits photo (creative commons) : Irina Pastrascu

Nous marier en région parisienne

Nous vivons à Paris ainsi que la majeure partie de la famille du Nounours. Ceux qui n’habitent pas là peuvent venir facilement. La France est moins loin que la Guinée quand on arrive des États-Unis, ce qui est le cas pour certains de mes oncles et tantes. D’ailleurs, on fait une escale à Paris pour aller à Conakry… Vu comme ça, tu te dis que c’est la solution idéale.

Seulement, notre mariage, je l’ai rêvé dans le quartier qui a vu nos débuts, dans les maisons qui nous ont vu devenir de jeunes adultes. Je veux un mariage traditionnel typique. Je veux qu’on vienne me chercher dans la maison où j’ai grandi pour m’emmener dans celle où le Nounours a grandi. Je veux que le chemin se fasse à pied. Chemin qu’on a emprunté des milliers de fois en se raccompagnant plusieurs fois par jour.

Les laisser nous marier sans nous

Tu as bien lu !

Pour le mariage religieux, il suffit que mon père, avec mon autorisation, donne son accord pour que le mariage soit scellé. Il n’est donc pas nécessaire que je sois là. Comme cette solution était, pour moi, inenvisageable, on me l’a proposé avec une variante pour me contenter : faire la cérémonie traditionnelle ici chez mon oncle pendant que le mariage religieux aurait lieu en Guinée avec mon père et celui du Nounours vu qu’ils y vivent. Il était hors de question qu’on m’appelle pour me dire « Ça y est, tu es mariée ! ». Je respecte les traditions mais il ne faut pas non plus pousser le bouchon trop loin.

De la même façon, je n’aime pas le fait de se marier plusieurs fois. Deux journées consécutives ça passe encore, mais des semaines voire des mois entre les différentes cérémonies, je ne veux pas. Je vais te faire rire mais une cousine m’a même sorti que mieux vaut ne pas trop tarder pour le mariage parce « qu’on ne sait jamais vous pouvez vous séparer entre temps ». Je ne sais pas pour toi mais ma réponse a été que je préfère me séparer AVANT d’être mariée. Bref !

Reporter notre mariage à une date ultérieure

Je te vois déjà bondir. Avec l’épidémie qui ne cesse de s’amplifier : à l’heure où j’écris, il y a un nouveau cas en Espagne, la première contamination hors d’Afrique. Avec nos employeurs qui menacent (à raison) de nous mettre en quarantaine à notre retour. On pourrait mentir sur notre destination car ils n’ont aucun moyen de savoir où est-ce que l’on est réellement allé.

Cependant, je pense que ce serait très malhonnête de mettre la vie de gens qui n’ont rien demandé en danger pour satisfaire notre envie de nous marier à une certaine date. Nous avons donc décidé de reporter notre mariage, de quelques mois, le temps de voir comment la situation évolue. A priori, ce serait pendant les congés d’hiver, les deux dernières semaines de février mais, comme nous ne maîtrisons pas la progression du virus, je ne peux même pas en être sûre.

Comment je gère cette nouvelle situation

Je ne suis pas de nature à me laisser abattre surtout quand il s’agit d’une chose sur laquelle je n’ai aucune emprise. Donc je vais bien. Tout le monde m’appelle 10 fois par jour pour être sûre que je ne craque pas. Il y a eu pire que ça dans ma vie donc, si tu me lis, sache que je ne fais pas semblant d’aller bien et que je n’intériorise aucun mal-être. Je suis toujours avec l’homme que j’aime et nous allons toujours nous marier. Il y a pire dans la vie. Le virus Ebola en l’occurrence.

Question pratique, je vais faire partir toute la décoration, le tissu pour les robes des demoiselles d’honneur ainsi que les bonbons pour le candy-bar dans quelques semaines. Comme ça tout sera sur place. Nos billets d’avions sont valables jusqu’en fin 2015 et modifiables sans frais à volonté. Il paraît qu’on peut même faire un avoir pour l’aller ailleurs !

Je reviens très vite pour te donner des nouvelles.

Et toi, peut-être as-tu déjà vécu une situation similaire, devoir reporter ton mariage à cause d’un incident sanitaire majeur ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Virus Ebola : mon mariage est reporté !”

  • Contente de voir que tu vis bien le fait de devoir reporter votre mariage. Il faut voir les choses du bon côté : ça vous laisse plus de temps pour les préparatifs, pour lire les chroniques de Mademoiselle Dentelle et connaître les « trucs » des autres chroniqueuses ! L’important est que vos proches en Guinée aillent bien.

  • Quelle déception, mais très sage décision !! Comme tu dis vous allez toujours vous marier, c’est juste décaler et effectivement il faut relativiser et voir le bon côté des choses. Il vaut mieux reculer ton mariage pour faire vraiment ce dont tu as envie, que de faire un mariage qui ne te ressemble pas. Bon courage pour la suite

  • Je suis désolée pour toi, pour ton mariage certes mais surtout pour ceux de vos proches qui sont la bas. Tu as bien raison il y a plus grave que la date de votre mariage même si ce ne doit quand même pas être facile a encaisser. C’est la décision la plus sage.

  • Un peu dur à accepter pour une « bride to be », j’admire ta sérénité et je ne peux que t’encourager! Ce n’est que reculer pour mieux sauter 🙂

  • Ton article est très touchant ! J’ai eu les larmes aux yeux quand tu as parlé de l’importance pour toi de le faire dans la ville (ou village) où vous avez grandi, et de passer par les maisons qui ont vu vos enfances respectives, refaire le même chemin à pied. Et j’ai aussi ri en lisant la partie sur une de tes cousines ainsi que le mariage par téléphone !
    Vous vous aimez et c’est le plus important, alors reporter le mariage pour pouvoir le faire sur les terres qui vous ont vu grandir c’est tout ce qu’il y a de plus normal. ça vous tient à coeur donc j’espère autant pour vous que pour la population là-bas, que cette épidémie va régresser voir se terminer.

  • Très bel article! Ca aide à relativiser tous les petits problèmes que l’on peut rencontrer dans la vie ou durant les préparatifs de notre mariage….

    Ton mariage n’en sera que plus beau, j’en suis sûre! 🙂

  • C’est sur que c’est dommage de devoir reporté son mariage a une durée inderterminée. Mais le plus important comme je peux te lire, si pour vous ca va et que vous relativiser bien, c’est le plus important.
    Comme tu dis « il y a pire dans la vie », vous vous aimez cela ne fera qu’un plus beau mariage attendu encore plus impatiemment de tous ^^.
    En espérant pour vous que le virus prennent fin le plus tôt possible.
    Bon courage à vous 🙂

  • C bien vu, et je suis d accord avec toi, reporter une date, si ca te permet d avoir la ceremonie qui te convient, entouree des personnes qui te tiennent a coeur, c l;ideal. et quand a savoir si vous pourriez vous separer entre temps….tu l as dit, il vaudrait mieux avant…du courage

  • Et si, moi j’avais bien fait le lien avec toi : je savais très bien que l’une des chroniqueuses se mariait en Guinée, et c’est vrai que je me demandais comment vous alliez gérer cette crise…
    Je suis admirative de ta capacité à relativiser, et j’espère bientôt voir cette épidémie s’arrêter, pour toi comme pour ton pays.

  • On n’entend plus autant parlé de cette calamité qu’au début, j’espère pour vous et pour tout le monde là-bas que la situation s’arrange… je vous souhaite bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *