Ma vision du mariage parfait

Maintenant que nous nous connaissons, et que tu sais comment Monsieur Médicis et moi-même nous sommes fiancés, je vais te présenter LE mariage. Enfin, notre vision du mariage !

 Mariage parfait

Crédits photo (creative commons) : Wendy Longo

La dimension symbolique

Pour nous, le mariage n’est pas seulement l’union de deux être qui s’aiment. C’est bien plus que cela.

S’aimer, lorsque l’on se marie, est un prérequis. Eh oui, s’il n’y a pas d’amour alors il n’y aucune raison de s’unir ! En quelque sorte, dire : « On se marie parce que l’on s’aime » est un pléonasme. Ça ne l’a pas toujours été et ne l’est pas partout dans le monde, mais en France, j’ose espérer que c’est le cas.

Se marier pour cette seule raison n’est pas suffisant, selon nous. Je suis certaine que tu te demandes ce qui peut motiver un mariage, si ce n’est l’amour ? Que peut-il bien y avoir d’autre ?

Pour nous, une union doit être motivée par un désir de fonder un futur commun, en respectant des valeurs, elles aussi communes. Loin de moi l’idée de te dire quelles valeurs un couple doit respecter pour se marier. Tout est subjectif.

Dans notre couple, les valeurs qui nous semblent fondamentales sont le respect de l’Autre, qu’il soit la seconde moitié de notre couple ou tiers à celui-ci. La générosité et l’écoute sont elles aussi des valeurs cardinales pour nous. Quand je réfléchis aux fondements du mariage, je me dis que si certaines personnes avaient eu ça en tête, peut-être que des histoires douloureuses auraient pu être évitées.

Penser que s’aimer est suffisant pour se marier est complètement utopique, pour moi. Le ciment d’un couple, c’est avant tout l’envie d’être ensemble. Lorsque le désir est présent, alors chaque membre du couple se donne les moyens de faire durer l’amour.

Mon grand-père avait pour habitude de dire, au sujet du mariage : « L’amour, ça vient après ». Petite, je comprenais : choisis quelqu’un qui fera objectivement un bon époux et, par la suite, tu apprendras à l’aimer. En ce sens, l’amour est subsidiaire. Cette façon de penser me choquait, évidemment !

Aujourd’hui, lorsque je repense à cette phrase, j’en comprends deux choses :

  1. L’amour est indispensable, mais pas suffisant pour se marier
  2. L’amour, le vrai, n’est pas acquis. Il s’agit d’un don que l’on reçoit grâce à l’Autre, et qui ne cesse de grandir. Ce n’est pas un volume d’amour que l’on reçoit une bonne fois pour toute. L’amour grandit, évolue, change tout au long de la vie, à mesure que l’on ne cesse de découvrir l’Autre.

Enfin, pour moi, le mariage, notre mariage, a une importance encore plus capitale. J’ai eu beaucoup de moments difficiles, avant de rencontrer Monsieur Médicis. Il m’a énormément aidée et notre relation n’est que du bonheur, bien sûr (sinon, je ne me marierais pas). Cependant, même si notre histoire représente déjà un nouveau départ pour moi, le mariage est un symbole fort que j’attends avec impatience.

Si je suis ici, c’est que je suis attachée à l’idée même du mariage et à quelques traditions.

Sur cette base, j’ai tendance à voir le mariage comme le fondement de notre couple et un rite de passage. Même si je ne vis plus chez mes parents, que j’ai terminé mes études et que je gagne désormais ma vie (youpiiii !), j’ai l’impression, certainement à tort, que je ne serai plus perçue de la même manière une fois que nous serons mariés. Qu’on me regardera comme une adulte, voire une autre personne.

En outre, fêter ce changement de statut me donne l’impression que je vais enterrer une bonne fois pour toutes mes vieux démons. Je sais que c’est utopique. Nous marier n’effacera pas ma mémoire, ne réécrira pas mon histoire.

Par ailleurs, toutes mes fêtes d’anniversaires ou autres échéances importantes n’ayant pas été à la hauteur de mes exigences (ne t’avais-je pas déjà dit que je suis TRES exigeante ?!), je place encore davantage d’espoir dans la célébration de notre mariage. Cette belle journée, forte en émotions, je la veux PAR-FAITE. J’ai bien conscience que c’est une erreur et j’admire Mademoiselle Gezillig pour son pragmatisme. Cependant, pour ma part, je n’en suis pas capable. Il FAUT que notre mariage soit PAR-FAIT.

La dimension pratique

Trêve de gesticulations intellectuelles et de sentimentalisme .Maintenant parlons CONCRET !

Pour nous, nous marier à l’Eglise était une évidence, donc nous aurons deux cérémonies. Conformément à une tradition familiale, nous avons décidé de disjoindre ces deux événements. Cela a plusieurs avantages :

  • On évite de courir pour se préparer : je suis sûre que tu vois de quoi je parle…
  • On se familiarise avec l’idée d’être au centre de l’attention : parce que tu fais ça tous les jours, toi ?!
  • La surprise n’est pas gâchée : on se découvre à l’église, comme nous le souhaitons
  • On peut faire deux fois la fête ! Oui, nous avons prévu de fêter ça également. Pour être très honnête avec toi, à mes yeux, au début, il ne s’agissait là que d’une formalité.

Ainsi, dissocier les deux cérémonies donne, selon moi, plus de sens au passage à la Mairie. Cependant, je ne me sentirais réellement mariée qu’à l’issue de la cérémonie religieuse mais désormais, pour moi, les deux étapes sont très importantes.

La grosse fiesta aura lieu à l’issue du mariage religieux. Donc, quand je parle du mariage sans plus de précisions, je fais en réalité référence à la journée du mariage religieux. Fidèles à l’idée que cette fête soit signe d’un renouveau, nous avons choisi, sans trop y avoir réfléchi d’ailleurs, de nous unir le jour de mes 25 ans. Bon, il faut le dire, cette année ça tombe un samedi, donc c’est tout simplement PAR-FAIT !

Pour le lieu nous respecterons, là aussi, une tradition. Enfin presque. Selon les anciennes coutumes, le mariage est célébré dans la paroisse de la future mariée. Or, au grand désespoir de ma mère, depuis que notre église a été rénovée je ne la reconnais plus. J’y ai pourtant été Enfant de chœur. Je lui préfère l’église où ont été célébrées ma Profession de Foi et ma Confirmation, et où j’ai fait l’aumônerie avant de déménager.

Une fois la date et le lieu du mariage religieux arrêtées, nous pensions faire comme l’ensemble de ma famille, à savoir nous marier civilement la veille. Le lieu était une évidence : la Mairie de notre domicile. La date, moins. Après réflexion, nous trouvons que c’est mieux d’espacer davantage, car faire la fête la veille nous aurait contraints :

  • à faire attention à l’heure, pour ne pas être épuisés le lendemain
  • à veiller à ce que personne ne boive trop, pour être frais le lendemain
  • à renoncer à passer notre dernière nuit de célibataires chez nos parents, en raison de la route à faire, ou alors à devoir conduire. Or, être séparés à l’issue de notre mariage civil ne nous emballait que moyennement…

Au final, nous nous marierons civilement le vendredi de la semaine précédente. Le lieu de réception est également rapidement fixé : ce sera dans le jardin des parents de Monsieur Médicis !

Par conséquent, nous avons assez rapidement :

  • Non pas une, mais deux dates et donc deux fêtes gnîîîî !
  • Nos deux lieux de cérémonies
  • Et enfin, notre lieu de réception pour le mariage civil !

Aujourd’hui, on peut ajouter à cette liste :

  • le lieu de réception pour le mariage religieux
  • les save-the-date
  • Ma coiffeuse-maquilleuse
  • notre thème
  • le wedding planner
  • le traiteur
  • le photographe
  • ma robe
  • nos dates de mariage civil et religieux sont bloquées
  • notre officiant

Il nous reste notamment  à :

  • trouver notre déco : mais pas de DIY pour nous, ça c’est le travail de notre super wedding planner
  • concevoir et envoyer nos faire-parts
  • acheter nos alliances
  • trouver un moyen de garde pour les petits bouts que nous invitons mais aussi de quoi les occuper
  • préparer nos cérémonies
  • tout faire pour le mariage civil : nous savons ce que nous voulons c’est déjà ça !
  • trouver les costumes et chaussures de Monsieur Médicis
  • trouver ma tenue pour le mariage civil
  • s’occuper des cadeaux pour les grands et les petits invités
  • trouver un DJ
  • trancher la question du contrat de mariage

Et j’en oublie !

Et toi, tu places aussi beaucoup d’espoir dans ton mariage ? Tu sais que ça ne pourra pas être parfait, et pourtant tu veux que ça le soit ? Dis-moi ce que tu en penses…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Ma vision du mariage parfait”

  • Je te rejoins sur ta vision du mariage. Pour moi le mariage c’est la promesse envers l’autre que l’on est prêt à tout pour faire durer notre bonheur et notre amour et ne pas baisser les bras au premier obstacle. Et c’est marrant quand tu dis que tu auras l’impression de ne plus être perçue de la même façon après ton mariage car c’est, non pas la perception, mais le ressentis personnel que j’en ai aujourd’hui. Depuis que je suis mariée je me ‘sens’ femme, comme si je venais d’acquérir un nouveau status et que rentrais dans la cour des grandes 🙂

  • J’aime beaucoup ta vision du mariage ! Pendant nos réunions de préparation, notre prêtre aimait dire “si vous venez me voir en me disant que vous voulez vous marier parce que vous vous aimez, je vous mets dehors !!” Sur le coup ça en a choqué certains mais je comprends ce qu’il voulait dire. Sur nos préparatifs, la question du mariage civil est déjà évacuée car il a eu lieu il y a bientôt 3 semaines (déjàààààà ??!!!). Sur le reste, à 6 mois du grand jour, on a bien avancé et j’essaie de me convaincre que ça sera parfait parce que ça sera fait avec le coeur !

  • Comme vous, je vous rejoins sur la vision du mariage. Pour moi, le mariage ce n’est pas qu’une journée, c’est le premier jour du reste de ta vie. Que ce soit une promesse où chaque jour tu fais en sorte de découvrir et d’aimer ton mari pour que vous soyez forts sur le chemin de la vie. C’est une des raisons pour lesquelles il était important de nous marier.

  • houla je me sens vielle en vous lisant mesdemoiselles 🙂

    je me marie bientot , mais a presque 40ans, apres 10 ans de “foyer monoparental” comme on dit, alors oui ma vision du mariage rejoint votre texte. et celui d un message precedent, nous en avons parlé longuement avec le pretre, et plus que l amour c’est le sens de engagement, union, FAmille et Foyer dont il est question.

    quant au “mariage parfait” non non non , je refuse d avoir cette pression la . on organise aussi bien que l on peut, je sais qui il y aura des couacs et tant pis, parfait c’est impossible, alors pour ne pas etre deçus ni stressés outre mesure je ne prefere ne pas etre trop ambitieuse . ce sera “chouette” juste ce qu il faut pour que tout le monde soit content 🙂

  • Il y a une phrase en anglais qui dit ” I want a marriage more beautiful than my wedding”…. Les britanniques, avec leur vocabulaire différent, explique bien ce que signifie le mariage…. Je te rejoins complètement sur cette vision-là! L’engagement du mariage ne doit pas se faire juste parce que l’on s’aime, il doit être pris en sachant que c’est d’union, de foyer, de soutien mutuel que l’on parle!

  • J’adhère parfaitement à ta vision du mariage ! L’amour n’est pas le ciment du couple mais le respect de l’autre oui. Quand je le dis j’ai l’impression que les gens ne me comprennent pas…
    Pour revenir aux deux fêtes ce sera pareil pour moi sauf qu’en Guinée c’est d’abord le mariage religieux (journée) puis traditionnel (le soir) et ensuite celui à la mairie. J’ai décidé de le faire en 2 jours parce que le mariage traditionnel a une plus grande portée pour moi et je veux en profiter au maximum. En même temps, la belle robe blanche est aussi un rêve de petite fille donc elle aura aussi son jour dédié.

  • Je suis totalement d’accord avec toi sur ta vision du mariage : on se marie parce qu’on s’aime mais pas que. S’aimer n’est pas suffisant, voir un avenir commun, partager des valeurs, mais aussi partager les moments de la vie quotidienne… le mariage c’est un grand tout !

  • Tu n’as pas peur d’être (encore une fois) déçue ? A mon avis, on peut préparer son mariage autant qu’on veut, on se retrouve face à des gens (famille, invités, prestataires) donc ça ne peut pas être parfait comme on se l’était imaginé. Il y aura toujours des petits problèmes. Bon courage !

  • Le “mariage parfait” reste une notion très relative, et j’ai vu des mariées se mettre une pression incroyable, si forte qu’elles n’ont justement pas profité de la journée comme elle l’auraient dû (et voulu), et j’avait l’impression qu’elles engendraient elles-mêmes les problèmes…

    A l’inverse, certains couples ont abordé cette journée de manière particulièrement “cool”, sans stress ni pression, mais uniquement avec la joie d’être ensemble en compagnie de leur famille et amis. Et miraculeusement, tout le reste coulait de source finalement ! -et j’ajouterais, ils vécurent heureux et eurent de beaux enfants, mais ça, c’est une autre histoire 😉

  • J’ai l’impression que tu parle de ce que j’aimerais pour mon mariage.
    Pour le moment rien de fixé mais les même envies que ce que tu nous raconte.
    J’ai hâte de lire la suite 😉

  • J’espère que tu auras de jolies noces (mais surtout un beau mariage avec ces jolies valeurs)
    Je comprends tout à fait que tu es envie que ce soit parfait mais ne te met pas trop de pression, ma belle, pour avoir une jolie fête, il faut aussi respirer, se détendre et profiter 😉
    (Et si ça se trouve, c’est moi, super zen pour le moment, qui vais angoisser le jour J et me mettre la pression… On verra…)

  • Je vais finir par me sentir normale, moi 😉
    Ah, et pour la perception des gens : c’est tout-à-fait-vrai. Des gens que je côtoyais depuis quelques années ont arrêté de me faire des blagues salaces, ma chef ne me fait plus un planning de ouf, et côté famille, on me parle enfin comme à une adulte, je suis passée du côté des “aînés”, en quelque sorte…
    Quant à la perfection de la journée… Je pense qu’elle découle directement de l’organisation et de ta capacité à profiter le jour J ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *