Les vœux et les discours : l’exercice des émotions en public

Ma belle-famille a beaucoup de points communs avec ma famille, c’est peut-être pour ça qu’on s’entend bien et qu’on se sent proches. Ils sont attentionnés, sensibles, ils ont un grand cœur. Bref, j’ai de la chance des deux côtés.

Mais ma belle-famille a une façon toute particulière de montrer ses sentiments, aux antipodes de la mienne.

La larme facilement au bord de l’œil, la voix souvent tremblante lors d’une émotion, leurs sentiments s’expriment de manière très visible, ils sont très démonstratifs.

Ma famille, beaucoup plus dans la réserve, va montrer et prouver leur amour plus que de le dire avec des mots. Tout en étant chaleureux, leurs émotions se manifestent d’une façon beaucoup plus discrète.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons et, en ce qui me concerne, j’aime les deux. Mon but ici, tu t’en doutes, n’est pas de porter un jugement de valeur, ce n’est pas l’objet, mais bien de mettre en exergue comment les différences d’expression peuvent se retrouver et se confronter lors du mariage.

Des discours et des vœux incontournables…

Du côté Colorado, les discours et les vœux en public sont bien sûr incontournables. Question de culture, question d’habitude ou de goût, les « hugs » mouillés de larmes ne sont pas rares. Au mariage de la sœur de Monsieur Colorado, son papa avait fait un discours magnifique, incapable de parler cependant tant les larmes lui brisaient la voix. La contagion lacrymale avait alors gagné tous les membres de la famille, sauf moi…

Les vœux et les discours : l'exercice des émotions en public

Crédits photo (creative commons) : Quinn Dombrowski

Et c’est ce que j’aime, en fait. Monsieur Colorado a été élevé dans tout cet amour ambiant, et ils n’ont pas peur de montrer leurs sentiments.

… mais des moments embarrassants de mon côté

En conséquence, il m’a demandé d’écrire des vœux, qu’on se lirait mutuellement devant nos invités. Pour être franche, je n’aurais même pas pensé à écrire des vœux. Idée touchante et charmante s’il en est, ça n’en reste pas moins un exercice auquel je refuse de me prêter. Non pas que je ne veuille pas, mais je ne peux pas. Je serai incapable d’étaler mes sentiments les plus profonds devant ma famille, j’en serai très mal à l’aise et j’aurai peur de les mettre mal à l’aise aussi. En anglais, l’exercice aurait été plus facile, la langue étrangère agissant un peu comme une barrière salvatrice et pudique entre les mots et moi. Mais pour les francophones, il aurait bien fallu le faire en français.

Monsieur Colorado évoqua aussi, en toute logique, l’idée des discours. Aucun souci pour que ses parents ou son témoin en fasse, mais je lui dis alors qu’il n’était même pas la peine de proposer à mes parents. Devant son air surpris et un peu dépité, je lui expliquais alors que mes parents seraient très gênés de faire ça, et moi aussi. La gêne est quelque chose de facilement perceptible, et je n’ai pas envie de faire de ces moments des souvenirs embarrassants pour tout le monde.

Mais je voulais aussi faire plaisir à mon futur mari (c’est bien la clé d’un mariage réussi, que de faire des compromis, non ?)…

Alors voilà, finalement nous sommes tombés sur un accord : oui, ses parents et son témoin feront les discours qu’ils souhaitent, et je suis bien sûre que j’en verserai ma larme à mon tour (et là, il faudra gérer le maquillage…).

Pour ce qui est des vœux, on a décidé de s’en écrire, mais ils resteront privés. Je pense qu’on se les lira le lendemain, le dimanche, peut-être.

Voilà, tout le monde est content, et tout le monde respecte ses envies et ses habitudes !

Et toi, as-tu prévu de lire vos vœux devant vos invités ? Ou es-tu plutôt du genre pudique ? Y aura-t-il des discours ? Dis-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Les vœux et les discours : l’exercice des émotions en public”

  • Nous n’avons pas fait de cérémonie laïque, justement parce que l’on se voyait mal exprimer des choses personnelles devant tout le monde et, comme tu dis… gêner aussi les autres ! Cela n’a pas empêché la joie et l’émotion d’être au rendez-vous et c’est tout ce qui compte. Mais bien sûr, quand je vois certains témoignages de cérémonie laïque, je trouve ça très beau. Mais je trouve qu’il faut être dans le cadre d’un mariage petit comité dans ce cas, avec seulement la famille proche (pas telle tante que l’on ne voit jamais) et les amis (pas les copains).

  • Bonjour Mademoiselle Lilas,
    Oh je comprends bien ta réserve et celle de ta famille, je ne me voyais pas non plus demander un discours à mon papa … beaucoup trop personnel devant tout ce monde … Par contre il a lu avec plaisir un texte lors du repas, nous avions choisi ensemble les voeux aux aventuriers de Brel.
    Bref lire un texte peut être une idée pour donner la parole à ta famille tout en restant pudique sur vos sentiments …
    Bon courage pour vos préparatifs.

  • Je te comprends très bien. Nous avions une cérémonie religieuse, mais rien de trop personnel n’a été intégré et personne n’a fait de discours. Mon mari pensait dire quelques mots avant le dîner pour remercier les invités d’être venus (moi je lui avais bien dit que je ne prendrai pas la parole !!), mais finalement nous avons préféré ne pas afficher le plan de table et indiquer du coup à chacun sa table, puis faire le tour des tables durant le dîner.
    C’est le prêtre qui nous a fait une petite blague juste avant l’église, et qui nous a tendu le micro pour qu’on dise qq mots (ce qui n’était pas du tout prévu !!). Mais mon mari a super bien géré et je n’ai rien eu à dire lol.

  • Pour les voeux, nous étions dans le même problème que toi mais inversé , mon mari ne voulait pas exprimer ses sentiments en public et moi je voulais qu’il m’écrive ce qu’il ressentait…
    Au détour de recherche internet , j’ai trouvé un rituel de cérémonie laïque : le rituel du vin. Pour résumer, les mariés s’écrivent un mot pour expliquer leur choix d’épouser l’autre. Ces lettres sont enfermées avec la bouteille dans la boite en bois qui est scellée.
    Nous avons décidé d’effectuer ce rituel durant notre cérémonie, j’ai expliqué le rituel à l’assemblée, nous avions choisi une bouteille de rhum et prévoyons de l’ouvrir dans 5 ans… Tout le monde a trouvé ce rituel très touchant , des proches m’ont même conseillé de le refaire tous les 5 ans en rachetant une nouvelle bouteille de rhum ! L’idée me plait bien !

  • A notre messe de mariage, pour la prière des époux, j ai parlé seule d abord et je suis du genre émotive mais c était important pour moi de partager cela avec l assemblée. Ce n était pas le cas de mon époux qui ne se voyait pas parler ( ni prier). Mais il a choisi une chanson qu il aimait beaucoup à la place. C était parfait comme cela!

  • Hé bien je vois que je ne suis pas la seule à qui ça dérangerait de dire ses voeux en public… Moi non plus je ne pourrais pas. Tant mieux si on n’est pas obligé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *