Mon mariage gourmand en hiver : le voyage de noces – Partie 5

J’ai tellement aimé notre voyage de noces en Italie que j’ai décidé de te donner mes petits conseils si, toi aussi, tu veux partir en mai/juin dans ces belles destinations dont je t’ai parlé précédemment…

Le budget total de notre voyage était de 3 000 €.

L’hébergement et les transports

1 800 € ont été consacrés aux hébergements et aux transports (jusqu’en Italie, entre les villes et la location de la voiture).

  • Pour le voyage en avion, n’hésite pas à regarder sur les vols low-cost : 2 heures de trajet seulement vers Venise, et depuis Rome, pour à peine une centaine d’euros l’aller par personne !
  • Pour faire quelques économies sur l’hébergement, n’hésite pas à louer un appartement, sur AirBnB par exemple ou, mieux, partir en “couchsurfing” pour rencontrer de vrais habitants du coin qui te donneront de bons conseils.
  • Et par conséquent à faire certains repas “à la maison”, en allant chercher tes pâtes fraiches (ta burrata, tes tomates, tes fruits…) au supermarché du coin, qui s’appelle Coop ou Conrad.
  • Le site Agriturismo est absolument super pour trouver de jolis gîtes ou chambre d’hôtes hors des villes. Être accueilli chez l’habitant, découvrir leurs productions et profiter du calme de la campagne, c’est quand même une façon bien agréable de passer ses vacances.
  • N’hésite pas à réserver en avance tes hôtels, ta voiture, etc., via Internet, tu feras quelques jolies économies et tu gagneras du temps !
  • Le train en Italie fonctionne très bien et est bien moins cher qu’en France ! C’est un bon moyen de se déplacer entre les différentes villes.

Organiser son voyage de noces en Italie : budget et conseils

Crédits photo : Photo personnelle

Les dépenses sur place

1 200 € étaient consacrés à la nourriture, aux visites, aux sorties diverses, aux petits souvenirs (une bouteille de vin et un portefeuille en cuir de Florence pour moi), aux cartes postales et aux timbres !

  • Attention : l’Italie est un pays où la crise a tapé fort. Si, comme moi, tu as un guide de 2014, fais bien attention car les prix ont drastiquement augmenté, notamment dans les musées (il faut ajouter entre 1 et 3€ d’augmentation). Certains musées, qui étaient gratuits auparavant (comme le Forum Romain) sont désormais payants ! Idem pour certaines églises où il faut désormais payer un droit d’entrée.
  • N’hésite pas, avant de partir, à aller voir les “pass” des différentes villes que tu comptes visiter. En effet, certains pass sont très intéressants, comme la Venice Card (sur laquelle tu peux enregistrer des voyages en vaporetto, des accès aux toilettes publiques, la visite de certains musées, de certaines églises, etc.) pour 29,90€ (si tu as moins de 29 ans). Le Roma Pass est assez cher, mais il donne accès à de nombreux musées (sauf le Vatican). Bref, tu peux tout commander par Internet, et c’est pratique. En plus, bien souvent, ça te permet d’éviter les files d’attente ! Il suffit juste d’être certaine que tu vas faire tous ces musées et visites pour rentabiliser ton achat.
  • Je te conseille d’investir dans la série de livres de voyage “Cartoville” : c’est très bien fait, bien détaillé, tu as un plan par quartier et de bons conseils de visites et de gastronomie ! Ce sont mes amies et ma témoin qui nous les ont offerts en cadeau de mariage, et c’était une merveilleuse idée !
  • Si tu n’as qu’une petite faim, tu peux céder à la mode de l’Aperitivo à Florence et Rome : pour le prix d’un verre, tu as accès à un buffet de petites choses à grignoter ! À Venise, craque pour les Cichetti, sorte de tapas de 0,50 à 2€ pièce, que tu pourras accompagner d’un bon verre de Prosecco !
  • Essaie les pizzas en Italie, elles n’ont rien à voir avec les nôtres : la garniture est très simple, mais la pâte, fine, croustillante, délicieuse change tout.
  • Pour les pâtes, attention si tu les aimes bien cuites, là-bas, elles sont “al dente”. Au fait, les pâtes font partie des “Primi piatti”, c’est-à-dire des entrées ! Elles sont en général suivies d’une viande ou d’un poisson que tu peux commander avec ou sans accompagnement.
  • Lorsque tu vas au restaurant, n’oublie pas le “Pane et coperto”, littéralement “Pain et couvert”. Il s’agit d’une taxe que le restaurateur s’octroie, qui est en général de 2€ par personne – à rajouter sur ta note ! Tous les restaurants ne le pratiquent pas cependant. Certains “oublient” même de le signaler sur leur carte !
Organiser son voyage de noces en Italie : budget et conseils

Crédits photo : Photo personnelle

Voilà, j’espère que je t’ai donné envie d’y aller, et de découvrir ces jolies villes et ce beau pays !

Pour un voyage de noces, je t’assure que c’est une destination magnifique, romantique à souhait, et qu’on y passe de très bons moments !

Et toi, quelle destination as-tu choisi pour ton voyage de noces ? N’hésite pas à laisser tes conseils et bonnes adresses sur l’Italie ici !

✈ Pour des hôtels très chics et des voyages extraordinaires, je te propose de faire un tour du côté de VeryChic : chaque jour, le site te propose des ventes privées pour des hôtels 5* partout dans le monde !




4 commentaires sur “Mon mariage gourmand en hiver : le voyage de noces – Partie 5”

  • Alors pour aller dans le Nord de l’Italie assez (assez) souvent je me permets : le supermarché c’est Conad ;), il y a aussi beaucoup de petites supérettes de l’enseigne Crai … L’apéritivo c’est génial ça marche généralement le soir à partir de 18h mais certains café le proposent aussi le midi ! Les piémontais et lombards fonctionnent comme ceci ( en même temps la mode de l’apéritivo vient de Milan). Au niveau de transports j’ajouterai que le prix des carburants est bien plus cher que chez nous, et c’est parfois à prendre en compte ! Et que la plus part des grandes villes proposent un pass valable 24 ou 48 heures qui donne accès à l’ensemble des transports de la ville ( y compris les ascenseurs et funiculaires ) … Dans mes souvenirs Turin et Gênes c’était 4€ les 24 h ! Tu parles du restaurant ! Quand on voit la carte / les menus avec anti parti-pris il second et docli ça peut paraitre beaucoup ! Il faut savoir que l’italien est d’un naturel chipoteur et que donc les serveurs ne vous en voudront pas si on commande une assiette d’antipasti pour deux et qu’après l’un commande un primi et l’autre un secondi !!!! Et petite note en passant, certaines régions d”Italie sont parfois plus proches de chez nous que certaines régions françaises, et ça vaut vraiment le coup !

  • Juste une précision concernant les vols low cost vers l’Italie. Pour m’y rendre souvent, je souligne qu’en s’y prenant bien à l’avance, il est possible de trouver un vol low cost aller-retour pour 2 pour 100 euros.
    Concernant le train, certes bien moins cher qu’en France: si vous n’avez eu aucun problème de ce côté là pendant votre voyage, vous avez été particulièrement chanceux! L’Italie n’est pas le pays le plus adapté pour voyager en train, je conseillerai plutôt la location de voiture, surtout si on veut s’éloigner des sentiers battus et s’aventurer dans la campagne (je pense à la Toscane notamment), même si c’est vrai que le budget carburant peut vite être très élevé. Le carburant est l’un des rares biens de consommation courants à être plus cher en Italie.
    La mode de l’aperitivo n’a pas encore atteint les petits villages; ce n’est clairement pas une habitude italienne, mais plutôt bien française.

  • Merci pour tous ces conseils. L’Italie est vraiment un pays que j’aimerais visiter, et tes chroniques permettent d’avoir un aperçu très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *