Mon mariage participatif et coloré : le voyage de noces

Lors de ma chronique précédente, je t’avais laissée à notre arrivée à la gare de Lyon à Paris. Notre hôtel était tout près puisqu’il se trouvait juste en face de la gare ! Nous nous sommes donc enregistrés et avons rejoint notre chambre. J’ai profité avec joie de la baignoire qui s’y trouvait pour me délasser un peu de ces derniers jours qui avaient été vraiment riches en émotions et je me suis replongée dans le premier tome de Chasse Royale de Jean-Philippe Jaworski, bien décidée à terminer les deux premiers tomes durant ce voyage de noces (pour pouvoir dévorer le troisième qui venait de sortir dès notre retour de vacances).

Le lendemain, nous prenons un petit-déjeuner et nous voilà parti pour la Poste la plus proche afin de déposer sur notre compte bancaire les chèques et espèces que nous avions reçus durant le mariage. Sur le chemin, nous avons croisé mon patron, ce qui était tout à fait inattendu puisque que lui aussi vit à Aix-en-Provence ! Bref, une fois le détour à la banque fait, nous voilà à chercher le bus le plus proche pour nous rendre à l’aéroport Charles de Gaulle.

Direction… l’Écosse !

Je ne sais pas si je t’en avais déjà parlé mais nous avons choisi cette destination pour plusieurs raisons : d’abord Mister Fox ne voulait pas partir dans un endroit où il ferait chaud, craignant la chaleur. Ça ne me dérangeait pas vraiment pour tout te dire. Ensuite j’étais tombée sous le charme d’Édimbourg quand j’avais dix-sept ans lors d’un voyage en famille et depuis lors je souhaitais ardemment retourner en Écosse afin de découvrir ce que ce pays avait d’autre à offrir. En plus, pour ne rien te cacher, j’adore le folklore en général et celui d’Écosse me parlait beaucoup, avec ses fantômes et autres monstres aquatiques ! Mister Fox quant à lui était tout à fait partant ! Ce serait donc un tour du pays qui dureraient deux semaines avec un retour à Liverpool afin de saluer la famille de mon mari.

Nous avons organisé toutes nos escales nous-mêmes, décidant de voyager par train et bus puisque nous n’avons pas le permis de conduire. En octobre, nous avons réservé tous nos hôtels sur Booking.com et nous n’avons eu aucun problème ! Nous avons préféré réserver des endroits qui proposaient un petit-déjeuner inclus dans le prix et avons même fait le choix de quelques hôtels un peu plus « luxueux ».

Comme noté sur ce blog, j’ai bien prévenu à chaque fois que nous venions pour notre Lune de Miel et nous avons parfois été surclassés, parfois eu une bouteille de Prosseco, et même une fois du chocolat ! Je ne peux donc que t’encourager à faire de même ! Nous n’avons cependant réservé aucun moyen de locomotion, afin d’aviser sur place !

Pour choisir nos escales, nous nous sommes aidés du site Visit Scotland qui est très bien fait et propose plusieurs « tours » selon les moyens de locomotions. À partir de là nous avons fait à notre sauce. Et afin de nous guider sur place j’ai emporté avec moi « L’essentiel de l’Écosse » par Lonely Planet. Ce fut un bon guide, mais je regrette de ne pas avoir pris avec moi un cartoguide d’Édimbourg.

Voilà maintenant que tu as les détails de notre organisation en amont je vais revenir sur le voyage en lui-même.

Nous avons donc pris l’avion de Paris jusqu’à Glasgow où nous ne sommes pas restés. En effet, notre premier arrêt fut Balloch, à quelques kilomètres de Glasgow, situé sur le Loch Lomond. Nous avons séjourné deux jours au Balloch House qui faisait aussi restaurant. C’est là que Mister Fox a commencé à être vraiment malade et nous n’avons pas pu faire autant de choses que nous le souhaitions. Nous en avons profité pour faire des siestes et des promenades autour du Loch quand il allait mieux. Nous avons un peu visité la ville, mais il n’y avait pas grand chose d’extraordinaire. C’était surtout pour les paysages offerts par le Loch que nous étions là.

Le deuxième après-midi, nous avons fait une petite croisière avec guide. J’étais totalement sous le charme, mais Mister Fox étant vraiment malade il n’en a pas trop profité.

Photographies personnelles

Nous avons ensuite pris un train entre Balloch et Oban. Et je crois que de tout le séjour c’est la portion de trajet que j’ai préféré ! Nous sommes passés dans des « montagnes » qui cachaient des vallées avec des étendues d’eaux magnifiques, le temps et les paysages changeaient constamment et l’arrivée sur la côte était vraiment belle !

Pour parfaire le tout, on nous a offert des petit fudges, des espèces de caramel, avec les boissons chaudes que nous avions achetées.

De toutes nos étapes, je crois qu’Oban est l’une de mes préférées ! C’est une ville qui se situe sur la côte et qui est un port en partance pour l’île de Mull. C’est donc une petite ville portuaire pleine de charme avec, étrangement, en surplomb ce qui ressemble à un amphithéâtre romain : Mc Caig’s Tower, une tour en pierre à ciel ouvert datant du XIXe siècle. Après avoir fait un petit tour de la ville et mangé dans un fish & chips où j’ai goûté une limonade à la rose, nous nous sommes rendus au Columbia Hôtel.

Le lendemain nous avons visité la Mc Caig’s Tower et les ruines de l’hydropathic sanatorium, un lieu de villégiature dont la construction avait commencé au XIXe et qui n’a jamais été terminé faute d’argent laissant le site à l’état de ruines. C’était vraiment chouette et j’ai adoré la vue que nous avions de la tour.

Juste avant de partir pour notre prochaine étape, nous nous sommes promenés jusqu’au Château de Dunollie, les ruines de la résidence ancestrale du clan McDougall. Pendant qu’on marchait sur la promenade je me suis dit qu’un jour j’aimerais revenir ici avec les enfants que nous aurions un jour.

Photographies personnelles

Nous avons ensuite pris un bus pour Fort Williams, où nous sommes restés au Ben Nevis Leisure Club.

Pour y arriver, Google Maps nous a proposé un itinéraire assez bizarre et nous nous sommes retrouvés en pleine nuit en pleine nature sans lumière ou presque à marcher sur des ponts enjambant des chemins de fer.

Nous avions prévu deux jours pour que Mister Fox puisse aller faire du snowboard au Ben Nevis mais, comme il était malade, nous nous sommes contentés de nous promener en ville et aux alentours. De tous nos arrêts c’est sûrement la ville qui m’a le moins plu. J’ai tout de même apprécié y trouver une librairie indépendante (chose relativement rare au Royaume-Uni) et nous avons aussi visité l’Old Inverlochy Castle, une ruine de château ouvert aux quatre vents.

Bon par contre je ne vais pas te mentir : j’ai adoré l’hôtel où nous sommes restés ! Notamment par ce qu’il y avait une piscine !

Photographies personnelles

De Fort Williams nous sommes partis en bus vers Inverness. Sur le trajet, nous avons aperçu le fameux Loch Ness, mais aucun monstre.

Mister Fox commençait à aller mieux et nous avons mangé le soir dans un restaurant indien. Ici je te fais un petit aparté, mais c’est juste dingue la quantité servie dans les restaurants d’Écosse ! Nous avions vraiment l’impression que les portions faisaient le double de celles que l’on trouve en France, et il était vraiment compliqué de finir nos assiettes !

Le lendemain avant de prendre le bus en direction de Scrabster pour prendre le ferry, nous sommes allés au château d’Inverness afin d’admirer la vue du haut des tours. Nous y avons aussi appris quelques légendes locales et, à la vue de tout ce qu’il y avait à faire dans le coin, nous sous sommes promis de revenir quelques jours lorsque nous aurions le permis de conduire.

Photographies personnelles

Le soir même nous étions à Thurso, la ville la plus au Nord de l’île de Grande-Bretagne, pour prendre le ferry qui nous mènerait aux Orcades.

Nous voulions nous rendre sur ces îles pour deux raisons : les aurores boréales et les pierres dressées. Bon, avec une nuit au compteur nous n’avons pas eu la chance d’observer une aurore boréale. Mais, avec Oban c’est pour moi la meilleure étape du voyage !

Nous avons passé la nuit au Ferry Inn qui nous a offert du Prosseco et j’ai adoré le petit-déjeuner préparé le matin : un porridge aux myrtilles et à la crème. En plus les gens sur l’île ont été adorables avec nous – je soupçonne le fait que de ne pas être venue en pleine période touristique a joué en notre faveur – et nous ont bien renseignés. Le chauffeur de bus nous a arrêté au plus près des pierres levées, alors que ce n’était pas un arrêt et nous a dit de faire signe au bus pour retourner à Stromness. Nous sommes donc partis à la découverte de deux sites du néolithique et j’étais ravie.

Mon mari tout frais, lui, a posé consciencieusement sa main sur toute les pierres qu’il croisait. J’ai trouvé ça un peu étrange sachant qu’il n’est pas du tout superstitieux et qu’il est même plutôt ultra cartésien ! Il m’a expliqué qu’en faisant ça il « reconnaissait » l’existence de ceux qui avaient vécu là des milliers d’années plus tôt. J’ai trouvé ça touchant.

Photographies personnelles

Après avoir repris le ferry direction Thurso où nous passions seulement la nuit, nous avons dû marcher plus d’une heure dans le froid et la nuit pour rejoindre notre hôtel, nos gros sacs sur le dos, parce qu’aucun taxi n’était disponible avant un très long moment.

C’est là que j’ai commencé à tomber malade et à ruminer un peu. J’ai en quelque sorte fait un wedding blues dont le summum aura été ma crise de larmes ininterrompue lors de notre trajet entre Édimbourg et Liverpool. Je ressassais tout ce qui n’avait pas été lors de notre mariage – des choses assez insignifiantes puisque je ne m’en rappelle pas – et j’ai accablé mon mari de nombreux reproches. Le seul regret dont je me rappelle, qui était fondé et qui aujourd’hui encore me chagrine c’est qu’à aucun moment lors de notre joli jour Mister Fox ne m’a dit qu’il me trouvait jolie. Alors oui, je sais qu’il le pensait, il me l’a dit ensuite, mais j’aurais aimé entendre ces mots ce jour-là.

Bref, trève de blabla, après Thurso nous sommes repartis à Inverness où nous avons séjourné au Best Western Hotel et Spa où l’on nous avait surclassé. De notre chambre, nous avions vue sur le château et dans la nuit il a neigé.

Le lendemain matin, nous avons eu la surprise de voir une mouette nous observer par la fenêtre. Nous n’avions pas beaucoup de temps ce jour-là pour visiter, car nous devions faire quatre heures de bus pour rejoindre Édimbourg. Sur le chemin pour nous rendre à la gare routière, nous sommes tombée sur ce stand de coiffeur « holistique » et j’ai regretté de ne pas avoir plus de temps pour pouvoir me faire couper les cheveux, ayant beaucoup aimé « Dirk Gently ».

Photographies personnelles

À Édimbourg où nous sommes restés trois nuits, nous avons séjourné au Hampton by Hilton Edinburgh West End. Et là surprise : deux lit une place. L’hôtel étant plein, nous n’avons pas pu trouver une chambre ayant un lit double.

À Édimbourg nous nous sommes beaucoup promenés et nous sommes allés visiter le musée d’Écosse où nous avons fait la section histoire naturelle, sciences (qui était très sympa) et celle consacrée aux Celtes. Mister Fox a pu se prendre en photo avec la statue de Wojtek, un ours soldat de l’armée polonaise lors de la Seconde Guerre mondiale (il portait des caisses et était payé), qui a fini ses jours au zoo d’Édimbourg. Il faut que tu saches que lors de son EVG il avait prit une photo avec la statue de ce même ours à Cracovie.

Photographies personnelles

Je vais être honnête : le voyage commençait vraiment à être long. Deux semaines c’est trop peu pour visiter un pays et paradoxalement trop long lorsqu’on ne fait que des petites étapes.

Avec du recul, je pense qu’on aurait dû se limiter à trois/quatre villes et les visiter plus en détails. Là nous nous sommes épuisés à ne jamais vraiment pouvoir nous poser et c’était un peu frustrant de ne gratter que la surface de certains endroits. Nous avons donc décidé avec Mister Fox que nous retournerions en Écosse pour de futurs voyages de deux semaines à chaque fois afin d’approfondir nos découvertes !

Nous avons finalement pris congé de l’Écosse et sommes partis en train vers Liverpool. Nous y avons passé deux nuits, dans deux hôtels différents. Un à Albert Dock, l’autre l’Adelphi, un hôtel de la classe du Grand Hotel Budapest.

Liverpool n’étant pas terra incognita, nous avons déambulé dans les rues que nous connaissons, passé du temps à Albert Dock et un peu regardé en face de la Mersey, Wallasey, la ville d’où vient Mister Fox.

Le jour suivant notre départ, nous avons retrouvé sa famille dans un restaurant et ça m’a fait plaisir de partager un repas avec eux car j’avais eu peu de temps pour leur parler lors du mariage.

Photographies personnelles

Adelphi Hotel le jour de notre départ

Le lendemain, nous avons pris un bus direction l’aéroport John Lennon et sommes montés dans un avion direction Nice. Là nous devions prendre un blablacar qui nous a lâché sans prévenir. Nous avons donc pris un train puis un bus avant de pouvoir rentrer chez nous, bien plus tard que prévu. Heureusement que nous avions prévu un jour de repos avant de reprendre le travail !

Et voilà ! Notre voyage de noces est terminé et quelque part, avec lui, le mariage. Partir directement après notre joli jour nous aura permis de rester dans cette bulle qui s’était créée.

Et toi ? Où comptes-tu partir en voyage de noces ? Qu’avez-vous prévu ?



14 commentaires sur “Mon mariage participatif et coloré : le voyage de noces”

  • Ohhh les Orcades 😍. Je retiens la petite astuce pour se faire surclasser par les hôteliers. Je n’osais pas trop mais je vais le faire, on le mérite après tout 😉.

    • Les Orcades c’était vraiment chouette ! On a pas vu d’aurore boréales ( mais en même temps on est resté qu’une nuit) mais pff c’était super ! J’ai adoré les cercles de pierres et les construction néolithiques ! Pour les hôtels je pense que ca ne les gêne pas tant que ça si ils le font ! Mais c’est toujours agréable de trouver, en arrivant dans sa chambre, un petit cadeau ou une super vue parce qu’on a été surclassé.

  • Ca a l’air superbe ! Allez hop, sur la liste 🙂
    Je suis totalement fan de ton idée de mettre ton étole en écharpe par la suite, le clin d’oeil est génial !

    • Aujourd’hui encore elle me sert d’écharpe ! En vrai elle est super chaude et super longue donc ça a été un allié en or en Ecosse ! Et je conseil à 100% le voyage là-bas c’est tres tres beau ! Merci pour ton commentaire !

    • Merci Madame Noisette ! Je ne peux que recommander l’Ecosse ! Je pense que ça mérite vraiment plusieurs voyages d’ailleurs !

  • Trop chouette votre voyage de Noces. Il n’avait pas l’air de faire chaud en effet mais vous avez eu le temps de faire beaucoup de choses !! J’aimerai trop aller en Ecosse aussi ! Et notamment aller sur l’île de Skye ! Vous ne l’aviez pas mis au programme ? Après je crois que ce n’est pas facile d’accès sans voiture…

    • Merci Madame Chaton ! On avait penser à Skye mais effectivement sans voiture c’était beaucoup moins intéressant. Ca fait partie des endroits qu’on ira visiter quand on y retournera (et qu’un de nous 2 aura le permis) ! Et non il ne faisait pas trop chaud, mais en Janvier c’était à prévoir ! Par contre nous n’vons eu qu’une apres-midi de pluie !

  • Ooh les pierres…. Fan d’Outlander bonjouuur ! (je sais pas si j’aurais osé les toucher pour le coup ahah !). Nous sommes allés en weekend à Edimbourg il y a deux ans et nous avons vraiment adoré !! Prochaine étape, le road trip !

    • Merci Madame Claddagh ! En habitant en Irlande ca doit être plus facilement accessible pour toi c’est sur ! Je ne me souviens pas avoir touché les pierres moi-même ! Mais même sans ça c’est fou à quel point c’est impressionnant ces cercles immenses de pierres, qui sont là depuis des millénaires, entourés de champs et avec des habitations pas loin ! Outlander je me l’étais refait avant d’y aller pour habituer mon oreille à l’accent écossais !

      • Oui les vols pour l’Ecosse sont vraiment pas chers de Dublin, nous avions payé 40€ aller retour chacun !! Aah l’accent écossais par contre j’ai vraiment galéré, alors que je parle couramment anglais ! Monsieur Claddagh faisait mon interprète lool!

  • Très sympa ce petit voyage de noces, dommage que la grande forme n’était pas au rdv. Mais super idée d’y retourner une prochaine fois pour profiter à fond 🙂 Les cercles de pierre sont impressionnants, j’adore cette ambiance mystérieuse qui plane dès qu’on dit « Ecosse » … hihihi

    • Merci Aurélie ! Des que Mister Fox a commencé à aller mieux c’est moi qui ai commencé à fatiguer ! On suppose que c’est le contre-coup du mariage et de la semaine qui l’a précédé ! Les cercles de pierres ça a un peu été mon « caprice » mais mon mari n’a rien trouvé à y redire ! En plus nous avons rapporter quelque chose de ce jour là 🙂

Leave a Reply to Aurélie Cancel reply