Mon voyage de noces en Norvège : quelques infos pratiques

Après une longue pause après le récit de mon mariage, je reviens pour te parler du voyage de noces, en juin 2013 (presqu’un an, ouh la la !).

En bons lutins que nous sommes, notre rêve à nous, c’était de visiter la Norvège.

camping Trollstigen drapeau norvégien

Comme c’est l’un des pays les plus chers au monde, j’avais un peu peur que la cagnotte du mariage ne soit pas suffisante à couvrir le financement du voyage. Et puis le lendemain du mariage, en dépouillant l’urne, j’ai trouvé 2 gros chèques… J’ai dit à mon mari, avec un grand sourire : « Bon, ben… je crois qu’on va pouvoir aller en Norvège !!! ».

Un peu effrayés par l’inconnu, nous avons choisi de passer par une agence de voyages, Comptoir des Voyages. Nous n’avons pas déposé de liste chez eux, on a simplement récupéré les dons de notre côté, puis sommes allés les voir ensuite.

L’avantage, c’est que le voyage est totalement personnalisable. On peut aussi bien loger dans des bed and breakfeast ou des campings que dans des hôtels ! Et pas besoin de choisir parmi un petit panel de voyages prédéfinis, on peut complètement adapter les étapes selon nos souhaits.

Notre trip nous fait donc partir d’Oslo, puis monter un peu au-dessus de Lillehammer, rejoindre la côte à Ålesund, redescendre jusqu’à Bergen, et enfin, rejoindre Oslo en train.

Voici grosso-modo notre trajet (pas du tout exact, j’ai juste mis nos points de chute) :

trajet voyage de noces en Norvège

Crédits photo : Google Maps

trajet voyage de noces en Norvège

Crédits photo : Google Maps

La Norvège, c’est pour toi ?

Si tu aimes les grands paysages… OUI !!! C’est bien simple en fait, il y a trois choses : eau, forêt, pierre. Souvent les trois en même temps, mais au moins deux de ces trois éléments à la fois.

On tombe en permanence sur des paysages à couper le souffle. Pour tout de dire, on n’arrêtait pas de s’arrêter « parce que c’est trop beau », au point qu’on finissait par prendre la résolution de ne plus faire de halte la fois suivante. Sauf que la fois suivante (environ 5 min plus tard), on tombe sur un paysage ENCORE PLUS MAGNIFIQUE, et bien sûr, pour notre plus grand bonheur, il est humainement impossible de ne pas s’arrêter à nouveau pour en profiter.

Si tu aimes les maisons en bois, tu seras servie aussi ! (J’adoooooooooooore les maisons en bois.)

Si tu n’es pas attirée par les grandes villes… Tu ne visiteras que des villes à taille humaine. Le pays compte en tout 5 millions d’habitants. Dont 624.000 à Oslo… et même dans la capitale, tu as peu de chance de te sentir écrasée : il y a de l’espace, et beaucoup de parcs !

Si tu as envie de t’immerger en pleine nature, en lâchant la voiture… Sache que la Norvège, tout comme la Suède et la Finlande, a inscrit le droit d’accès à la nature dans la loi. Concrètement, cela signifie que tu peux aller te promener dans la nature, et même y planter ta tente pour une nuit, à partir du moment où tu ne détériores rien et ne laisse traîner aucun déchet, évidemment. Et ce, même sur une propriété privée. Amatrice de randonnée sauvage : c’est carrément pour toi.

hôtel de ville d'Oslo

Trollstigen

Trollstigen

port d'Alesund

stavkirke

fjord Geiranger

sur la route de Sogndal à Bergen

 lac gelé

Quelques infos pratiques

La langue

Ne t’inquiète pas, tout le monde parle anglais, a fortiori toutes les personnes dont l’activité touche au tourisme. Mais tu seras sans doute surprise de reconnaître quelques similitudes avec l’allemand ou l’anglais dans la langue.

La devise

La Norvège ne fait pas partie de l’Union Européenne, et n’a donc bien évidemment pas adopté l’euro. La devise est la couronne norvégienne, appelée couramment NOK. A l’heure où j’écris, une couronne équivaut à environ 12 centimes d’euros. Ou dans l’autre sens : 1 € équivaut à un peu plus de 8 NOK.

Si les prix sont toujours indiqués avec des centimes, on ne paye jamais de centimes : la somme finale est toujours arrondie.

Certaines pièces sont percées. (Précision totalement inutile, mais je le dis, parce que moi, j’adore ça, j’ai l’impression de voyager dans le temps.)

Le budget

Les prix par rapport à la France sont multipliés par deux.

La vie sur place, manger et dormir

Les restaurants les moins chers sont généralement les asiatiques et les pizzerias.

Les boutiques et le musées ferment très tôt (16h, parfois 17h), mais les supermarchés restent ouverts très tard (au moins jusqu’à 21h, et souvent jusqu’à 22h, voire 23h). Pratique pour s’acheter de quoi pique-niquer quand on arrive un peu tard !

En parlant de pique-nique, tu trouveras quelques salades toutes prêtes dans les supermarchés, mais rarement des sandwichs.

Les restaurants n’affichent pas toujours leurs prix à l’extérieur, même si c’est souvent le cas.

La curiosité culinaire improbable est le fromage au caramel. On m’en avait dit « dégueulasse ». Le lutin confirme, en revanche, moi, je n’ai pas trouvé ça immangeable. Plutôt bizarre, et trop inhabituel pour réussir à trouver ça bon. Oui, parce que le fromage au caramel, ça a le goût de… fromage au caramel. Vraiment. Du coup, fromage et dessert en même temps, comme saveur, je ne savais pas trop quoi en faire.

Pour le petit déjeuner, il y a beaucoup de salé : œufs, charcuteries, fromages, mais aussi crudités et crevettes. Pas de panique si tu ne peux pas te passer de ton p’tit dej sucré : au minimum, il y aura du pain et de la confiture. (Et selon des lieux, des viennoiseries, des céréales, etc.)

En Norvège, en lieu et place d’un lit double, il y a parfois deux lits simples accolés, mais ce n’est pas systématique. En revanche, c’est toujours chacun sa couette ! Finalement, c’est plutôt pratique pour éviter de s’en faire voler un bout en pleine nuit.

Si tu as besoin d’obscurité pour dormir, prévois un masque : dans les grandes chaînes d’hôtel, il y a toujours des rideaux occultants. Mais ce n’est pas le cas partout, souvent il n’y a qu’un mince rideau, et les maisons n’ayant pas de volets… Tu risques d’avoir du mal à bien dormir. J’en ai fait les frais, d’autant qu’au mois de juin, les nuits sont particulièrement courtes !

Le temps

Ça a beau être au nord, en été, il peut faire chaud ! Très chaud même.

Nous avons fait notre voyage mi-juin, c’était pile au bon moment, il faisait doux juste ce qu’il faut. On a quand même réussi à prendre un petit coup de soleil…

Bon à savoir : compte tenue de sa situation, Bergen est souvent sous la pluie. (Pour notre part, nous y avons échappé.)

port de Bergen

Voyager sur place en voiture

Une bonne carte suffit, le GPS est superflu : il y a très peu de routes, c’est difficile de se tromper ! Rien à voir avec la France et ses innombrables chemins.

Certaines routes sont payantes, mais pas d’arrêt au péage pour autant : il y a des portiques qui passent au-dessus de la route, et la voiture est flashée au passage. Par contre, comme il y a peu de routes… Tu peux difficilement éviter ces péages !

Les seules autoroutes sont autour d’Oslo. Les routes sont toutes très bien entretenues.

Vers les fjords, pour éviter des faire de grands détours, on a souvent l’occasion de traverser en ferry. Autant en profiter pour se dégourdir les jambes et regarder le paysage !

ferry pour traverser les fjords

Toutes photos : la famille Lutin

La prochaine fois, je te raconterais notre voyage !

Et toi ? Tu rêves de pays du Nord, ou tu es plutôt attirée par les pays plus au Sud ? Ou plus à l’Est ou plus à l’Ouest hein, pas de discrimination géographique ! Tu hésites à partir dans un pays à cause du prix de la vie sur place ? Dis-moi !

 

✈ Pour des hôtels très chics et des voyages extraordinaires, je te propose de faire un tour du côté de VeryChic : chaque jour, le site te propose des ventes privées pour des hôtels 5* partout dans le monde !




17 commentaires sur “Mon voyage de noces en Norvège : quelques infos pratiques”

  • ahhh le fromage au caramel! moi qui rafole du comté-ovomaltine, je sens que je devrais essayer :p Encore un voyage à ajouter à notre liste…

    • Hihi, ben écoute, si ça te tente, tu n’auras pas de mal à en trouver : il y en a dans tous les supermarchés (même petits) et au buffet au p’tit dej dans tous les hôtels où nous sommes passés ! 🙂

    • Euh… Oui. A voir dans les prochains articles, s’il n’y a pas d’urgence voyagesque. 🙂

      Enfin en gros pour Oslo : on était au Savoy Hotel, et prendre l’Oslo Pass vaut le coup. 😉

  • Ah Oslo et son superbe musée en plein air avec des statues magnifiques, le port de Bergen, le fjord de Myrdal-Flam, Trondheim et les îles Lofoten. Bref ton petit récit de voyage de noce me ramène en 1998. A l’époque j’étais seule avec son sac à dos et je voyageais beaucoup. On se marie le 30 mai mais pour notre voyage on penche vers le Chili avec nos 2 garçons et le Machu pichu au Pérou. Mais à voir en fonction du budget surtout qu’il faut embaucher quelqu’un pour s’occuper de la ferme en notre absence.
    Tes photos sont superbes.

    • 🙂 Le mérite des photos revient à 99,5 % à Monsieur Lutin.
      Malheureusement nous ne sommes pas montés plus haut d’Alesund : va savoir qu’on y retourne ! 😀

  • Merci pour ce premier récit qui donne bine envie !
    Nous aussi on aimerait bien tester la Norvège pour le voyage de noces, mais on a très peur du budget nécessaire… Car bon, si c’est pour dormir en auberge de jeunesse pendant le voyage de noce…
    On pourrait avoir une idée plus précise du budget à prévoir?
    Merci d’avance !!

    • Eh bien écoute, pour le budget, c’est vraiment multiplié par 2 : tu imagines tous les frais que tu aurais pour le même type de voyage en France. Et tu multiplies par 2. 😀 Tu seras très proche de la réalité. 😉

      Avec l’agence, nous avons dépensé environ 3500 € pour 11 jours, qui comprenaient :
      – billets d’avions (pas bien chers, je conseille la compagnie Norwegian avec laquelle nous avons voyagé) avec bagages en soute,
      – hôtels/chambres d’hôtes
      – petit déjeuner
      – location de voiture + “rapatriement” de la voiture de Bergen à Oslo
      – mini-voyage “Norway in a Nutshell” de Bergen à Oslo, que je ne conseille QUE si on fait un séjour de 2-3-4 jours, ou que le reste du voyage est sans passages dans de nombreux fjords (j’expliquerais plus en détail dans un prochain article)

      Là-dessus, on a dû ajouter billets de train jusqu’à Paris et hôtels à Paris (à cause de nos horaires d’avion qui rendaient impossible ou trop juste le départ et le retour direct chez nous).

      Et les frais sur place : je crois qu’on avait converti 600 € ou 700 €, qui nous ont payé 3 resto, pique-nique, traversées en bac, entrées aux musées (dont Oslo Pass) et autres excursions, quelques menues babioles souvenirs, un plein (on a fait un ou deux autres pleins, mais payés par carte). On était PILE et on a vraiment fait un minimum d’extras.

      Je revérifiais le budget exact et noterais ça dans l’un des articles à suivre sur le voyage de noces. 😉

    • Tu m’étonnes ! 😀 En sélectionnant les photos pour les articles sur le voyages de noces, j’étais pour ainsi dire la larme à l’oeil, en mode “je veux y retourneeeeeeeer !!!”. 😆

  • ça donne envie ! J’adore les pays nordiques, et c’est le genre de voyages qui conviendrait à mon fiancé (nature, petites villes, pas de canicule).

  • Je cherche une aide avec fondation d’une entreprise de nettoyage en Norvège. Est-ce que quelqu’un d’entre vous dirige une entreprise indivduelle en Norvège?

  • Je recommande une solution différente. Sur le marché il y a plusieurs compagnies qui aident créer une entreprise en Scandinavie. J’ai profité d’une aide de Quali AS.no. Il n’y avait pas de problèmes, ils ont occupés de tous, j’ai juste dû ouvrir un compte bancaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *