Le voyage de noces de nos rêves : et si c’était un safari ?

Ah… le voyage de noces : on en rêve toutes, à un moment ou à un autre des préparatifs – même avant ! – ce n’est pas toi, bride-to-be amoureuse des voyages, qui me dira le contraire, n’est-ce pas ?

En grands voyageurs, M. Golf et moi y avons vu un vrai prétexte pour s’offrir, non pas un périple plus long ou plus loin que d’habitude, mais surtout l’occasion de partir plus cheeeeeer avec un budget plus confortable. Nous nous étions fixés le double de nos gros voyages habituels, c’est-à-dire 4 000€ par personne (à la condition que nous parvenions à épargner suffisamment, cela va de soi). Nous nous sommes ainsi mis à la recherche d’une destination « nature & évasion » que l’on n’aurait jamais osé s’offrir, à moins d’une grande occasion comme celle-ci. Le voyage d’une vie…

L’idée de passer deux semaines en bord de mer, à plonger dans des eaux translucides et à siroter sur la plage ne disait rien à mon mari aventurier, et je dois avouer qu’à moi non plus. Ça a beau être synonyme de séjour paradisiaque par excellence, je ne me voyais pas renoncer à mon rêve d’enfant : découvrir les animaux sauvages dans leur habitat naturel, admirer le coucher du soleil au-dessus de la savane, frissonner en lodge, « bercé » par les rugissements nocturnes des hyènes.

Alors, nous nous sommes très vite tournés vers un safari. Évidemment, il n’en a pas fallu beaucoup pour le convaincre d’en faire son « terrain de jeu photo » ! 😉

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

Partir à la recherche de Simba…

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

…sans renoncer aux eaux turquoises ?

Ok, un safari, mais dans quel pays du continent africain ?

M. Golf ayant déjà parcouru la Namibie, il fallait nous décider parmi les autres « grands pays » de safari : l’Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie et le Botswana. Et c’est là que les choses se sont compliquées…

À tort ou à raison, nous avons très vite zappé le Kenya pour sa réputation de safari « low cost ». Des files indiennes de véhicules remplis à bloc, face à deux lions ronflants à l’ombre d’un acacia ? Hum… ce n’est pas vraiment l’idée que l’on se faisait d’un voyage nature et intimiste.

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

Le bon air sec de la brousse !

Après réflexion, nous avons aussi écarté l’Afrique du Sud, pour deux raisons :

  • Les parcs animaliers y sont très majoritairement privés (avec les droits d’entrées, parfois prohibitifs, qui vont avec…), alors quitte à choisir, nous préférions privilégier les parcs publics.
  • L’aventure en brousse, d’accord… mais avec quelques jours de repos en fin de séjour ! Malgré tout, pour notre voyage de noces (et c’est très cliché…), je me voyais mal passer à côté du « sirotage » de coco, les pieds dans le sable fin, alors que c’était loin d’être un passage obligé pour mon amoureux. Le Mozambique était finalement la seule île accessible depuis la pointe du continent africain (c’est d’ailleurs ce qu’a choisi Mme Gypsophile), mais ça nous paraissait compliqué (peu de vols pour s’y rendre, choix d’hôtels restreint…) et très optimiste au regard du nombre de jours de congés que nous pouvions nous accorder (les allers et retours au Pays Basque étaient passés par là…).

Afin de départager les destinations restantes, pas de miracle, nous nous sommes tournés vers des agences pour évaluer les différences et se faire une idée du budget à prévoir (encore lui). Verdict ?

  • Le Botswana : la destination la plus préservée, la plus sauvage, et donc… la plus chère.
  • La Tanzanie du Nord et ses parcs mythiques : un incontournable… forcément touristique.
  • La Tanzanie du Sud : très sauvage, moins fréquentée que le nord du pays, difficilement accessible (8 heures de route, puis avion privé entre chaque parc) et donc plus un peu cher.

Pour un budget similaire, on nous proposait :

  • Le Botswana en groupe, avec nuits en tente (sur le toit de nos jeeps).
  • La Tanzanie du Nord en safari privé (une jeep rien que pour deux).
  • La Tanzanie du Sud, combiné hybride avec les déplacements en véhicule individuel et les safaris en groupe.

Ce n’est pas sans regret que nous avons finalement renoncé au Botswana, car nous ne concevions pas notre lune de miel sans un minimum d’intimité… Avec le recul, c’était la bonne décision : le Botswana a beau offrir le Graal des safaris (le Prince Harry y a bien demandé Meghan en mariage !), il vaut mieux en avoir déjà fait un ou deux pour réellement apprécier. Les animaux y sont tellement dispatchés dans les herbes hautes, qu’il s’avère difficile de les apercevoir. Le pays entier est un parc à ciel ouvert ! On n’a rien sans rien… Allez, ce ne sera que partie remise pour nos 10 ans de mariage ? (Allez, chéri, dis ouiiiii !)

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

Observer une famille d’éléphants d’aussi près au Botswana, mission impossible ?

Hakuna Matata ! C’est décidé, on part en Tanzanie, mais où exactement ?

Récapitulons ! Côté Tanzanie du nord :

  • Les plus beaux parcs animaliers au monde, en particulier le cratère du Ngorongoro (la plus grande caldeira émergée au monde) et les plaines infinies du Serengeti (LE parc des reportages animaliers… mais si, tu sais, ceux où une voix off monocorde commente la traque d’un gnou traversant la rivière, avec de gros plans sur les yeux voraces du crocodile).
  • L’accessibilité
  • Le prix acceptable
  • … mais très touristique (ou comment se retrouver à 20 jeeps à photographier un groupe de lions en haute saison)

Côté Tanzanie du Sud :

  • Les parcs très sauvages (pas forcément un avantage, d’après notre guide local – ex-mécanicien pour le « hunt gaming » – qui, contrairement aux agences de voyages qui se gardaient bien de nous mettre en garde, nous a appris que certains parcs possédaient deux parties : une pour les photographes, une pour les chasseurs. Résultat ? Des animaux craintifs, qui ne connaissent évidemment pas la frontière, et en deviennent difficilement observables).
  • La faible fréquentation touristique, induit par un accès exclusif en avion privé
  • Le nombre restreint de lodges, ce qui tire vers le haut les prix des prestations hôtelières (+20% environ par rapport au nord).

Après avoir hésité de longues semaines, nous nous sommes orientés vers la Tanzanie du nord à la mi-saison. Il fallait privilégier un départ entre la fin de la saison sèche (fin octobre) et le début de la saison humide (mi-novembre). En décollant le 1er novembre, soit 3 semaines après le mariage (tant pis pour l’enchaînement idéal… ça nous a permis, mine de rien, de nous remettre de nos émotions et d’avoir un projet concret post-mariage), on s’assurait les prix de la basse saison (20 à 30% d’économies sur les lodges – hourra !), tout en profitant d’un temps clément (26-27°C, peu de risque de pluie) et d’une période largement moins fréquentée.

Au programme : 5 jours de safari en jeep privative et 5 jours de repos sur les plages exotiques de Zanzibar. PAR-FAIT.

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

Un véhicule partagé par huit objectifs photo : pas vraiment l’expérience de voyage confidentiel à laquelle on aspirait…

On l’organise comment, ce voyage de rêve ?

Bien que nous ayons toujours organisé nos périples nous-mêmes, je ne pouvais m’empêcher de me dire « c’est notre voyage de noces, quand même… on pourrait se réserver la surprise et ménager nos forces en déléguant à une agence » mais… j’aime trop organiser ! Concocter l’itinéraire idéal, glaner les bons plans sur le net, faire défiler des pages et des pages d’hôtels… ça me permet toujours de rêver aux vacances à l’avance (chacun ses tocs). Pour autant, je me suis vite rendu compte qu’entre la jeep, le chauffeur, les lodges et les frais d’entrée dans les parcs, il serait quasi obligatoire de passer par une agence de voyage.

Au lieu de contacter une agence basée en France ou une plateforme digitale de mise en relation, nous avons fait le choix d’écrire directement à une agence locale, Savannah Tours, qui était citée positivement sur plusieurs forums voyage. Avec un niveau courant d’anglais à l’écrit et un peu beaucoup de patience, il est tout à fait possible de construire, à distance, son voyage avec l’une d’entre elles (itinéraire, hébergements, excursions, etc.) – d’autant plus que les agences françaises se font simplement l’intermédiaire entre les honeymooners et l’agence locale, lui déléguant entièrement l’organisation sur place, en prenant une commission au passage (environ 10% du coût total dans notre cas).

Je te l’accorde, ce n’était franchement pas la solution de facilité. Il a fallu multiplier les échanges par mail, pour confirmer que le véhicule était adapté à la prise de photos, s’assurer que le lodge initialement évoqué soit bien mentionné dans le programme final, etc.

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

Au bout de 3 mois, nous disposions enfin du circuit définitif. Il restait à régler l’acompte de 40%, 8 mois avant le départ, par virement bancaire, à une entreprise immatriculée en Tanzanie. Une somme non négligeable. Tu la sens, l’inquiétude des futurs mariés, stressés à l’idée de ne pas pouvoir partir… ? On avait beau se raccrocher aux témoignages Internet, aux dizaines de mail échangés avec le gérant, le doute persistait : et si… et si on se retrouvait le bec dans l’eau ?

M. Golf a préféré assurer nos arrières, en envoyant un mail à la Direction des Fraudes françaises pour vérifier qu’aucune escroquerie n’avait été signalée, en validant l’immatriculation de la société auprès de la chambre de commerce de Tanzanie… jusqu’à même s’assurer de la présence physique de l’agence sur Google Earth ! Ouaip… on n’est jamais trop prudents.

L’agence a tout à fait compris notre inquiétude (nous n’étions pas les premiers… on ne sera pas les derniers) et a accepté un étalement plus progressif du paiement (solde à notre arrivée).

Planifier en direct avec une agence locale nous a permis de financer des « extras » sur place, que nous n’aurions jamais pu nous offrir dans le cas contraire. L’histoire se termine bien, puisque l’on a pu partir sereins, pour laisser une place totale à l’émerveillement…

Un safari en Tanzanie pour notre voyage de noces !

Crédits photo : Photo personnelle

Je t’embarque avec nous ? 🙂

Et toi, qu’attends-tu de ton voyage de noces ? Avez-vous procédé par élimination pour arrêter votre choix ? Un safari, ça te plairait / t’aurait plu ? Raconte-moi !


Tu pars bientôt en lune de miel ? Regarde par ici : la DentelleBox sur le thème « voyage de noces » devrait te plaire !

Dentelle Box "Voyage de noces"



4 commentaires sur “Le voyage de noces de nos rêves : et si c’était un safari ?”

  • C’est boooooooooooooooooo!
    J’ai hâte de connaître la suite !
    Pas encore regardé le voyages de noces de notre côté mais on partirait certainement vers de la rando en Asie 🥰🥰🥰

  • Superbe article Mme Saphir, rien que les photos donnent envie de se laisser tenter par un safari 🙂 J’ai hâte de découvrir la suite de vos aventures sur le continent africain !

  • Bonjour! Bon…il faut absolument que je commente car je suis arrivée sur le site pour trouver comment réaliser une pièce montée de fromages (mille mercis), avant de voir beaucoup de similitudes pour l’organisation (et la déco cuivré) et les mêmes réflexions autour de la cérémonie religieuse! Et là…nous venons tout juste de confirmer le voyage de noce : Tanzanie- Zanzibar. Dois-je mentionner que mon fiancé joue…au golf? J’ai beau savoir que je ne détiens pas la palme de l’originalité, toutes ces ressemblances me trouble un peu 😄 Bref, pour dire que ces chroniques, tout spécialement, ont été très utiles cette année! J’espère avoir un aussi beau mariage le 12 octobre prochain!

  • Je n’aurais pas du tout pensé à me tourner vers une agence locale: c’est pas bête du tout !!! Nous avions contacté une agence pour notre voyage à Bali, et en comparant leurs prix avec les prix que nous trouvions en faisant le programme seuls, leur marge était vraiment énorme, nous avons vite laissé tomber. En tout cas, trop hâte de découvrir votre voyage !

Commente ici !