L’histoire de ma « vraie-fausse » demande en mariage !

La dernière fois, je t’ai laissée en plein suspens. Tu croyais que j’allais commencer à te raconter comment nous avions finalement décidé de nous marier.

Voici sans plus attendre de quoi satisfaire ta curiosité…

Ma "vraie-fausse" demande en mariage

Crédits photo (creative commons) : Shaun Anyi

Un weekend romantique préparé en surprise par Monsieur…

Comme tu l’as lu dans ma présentation, je suis une vraie romantique. Une romantique qui aime les surprises. Tu sais, j’ai encore une âme d’enfant. Je ne crois plus au Père Noël depuis très longtemps (fort heureusement !) mais j’aime par-dessus tout me laisser porter par la magie de la découverte de ce que les autres ont choisi pour moi. Et j’aime tout autant offrir des cadeaux inédits et faire des surprises à mes proches.

C’est comme ça qu’il y a trois ans, j’avais œuvré dans l’ombre pendant 3 mois pour offrir à Monsieur Maupertuis un anniversaire surprise pour ses 35 ans avec tous ses amis. Moi qui suis une vraie pipelette, j’ai eu beaucoup de mal à garder ma langue mais sa joie m’a vraiment récompensée. Il ne s’était douté de rien et ce fut vraiment une belle soirée d’anniversaire dont il me parle encore souvent.

Cette soirée mémorable l’avait tellement touchée qu’il a commencé à réfléchir à une surprise pour tous les deux à l’occasion de la Saint-Valentin 2013. Si tu as bien tout suivi, cela faisait 2 ans et demi à cette date que nous étions ensemble. Et comme il aime faire les choses en grand et pas n’importe comment, il a cherché quelque chose d’unique pour tous les deux.

Après avoir pensé à un weekend dans un vieux train restauré près de Lille, son choix s’est arrêté vers un autre lieu rempli de charme…

La gare des années folles

Crédits photo : La Gare des années folles

Ce lieu rempli de charme je lui en avais parlé parce qu’un de mes meilleurs amis y avait passé un dimanche en famille à l’occasion de ses 30 ans. La seule chose dont il se souvenait c’est que c’était un endroit de type cloître, abbaye ou vieille auberge… Il a essayé toutes les appellations possibles, en vain ! Il a même piraté mon téléphone pour obtenir le numéro de mon ami et lui a envoyé un texto pour avoir les coordonnées. Sauf qu’à trois jours de la Saint-Valentin, il n’avait toujours pas de réponse… Mon ami était sur les pistes de ski et n’avait pas répondu… Le pauvre fut tout dépité de ne pas avoir pu réaliser sa surprise jusqu’au bout…

J’ai donc eu droit à une très jolie carte avec « un bon pour un weekend en amoureux ». Il m’a demandé aussitôt le nom de cet endroit qu’il avait depuis plusieurs semaines sur le bout de la langue. Aussitôt dit, aussitôt fait, il a finalement réservé notre séjour pour le mois de mai 2013 à L’Abbaye des Vaux de Cernay. Je fus très émue de découvrir cet endroit magnifique qui se trouve en région parisienne, près de Rambouillet.

Le Domaine des Vaux-de-Cernay

Crédits photo (creative commons) : Reglissou

Pour l’occasion, nous avions décidé de louer une voiture pour le weekend de 3 nuits dans ce beau domaine. Nous avons donc pu arriver tranquillement en début d’après-midi afin de profiter du cadre. Inutile de dire que j’avais embarqué dans ma valise de quoi faire la coquette pour honorer ce beau cadre :

Vaux de Cernay

Crédits photo : E.H.

Avec un endroit aussi romantique je me disais qu’il y aurait peut être une demande… Mais comme je ne voulais pas forcer le destin, je n’ai rien dit. Rien de rien. J’ai profité de tous ces instants à deux : visite du château de Percy, visite du domaine, dîner aux chandelles… Ce fut tellement magique. Mais, pour ne rien te cacher, je me suis quand même demandé si je n’allais pas court-circuiter la plénitude de notre bulle pour le demander en mariage. Après tout, pourquoi pas ? Mais bon, j’ai tenu bon parce que malgré tout, j’aime certaines conventions (oui, oui parfois je suis très conventionnelle).

Et, finalement, une demande en mariage à la maison…

Nous sommes rentrés trois jours plus tard et il n’y avait toujours rien qui se profilait à l’horizon… J’ai alors quand même prudemment abordé le sujet dans la voiture sur le chemin du retour. Ça donnait à peu près ça :

Moi : Dis, j’ai adoré le week-end ! C’était vraiment chouette ! Et puis, t’as vu le domaine et les mariés ? (Oui, le domaine accueille les mariages !) La salle était super belle, hein ?
Lui : Ah oui ! C’est magique. Vraiment, je n’ai pas envie de rentrer. On était tellement bien.
Moi : Et j’adore tous ces villages. Elles sont belles les maisons. Et si on achetait dans le coin ?
Lui : Pourquoi pas, elles ont du charme ces maisons. Et nos boulots ? Ça fait un peu loin, non ?
Moi : Oui, tu as raison. Après, on avait dit qu’on s’achèterait une maison et qu’on aurait des enfants et qu’on pourrait se marier. T’en penses, quoi ? On fait ça dans quel sens ?
Lui : Il faut réfléchir mais tout me tente bien.

Là, j’étais contente voire même hyper excitée intérieurement parce que je sentais quelque chose bouger en moi. Une vraie volonté de me marier après avoir vécu ensemble 2 ans et demi de bonheur, après cette parenthèse enchantée et après avoir vu des mariés dans ce cadre superbe.

Le soir même où nous sommes rentrés, nous avons continué de discuter. Longtemps, très longtemps. Il m’a avoué qu’il avait eu comme intention de profiter de ce cadre sublime pour me demander en mariage. Mais des oreilles indiscrètes qui épiaient nos conversations dans le salon commun et à table l’en ont dissuadé et puis il n’avait pas de bague. J’ai su alors que nous étions prêts. Nous avons alors tenté de mettre de l’ordre dans nos priorités. Qu’allions-nous faire en premier ? Se marier, faire un bébé ou acheter une maison ?

Non, finalement nous ferons tout « dans l’ordre » ! Se marier en premier pour construire notre famille. Le reste viendra après…

Comme nous étions fin mai et que l’anniversaire de nos trois ans tombait 15 jours plus tard, il ne nous restait plus qu’à organiser une soirée spéciale pour une « vraie-fausse » demande en mariage dont bien sûr personne ne devait être au courant. Même pas mes parents. Difficile challenge !

Parce que l’histoire de ma bague de fiançailles mérite une chronique, je suis obligée de m’arrêter là. Mais rassure-toi, la suite arrive bientôt !

.

Et toi, tu as aussi pensé demander ton amoureux en mariage ? Toi aussi, tu as choisi d’orchestrer une vraie-fausse demande en mariage ? Raconte-moi, je veux tout savoir.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “L’histoire de ma « vraie-fausse » demande en mariage !”

  • J’adore l’abbaye des Vaux de Cernay ! Le cadre est tellement magnifique.
    Ton récit est émouvant, hâte de savoir ce qu’a été cette fête pour la « vraie-fausse » demande.

    • Merci Mademoiselle Médicis. J’ai été absolument conquise par ce lieu enchanteur. Sans forcément y aller pour dormir ou pour manger, s’y ballader ou prendre un verre reste un superbe moment !. A refaire … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *