Étiquette : thème hiver

Un mariage de Noël à l’ancienne : un petit bilan et un au revoir

Un mariage de Noël à l’ancienne : un petit bilan et un au revoir

En arrivant chez Mademoiselle Dentelle, j’avais prévu d’écrire une chronique bilan très détaillée, des finances à la décoration, des fiançailles à la recherche d’escarpins. Aujourd’hui, un peu plus d’un an après mon mariage, je ne me vois pas te raconter tout ça. Pourquoi ? J’ai peur de me répéter par rapport à mes autres chroniques, je n’ai plus du tout en mémoire les chiffres exacts, et puis dans le fond est-ce vraiment l’essentiel ?

Un voyage de noces sous les tropiques ? Pas pour nous !

Un voyage de noces sous les tropiques ? Pas pour nous !

M. Wayne et moi adorons voyager. Non, rectification, j’adore voyager, et M. Wayne a dû s’adapter à ces envies nomades. Il n’aime pas l’avion, mais l’a pris très souvent pour moi. Quand nous avons choisi la date de notre mariage, il m’a fait promettre de ne pas partir à plus de deux heures d’avion de la maison pour la lune de miel et de ne pas faire exploser le budget. Bon… en décembre, en Europe, quels choix avons-nous ?

Quand on convie officiellement nos invités

Quand on convie officiellement nos invités

Nos proches ont reçu un save the date à M – 9 : beaucoup d’entre eux l’avaient (un peu…) pris pour un faire-part et nous avaient déjà (plus ou moins…) répondu quant à leur présence ! Mais, comme il leur manquait des informations cruciales pour leur participation à l’événement de l’année et que nous n’avions pas envie de nous retrouver tout seuls, nous avons décidé de quand même faire un faire-part en bonne et due forme (oui, je suis d’humeur hilarante aujourd’hui !).

Allez, je reprends mon sérieux !

Quand on se fait tirer le portrait

Quand on se fait tirer le portrait

C’est la première fois que nous posons pour un photographe… Alors autant dire qu’au départ, nous ne sommes pas à l’aise. Enfin, surtout Monsieur Cerf, qui met un peu plus de temps à prendre des attitudes naturelles ! Mais au fur et à mesure, grâce à quelques fous rires et surtout grâce à Pauline qui nous met en confiance et ponctue tous ses clichés de « Oh mais vous êtes tellement choux ! », nous nous détendons, nous prenons au jeu et enchaînons avec plaisir les poses, les regards, les sourires, les petites mises en scène, etc.

Nous passons ainsi deux grosses heures (voire trois…) à nous regarder, à boire du thé imaginaire, à nous câliner, à nous réchauffer au coin du feu (ils nous ont même allumé la cheminée : je t’ai dit qu’ils étaient au top dans cet hôtel ?), à nous embrasser et à… crever de chaud !

Quand on cherche un traiteur

Quand on cherche un traiteur

Nous savons ce que nous voulons manger à notre mariage : une raclette ! Un buffet est la formule toute désignée pour proposer plusieurs types de fromages, de charcuteries, de salades et d’accompagnements divers.

Nous partons donc à la recherche du traiteur qui va nous aider à sublimer cette raclette pour en faire celle de notre vie (et de celle de nos invités aussi, il faut l’avouer…) !

Quand on choisit la salle – Partie 1

Quand on choisit la salle – Partie 1

Je pars à la recherche de la perle rare : un gîte pouvant accueillir soixante-dix personnes en repas assis et cent cinquante au vin d’honneur, typé chalet de montagne, accessible en fauteuil roulant, dans un périmètre de 80km autour du village de mes parents et pour moins 1 500€… Naïve que je suis !

J’envoie des demandes de devis à différents gîtes sympathiques que nous avons repérés. 3 000€, 4 500€, 6 500€… Bref, on explose le budget et ça, ce n’est pas possible ! Un peu, OK, mais autant… non !

Mon mariage classique revisité : la première séance de couple et les photos de groupes

Mon mariage classique revisité : la première séance de couple et les photos de groupes

Nous prenons seuls la direction du Domaine de Lacroix-Laval, où nous avons choisi de faire notre séance photo de couple, ainsi que la séance photo de groupes. C’est un parc public que nous avons plébiscité pour ses grands espaces verts et la présence d’un très joli plan d’eau.

Nous n’avons pas voulu faire de cortège, histoire de pouvoir arriver assez en avance pour avoir du temps pour nous.

Quand on choisit l’hiver

Quand on choisit l’hiver

Les grandes lignes du mariage, il faut bien commencer par ça avant d’entrer dans les détails des préparatifs. Pour nous, tout se fait au gré des discussions que nous avons : beaucoup de choses ont même déjà été déterminées avant même la demande. Nous savons très vite dans quelle direction nous allons et c’est le plus important ! Je ne peux que te conseiller de t’installer avec ton futur mari, d’y réfléchir posément et de noter toutes vos premières idées ! Avoir une idée globale du type de mariage qu’on souhaite aide à démarrer les premières recherches sans s’éparpiller trop dans tous les sens… ou en tout cas, un peu moins !

Et la première grande question, c’est « quand ? ».

Bienvenue à Mademoiselle London, future mariée de janvier 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle London, future mariée de janvier 2018 !

Yiiiiiiiiiiiiiiiha !! Chériiiiiiiiiiii, je suis chroniqueuse chez Mademoiselle Denteeeeeeeeeeeeeelle (à lire très vite avec une voix très aiguë pour un meilleur effet) !!

Mon futur mari encore endormi a bien failli trépasser quand je lui ai sauté dessus ce jeudi matin en lui hurlant dans les oreilles, le pauvre ! Mais ne t’inquiète pas, je sais aussi être calme et posée. D’ailleurs, comme je suis une jeune fille bien élevée, je vais commencer par me présenter.

Bienvenue à Mademoiselle Biche, future mariée de décembre 2017

Bienvenue à Mademoiselle Biche, future mariée de décembre 2017

Il faut que je t’avoue… Dès la clôture des candidatures pour devenir mariée chroniqueuse d’hiver 2017-2018, j’actualisais ma boîte mail toutes les trente minutes environ. Jour et nuit. Et… j’exagère à peine ! Complètement névrosée, la fille ! Puis ENFIN, j’ai vu apparaître dans ma messagerie : « Nous t’accueillerons avec grand plaisir en tant que chroniqueuse !! ». Cris d’allégresse, danse de joie, course de la victoire aux quatre coins de mon appartement…

Tu t’en doutes donc : je suis extrêmement heureuse de rejoindre la team Dentelle !