Étiquette : animations

Mlle Moutarde et le prince des DIY

Mlle Moutarde et le prince des DIY

Nous avions treize enfants (pas tous les nôtres, je te rassure !), entre 14 mois et 11 ans, mais la majorité avait entre 4 et 8 ans. Il me paraissait donc inenvisageable de faire une table comme celles des adultes. Non, ici, pas de bougie qui risque de brûler, pas de bouquet de fleurs qui risque de se renverser, et que feraient ces petits monstres avec une confiture comme cadeau ? Si dès le départ, je savais que leur table serait adaptée, j’ai mis longtemps à trouver des idées.

Parenthèse 16 : laisse-toi surprendre !!

Parenthèse 16 : laisse-toi surprendre !!

J’adore les surprises. J’adore en faire, j’adore en vivre, j’aime tellement ce concept que je lutte depuis plusieurs années pour ne pas succomber à la mode des boîtes mensuelles (tu sais, la box avec des collants, la box avec des produits de beauté, la box avec des livres, etc.). Et pour mon mariage, je n’ai pas dérogé à la règle. Alors si tu es du genre control-freak, que tu ne te sens pas bien si tu ne peux pas tout contrôler, j’espère que cet article t’aidera à déstresser un peu !

Parenthèse 14 : la décoration, plus simple, tu meurs !

Parenthèse 14 : la décoration, plus simple, tu meurs !

J’aime beaucoup les chroniques de décoration. Je les trouve fascinantes, et je suis toujours émerveillée de voir la créativité et l’inventivité de certaines chroniqueuses. J’adorerais pouvoir faire des choses aussi belles. Mais… je me connais et je connais Monsieur Fernand. Faire un bel élément de déco, pourquoi pas. Mais un par table ? Mission impossible ! Nous avons donc limité les FTM au strict minimum…

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : les animations de la soirée – Partie 1

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : les animations de la soirée – Partie 1

Nous nous installons donc à table, les invités qui ne sont pas encore assis s’installent également, et on lance assez rapidement le repas. Pendant l’entrée, nous faisons tourner sur le rétro-pro les photos de la séance day before avec nos photographes, elles sont si belles ! Mais il y a aussi des couacs dans le service : les asperges sont d’abord envoyées à une assiette pour deux, avant que ce ne soit rectifié.

Mon mariage franco-chinois coloré : le repas et ses surprises

Mon mariage franco-chinois coloré : le repas et ses surprises

Notre DJ nous demande d’attendre devant les rideaux fermés de la salle afin qu’il puisse annoncer notre arrivée. Panique. Nous n’avons absolument pas pensé une seconde à notre arrivée… il faut improviser, viiiiiiite. “On saute en musique ? – Allez, vendu !” Et c’est comme ça qu’on se retrouve à sautiller entre nos tables sur une musique que j’ai choisie il y a six mois. Personne n’a rien remarqué. Ouf.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : la fin de soirée

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : la fin de soirée

Nos amis en or (oui, encore eux) entrent en action : il nous reste encore une dernière animation à lancer avant le dessert, la fameuse danse du parapluie, THE moment intime que je voulais partager avec Chéri. Je vais donc chercher mon beau parapluie customisé, nos amis se mettent en place autour de nous armés de dizaines de serpentins, le DJ lance la mini playlist que je lui ai fournie pour ce moment, et c’est parti.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le gros couac familial

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le gros couac familial

Donc nous avons ouvert le bal, et jusque-là tout allait très bien. Nous avions tenu le planning depuis le matin (youhou !) et nous nous étions mis d’accord avec les cuisines pour lancer le dessert à 23h, ce qui nous semblait acceptable pour éviter de traîner en longueur et pouvoir profiter. Car oui, la salle éteignait la musique à 3h30, il était donc hors de question de commencer la soirée à 1h du mat.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le repas et l’ouverture de bal

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le repas et l’ouverture de bal

Après cette première surprise (que dis-je, ces trois surprises en une) riche en émotions, il est temps de se restaurer un peu. Il faut savoir que notre salle ne fait pas les choses à moitié : juste après notre entrée rock dans la salle (et avant le montage photo de Papa), l’ouverture du service s’est faite en grandes pompes ! Musique, éclairage, présentation du service de salle et tout le toutim pour servir les boissons.

Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : la pause gourmande des héros, saupoudrée de gentilles attentions

Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : la pause gourmande des héros, saupoudrée de gentilles attentions

Nous entendons Michaël annoncer notre entrée en tant que jeunes mariés. Avec un sourire complice, nous pénétrons dans la salle aux premières notes enjouées de la vallée Gerudo. À peine le pas de la porte passé, je me sens pousser des ailes : je suis heureuse et pleine de vie, et je me mets à sautiller comme une enfant, en rythme avec la musique, accueillie par les sourires de nos invités.

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : zoom sur le photobooth

Mon mariage bilingue en cuivre et succulentes : zoom sur le photobooth

Pour nous, l’un des points les plus importants dans l’organisation, ce sont les photos. Ce sont effectivement “la seule chose qui va rester” du mariage. Je vais certes garder mes souvenirs, mais ceux-ci sont teintés d’émotions qui ne sont pas toujours parfaitement et exclusivement positives. Les photos, elles, sont quand même beaucoup plus objectives (ha ha), elles sont un regard de l’extérieur qui fait du bien, parfois.