Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Myrtille

Chroniqueuse Après 7 années d’aventures fabuleuses j’ai eu le bonheur de dire oui pour la vie à mon Grognon d'amour en Septembre 2016.
C'est la musique qui nous a réunis, et c'est donc tout en musique que nous avons célébré notre mariage dans notre beau vignoble Alsacien.
Une jolie fête conviviale surfant légèrement sur la vague rétro-champêtre, plein de DIY et tout nos proches pour partager notre bonheur.
Ayant trouvé une tonne d’inspiration grâce à toutes mes ''grandes sœurs'' chroniqueuses c’est avec beaucoup de plaisir que je vais pouvoir à mon tour partager mes trucs et astuces mais aussi mes doutes et questions existentielles.
Une question ? n'hésite pas !! mllemyrtille@mademoiselle-dentelle.fr

Ses contributions

Accessoires de mariée

Et enfin, la mariée sera accessoirisée !

Le mois de septembre en Alsace peut réserver bien des surprises au niveau météorologique. Il peut aussi bien faire beau et très chaud que vraiment moche et plutôt frisquet. Il n’était donc pas question de prendre des risques : il me fallait un parapluie d’une part, et de quoi me couvrir les épaules d’autre part.

Pour le parapluie, aucun souci, j’en ai trouvé un transparent dans un supermarché pour 20€. Pour la « petite laine », par contre, ça a été beaucoup plus difficile. Le problème avec ces accessoires potentiellement non utilisés est justement qu’il se peut qu’ils restent dans leur boîte. Je ne voulais donc pas investir trop d’argent, et de préférence acheter des pièces que je puisse remettre par la suite.

Prestataires de mariage mise en beauté

Ce soir, je serai la plus belle pour aller danser

C’est bien connu, la mariée doit être parfaite… non, encore mieux : être la plus belle de toutes. On attend d’elle qu’elle irradie dans sa robe d’un blanc immaculé, avec ses cheveux parfaitement coiffés, son teint rayonnant, ses yeux de biche, sa taille de guêpe et tout le tralala.

Et tout ça me mettait dès le départ assez mal à l’aise. Pourquoi n’être belle QUE le jour de son mariage ? On peut tourner la question différemment : pourquoi vouloir à tout prix être quelqu’un d’autre, quelqu’un de mieux en apparence ?

Cadeau mariage original

Le choix de notre cadeau de mariage

Dès le départ, et pendant toute la période des préparatifs, THE question récurrente était : « Qu’est-ce que vous voulez pour votre mariage ? »

Question pertinente, en effet, mais fort embarrassante lorsque répétée trop souvent dans un laps de temps court… et surtout lorsqu’on ne sait pas quoi répondre.

Opération boutonnières pour le marié et ces messieurs

Bien que j’avais initialement prévu de faire les boutonnières de ces messieurs moi-même, je me suis mise à prospecter chez des fleuristes, et je me suis rendu compte que pour la modique somme de 5€, je pouvais avoir une boutonnière simple, champêtre et tout à fait convenable. Problème réglé.

Et puis un soir, alors que je me tournais les pouces devant la télé, je me suis dit que, comme j’avais tout ce qu’il fallait juste sous la main (reste de toile de jute, chutes de rubans, ainsi qu’un bouquet de blé séché que j’avais cueilli la veille), ça ne coûterait rien de faire un essai de boutonnière juste pour voir.

Mon fiancé, ce beau-gosse… (en toute objectivité)

Comme je te l’expliquais dans l’un de mes précédents billets, c’est mon Grognon qui mentionna « sur mesure » et « créatrice » en premier… et j’ai tout de suite compris qu’il ait eu envie de mettre à contribution son amie d’enfance devenue créatrice dans le milieu du mariage.

La création de ma précieuse – Partie 2

La dernière fois, je t’ai lâchement abandonnée alors que j’étais dans l’avion, en route pour mon troisième rendez-vous avec mon amie créatrice Silvène Hédon. Donc après prise de mesures, choix des tissus et de la dentelle et l’essayage de la toile de ma robe, il était grand temps pour moi de rencontrer ma précieuse, THE ONE, pour de bon.

La création de ma précieuse – Partie 1

Pour aujourd’hui (et la prochaine fois), je te préviens, j’ai prévu un méga déluge de paillettes, alors prends ton imper et suis-moi car l’heure est enfin venue de parler du gros « chantier émotionnel » de mes préparatifs, celui de la construction de ma jolie robe de mariée (Hiiiii !).

Quand trinquer rime avec convivialité

Pour trancher avec ma dernière chronique un tantinet sérieuse, aujourd’hui je te propose d’aborder d’un sujet un peu plus pétillant : les boissons de notre vin d’honneur, parce qu’il a bien fallu récompenser notre horde d’invités assoiffés pour avoir sagement attendu sur les bancs de l’église. C’est vrai que sur la weddingsphere on trouve beaucoup d’article concernant les traiteurs, mais trop peu concernant la boisson, alors que celle-ci contribue pour beaucoup à l’ambiance de la fête.

Celle qui ne voulait pas de wedding-team

Il faut savoir que cette chronique me chatouille les doigts depuis quelques temps… J’y vais… Je n’y vais pas ? Bon allez… Je la commence (mais ne la finis pas)… Et puis j’ai réalisé que la lecture d’un article dans ce sens m’aurait très certainement beaucoup réconforté durant mes préparatifs, alors pour toi lectrice au profil de loup solitaire quelque peu effacé en société, je me mets (un peu) à nu aujourd’hui.

La création de ma précieuse : établir le cahier des charges – Partie 2

Mlle Myrtille se lance dans la quête des critères qui lui permettront d’établir le cahier des charges de sa robe sur mesure. Armée d’un courage sans faille et d’une détermination à toute épreuve, elle a pris rendez-vous non pas dans un mais dans deux magasins multimarques, et alors qu’elle s’apprêtait à affronter les regards sévères de dragons mal lunés, elle eut la surprise d’adorer ses séances d’essayages grâce à la gentillesse et au professionnalisme des vendeuses rencontrées.

La création de ma précieuse : établir le cahier des charges – Partie 1

Notre amie Silvène avait aussitôt accepté de créer nos deux tenues de mariés ! J’ai alors senti une douce excitation naître en moi. Un sentiment complètement nouveau pour une demoiselle qui s’attendait à choisir rapidement une robe dans une collection de prêt-à-porter. J’allais avoir MA précieuse rien qu’à moi, un modèle unique fait à mes propres mesures !

Métro, boulot… déco (les réalisations – partie 3)

Me revoilà encore une fois pour te parler de ma déco DIY, ces petits bricolages adorés qui ont occupés mes soirées et grand nombre de mes weekends. La dernière fois, je te livrais quelques astuces pour faire très facilement la mise en page de ta papeterie. J’ai donc appliqué ces bon conseils pour faire également mes livrets de messe-éventail.

Retour sur ma mésaventure avec la salle pour t’éviter des ennuis de dernière minute…

C’est très bien de t’éclabousser de paillettes et de bisous de licornes avec nos belles aventures, nos essayages de robes et nos DIY à longueur de semaines, mais je pense qu’il est aussi important de partager les soucis rencontrés afin de t’éviter de reproduire les mêmes erreurs. Aujourd’hui, je vais faire une petite entorse à mon planning de chroniques pour te parler des mésaventures qui auraient pu gâcher notre mariage, et qui nous ont, malgré tout, bien pourri notre dernière semaine de préparatifs.

Trouver sa robe de mariée : chronique de la fiancée complexée

Tu dois tout doucement commencer à t’impatienter, déjà 5 mois que l’on se fréquente, beaucoup de choses partagées mais à peine quelques allusions concernant ma précieuse. Je sais qu’il est plus que temps d’aborder le sujet. Mais tout est dans le titre : je suis une fille complexée par ses kilos en trop. Du coup, je me confesse, te parler de mon apparence le jour où je suis sensée être la plus belle n’est pas un exercice facile.