Catégorie : A la une

Mon EVJF – Partie 1 : séance photo et murder party

Mon EVJF – Partie 1 : séance photo et murder party

Après t’avoir laissée avec mes essais coiffure et maquillage qui ont eu lieu le jeudi, le vendredi soir, quasi toutes mes copines débarquaient. Oui, je connaissais la date, car avec mon boulot, je peux être amenée à travailler le weekend, donc il fallait que je sois au courant.

Ça m’a fait vraiment chaud au cœur de voir mes amies habituellement dispatchées un peu partout (Paris, Rennes, Bordeaux, Le Mans) partager avec moi ce weekend de folie.

La session engagement, un moment privilégié avec notre photographe

La session engagement, un moment privilégié avec notre photographe

Parmi les forfaits que propose notre photographe, un attire notre attention : celui comprenant (entre autres) une session engagement. Ayant lu de nombreuses chroniques à ce sujet, je savais que pour quelqu’un comme moi, ça ne pourrait être que bénéfique.

En effet, je n’aime pas les photos. Pamela me confirme que la session engagement est parfaite pour qu’elle apprenne à nous connaître et que nous, de notre côté, on apprenne à se détendre le jour J…. Je ne sais pas pour toi, mais moi, je n’avais jamais été prise en photo par une professionnelle et j’appréhendais énormément ce moment !

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 2

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 2

Le soleil reste un peu voilé, mais nous prenons la route, brièvement, pour notre repas de midi. Nous nous rendons dans une auberge au superbe cachet, toute en bois à l’intérieur. Je n’ai prévu aucune déco : l’ambiance se veut relax, et j’ai concentré mes efforts sur la déco du mariage religieux.

Cependant, l’auberge dispose de sa propre décoration et, sans surprise, celle-ci colle parfaitement à l’ambiance de notre mariage, avec plein de branches de sapin. Nous n’avons pas choisi cette auberge au hasard !

Les invités du mariage, entre bonheur et déception

Les invités du mariage, entre bonheur et déception

Que tu choisisses un mariage en petit comité ou avec trois cents personnes (une camarade a réuni neuf cent quatre-vingt-trois personnes le jour de son mariage, tout est envisageable !), la question des invités est fondamentale.

Pour certaines, la liste est complète avant le début de la bataille, pour d’autres, c’est une affaire plus délicate. Nous ne sommes pas toutes égales en matière de choix, surtout celui-ci. Je t’explique un peu comment ça s’est passé par ici et pourquoi il ne faut pas oublier que l’invité joue un rôle important à ton mariage.

Et parce que toutes les bonnes choses ont une fin…

Et parce que toutes les bonnes choses ont une fin…

Chère lectrice,

Je t’écris ces dernières lignes, non sans émotion, alors que nous avons célébré notre mariage il y a presque un an. Depuis quelque temps, je sens que tout ça est derrière nous et qu’il est maintenant l’heure de refermer pour de bon ce chapitre car j’ai envie de me concentrer sur les jolies choses qui sont à venir. Ce qui nous reste aujourd’hui, c’est de l’amour et des souvenirs en pagaille, bien assez (je l’espère) pour affronter toutes les étapes de notre vie, main dans la main, et construire un mariage long et heureux.

Mon mariage classique revisité : la soirée entre repas et activités

Mon mariage classique revisité : la soirée entre repas et activités

Le DJ lance le début de la musique, nous attendons un peu, et dès qu’il dit nos noms, je rentre en premier, suivie par mon tout frais mari.

Nous sommes surpris (dans le bon sens) car notre DJ a amené des machines à fumée et les a activées, alors qu’il ne nous a demandé aucun supplément. Nous allons nous mettre au milieu de la piste de danse qui fait face à toutes les tables du dîner. La musique est rythmée et entraînante, tous nos invités sont debout et tapent des mains avec nous.

Mon mariage d’hiver presque à la montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 1

Mon mariage d’hiver presque à la montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 1

Ce matin, nous sommes vendredi. Vendredi 20 janvier 2017. Et aujourd’hui, on se marie.

Oui, mais avant de passer à la mairie, on a encore des choses à faire à la salle ! What ?! Oui, en décidant de nous marier sur deux jours, ça a corsé un peu l’organisation. Ça a été source de beaucoup d’interrogations : comment concilier le passage devant Madame la Maire, le repas avec nos invités, les photos avec la photographe et la mise en place de la salle ?

Est-ce que notre mariage aurait été mieux si…

Est-ce que notre mariage aurait été mieux si…

Un mariage où TOUT se passe comme sur des roulettes avant, pendant et après, ça n’existe pas ! (On est bien d’accord ?)

Allez, voici une “petite” liste des choses qui n’ont pas tourné comme nous l’aurions voulu. Enfin, elle n’est pas exhaustive, il s’agit de ce dont mon cerveau veut bien se souvenir.

Sentiment étrange : quand acheter est mal vu…

Sentiment étrange : quand acheter est mal vu…

J’ai un sentiment étrange. Pourquoi ai-je l’impression que lorsqu’on ne fait pas les choses nous-mêmes mais que nous les achetons ou les payons, les gens ressentent moins l’intention ?

Je m’explique et développe ce ressenti qui me chagrine un peu.

La construction de ma cérémonie laïque – Partie 1 : les rituels

La construction de ma cérémonie laïque – Partie 1 : les rituels

J’ai bien sûr commencé par Google, qui m’a trouvé quelques sites d’officiants professionnels qui proposent leurs services pour aider à la construction de la cérémonie. Sauf que bon, on ne va quand même pas céder si vite ! J’aimerais autant essayer toute seule avant de me tourner vers un tiers !

Google m’a ensuite assez vite envoyée… vers Mademoiselle Dentelle ! Y’a pas à tortiller, notre blog préféré est quand même une mine d’or en termes d’exemples de cérémonies laïques, en détail et illustrés (que demande le peuple ?).